Nous sommes le Mar Septembre 25, 2018 18:29


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Mar Septembre 04, 2018 23:49 
Hors ligne

Inscription: Mar Septembre 04, 2018 22:02
Messages: 7
Bonjour tout le monde !

Loin de moi l'idée de vous raconter ma vie, c'est pourquoi je ferais court et donnerais éventuellement plus de détails par la suite si cela est nécessaire.
J'ai toujours été très curieuse et très ouverte d'esprit a bien des niveaux, mais depuis quelques semaines, des événements qui dépassent ma compréhension et ma logique se produisent.
Le sujet va être très long et je m'en excuse sincèrement, mais j'ai beaucoup de choses a dire ...

Je suis en arrêt maladie depuis plusieurs mois pour un problème qui peut être lié ou non a ce que je vais vous raconter.
Sujette a des endormissements soudains et rapides, a tout moments de la journée et ce peu importe mon activité, je ne peut plus exercer mon métier pour l'heure.
Après des mois de galère et jongler entre les neurologues et les spécialistes du sommeil, j'en suis aujourd'hui au même point. Je ne sais pas ce qui m'arrive.
Rien de "paranormal" jusque la. Mais les médecins semblent septiques lorsqu'ils parlent de narcolepsie ou d'hypersomnie idiopathique en traitant mon cas.
Et ce, malgré le fait qu'électroencéphalogramme a l'appui, ils constatent que je m'endors très brusquement et sans raison apparente.

J'ai toujours été "victime" de mon sommeil. J'ai toujours fait des cauchemars, eu des terreurs nocturnes avec des épisodes de paralysie du sommeil ainsi que des rêves plus particuliers...
C'est pourquoi, pendant de nombreuses années, j'ai été insomniaque. Ayant développer une véritable angoisse quand au fait de dormir.
C'est donc tout naturellement que mes proches me reprochent aujourd'hui mon "hygiène de vie" par rapport au sommeil, et ce malgré le fait que je sois "réglée" depuis 2 ans.

Ce qui m'amène aujourd'hui, est une chose qui est également liée au sommeil.
Comme sans doute beaucoup d'entre vous, je connais la paralysie du sommeil et la profonde angoisse qu'elle procure.
Mais je pense avoir trouver quelque chose de plus inquiétant encore.

Mon compagnon, est témoin depuis plusieurs semaines d'étranges phénomènes me concernant.
Je parle et je bouge dans mon sommeil. Rien d'alarmant jusque la.

Sauf, que j'ai découvert des dessins que je n'ai pas fait .

Sur MA tablette, avec MON logiciel de dessin pendant que je suis seule a la maison, des personnages, que je ne connais pas.
Ces dessins, fait directement sur mon ordinateur sont, même si ca m'ennuie de l'admettre, bien au dessus de mon niveau actuel, et bien éloigné de mon style de dessin.
Ils sont pourtant la, sans explications. Du moins, jusqu’à ce que mon compagnon ne me "surprenne" entrain de dessiner "frénétiquement" avec une grande "précision".
Le hic ? J'avais les yeux totalement fermés et la tête de quelqu'un qui passe plutôt une bonne nuit a première vue.
Il était véritablement sous le choc, et après avoir vérifie que ce n’étais pas une mauvaise blague, il a décidé de me filmer. Pour que je réalise.
Quelques secondes après avoir lancé la vidéo, après quelques coups de stylets je souris avant de "me rendormir".

J’étais a présent moi aussi sous le choc après avoir vu la vidéo. Je n'avais plus aucune explication logique a apporter. Les faits étaient la sous mes yeux et j’étais terrifiée.
Il y a aussi ces mots que "j'écris avec mes doigts" en dormant. Comme si ma main avait une conscience propre, elle bouge quand je dors.
Et visiblement, elle cherche a communiquer avec mon compagnon qui est toujours plus effrayé par la situation.
C'est comme ca qu'un soir, après avoir écris le mot "MORT" , je me serais pointée du doigts a plusieurs reprises.

On m'a aussi découvert une "force" assez incroyable pour mon gabarit. Je suis assez menue, je ne fait pas de sport.
Une nuit, alors que j'avais un rire "étouffé" dans mon sommeil, mon homme s'est penché sur moi et a vu que je "m’empêchais" de respirer en ayant posé ma main sur ma bouche et mon nez.
Quand il a voulu retirer mon bras qui n'aurait du en toute logique opposer aucune résistance vu que je dormais, il a du s'y reprendre a plusieurs fois , s'aider de ces deux bras et de toute sa force pour me faire bouger. Je n'avais pas d'appui et j'étais toujours profondément endormie.

Il y a aussi ces fois ou j'ai "vu a travers les murs" si je peut dire ça comme ça ?
Paniqué par une manifestation en plein milieu de la nuit, mon compagnon est allé chercher une toute petite fiole d'eau bénite que nous a offert sa mère en cadeau.
Respectant le fait que nous soyons tout les deux non croyants, elle nous a offert ce petit objet que je trouve très joli en pensant nous faire plaisir.

La bouteille se trouve dans une autre pièce de la maison et je n'etais pas allongée de façon a voir dans cette direction. Bref, aucun visu.
Au moment ou mon homme aurait posé ces doigts sur le flacon, j'aurai alors crié : " Non, tu pose ça toute de suite ! "
Malgré ou a cause de la peur, il a quand même pris l'eau avec lui et après un bref instant d'hésitation, il m'aurai asperger avec.

A mon réveil, il m'as simplement dit : "Je ne t'ai jamais vu souffrir et hurler comme ça."
Ce moment, je m'en rappelle très bien pour le coup. Je me suis réveillée avec une douleur intense.
Tant et si bien que je l'ai accusé de m'avoir brûlé avec de l'eau bouillante ou un produit corrosif.
J'ai passé une bonne demi heure a me soulager avec des glaçons avant de reprendre mon calme et de pouvoir parler.

Je me suis énervée, je lui ai dit " Il y a un truc pas nette dans ton eau a la con !! " ( Oui j’étais vraiment pas contente ... )
J'ai insisté et insisté, tant et si bien qu'il a lui aussi commencer a douter. Il en a donc appliquer a son tour sur sa peau, mais il n'eu aucune réaction.
J'ai pensé a une sensibilité de la peau, une réaction a je ne sais quoi. La vérité, c'est que cette eau n'as rien de particulier outre le fait de venir de Lourdes.

Nous gardions pour nous le secret depuis plusieurs jours, mais un nouvel événement a fait s'interroger quelques personnes de notre entourage proche ...
Lors d'une soirée un peu arrosée, je suis partie me coucher dans une chambre ou j’étais seule, car plus vraiment en état de faire la fête.
A plusieurs reprise, mon homme est venu me voir et ma dit " Chérie, ca va ?? Mais qu'est ce que tu fait ???? Arrête !" Puis une secondes fois "Mais pourquoi tu fait ca ?? Laisse le la !"
Moi, a trois gramme et a moitié endormie, je me suis contenter de baragouiner quelque chose avant de me rendormir, jusqu’à ce qu'un ami entre et me demande ce qu'il se passe.
La, je recolle les morceaux en tachant de ne pas avoir l'air trop endormie, et je constate qu'un tabouret est renversé a l'opposé de l'endroit ou il est supposé être dans la pièce.

C'etais la troisième fois que le tabouret avait été "jeté" a travers la pièce. La deuxième et troisième fois étant a quelques minutes d'intervalle,
mon compagnon, m'a assuré qu'il était "impossible" que je puisse : Me lever, atteindre le tabouret, le lancer, me recoucher dans la même position en si peu de temps.
Je n'ai pas pris peur, j'ai rationaliser le tout. " Mon pieds a du se prendre dans le tabouret, j'ai du bouger pendant mon sommeil, j'ai peu être mis un coup dedans sans faire exprès."
Rien de convaincant selon lui, rien de plausible.
Depuis plusieurs jours, mon chéri et moi émettons des hypothèses plus ou moins rationnelles en fonction de nos maigres connaissances sur le sujet.
Il a décidé, suite a ce que j'appelle "l'épisode du tabouret" décidé d'en parler a son amis, lequel est ensuite venu me voir pour s'assurer que tout va bien.
Je lui aurai alors répondu :

"Tu es trop curieux."

Quand mon copain a suivi en allumant la lumière, je l'aurai alors menacé en le sommant d'éteindre la lumière.
Je ne suis pas comme ca, je ne suis pas agressive, je n'aime pas me faire remarquer ou accaparer l'attention.

Le lendemain, après avoir un peu discuté, nous avons pris une décision qui je le pense, n'as plus rien de rationnel.
Je n'ai aucun souvenir de ce qu'il se passe de "bizarre" pendant que je dors, mais je vois mon compagnon de plus en plus effrayé chaque jours, et je me doit d'agir si je ne veut pas le perdre...
Tant et si bien qu'on a fait un truc qui dépasse totalement tout ce que j'aurai pu imaginer.
On est allé voir un prêtre. Alors, je suis très respectueuse de toutes les religions, mais en ce qui me concerne, je ne suis pas du tout croyante ...
Mon compagnon ne l'est pas plus que moi, mais nous étions et sommes toujours désespérés et dans l’incompréhension.
Des amis ont parlés de djinn et de jnoune ( désolée pour l'orthographe.) mais connaissant l'islam encore moins bien que la religion catholique et par facilité de déplacement, nous avons choisis de nous tourner vers l'église la plus proche ...

Vers 12h, nous avons donc contacté en "urgence" une des église de notre ville pour parler a un "prêtre".
Après s'être entretenu avec lui brièvement par téléphone et avoir un peu insisté, il a accepté de nous recevoir l'après midi même.
Rendez-vous pris, j'ai commencé a me sentir nerveuse. Je ne savais pas a quoi m'attendre bien sur, j'ai juste peur de passer pour une folle.
l'anxiété étant bien présente, je décide une bonne fois pour toute de laisser sa chance a ce fameux prêtre en qui je n'ai aucune confiance ...

L'entretien a été très "court" pour moi. Comme a mon habitude, je me suis endormie, encore et encore.
Avec quelques très courts moments de "conscience" . Je ne me rappelle donc que de quelques "phrases" assez floues. Ou des moments que je ne comprends pas.
La finalité de la chose est, que je me suis réveillée par terre avec mon compagnon retranché dans un coin de la pièce et le prêtre a quelques mètres de moi entrain de réciter une prière.

J'étais perdue quand j'ai essayer de me relever et que le "père" nous a raccompagner jusqu'a la sortie en concluant par " J'espère vous venir voir prier avec nous un jour."
Je ne savais pas si je devais sourire, le début de l'entretiens ayant été un peu "froid" je n'ai pas réussis a être agréable envers cet homme qui me tendait la main amicalement.
Son geste m'a paru comme "déplacé". Alors qu'une poignée de main n'as rien de très personnel ou quoi que se soit ... Une fois sortie, je ressent une profonde fatigue, la nuit suivante, j'ai d'horribles douleurs, et des courbatures de partout sur le corps.

Voici le résumé que m'en a fait mon compagnon :

" Tu avait l'air d'avoir un avis très tranché sur dieu et sur la bible. Tu as repris le prêtre a de nombreuses reprises et tu as débattu avec lui en revenant sur bien des points.
Tu as parlé, parlé, parlé, et parlé pendant de longues minutes. Tu l'as défié. Vous étiez comme en duel ou en plein milieu d'un débat. Tu as blasphémé plusieurs fois, tu parlais de choses "vécues", comme si tu y était quand tu parlais des récits bibliques. Tu as remis en cause les enseignements de la bible et tu as littéralement exploser de rire quand il a parlé du "sang du Christ qui détruit les être maléfiques." Après avoir arrêté de rire, tu as même ajouté : "Je ne pourrais pas vous parler si c'etais vraiment le cas. Votre précieux livre sacré ne vous dit que ce que vous voulez bien entendre." La vue du Crucifix t'as troublée lorsqu'il t'as demandé si tu savais ce que c'étais. Tu as comme parlé arabe, puis quelque chose qui ressemble a du latin ou de l'espagnol, et le prêtre as comme répondu. Quand tu as voulu prendre la fuite, j'ai du nous faire tomber par terre pour t'empêcher de quitter la pièce. Quand il a réciter ces prières, tu "bougeait tes lèvres en même temps que lui". Par moment tu m'as appelé a l'aide, j'ai craqué je suis venu, mais tu m'as fait mal en me serrant la main, j'ai du prendre sur moi. Te voir dans cet état était insoutenable. A la fin, tu as ris et tu as ajouté " Un prêtre qui n'est même pas capable de réciter convenablement ces prières?".


- Je parle effectivement espagnol, mais je ne connais absolument rien a l'arabe et au latin, et encore moins a leurs "sonorités".
- Je connais, comme la plupart du monde, peu de choses sur la bible, seulement les grandes lignes. Pas de quoi tenir tête a un homme d'église.
- Je fait moins de 50 kilos pour 160 cm, je n'ai pas de quoi tenir tête a un bonhomme comme mon chéri dont c'est le métier de faire "régner l'ordre".
- Je ne me permettrai jamais de manquer de respect a quelqu'un ou a ces plus profondes croyances.

Depuis, mon homme a mis en place une forme de dialogue avec "la chose" qui parle et dessine a travers moi.



J'ai vraiment besoin de réponses, de conseils et d'aide. Je ne sais plus quoi penser.
C'est poussée dans mes derniers retranchements que je viens vous demander de partager vos expériences.
Un immense merci a ceux qui auront eu la patience de me lire malgré le très long texte.
Je suis dans l'impasse, j'ai besoin d'aide.

Merci a tout ceux qui prendrons la peine de me répondre ici ou par messages privés...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Mer Septembre 05, 2018 00:40 
Hors ligne

Inscription: Mar Septembre 04, 2018 22:02
Messages: 7
Ecoutez, je suis vraiment désolée et je sais a quel point c'est juste surréaliste et "exagéré".
Mon compagnon comme moi, on serait les premiers a penser " Pas mal pas mal, propose ton histoire a un producteur, le film sera sympa."
Mais on ne plaisante pas du tout et je pense jusqu’à preuve du contraire que nous sommes tout les deux sains d'esprit et honnêtes...
Je vois que certains ont lu mon post, peu être ont il étés découragés par la lecture ou n'ont il aucune réponse a me donner.

Mais si quelqu'un ici sais quoi que se soit ou fait le lien avec autre chose, j'aimerai vraiment que vous partagiez vos connaissances/suppositions avec nous ...

Je suis épuisée et découragée, mon homme effrayé et a bout de nerf ...

Ps : j'ai gardé tout les dessins que je n'ai pas fait et mon compagnon a les vidéos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Mer Septembre 05, 2018 11:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Décembre 20, 2011 12:15
Messages: 4169
As-tu déjà subies des crises du genre sous surveillance en clinique du sommeil ?

Pour l'arabe et le latin, d'après ce qu'on comprend ça "y ressemblait" mais visiblement personne n'en connaissait plus assez que pour confirmer que c'était effectivement des mots réels que tu disais.

_________________
Envoyé de mon Commodore 64


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Mer Septembre 05, 2018 13:29 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12887
Localisation: Genève
Vu que tu as des problèmes de sommeil depuis longtemps, as-tu été consulté un spécialiste de ces pathologies ?
Je pense que tu fais des crises de somnambulisme.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Mer Septembre 05, 2018 17:09 
Hors ligne

Inscription: Mar Septembre 04, 2018 22:02
Messages: 7
Bonjour, Effectivement pour les langues mon compagnon pense avoir reconnu des mots ou des sonorités, et le fait que le prêtre "réponde" lui a fait penser qu'il s'agissait de "vraies langues".

Concernant l'enregistrement du sommeil en clinique, j'était supposée faire une polysomnograrphie "très bientôt" d'après le Professeur que j'ai consulté et qui a eu tout mes résultats d'examens en mains. Mais depuis le 21 Aout ( date a laquelle j’étais supposée dormir chez eux. ) Il s'avère que le rendez vous n’était qu'une erreur du secrétariat. Le rendez vous "très bientôt" il se trouve qu'il n'aura lieu qu'en Mars ou Avril d'après les dires de la secrétaire que j'ai eu au téléphone.

Mais je ne peut pas rester dans cet état et je ne peut pas non plus rester en arrêt maladie autant de temps ...

Est ce que le somnambulisme pourrais expliquer les dessins que je fait ? Et la force que je semble avoir ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Mer Septembre 05, 2018 18:45 
Hors ligne

Inscription: Mar Septembre 04, 2018 22:02
Messages: 7
Ces événements sont devenus nos seuls sujets de conversation depuis plusieurs jours.
Nous avons peur de devenir fou.

Mon quotidien est fait de "chutes" de "pertes de conscience" du au sommeil.
Et c'est dans ces moments la que mon compagnon dit pouvoir "parler" avec "lui".

Je ne veux pas qu'il dise parler avec moi, j'ai essayé d'être rationnelle sur le sujet,
Mais je ne peut pas inventer un savoir que je n'ai pas ou parler de choses que j'ignore sur la vie passée de mon conjoint.

Pour les langues je suis tout aussi sceptique, mais je le suis pour TOUT. Car tout ce qui se passe se fait durant mon sommeil.
Mais les chutes sont presque trop "nettes" et trop "ponctuelles" pour ressembler a de la narcolepsie.
C'est au travers des dessins, des vidéos et des yeux horrifiés de mon compagnon que je découvre ce qu'il se passe a mon réveil.

Je ne sais plus quoi faire, je n'ai jamais été somnambule, un sommeil un peu agité par période, mais guère plus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Jeu Septembre 06, 2018 17:17 
Hors ligne

Inscription: Dim Septembre 08, 2013 10:59
Messages: 78
Bonjour,

ton témoignage est complexe. Serait-il possible de partager les vidéos où on te voit dessiner endormie ? ainsi que les dessins ?

Concernant le fait que tu "parles" dans tes périodes de sommeil ne me semble pas nécessairement inquiétant, même si ton conjoint ne semble pas te reconnaître. En effet, le sommeil n'éteint pas le cerveau, il y a toujours quelque chose aux commandes et ce quelque chose est une partie de toi qui est également capable de s'exprimer, même si sa tonalité ne ressemble pas tout à fait à ton toi habituel. Etre capable de s'exprimer dans une langue étrangère qu'on ne connaît pas est certes très étrange, mais il me semble (rectifiez-moi si je dis une bêtise) que certaines personnes, après une opération du cerveau, ont développé la capacité de parler une langue étrangère parfaitement et sans accent de manière spontanée. Donc, rien de vraiment impossible selon moi.

Il est possible que quelque chose de ton passé, peut-être même un événement anodin, ait fait ressortir des émotions chez toi qui prennent cette forme là (le dessin, la parole, l'agressivité), même si la personnalité qui parle semble vraiment différente, ça reste quand même toi. Dans le contexte religieux, rien de forcément surprenant à ce que tu titilles le prêtre sur ce sujet là. Tout comme tu argumenterais jusqu'à plus soif avec un psychiatre. Je suis un peu surprise, pour des non croyants, que vous vous soyez d'abord tournés vers la religion, même si c'est tout à fait votre droit.

Pourquoi ne pas chercher d'abord du côté de la psychologie et de la psychiatrie, il y a beaucoup de choses de ce côté là qui pourraient être des pistes de réflexion. Peut-être que tes crises de sommeil (narcolepsie) viennent de là et que les conséquences sont les crises et les dissociations que tu connais. En tout cas, ton corps est soumis à un stress intense actuellement et il semble normal qu'il t'alerte, peut-être que c'est sa façon de le faire.

A noter que les crises peuvent être provoquées par l'épilepsie, mais si on pense ne pas en souffrir, cela reste une piste potentielle.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Jeu Septembre 06, 2018 19:20 
Hors ligne

Inscription: Mar Septembre 04, 2018 22:02
Messages: 7
Bonjour,

Oui j'ai bien conscience qu'il y a beaucoup d’éléments et que certains peuvent paraître totalement anodin,
mais pour mieux définir la situation et traiter le sujet, je pense qu'il était bon de faire part d'une bonne partie de ces événements .

L'hypothèse de l'épilepsie peut être exclue, car j'ai effectué un examen qui infirme cette possibilité, je ne suis donc pas épileptique.

Concernant les vidéo, je ne les ai malheureusement plus en ma possession. J'ai en revanche gardé tout les dessins.
Ils seront toujours beaucoup moins parlants que la fameuse vidéo qu'avait fait mon compagnon, mais c'est tout ce dont je dispose a l'heure actuelle ...

J'ai déjà entendu parler de ces personnes qui après un genre de traumatismes étaient capable de s'exprimer en une autre langue, je trouve ce phénomène vraiment fascinant d'ailleurs ! En revanche, je ne suis pas assez renseignée sur le sujet pour savoir si les personnes qui se mettent spontanément une autre langue possèdent déjà des bases ou si cette maîtrise subite d'une langue est mystérieuse et inexpliquée...

On a également pris en compte le fait qu'un "choc" même anodin ai pu m'affecter. Quelque chose que je ne puisse pas voir moi même,
Quand il ne s'agissait que de ma supposée "narcolepsie" nous avons emprunté un peu tout les chemins et suivis toute les pistes.
Mais j'ai beau chercher, méditer, réfléchir et avoir pratique de nombreuses introspection, je n'ai rien.
Je suis heureuse, je me sent bien dans mon couple, mon quotidien n'as rien de contraignant, je suis sincèrement bien dans ma vie actuelle.

Concernant la religion, je vais préciser certaines choses ...
J'ai été baptisée, mais ma mère n'as jamais vraiment parler religion avec moi.
C'est donc, toute curieuse que j'ai toujours été que j'ai spontanément demandé a faire du catéchisme.
Le sujet ne m'avais pas vraiment passionné et j'ai eu beau essayer de prier quand j’étais enfant, je n'ai jamais trouvé quoi que se soit de réconfortant dans la religion. C'est pourquoi, je ne me considère vraiment pas comme croyante. Je crois en d'autres choses qui n'ont ni nom ni livre sacré.
Mon compagnon quand a lui a eu un passé religieux plus ou moins complexe, ou il s'est essayé a diverses "croyances" et mouvements religieux.
Mais aujourd'hui, ni lui ni moi ne pratiquons aucune religion. Pour ma part, je sais a 100% que je n'ai pas ce genre de croyance.
C'est donc bêtement et sans plus de conviction que cela que nous nous sommes tournés vers ce prêtre sur conseil d'un "proche".

J'ai été hospitalisées de nombreuses fois ces derniers mois, ( une 15 aine de fois. )
A force de me voir, plusieurs fois par mois, certains ont commencer a trouver ma venue étrange et trop régulière.
Outre les examens tels que les électrocardiogrammes, les prises de sang et le reste,
j'ai eu a faire a quelques professionnels de la psychiatrie qui eux, ont brièvement chercher a écarter les doutes concernant un problème d'ordre psychiatrique. Histoire de voir que je ne suis pas une patiente qui "cherche juste de l'attention" et qui cache une souffrance outre que physique.

Le résultats de ces entretiens n'ont jamais confirmé cette idée, ils sont dans incompréhension par rapport a mon état de santé global,
mais il n'as jamais été question de "simuler" ou que le mal soit d'une autre origine que physique.
Après, j'ai bien conscience que si vraiment il s'agissait d'un problème de ce type, ce n'est pas en discutant quelques minutes avec quelqu'un qu'un diagnostique serai posé. Aussi, même si ça me terrifie, je n’écarte pas cette possibilité pour l'heure ...

Ce qui ne s'explique pas, c'est le fait que dise des choses que j'ignore.
Des détails sur la vie passée de mon conjoint, ( pas un sujet tabou, mais simplement une chose qu'on laisse de côté volontairement. )
Des choses dont il n'aime pas trop se souvenir et encore moins discuter.

Voici quelques dessins que j'ai fait :
ImageImageImage

Et les "autres" dessins :

ImageImageImageImage

Sur le dernier, mon compagnon a immédiatement reconnu mon "visage" en bas du personnage au cou allongé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Ven Septembre 07, 2018 12:41 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 18, 2014 09:46
Messages: 25
Tu as dessiné ça en dormant ? :shock: :shock: :shock: :shock:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Ven Septembre 07, 2018 16:54 
Hors ligne

Inscription: Mar Septembre 04, 2018 22:02
Messages: 7
Tout les dessins en noir et blanc oui, quand j'ai vu la vidéo de moi j'ai un peu paniqué ...
Malheureusement, je ne les ai plus ...
Mais pour la décrire, les mouvements sont très rapides, la têtes reste fixe ou as de oscillations un peu aléatoire.
Mais mon bras lui était très vif et comme nerveux. Ce qui en plus du style en lui même, change beaucoup de ma façon habituelle de dessiner.
Je suis plutôt du genre a me poser tranquillement et a griffonner un peu ce qui viens calmement.

Une fois le dessin finit, ma tête "tombe" comme quand je m'endors habituellement.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Jeu Septembre 13, 2018 11:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Octobre 24, 2017 23:50
Messages: 66
Bonjour effectivement c'est une situation très particulière. Je comprends votre désire de souhaiter que sa s'arrête pour que vous puissiez reprendre le travail. Toutefois que vous pensiez à tort ou à raison que ce serais l'ouvrage d'une entité qui prendrais possession de vous durant vos phases d'endormissements, il ne faut pas oublier aussi l'aspect médical et particulier de la narcolepsie. Car si les médecins on quand même parlé de ceci, il faut que vous ayez conscience que sa ne s'arrêtera pas du jour au lendemain. Selon le métier que vous faîtes et si vous conduisez ce sera très compliqué de reprendre votre ancienne vie.

Pour le fait de mieux dessiner dans cet état de non conscience, vous n'êtes pas un cas unique : https://www.infirmiers.com/actualites/actualites/portrait-le-somnambulisme-est-tout-un-art.html

Est-ce que vous pouvez nous dire quand vous avez fait votre première "crise" et dans qu'elle conditions ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entité supposément bienveillante ?
MessagePosté: Jeu Septembre 13, 2018 13:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Décembre 20, 2011 12:15
Messages: 4169
Image

Ce dessin là ressemble fort à la statue qui accompagne le "Momo Challenge" sur les réseaux sociaux. Donc je pense qu'il y a de fortes chance que tu sortes ça de ton inconscient.

_________________
Envoyé de mon Commodore 64


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO