Nous sommes le Dim Décembre 17, 2017 01:12


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Empathie
MessagePosté: Ven Août 04, 2017 22:49 
Hors ligne

Inscription: Ven Août 04, 2017 21:59
Messages: 5
Bonjour/Bonsoir à tous! :D

J'aimerai vous parler de quelque chose qui me travaille depuis quelques temps.
J'ai toujours eu l'habitude de m'occuper des problèmes des gens comme si c'était les miens, mes parents me surnommaient "assistante social" c'est pour dire x) !
Bref, en grandissant, le fait de me mettre à la place des autres et de les aider a commencé à me pourrir de l'intérieur...
En effet, je suis le genre de personne qui aime être proche des personnes, être gentille, aider les autres etc. Sauf qu'on se rend vite compte que beaucoup de personnes ne nous parlent que lorsqu'elles sont dans le besoin, simplement par intérêt et s'éclipsent une fois le mal passé. Résultat des comptes je suis toujours là pour les autres mais personne n'est réellement là pour moi (sauf 2 ou 3 exceptions fort heureusement). Une bonne poire comme on dit. :roll:
Je ne peux m'empêcher d'aider les autres quand ils vont mal, surtout lorsqu'ils disent que je suis "la seule personne qui les comprends", "une personne qui donne confiance" et j'en passe. Parce que oui c'est vrai que je les comprends, j'arrive à me mettre à leur place et fais toujours tout pour qu'ils aillent mieux, au détriment de mon propre bonheur s'il le faut.
Après de nombreuses recherches je suis tombée sur un article concernant les empathes, en continuant mes recherches je me suis rendues compte que les caractéristiques me représentaient exactement.

Je n'ai envie que d'une chose c'est être comme les autres, une personne qui a priori ne se préoccupe pas du malheur des autres, vis pour soi-même et ne se pourris pas la vie pour rendre les autres heureux, parce que oui ça me pourri la vie.
C'est pourquoi j'aimerai parler à des personnes qui comprends mon ressenti, pour partager nos expériences et peut être m'aider à mieux vivre la chose et me détacher de toutes les émotions qui ne sont miennes..
Mon message est peut être un peu confus mais j'espère que vous me comprendrez.
Merci d'avoir lu et merci d'avance à ceux qui répondront.

Bonne journée/soirée à vous! ;*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Ven Août 04, 2017 23:42 
Pour être plutot "emphate" (ca existe comme mot ?) je peut te conseiller de te reterir d'aider , comme moi qui me suis forcé a aider .


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Ven Août 04, 2017 23:54 
Hors ligne

Inscription: Ven Août 04, 2017 21:59
Messages: 5
Je ne peux pas m'en empêcher. Même lorsque je suis énormément déçue, et me promet d'arrêter je fini par recommencer dès que l'occasion se présente, c'est plus fort que moi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Sam Août 05, 2017 08:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Bonjour Mimi-sweetheart , bienvenue sur ce forum.

Ma femme est exactement comme toi. C'est vraiment un problème car elle se soucie plus des autres que d'elle même. Au point qu'elle amplifie même les problèmes des autres. Par exemple, si elle apprends que quelqu'un de la famille est malade elle se fait plus de souci pour la personne que la personne elle même ou son entourage. Autre exemple. Pendant des années, lorsque nous habitions, en HLM elle était secrétaire de l'amicale des locataires. Je l'ai vu donner de l'argent, ou acheter de la nourriture, à des personnes qu'elle pensait en grande difficulté. Alors, que dans la pratique ces personnes bénéficiaient de toutes les aides possibles, ne payaient pas de loyer et s'en sortaient mieux que nous. Si on a des invités à manger, elle pense qu'il ne va pas y avoir assez à manger, et achète pour 6 ou 8 lorsqu'on est 4. Voilà c'est tout le temps comme ça. Assez difficile à vivre au quotidien.

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Sam Août 05, 2017 09:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mars 19, 2009 20:25
Messages: 258
Localisation: Ici et ailleurs...
Situation que je connais car, plusieurs personnes m'ont "diagnostiqué" comme étant dans une forme d'empathie envers les autres.

Ce soucis de toujours avoir le sentiment de se préoccuper davantage du bonheur ou de l'équilibre des autres plus que du notre.

Personnellement, on a commencé à me parler de l'empathie en 2011, je venais tout juste de rentrer dans l'entreprise où je suis aujourd'hui, d'ailleurs cette première évocation eut lieu lors d'un séminaire avec l'ensemble de mes collègues.

Et à dire vrai, cette forme d'empathie se montre bien plus négative qu'autre chose. Même si ça peut paraître comme une "seconde nature" dans notre fort intérieur, de vouloir être à l'écoute des autres et d'essayer de tout faire pour les sortir de leurs problèmes, au final, ça nous dessert totalement.

Comme tu l'évoques Mimi-Sweetheart, les personnes vers lesquelles on est prêt tout ne se manifestent jamais si les rôles sont inversés.

J'ai longtemps connu les sourires et les "marques d'affection" de mes collègues (je vais rester sur l'exemple de l'entreprise puisque c'est mon exemple le plus flagrant) mais je me suis longtemps oublié puisque je ne me souciais pas vraiment de mon bonheur à moi.

Par exemple, une de mes collègues à été arrêté pendant plusieurs mois suite à des soucis de santé. Je me suis rendu "je-ne-sais" combien de fois chez elle pour prendre des nouvelles, pendant des heures et des heures, je lui apportais des légumes de mon potager, SMS, mails, pour me rendre compte que lorsque le jour arriva où ce fut à mon tour de me sentir dans le besoin, ben... il n'y avait plus personne pour m'aider à mon tour.

Ce jour là, je l'ai eu mauvaise. Sincèrement.

Alors quitte à adopter cette chose que j'appelle pour moi mon "regard noir", j'ai vite réalisé que cette empathie me collait beaucoup trop à la peau, qu'elle apparaissait aux yeux de mon entourage comme une étiquette collée sur mon front, et que la meilleure façon de me faire respecter à mon tour, c'était la défense, que la meilleur façon de me faire respecter à mon tour c'était de me montrer capable de répondre : "NON !"

Depuis, on ne me sourit plus lorsque l'on a des problèmes, on ne me caresse plus dans le sens du poil puisque j'essaie de penser à moi avant toute chose.

Alors ça peut paraître purement égoïste, mais je pense maintenant qu'il faut une part d'égoïsme pour savoir se protéger. Je ne saurai jamais si c'est lié, mais j'ai développé il y a plusieurs années un très virulent eczéma et comme beaucoup le disent "c'est le corps qui parle".

Même si l'eczéma me fait énormément souffrir au quotidien, je réalise que les "poussées" se produisent lorsque je perds une part de "bien-être", lorsque je me sens épuisé où que les gens qui m'entourent "m'étouffent" avec leurs problèmes.

Je crois qu'il faut savoir se construire une forme de "carapace" pour savoir se défendre et surtout qu'il est indispensable de savoir se protéger en se montrant avant toute chose à l'écoute de soit. C'est primordial pour son propre équilibre.

Voilà pour mon expérience et mon ressenti ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Sam Août 05, 2017 09:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Pas facile de dire non.

Ma femme a essayé plusieurs fois, dans le cadre de cette amicale de locataires, la réaction des gens a été odieuse, on a traité ma femme d'égoïste. Même au sein de notre famille on lui a dit qu'elle était individualiste , qu'elle ne pensait qu'à elle.

La solution concernant l'amicale a été de déménager, et concernant la famille on ne voit plus grand monde.

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Sam Août 05, 2017 11:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 26, 2017 10:44
Messages: 579
Localisation: Caché là où vous n'avez pas regardé.
muskar a écrit:
La solution concernant l'amicale a été de déménager, et concernant la famille on ne voit plus grand monde.

C'est assez terrible et radical, comme solution... :/

(Sans compter que je reconnais assez bien ma copine dans ces définitions, j'espère ne pas devoir en arriver à de telles extrémités...)

_________________
Votez Tsoukalos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Sam Août 05, 2017 14:24 
Hors ligne

Inscription: Jeu Octobre 06, 2011 20:00
Messages: 39
Aaaah les empathes !! :)

Je reconnais bien ma mère dans tout ça. Elle se mine la santé pour des collègues qui se disputent à son travail, et dont le sujet de la dispute n'a strictement rien à voir avec elle. Elle irait même jusqu'à en pleurer si je ne lui secouais pas un peu les puces en lui disant stop.
Ma mère est aussi une personne qui s'inquiète pour tout, en permanence.
C'est vrai que ça peut être difficile à vivre au quotidien. J'ai cette tendance aussi à être trop gentille et à vouloir décrocher la lune pour les autres mais je me retiens car si la vie m'a appris une chose, c'est que les gens ne sont pas toujours reconnaissants et n'en valent pas forcément la peine.

Je pense qu'il faut savoir être égoïste de temps en temps. Ce n'est pas de l'individualisme, c'est juste savoir se protéger et penser à soi d'abord. On n'a qu'une vie, donc aider oui, mais pas trop ^^
Cela dit, c'est plus facile à dire qu'à faire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Sam Août 05, 2017 15:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Le problème pour un empathe c'est qu'il se sent coupable s'il essaye de résister à sa pulsion d'empathie. Ou il se fait bouffer la vie par les autres ou il culpabilise. C'est pour cette raison que nous avons déménagé presque en urgence. Je disais à ma femme laisse tomber cette amicale, tu n'as pas a gérer toute la souffrance des gens dans le besoin. Elle a essayé un moment mais elle se sentait coupable de croiser les gens dans la rue sans rien faire. Du coup en déménageant à 50 km ça a résolu le problème.

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 09:16 
Hors ligne

Inscription: Mar Avril 03, 2012 21:45
Messages: 2
Bonjour Mimi-sweetheart ,

Effectivement, éprouver une forte empathie peut facilement te pourrir la vie ! Essaie d'être plus égoïste, de penser à toi en premier. sans t'occuper des autres (oui je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire !) :wink:
Moi-même, je ne dirais pas que j'étais empathe, mais naïve et bisounours à une période donnée de ma vie (Tout le monde il est beau, tout le monde, il est gentil). J'aidais les gens à mon détriment, je prêtais de l'argent (qu'on ne m'a jamais rendu). Il a fallu que je me fasse avoir plusieurs fois pour me guérir de tout ça !
Courage, il ne faudrait pas que cela influe sur ta santé :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 11:14 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9581
Localisation: Alsace
Mimi-sweetheart a écrit:
Je n'ai envie que d'une chose c'est être comme les autres, une personne qui a priori ne se préoccupe pas du malheur des autres, vis pour soi-même


Je trouve cette réaction assez horrible dans la mesure où l'on considère que la normalité consiste à faire fi du malheur des autres pour mieux privilégier sa propre individualité. C'est pourtant un mal de plus en plus récurrent dans notre société au point que cette situation apparaît aujourd'hui comme une forme de banalité. On peut la constater tous les jours au travers d'incivilités, d'indélicatesse des uns et des autres.

Comme souvent, le vrai problème consiste non pas à privilégier un aspect des choses au détriment d'un autre, mais plutôt de savoir trouver un juste équilibre entre le besoin de se montrer attentif aux autres, et la nécessité d'apprendre à se préserver pour ne pas se faire bouffer. Que ce soit en temps, en énergie et accessoirement en terme de santé. C'est un fait que rendre service à autrui peut très vite tomber dans l'acquis. Il arrive souvent que l'on se trouve malheureusement obligés de devoir poser certaines limites face à des individus constamment dans la demande et incapables de se discipliner par eux-mêmes. Rendre service en se montrant disponible n'est pas une nécessité. C'est une action que l'on entreprend de son plein gré, de façon désintéressée et qui à aucun moment ne doit relever de la contrainte.

Le fait est que l'on a aussi tendance à (trop) attendre des autres ce que l'on ferait soi-même dans une circonstance donnée. C'est un piège classique qui ronge de l'intérieur et qui amène à se trouver constamment déçus par les autres. Là encore il est impératif de savoir prendre du recul en considérant que chacun(e) d'entre nous se détermine par ce que l'on appelle, dans le jargon du développement personnel, "la carte du monde". Autrement dit cela regroupe ce que nous sommes au travers de notre éducation, nos croyances, notre propre histoire personnelle. Le fonctionnement des uns ne sera donc pas forcément celui des autres. Une fois que ce principe là a bien été intégré, cela permet d'éviter de nombreuses déceptions.

Tout cela n'est pas inné mais s'apprend avec le temps et l'expérience.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 11:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Août 27, 2006 23:43
Messages: 1524
Localisation: sur sa guitare
C'est vraiment étonnant ces différences de personnalité entre les gens. Je trouve cela très intéressant !
J'ai tendance à fuir les personnalités empathiques, car je les trouve épuisantes et énervantes. C'est un type de profil que je n'ai jamais pu comprendre vu que je suis tout l'opposé. J'interviens justement sur ce sujet pour te donner un éclairage différent sur la question de l'empathie.

J'ai très peu d'empathie et je suis aussi très individualiste. Je déteste me soucier des autres et les drames de l'actualité ou le malheur des gens m'indiffèrent complètement. Je peux apprendre la mort de quelqu'un que je connais et la seconde d'après penser à ce que je vais manger le midi ou ce que je vais faire pendant mes vacances. C'est finalement bien pratique de ne pas être empathique, car peu de choses nous touchent. Je le vis très bien et je suis très heureux comme ça !

Ayant souvent croisé des personnes empathiques, j'ai plusieurs fois essayé de comprendre ce qui les poussait à réagir comme cela, et pourquoi moi ce n'était pas mon cas. J'ai l'impression que c'est une question de sensibilité plus ou moins exacerbée face à son environnement et que le degré d'empathie est défini par des mécanismes essentiellement psychologiques (conscient ou inconscient). Je suis donc convaincu que l'on peut agir dessus de manière plus ou moins prononcée. Après, je pense qu'il est difficile de modifier sa nature profonde. Quelqu'un de très empathique aura du mal à devenir non empathique et inversement.

Bon, je suis totalement incompétent au niveau scientifique, donc peut-être que je raconte des grosses âneries, mais c'est mon ressenti sur la question. Je vais essayer d'imager mon propos de manière très bête. :mrgreen:

J'imagine que si une personne empathique passe à côté d'un accident de la route où elle voit des blessés, elle en sera très affectée. Dans mon cas, c'est un peu comme quand on voit un personnage de dessin animé avec un regard vide et un gros bruit de vent qui passe entre ses deux oreilles (j'avais prévenu que mon image serait très bête, mais je vois pas comment mieux l'illustrer :lol: ). Cela me fait le même effet que de voir un brin d'herbe et à aucun moment dans ma tête il n'y a une information du cerveau du genre il faut que tu les aides. Contrairement à toi Mimi-sweetheart, je dois me forcer quand j'aide les autres, parce que ce n'est pas un réflexe naturel chez moi. Ce n'est pas du tout malveillant de ma part, mais le besoin d'aider ne me vient jamais naturellement.

Allez, je vais faire mon action empathique de l'année ( :mrgreen: ) en te conseillant d'en discuter avec un psychologue, peut-être qu'il peut t'aider à débloquer la situation et à comprendre pourquoi tu ressens ce besoin maladif d'aider les gens. À terme, cela peut atténuer cette nécessité et diminuer ta sensibilité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 12:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Je crois qu'il y a confusion entre empathie et altruisme.

Je vous invite à lire ici les défintions.

Qu'en pnsez-vous ?

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 12:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
le grigou a écrit:
Allez, je vais faire mon action empathique de l'année ( :mrgreen: ) en te conseillant d'en discuter avec un psychologue, peut-être qu'il peut t'aider à débloquer la situation et à comprendre pourquoi tu ressens ce besoin maladif d'aider les gens. À terme, cela peut atténuer cette nécessité et diminuer ta sensibilité.


Avant de conseiller a Mimi-sweetheart d'aller voir un psychologue t'es tu jamais posé la question de savoir s'il était normal que tu ne ressentes aucune empathie pour les autres ?

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 12:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Août 27, 2006 23:43
Messages: 1524
Localisation: sur sa guitare
muskar a écrit:
Je crois qu'il y a confusion entre empathie et altruisme.


Tu as raison, c'est vrai que c'est différent.
Généralement, je pense que les deux sont liés et que l'empathie implique l'altruisme.
Plus quelqu'un est empathique et plus il est altruiste, non ?

muskar a écrit:
t'es tu jamais posé la question de savoir s'il était normal que tu ne ressentes aucune empathie pour les autres ?


Si, et j'ai dit dans mon message que j'ai déjà tenté de comprendre ce qui pousse les empathiques à réagir d'une façon, alors que ce n'est pas mon cas.

J'imagine que le cas le plus normal est d'avoir un minimum d'empathie, mais la différence entre Mimi-sweetheart et moi, c'est que son empathie lui pose clairement problème au point de lui pourrir la vie, d'où mon conseil du psy. Or, ce n'est pas du tout mon cas, je suis très heureux ainsi et mon manque d'empathie ne m'a jamais posé souci ni dans ma vie ni en société. Et même si mes réactions étaient considérées comme anormales, je ne verrais pas l'intérêt d'aller voir un psy pour cela sachant que je le vis bien et que cela ne perturbe pas ma vie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 13:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Quand même, il y a un problème. Tu apprendrais que quelqu'un dans ta famille aurait un cancer et ça te laisserait impassible. Ce n'est pas possible. :(

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 20:42 
Hors ligne

Inscription: Ven Août 04, 2017 21:59
Messages: 5
Bonsoir,
Tout d'abord merci à tout le monde de m'avoir répondu !

Muskar, en effet on a exactement les même réactions, j'aurais réagi pareil qu'elle dans cette situation.. La décision de déménager était peut être radicale mais je comprends entièrement ce besoin et j'aurais probablement du faire la même chose... Je suis entièrement d'accord sur le fait que, soit on culpabilise soit on se fait bouffer... Je ressens tellement de culpabilité quand je ne peux pas aider quelqu'un, ça m'en rendrait presque malade...

Seb' juste une question, comment a tu fais pour réussir à inverser ce sentiment? L'étiquette doit être collée sur mon front aussi, ou les gens le ressentent je sais pas trop mais dans tout les cas je suis toujours la personne vers qui on se tourne lorsqu'il y a un problème, c'est touchant après tout mais d'un autre côté ça me bouffe étant donné qu'il n'y a aucun effort dans le sens inverse et surtout qu'ils viennent nous parler parce qu'ils savent qu'on va forcément les écouter...

Kafi94, je suis exactement comme ça aussi, je me mine le moral et m'inquiète tout le temps. Mais je n'arrive pas à faire comme toi, me retenir me paraît tellement contre nature.. Plus facile à dire qu'à faire oui !

Ninathecat, c'est justement ça le problème, je n'arrive pas à penser à moi en premier... Ce serait beaucoup plus facile dans le monde des bisounours! XD

Linele, oui je suis d'accord cette réaction peut paraître horrible, mais ça me rends tellement malade de voir que tout le monde est heureux en s'occupant de personne alors que moi j'en suis incapable, ça en devient presque de la jalousie en fin de compte. Peut être que j'en attends trop des autres c'est vrai, mais dans beaucoup de cas ce n'est même pas question d'attente, mais les personnes disparaissent juste après avoir tout fait pour eux. Je manque peut être d'expérience c'est vrai, je suis encore jeune.

Le grigou, je trouve les différences de personnalités très intéressantes aussi, et je suis étonnée de la tienne, d'un côté jalouse et d'un côté choquée. Je ne sais pas comment tu fais pour rester aussi rigide dans n'importe quelle situation, j'en suis tout bonnement incapable ! Mais chacun est différent et c'est ça qui est intéressant. Je me suis également demandé à de multiples reprises pourquoi j'éprouve autant d'empathie et pas les autres, l'inverse de toi en fait.
J'ai déjà pensé à aller voir une psychologue, mais je ne vois pas en quoi elle pourrait m'aider...
PS: J'aime bien l'image du dessin animé ! :lol:

Ma réponse est assez longue mais je voulais répondre à chaque personne qui a pris de son temps pour moi. :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Dim Août 06, 2017 22:41 
Je ressent la meme chose que grigou , le jour ou mon pere a fait une rupture de l'anevrisme j'ai juste demandé a ma mere si j'allait chez lui ou pas le week end :lol: ; c'est pas faute de l'aimer , c'est juste que de toute facon ma reaction ne change rien .
Comme ma mère qui me raconte l'histoire du gamin qui a disparu a la plage ou j'etait cet aprem "ah cool"

C'est une question de point de vue a mon avis , ou de reaction .
Je ne vois pas l'interet de reagir au passé , car justement c'est passé , voire meme la reaction car au final elle ne sert a rien .


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Lun Août 07, 2017 11:07 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14217
Pour info, je rappelle que le terme "empathe" n'existe pas en français. On parle de personnes douées d'empathie. :wink:

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Lun Août 07, 2017 11:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
C'est peut être un terme utilisé en psychologie. J'ai vu ça sur ce site :
https://www.psychologue.net/articles/etre-empathe-ca-veut-dire-quoi

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Lun Août 07, 2017 12:06 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14217
C'est un terme venu de la parapsychologie et du surnaturel, calqué sur le mot anglais "empath".

Empathe ne figure toujours pas les dictionnaires français (même le correcteur orthographique le souligne en rouge sur Firefox). Il finira sûrement par y rentrer puisqu'il est de plus en plus véhiculé par le langage populaire.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Lun Août 07, 2017 21:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 26, 2017 10:44
Messages: 579
Localisation: Caché là où vous n'avez pas regardé.
....Sans compter qu'il est simplement créé sur le mot empathie, et est de fait un mot qui pourrait tout à fait exister. C'est assez dommage de dire qu'un mot n'existe pas, alors qu'il est créé tout à fait honnêtement à partir d'une racine connue et que tout le monde peut comprendre.

_________________
Votez Tsoukalos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Jeu Août 10, 2017 14:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 01, 2014 12:55
Messages: 192
muskar a écrit:
le grigou a écrit:
Allez, je vais faire mon action empathique de l'année ( :mrgreen: ) en te conseillant d'en discuter avec un psychologue, peut-être qu'il peut t'aider à débloquer la situation et à comprendre pourquoi tu ressens ce besoin maladif d'aider les gens. À terme, cela peut atténuer cette nécessité et diminuer ta sensibilité.



Avant de conseiller a Mimi-sweetheart d'aller voir un psychologue t'es tu jamais posé la question de savoir s'il était normal que tu ne ressentes aucune empathie pour les autres ?


+1 Muskar
Pour ma part, et pour en avoir croisé de ce même genre de personne, je pense que le grigou est certainement d'un égocentrisme sur-dimensionné et d'un égoïsme total... En psychologie, on n'est pas loin d'un caractère sociopathe et peut-être même psychopathe... En tout cas, rien d'une personnalité qu'on a envie croiser, ou avec laquelle on aurait envie de se lier.

Et puisqu'il en est à donner des conseils de se rendre chez un psychologue, je le lui conseille tout autant ^^ en lui rappelant également que l'on finit par recevoir dans la vie ce que l'on donne. A bon entendeur...

Du moins, à sa décharge, en est-il conscient et l'avoue-t-il avec franchise, enfin... derrière un pseudo.^^

_________________
"Et quand il eut passé le pont, les fantômes vinrent à sa rencontre."
Nosferatu de Friedrich Wilhelm Murnau - 1922

"Denn die Todten reiten schnell"
Lenore de Burger - Dracula de Bram Stoker - 1897


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Jeu Août 10, 2017 18:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Moi ça me fait penser au trouble de la personnalité schizoïde.

Citation:
Les patients paraissent insensibles, d'humeur monotone, froids et distants, sans pour autant chercher la marginalité volontairement. La plupart considèrent qu'ils sont « des observateurs plutôt que des participants au monde ».

Les difficultés de communication avec autrui signent un manque d'empathie plus ou moins important selon la personne. La personnalité schizoïde perçoit mal les émotions d'autrui, ainsi que les siennes, d'où des difficultés d'adaptation dans les rapports sociaux. Dans un tel contexte, l'adaptation socio-professionnelle peut être perturbée. La frontière est parfois floue entre cette personnalité et le trouble schizophrénique, certains la considèrent comme un stade pré-morbide de la schizophrénie.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalit%C3%A9_schizo%C3%AFde

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Jeu Août 10, 2017 21:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Août 27, 2006 23:43
Messages: 1524
Localisation: sur sa guitare
Gadalka a écrit:
Et puisqu'il en est à donner des conseils de se rendre chez un psychologue, je le lui conseille tout autant ^^


J'avoue que ta réponse m'a fait beaucoup rire Gadalka. (sans ironie) :D

Ton conseil est tout à fait valable, mais je rappelle quand même que c'est Mimi-sweetheart qui vit son empathie excessive comme un problème, donc je ne vois pas trop pourquoi mes conseils seraient déplacés même pour quelqu'un de peu empathique comme moi. :mrgreen:

Après tout, mon conseil me semble censé, non ?

Et comme je l'ai dit, mon manque d'empathie n'a jamais été un problème dans ma vie. Si j'éprouvais le même mal-être que Mimi-sweetheart, je l'aurais sans doute envisagé, mais vu que je suis heureux dans ma vie, je n'en vois pas l'intérêt.

Gadalka a écrit:
Pour ma part, et pour en avoir croisé de ce même genre de personne, je pense que le grigou est certainement d'un égocentrisme sur-dimensionné et d'un égoïsme total... En psychologie, on n'est pas loin d'un caractère sociopathe et peut-être même psychopathe... En tout cas, rien d'une personnalité qu'on a envie croiser, ou avec laquelle on aurait envie de se lier.


Gadalka a écrit:
en lui rappelant également que l'on finit par recevoir dans la vie ce que l'on donne. A bon entendeur...


:lol:

Le plus drôle dans tout cela est que depuis tout petit j'ai toujours été très apprécié par les gens (je suis pourtant comme cela depuis mon enfance), que ce soit mon entourage, mes amis, mes différentes compagnes, mes collègues de travail. J'ai souvent des retours très positifs sur moi et comble de tout... les enfants m'adorent ^^ :twisted:

Comme quoi on peut ne pas avoir d'empathie et réussir totalement sa vie sociale.
Visiblement, je suis une personnalité avec qui on a envie de se lier. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Mer Août 16, 2017 19:18 
Hors ligne

Inscription: Sam Juillet 15, 2017 14:13
Messages: 13
Bonjour le grigou! Les pervers narcissiques sont bien dans leur peau, par contre ils sont peu appréciés de leur entourage.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Ven Août 18, 2017 10:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Août 27, 2006 23:43
Messages: 1524
Localisation: sur sa guitare
Bonjour ric !
Sauf que comme je l'ai dit, je suis très apprécié par mon entourage et je ne suis de toute façon pas un pervers narcissique.
On peut être égocentrique et manquer d'empathie sans pour autant chercher à détruire les autres. Moi j'ignore simplement les autres, mais sans chercher à leur nuire. Je suis juste indifférent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Ven Août 18, 2017 10:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Tu ne dois pas être autant égocentrique, ni même égoïste, que tu le dis. Si les gens viennent vers toi, c'est que tu leur apportes quelque chose sinon ils te fuiraient. C'est peut être pour te protéger que tu manques d'empathie.

_________________
Le doute est le commencement de la sagesse (Aristote)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Sam Août 19, 2017 11:30 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9581
Localisation: Alsace
Mimi-sweetheart a écrit:
mais les personnes disparaissent juste après avoir tout fait pour eux.


Aussi frustrant et décevant que ce soit, cela fait malheureusement partie des expériences de la vie. C'est par ce biais là que tu apprendras à reconnaître les vrais amis des autres, ceux qui agissent dans leur intérêt personnel en l'exprimant par une ingratitude manifeste. Peut-être cela t'incitera-t-il à reconsidérer les choses avec davantage de prudence en acceptant de te montrer disponible avec une certaine mesure, de façon à ne plus éprouver le sentiment de te faire exploiter par les autres.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Empathie
MessagePosté: Sam Août 19, 2017 15:45 
Hors ligne

Inscription: Ven Août 04, 2017 21:59
Messages: 5
Peut être bien avec le temps..


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO