Nous sommes le Lun Décembre 18, 2017 15:52


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Juillet 22, 2013 16:19 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 25, 2008 13:27
Messages: 169
Salut à tous,

Voilà bien longtemps que je n'ai plus mis de messages sur le forum mais je le consulte toujours régulièrement.
A mon tour cette fois de vous exposer un souci assez quotidien.
Précision: je le poste ici car il n'a pas de lien direct avec le Paranormal... mais ça me suscite une réflexion sur la psychée humaine, ce dont on est capable parfois...
(et aussi parce que j'ai un besoin de vider mon sac en fond)

Ma question est donc: vous êtes vous déjà retrouvés en présence d'une personne avec la sensation qu'il est le Mal Incarné? Et ce, sans connaitre la personne bien évidemment.
Quand je dis le "Mal Incarné", je vous parle d'une personne qui suscite une vraie peur, juste à son contact.
Mon raisonnement est de cet ordre: je ne dis pas qu'il a réellement le démon en lui, ou je ne sais quoi, mais je me demande si on peut ressentir une personne mal attentionnée, sans pour autant qu'elle ne montre qu'elle l'est, au premier abord?
Pour moi, le mentalisme etc, ce ne sont que des études du comportement. Peut etre que face à un individu comme décrit plus bas, un fin psychologue, ou une personne apte à décrypter le corps etc, pourrait capter ça, mais honnetement, je suis plutot naive d'habitude, je n'ai pas du tout cette compétence.
Du coup, afin de recueillir les avis et les conseils, je vais vous raconter l'ensemble du récit.

Je vous préviens c'est long, ça sonne pas fantome et meubles volants. Mais poru que vous compreniez bien ma question, il faut que je raconte cette anecdote.
Et si quelqu'un a déjà vécut ça, je suis preneuse de son anecdote.

Mon boulot consiste à organiser des manifestations, et dans ce cadre à accueillir du public.
Une journée comme les autres, sur un spectacle pour enfant. Un type arrive et me tend une invitation.
Le type a l'air normal mais il dégage un truc hyper négatif (et je peux vous assurer que je ne parle pas de vilaines odeurs)
Et là, je ressent une peur indescriptible, irraisonnée face à cet individu. Sans raison, me voilà avec une boule au ventre, et une envie profonde de fuir, ou de l'éloigner disons, de lui dire "allez vous en!!"
C'est la première fois que ça m'arrive, je suis plutôt téméraire comme fille.

Je me secoue les plumes car il y a du monde, des gros vicelards au regard libidineux, j'en croise tout le temps.
Certes celui là il est plus flippant que les autres, mais il faut que je me reprenne.
Je reprend mon sang froid, le public continue d'entrer.
En début de spectacle, je ferme l'accueil et je regarde un peu le public de la salle depuis le fond: si il y a des groupes, j'évalue le nombre de personnes d'un coup d'oeil, si il n'y pas d'enfants seul (oui certains parents sortent par une porte de sécours, et nosu laisse leurs enfants en surveillance...) etc.
Et là, je remarque que le type en question ne s'occupe pas du tout du spectacle qui se déroule devant lui, non il me dévisage. Il regarde donc vers le fond de la salle, alors que le spectacle se déroule devant lui; il a fait ça pendant près de 30 minutes. (et meme pas de torticoli!!! si ça c'est pas inhumain!)

Ayant un caractère fort, je lui lance un regard glacial pour qu'il comprenne bien que je ne mange pas de ce pain là.
Mais non, il continue.

A la fin du spectacle, il va se présenter aux artistes comme quelqu'un d'important, qui peut développer leur carrière etc. Comme un fait exprès, je m'occupe du développement de projet culturel, notamment de groupes de musique, c'est donc la fonction que je tiens auprès des artistes concernés...
Bon, je ronge mon frein, je laisse le chef de projet discuter avec l'inconnu bizarroide. Je dois quitter mon poste une fois tout remballé, et je file saluer le chef du groupe.
A ce moment là, le vil reluqueur me propose de lui faire la bise pour lui dire aurevoir... "heu non, on ne se connait pas, je ne fais pas la bise à n'importe qui".Il insiste lourdement, mais non, je ne cede pas. Je lui serre donc la main, et je m'en vais.
J'apprend alors qu'il veut absolument s'occuper d'un groupe avec lequel je bosse, sur les memes actions que moi.
Reste à voir ce qu'il vaut professionnellement si je dois travailler avec.
Ca en m'enchante pas, mais bon, le projet ne m'appartient pas et si le gorupe y toruve un interet de travailler avec, alors je me dis que je ferai avec.

Une premiere réunion a lieu, où il recommence son petit harcelement occulaire, cette fois par le biais d'une marionnette: il l'assied sur ses genoux et lui tourne la tete pour qu'elle me regarde tout au long de la réunion, se frotte les mains quand je parle (genre comme le méchant dans les films quand il prépare un truc pas bien)
La moutarde finit alors par me monter au nez et je lui dit que sa marionnette va traverser la piece si il n'arrete pas. On est censés travailler, s'il est là pour s'amuser, tant mieux, mais qu'il aille aux maneges d'à coté si c'est le cas.
Il se calme, mais à la fin de réunion, il attend que je sois seule dans la piece quelques minutes avec pour me faire des propositions indécentes, dégoutantes, et irrespectueuses pour sa femme qui, malade incurrable ne peut plus assouvir son cher mari.
Coup de colere de ma part, je deviens limite méchante et hautaine, et je me dis, au moins cette fois il aura compris. Et puis dans ce milieu, il vaut mieux avoir une réputation de requin que de fille facile, donc comme ça il a taté de mon "mordant".
Il m'a prise pour quoi sans rire? Bref, il m'a cherchée, il m'a trouvée.

A partir de là, il a commencé à me téléphoner tous les jours, pour des raisons soit disant professionnelles.
A chaque fois, me prenant pour une secrétaire, pour une réunion annulée, pour certains rdv sur des projets sur lesquels je travaille.

Et comme c'est le boulot, je ronge mon frein, je fais avec.
Je ne suis agressive que lorsqu'il dépasse la limite du professionnel.
Suite à un entretien sur un projet ou il n'a pas su faire ses preuves comme développeur de talent, je me suis aperçue qu'il manquait d'expérience, qu'il nous vendait du reve, mais qu'au final, il était en toc ce type.
En fin de réunion, il a tendu une perche à mon sujet, devant mon boss: en gros, si on devait bosser ensemble, il allait falloir que je sois son amie. (Mais oui mon gars tu as raison tiens)
Recoup de colere de ma part: le travail, c'est pas pour se faire des amis, et ses amis, on les choisit. Je refuse donc d'ete ami avec, mais qu'au niveau du travail, je serai toujours le plus pro possible.

Puis nous ne l'avons plus vu pendant 2 ans. Dernièrement, il est revenu à la charge en postant un message sur la page Fessedebouc d'un projet musical avec qui je travaille. Puis il m'a envoyé des mails etc.
En gros pour chaque message, il y a de la carotte et du baton.
Comment expliquer? chaque message envoie une pique, mais fait office de proposition.
Par exemple: le message en public disait en gros que "le groupe a toujours du talent, que le technicien son fait un super boulot, et que Amadis est encore là... comprend qui veut." il s'auto-insulte en signature de mail.
Ce message est alors suivi d'un mail avec la proposition du siecle pour bosser sur un spectacle showbiz, le truc bancal des le départ, qui sent le piege ) plein nez: oui, quand j'ai demandé des explications (ayant refusé et me demandant pourquoi il me refourguait ça), il a répondu " tu travailles bien, tu es fiable, c'est pour ta carrière et celle du groupe" (qui soit dit en passant a refusé la collaboration avec pour éviter qu'il nosu embarque dans le showbiz)

Il se met à passer des commandes improbables de goodies (affiches, badges, tshirt...) d'un groupe parce qu'il pense que je gere les commandes.
(sur ce point, vous allez me dire que c'est ma peur qui parle, qu'en effet, il aime peut etre le groupe en question au point de commander 4 tshirt et 7 affiches de chaque taille, des cartes postales ainsi qu'une discographie complète...
Allez je retire ce point, mettons qu'il soit le plus grand fan qui ai jamais existé, et qu'il achete les affiches pour nous faire de la pub et aller les coller dans les magasins de son village)

Bref, je n'arrive pas à savoir si le type est juste un gros libidineux, si il est pervers manipulateur, si il a un probleme psy, si il veut me piquer mon boulot, vu les piques lancées sur des espaces internet publics.
Ou peut etre un peu de tout ça.

Le seul truc qui à mon sens est sur, c'est que je dois m'en méfier, que mon ressenti violent de la première rencontre qui m'a mise si mal était surement justifié: j'en suis à le surnommer Belzebuth pour évoquer son nom auprès de mes collègues.
Au final, ces derniers, ça a l'air de les faire bien rire d'ailleurs (sauf les filles du groupe qui ont eu tout de suite conscience, suite aux messages sur réseaux sociaux qu'il était pas tout net).
Un collègue a qui j'en ai parlé m'a dit "vous n'avez pas le meme humour, c'est tout"; un autre me dit que "c'est moi qui le juge mal, que quand j'ai un apriori sur une personne, je le lache pas..." (ce qui est bien mal me connaitre)
La dernière lubbie du gros degoutant: il veut organiser un festival et y faire jouer des artistes avec qui je bosse.
Comme par hasard!
Et là par un autre collègue j'ai eu droit à "et ben dis docn, avec tout ce qu'il achete, maintenant un spectacle... tu as couché avec hahaha".
hahaha trop drôle, je me roule au sol en me tenant les cotes tellement c'est hilarant. :evil:

Je dois le voir bientot en réunion: tous les gens conviés ne sont dispo que par Skype, je suis terrorisée à l'idée de me retrouver dans mon bureau toute seule avec lui.
J'ai vraiment le sentiment qu'il veut me nuire. J'en suis à me remettre à prier comme quand j'avais 7 ou 8 ans, pour me donner de la force: la force de ne pas m'exciter contre lui car je pourrais perdre mon travail à son bénéfice, et la force de ne pas me laisser écraser par ce gugusse, de ne pas le laisser envahir ma vie privée...

Pff je me relis, je me sens limite mal de rédiger ça, de mettre mes idées au clair, de me plaindre d'un pauvre type qui me harcèle.
Du coup, je veux bien entendre quelques conseils, mais vraiment j'aimerais surtout qu'on réponde à la question initiale:
Est ce que ça vous est déjà arrivé de vous sentir si mal et effrayé devant un inconnu, sans raison?
Est ce qu'on peut "savoir" en avance, par ressenti, qu'une personne est mal attentionnée?
Si le diable existe, est ce que c'est pas dans ce genre d'individus?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Juillet 23, 2013 00:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mars 13, 2013 21:24
Messages: 385
Localisation: Landes
salut Amadis,


pour tout te dire, j'ai eu affaire à un type que j'ai croisé plusieurs fois en quelques mois.
Le mec vraiment très très bizarre. La première fois, je l'ai rencontré au milieu d'un champ de maïs.
Ma copine conduisait, je lui demande de s'arrêter. Je descend, je vais pisser, et là je lève les yeux
le type en face de moi qui me fait une remarque sur ma teub (gé gé).
Je remonte dans la voiture, je mégaflippe ! Je le dis à ma copine qui elle m'assure n'avoir vu personne.
Le lendemain après-midi, je suis encore dans la voiture de ma copine, on passe devant une agence
immobilière et le type est appuyé sur le mur, il nous regarde passer. Je fais à ma copine ; C'est lui regarde !
Mais elle n'a pas le temps de le voir. Quelques mois plus tard, toujours en caisse, tout seul,
j'arrive en ville (je vis à la campagne). Il y a un barrage de gendarmes à un rond point et lui est au milieu d'eux.
Je continu ma route et on se fixe du regard. Quelques temps après, je travaillais comme agent de sécurité
à un filtrage, il y avait beaucoup de monde, c'était les Férias. Je me retourne et le type est même pas à un mètre
de moi, juste derrière mon dos. Machinalement je m'écarte le plus de lui, faisant style de ne pas l'avoir remarqué.
Je suis presque certain que la première fois que je l'ai vu, c'était bien plus tôt, lors d'une grosse fête
qu'on avait fait au bord de la plage. Je me souviens d'un type qui marchait seul au bord de la plage
et qui nous regardait. Je suis presque certain, que c'était déjà lui.
Simplement pour te dire, que j'ai remarqué cette présence, et que je suis certain qu'elle a une influence sur moi,
bonne ou mauvaise, je n'en sais rien. Je n'ai jamais eu le courage de lui parler, parce que la première fois,
lorsqu'il me regardait uriner, il n'avait pas répondu à ce que je lui avait répondu.
Il est toujours resté cette tension entre lui et moi, l'absence de communication, ou même devrais-je dire,
la non communication, ou communication à sens unique, qui est toujours allé de lui à moi et jamais l'inverse.
Cette expérience me terrorise et je ne comprends pas pourquoi ce type viens ce greffer à ma vie, ou moi à la sienne, pour la peine.

Je peux te dire donc, ma chère Amadis que je comprends très bien ton inquiétude.
Quand j'étais agent de sécurité pour les Ferias, il arrivait que des gars complétement bourrés
viennent se frotter à moi. Bein, laisse moi te dire que ceux là, ceux qui sont comme tu dis,
le mal incarné, ils se manifestent directement depuis l'intérieur. La plupart du temps,
je les sens arrivé parce que, excuse moi si ça te semble bizarre, ils provoquent des érections.
Ceux qui ont flirté avec le danger comprendront cela, je ne peux pas mieux décrire le malaise
qu'ils provoquent. On a l'impression d'être directement connecté à leurs folies et à ce qu'elle
provoque chez eux. Ils apportent avec eux la mort comme un plaisir.
Si vraiment, ce type de chair et de sang te fais peur, tu peux en parler aux gendarmes,
cela te permettra peut-être d'en savoir davantage sur son identité et sur ce qu'il est.
Après la pluie, vient le beau temps.. Courage.

_________________
Un légume frais n'est pas un légume qui sort du frigidaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Juillet 23, 2013 09:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 19, 2010 15:32
Messages: 19
Bonjour Amadis et bonjour Sebgens,
Le thème que vous évoquez tous les deux est passionnant; il est très rarement traité parce que sans avoir jamais vécu de telles situations il est toujours difficile d'en parler tellement ce que l'on ressent face à de tels individus est parfois difficilement "exprimable"; en fait "on sent", on "sait" intuitivement, tout au fond de nous qu'il se passe quelque chose de parfaitement étrange face à certains individus sans pouvoir partager avec ceux qui nous entourent ces formes d'angoisses évidentes qui nous saisissent. Je connais une amie qui correspond exactement à ce que vous décrivez tous les deux; le contexte est différent dans les détails mais finalement cette forme d'emprise et d'hyper présence constante et continuelle est la même; cette personne dégage quelque chose d'assez étrange ; toutes les personnes qui l'approchent partagent cette réalité. C'est une très belle femme, très féminine, très gentille mais réellement envoûtante. J'affirme même que cette personne peut influer directement ou indirectement sur le quotidien des relations qui la croisent. Elle peut être très positive ou très négative dans le destin de chacun; cela est véritablement étrange et je n'ai compris cela que très récemment même si certaines évidences commençaient à apparaître. On combat toujours ce qui nous semble incompréhensible ou farfelus et je n'ai aucune disposition naturelle à me complaire dans le "surnaturel" ou dans l'inexpliqué. Rencontrer ce genre de personne est très rare. Je dresse un constat simple de ce que j'ai pu vivre à titre personnel sans en tirer de conclusion définitive; dans vos deux témoignages un point commun relie vos deux personnages et le mien : leur hyper discrétion mais leur incroyable ténacité.
Vous semblez très sensibles tous les deux , comme je le suis. On identifie ces gens là et eux comprennent aussi avoir été "découverts"; je comprend bien que la majorité de tous ceux qui liront ces lignes auront du mal à saisir le sens de ce que nous évoquons. Il n'y a là aucun ésotérisme farfelus, uniquement le réel tout simple.

_________________
l'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Juillet 23, 2013 11:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avril 14, 2006 22:34
Messages: 908
Localisation: Chez moi j'espere
:shock: :shock: :shock: :shock:

Font peur vos témoignages!!

_________________
"Tout vient à point à qui sait attendre" de je sais plus qui


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Juillet 23, 2013 13:40 
Hors ligne

Inscription: Mer Octobre 29, 2008 23:14
Messages: 611
Ça fait penser à une forme de harcèlement quand même ! Les autres autours de toi en ont plus ou moins conscience mais ils sont détachés de la situation (extérieur) et donc perçoivent les choses différemment (au final un gros lourdeau qui fait ch**r une nana).

Ce que toi tu perçois, c'est un jeu malsain entre un prédateur et sa proie. Et ça c'est le mode de fonctionnement de certaines entreprises frauduleuses qui apprennent ce comportement à leurs "employés". Je sais pas si vous voyez de quoi je parle. Vous savez, ces personnes qui se rendent particulièrement chez des personnes âgées, ou femmes seules dans le but de leurs vendre tout et n'importe quoi au prix fort?
Il s'agit de toujours laisser la proie dans une certaine confusion, de se rendre le tenant d'une information qu'il ignore et donc de se mettre en position de force, cela, en variant les tons de la douceur à un ton plus inquiétant, de l'amical à la colère... Le but: atteindre une faiblesse émotionnelle qui servira de point d'accroche à une vente "forcée".

Possible aussi qu'il agisse comme ça juste pour te taquiner parce que tu lui plait mais qu'il... Ne sait pas comment faire? :roll:
Je pense que tu lui as déjà dit ce qu'il en était au point de vue professionnel pour toi. Mais s'il se repointe, peut-être devrais-tu lui demander le but de ses manœuvres que tu considères comme suffisamment invasives pour avoir pensé à en parler aux autorités compétentes... ( je dis ça, c'est ce que tu pourrais lui dire hein :wink: )

Je comprends tout à fait ce que tu ressens, c'est du stress qui n'a a priori pas lieu d'être, la sensation d'épiée ( le gars disparait, suffisamment discret pour que toi seule le ressente comme oppressant, puis tu as le temps de le passer et hop il se repointe comme si ton point de vue n'avait pas touché la bonne cible et qu'au contraire lui, il avait perçut une invitation a continuer dans tes rejets pourtant très clairs pour toi et dans ton récit!).

Deux idées assez simple à mettre en oeuvre:
- Passer par quelqu'un ( ami, collègue, supérieur) pour appuyer ton point de vue.
- Lui faire passer un message clair et concis sur le fait qu'il ne convienne pas pour le post qu'il convoite et pour un partenariat. (je suppose que le manque de sérieux et de professionnalisme sont des raisons amplement suffisantes! Et c'est dommage qu'il ait réussi a se retrouver seul avec toi uniquement car sans témoins pour attester ses propos indécents et grossiers). C'est un sujet très sérieux je trouve et qui mérite qu'on s'y attarde!

Y a des personnes naturellement manipulatrices, narcissiques, intéressées et profondément mauvaises, conscient ou non de leur état de fait. Ce qui conduit à un tel comportement et un tel caractère ce sont plusieurs facteurs, dont l'éducation, le passif, et le besoin d'exister de cette personne par tous les moyens possibles, souvent en se créant leur propre monde. Y en a qui vont écraser leurs proches, leur otant toute humanité jusqu'à provoquer dépression et plus... Ce sont les manipulateurs narcissiques. Je ne dis absolument pas que cette personne est un manipulateur narcissique mais je prends ce cas parce qu'il illustre beaucoup sur ce que peut-être l'extrêmisme humain.

Il ne faut pas que cette crainte viscérale prenne trop de place et dans le cas contraire, ne pas hésiter à en parler. Évacuer tout ça, ça fait du bien et il ne faut pas s'en priver! ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Juillet 23, 2013 13:52 
Hors ligne

Inscription: Mer Octobre 29, 2008 23:14
Messages: 611
Oh! Je voulais juste ajouter que pour un homme, la situation est encore plus difficilement gérable ( d'autant que cela semble irrationnel dans ce cas là) à cause de son image tenace dans la société actuelle: Celle du courage, de la force, du charisme et de la virilité. La peur c'est un truc presque tabou chez l'homme et pourtant tout aussi naturel que n'importe quelle autre émotion.

Attention aussi à l'autosuggestion qui vous donne l'autorité dans vos métiers et donc un sentiment de culpabilité en revers de médaille lorsque quelque chose vous dépasse.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Juillet 23, 2013 19:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mars 13, 2013 21:24
Messages: 385
Localisation: Landes
Oui, moi aussi je trouve que celui d'Amadis est ultra flippant,
j'ai eu du mal à m'endormir hier soir Maetel..
Salut Doge, j'ai profité du témoignage d'Amadis pour y glisser le mien
parce que j'ai pensé au film "l'associé du diable", où il me semble que
Keanu Reeves se trouve dans une situation particulièrement difficile,
face au diable en personne (je ne l'ai vu qu'une ou deux fois,
mais c'est le souvenir qu'il m'en reste...).
J'ai trouvé, bien que l'habit ne fasse pas le moine, qu'il y avait certains
rapprochement entre son histoire et la mienne.

Amadis, je suis d'avis comme Bloody que tu en parles aux gendarmes..
Si c'est du harcèlement, il doit y avoir des mesures préventives,
je ne connais pas le domaine, c'est la raison pour laquelle il te faudrait
en parler aux personnes compétentes.

_________________
Un légume frais n'est pas un légume qui sort du frigidaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Juillet 23, 2013 19:57 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 25, 2008 13:27
Messages: 169
Bien le bonsoir!

Wouah, merci pour vos témoignages, avis, conseils. Le sujet étant peu "paranormal", j'avais peur qu'il tombe aux oubliettes.
Je suis rassurée de voir que je ne suis pas toute seule dans mes godasses à avoir ce drole de ressenti.

Du coup, depuis hier, il y a une petite avancée.

Le fait de vous en avoir parlé m'a un peu délié la langue hier soir, auprès de mes collègues.
Je pense qu'à présent ils ont compris que ce type me file la frousse, que je m'en méfie comme de la peste dans le cas d'une collaboration à venir.
Beaucoup pensent que c'est un pauvre gars en toc, qu'il parle, mais qu'il n'y a que du flan derrière, donc que je ne risque rien.
Du coup, un de mes collègues sera présent à la réunion avec l'autre bestiole. D'ailleurs, j'ai hâte de voir sa tête quand il va voir que je ne suis pas seule au bureau comme il va le penser, mais que j'ai un collègue présent, avec une tête d'huissier en plus :D

Ils sont dans l'optique de dire "laissons le se trouer tout seul niveau boulot, histoire d'avoir une raison de le bazarder", donc j'ai enfin réussi à me faire entendre, sans moquerie etc.
Et mieux que tout: mon compagnon sera présent lors du concert qu'il veut organiser.

Et puis je pense que je vais écouter vos conseils, me renseigner auprès d'une amie avocate sur ce qui peut être recevable comme preuve dans le cadre d'un harcèlement, et ce qu'elle me conseille.
Les gendarmes, je garde cette étape sous le coude si il insiste encore.

Merci mille fois pour vos conseils, et puis si d'autres veulent raconter une anecdote de ce type, ou répondre à la drôle de question sur le fait de pouvoir ou non ressentir le coté malsain d'une personne, n'hésitez pas :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mer Juillet 24, 2013 09:33 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
Bonjour Amadis,

C'est une bonne chose que ton message soit passé auprès de tes collègues, et que quelqu'un puisse être présent lors de la prochaine réunion. C'est ce que j'allais te conseiller avant de lire ton dernier post !

Un mec déplaisant et collant est toujours impressionnant pour une femme. On hésite entre la violence, qui ne nous convient pas la plupart du temps, et la simple politesse ferme, qui est souvent (toujours...?!) inefficace avec ce genre d'oiseau...

J'ai eu quelquefois les mêmes impressions que toi, mais jamais aussi violentes.
L'une était il y a quelques années, lors de la rénovation d'une propriété que je coordonnais. Le boss a embauché quelqu'un... Pour moi ça a été le 'coup de foudre', mais dans le mauvais sens ! Je l'ai vu, et je me suis tout de suite dit 'Ce type va nous faire des ennuis'. Ça n'a pas loupé : il s'est mis le reste de l'équipe à dos (alors que tout le monde s'entendait bien), il a volé, il a failli se battre, il a bâclé son travail, et en partant il a laissé quelques gentils souvenirs sur le chantier... comme une bouteille pleine d'urine... ????? :shock:
Une autre fois, antérieure, c'était................ mon futur beau-frère !!! Ma sœur était toute chose et très amoureuse, elle m'a présenté son copain. Pour te donner une image, tu vois deux chats sur le point de se battre, qui se soufflent dessus ? Ça m'a fait le même effet.... Et j'ai dû faire des efforts pendant longtemps : ils sont restés ensemble pendant plus de vingt ans !!! Il a rendu ma sœur très malheureuse (un seul exemple : "Je ne veux pas inviter de collègues et de connaissances à la maison parce que tu es trop grosse"...). Quand ma sœur l'a quitté et a décidé de divorcer : CHAMPAGNE !!!!!!!

Dans ton cas : je voudrais te conseiller de prendre le type entre quat'zyeux, en présence d'un collègue (un homme !!) au moins, voire plus (dans ce cas, compagnie mixte) si possible, et de lui dire que professionnellement, il faut qu'il fasse ses preuves et c'est pas gagné, et personnellement, tu exiges qu'il cesse de t'emm.... Auparavant, briefe ton/tes collègue/s et assure-toi sans l'ombre d'un doute qu'ils renforceront tes dires aussi bien au niveau prof. que perso.

Bon courage !!!!

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mer Juillet 24, 2013 10:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 12, 2009 12:36
Messages: 180
Localisation: Tokyo
Citation:
Je dois le voir bientot en réunion: tous les gens conviés ne sont dispo que par Skype, je suis terrorisée à l'idée de me retrouver dans mon bureau toute seule avec lui.


Franchement, à lire ton histoire, moi aussi j'ai peur pour toi. Surtout ne reste pas seule dans la même pièce avec ce type. Explique le problème à un copain ou une copine pour qu'il/elle vienne avec toi et fais-le/la passer pour un(e) stagiaire ou quelqu'un qui voudrait bosser dans la métier ou n'importe quoi.
Voyons les choses objectivement: c'est un type qui t'as fait des avances que tu a refusées, qui continue d'en faire, te harcèle de diverses façons et n'a pas l'air d'avoir toute sa tête. Donc non, ne reste surtout pas seule avec lui.

Je n'en reviens pas que tes collègues ne se rendent pas compte à quel point ça doit être dur à supporter pour toi.
EDIT: Je viens de voir ton post d'après et je suis ravie de voir que ça s'est amélioré!

Sinon je pense qu'il est parfois possible de "sentir" qu'une personne n'est pas nette.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mer Juillet 24, 2013 13:16 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 25, 2008 13:27
Messages: 169
Merci à tous pour vos conseils encore une fois, les gens.

@Veganne: le conseil de bien lui mettre les points sur les "i" avec témoins et preuves: c'est déjà fait.
Je ne l'ai pas transmis mais j'ai fait lire ces preuves écrites à une amie, c'est stocké sur une boite mail.
La remise en place professionnelle et personnelle a déjà été faite, par deux fois, il y a deux ans et il y a un mois.
Et sinon le coup du chat qui crache, oui je vois assez :)

Egalement, de lire vos expériences, c'est rassurant de se dire que ça arrive régulièrement.
Du coup il faudrait peut etre que j'essaie d'affiner ce "sens" là: c'est vrai, si on peut travailler sur soi pour être un peu moins naif, et bien cibler les bonnes ou mauvaises intentions, ça ne peut être que bénéfique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Jeu Juillet 25, 2013 07:41 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
A mon avis, Amadis, ton sens est déjà plutôt affiné, si dès le premier contact avec ce type tu as su que ça allait craindre ! :D

Est-ce que tu as une idée de la raison pour laquelle il t'emm. toi personnellement et personne d'autre ? Est-ce qu'il considère que tu es sa porte d'entrée pour un boulot ?

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Jeu Juillet 25, 2013 13:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
Salut Amadis,

Peut-être es-tu victime d'un "vampire psychique" ou d'énergie.
Ce concept comprend à la fois la manipulation psychologique et une sorte de jeu psychique de dominance et d’exploitation. La partie physique ou psychologique consiste en l’exercice d’une forme de contrôle émotionnel sur quelqu’un d’autre. La partie psychique ou métaphysique implique de drainer la force vitale de quelqu’un d’autre pour son propre gain. C’est une sorte de vampirisme.
Mais je te rassure de suite, rien à voir avec l'image populaire du suceur de sang originaire de Transylvanie...
Comme toujours, je t'invite au discernement. Ce n’est pas parce que belle-maman te pompe l’air que c’est forcément un vampire énergétique. Sache simplement que certaines personnes jouent ce rôle, consciemment ou inconsciemment. :wink:

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Ven Juillet 26, 2013 10:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avril 14, 2006 22:34
Messages: 908
Localisation: Chez moi j'espere
T'as réunion a t elle eu lieu?

Il faut vraiment se méfie de ce genre de personne.... J'imagine après qu'il t'ai fait des avances qu'il sera prêt à tout et à n'importe quoi !!

Evite de rester seule, surtout le soir en partant !!!

J'en ai encore des frissons de ton histoire!!

_________________
"Tout vient à point à qui sait attendre" de je sais plus qui


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Sam Juillet 27, 2013 10:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mars 28, 2010 14:24
Messages: 376
Localisation: Matheysine
Veganne4 a écrit:
Une autre fois, antérieure, c'était................ mon futur beau-frère !!! Ma sœur était toute chose et très amoureuse, elle m'a présenté son copain. Pour te donner une image, tu vois deux chats sur le point de se battre, qui se soufflent dessus ? Ça m'a fait le même effet.... Et j'ai dû faire des efforts pendant longtemps : ils sont restés ensemble pendant plus de vingt ans !!! Il a rendu ma sœur très malheureuse (un seul exemple : "Je ne veux pas inviter de collègues et de connaissances à la maison parce que tu es trop grosse"...). Quand ma sœur l'a quitté et a décidé de divorcer : CHAMPAGNE !!!!!!!


Veganne


ca existes les mecs comme ça? trop la classe....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Sam Juillet 27, 2013 15:12 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
Ben oui, faut croire... L'excuse étant que quand ce monsieur a connu ma sœur, elle était très belle, gironde mais belle, et qu'elle a pris du poids suite à deux grossesses très rapprochées. Monsieur s'est senti trahi par l'étiquette, je présume... :lol: :evil:

NB : j'espère que ton 'trop la classe' est à prendre au deuxième degré, Fab38... :mrgreen:

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Sam Juillet 27, 2013 16:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mars 28, 2010 14:24
Messages: 376
Localisation: Matheysine
ah ben oui c'est a prendre au second degré. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Sam Juillet 27, 2013 21:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Décembre 22, 2008 23:28
Messages: 561
Veganne -> Pour te donner une image, tu vois deux chats sur le point de se battre.

Oui oui t'imagine bien :mrgreen:
le roux = Veganne
Suis loin....

_________________
Qu'elle parti de votre corps, quand elle est stimulée, augmente 10 fois son volume normal?
Spoiler :
« La pupille. » Bande de vicieux :p


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Sam Juillet 27, 2013 23:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juillet 27, 2013 17:34
Messages: 1
Salut à tous !

J'espère que ce message ne s'adresse pas à moi ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Dim Juillet 28, 2013 06:29 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
Pourquoi ce message s'adresserait-il à toi ? :lol:

The-Goat : oui, c'est ça ! Sauf que mon futur beau-frère n'a rien vu ; l'hostilité n'était pas réciproque. En fait, il m'aimait plutôt bien... Dommage qu'il n'ait pas 'bien aimé' ma sœur !

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Juillet 29, 2013 10:38 
Hors ligne

Inscription: Ven Juillet 12, 2013 11:28
Messages: 23
J'ai connu une personne un peu comme ça, qui réussissait a contrôlé ses proches et qui faisait peur a un peu tout le monde. On peut dire a côté de ça, que ces gens sont très fort pour pouvoir avoir la capacité d'avoir une emprise sur les personnes qui l'entourent, même si c'est négatif.
Je pense que la seule solution avec ces gens, se ne soit la violence ^^ :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Dim Août 04, 2013 20:37 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 25, 2008 13:27
Messages: 169
Salut à tous,

Je reprend le clavier pour vous raconter la fameuse réunion.
Le fait de vous avoir raconté ça, ça m'a donné une vraie assurance et ça m'a permis de rester super zen face à lui.
Donc encore merci à vous tous.

Alors avant tout pour répondre à Einridi: je ne pense pas qu'il soit manipulateur psychologique, j'ai déjà eu affaire à un vampire psychique, et il n'est pas de cet accabit.

Cette réunion s'est bien passé dans l'ensemble.
J'ai rabroué toute tentative de sa part, en lui expliquant que c'est pas parce qu'on travaillait ensemble qu'il devait dépasser les limites de ce cadre, et que de toute façon, toute tentative serait un échec cuisant.
Il a donc rangé le bouquet de fleur qu'il m'avait apporté. Non non je ne plaisante pas :)
(Question; en réunion vous apportez des fleurs aux gens que vous rencontrez????)

Durant la réunion, il a brillé par son manque d'expérience, s'est senti plusieurs fois agressé lorsque les techniciens lui posent de simples questions, parce qu'il ne savait pas quoi répondre. Bref. Je pense qu'il était bien mal à l'aise le coco.
Il a tenté une remarque désobligeante à mon égard sautant sur une remarque drole de mon collègue (qui lui me connait depuis deux ans) pour la placer. Au vue de ma réaction, et peut etre du regard interloqué de mon collègue qui n'a pas compris qu'il se permette la moindre remarque, il s'est senti obligé de s'excuser.
Il a tenté de parler de nos "rapports" pour se faire passer comme un pauvre malheureux incompris. Je lui ai répondu qu'il me hérissait comme un chat près à bondir (merci Véganne!!) et que c'était viscéral, que je pensais lui avoir déjà expliqué noir sur blanc, donc que je ne voyais pas en quoi ce sujet venait interférer dans la réunion, devant mes collègues.

Bref au final, une fois parti, on a fait un rapide débriefing avec mon collègue. Il m'a dit qu'il pensait qu'il avait surement un "probleme", qu'il était pas tout net, limite incompétent niveau boulot, donc qu'il allait falloir qu'on gere beaucoup de notre coté, mais surtout: que "je l'intimide"... Ah ben voyons, ça va etre moi qui l'intimide le gros dégoutant!!! Ben oui "c'est difficile de se retrouver à travailler avec une personne qui nous intimide". J'ai pas pu laisser passer la remarque non seulement l'autre il est limite harceleur, il est flippant comme tout, et maintenant c'est moi qui l'intimide...
Du coup il a reformulé me disant qu'il était intimidé, et pense surtout que c'est un gros dégueu, que je dois lui plaire mais qu'il sait pas comment faire. De mieux en mieux, le pauvre il est amoureux et maladroit en plus...

Oui je suis pas à cheval sur les expressions, mais dire que je l'intimide, c'est voir en lui une sorte de victime d'une action d'intimidation de ma part, et ça c'est niet.

Donc voilà, depuis rien d'autre. Il a tenté de demander si il pouvait m'appeler "au cas ou" durant mes vacances.
Je lui ai répondu "je ne répondrais pas, es vacances c'est pas pour bosser, si c'est urgent tu laisses un message,et c'est moi qui estimerait si je dois rappeler ou non". C'est des coups à ce qu'il m'enquiquine chaque jour si je laisse passer la moindre liberté.
Je suis tranquille depuis, je n'y pense pas, d'ou ce laps de temps à vous raconter tout ça :)

Ce que je vous propose, c'est qu'on continue à accumuler les petites anecdotes de gens bizarres, glauques et de ressenti de tout ceux qui voudront discuter.
Et si il y a du nouveau, je vous raconterai bien sur.

Et sinon, je crois que c'est Véganne: mais qu'est ce que c'est ce beau frere à la noix avec ses remarques désobligeantes... encore un qui s'est pris pour un sex sylbol pour trouver que sa femme est trop imparfaite pour la montrer en public?? J'espère que ta soeur est libérée de cet énergumene, et sans conséquences.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Dim Août 04, 2013 20:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avril 14, 2006 22:34
Messages: 908
Localisation: Chez moi j'espere
Mmmmmm je pense, en effet, que ce personnage a un problème au ciboulot :lol:

Je suis persuadée que c'est un beau parleur, et pour une fois qu'il tombe sur une femme qui le remet en place et SURTOUT, refuse la moindre de ses avances, ça le déroute.

Je pense qu'il est manipulateur envers la gente féminine, notamment avec les "faibles" (j'utilise ses mots pour des personnes plus accessibles que d'autres en terme de retournage de cerveau, les femmes plutôt fleurs bleues, qui s'attachent facilement, il ne faut pas y voir un terme péjoratif).

Du coup, il se retrouve face à une situation qu'il ne connait pas, et par conséquent s'y prend comme un pied :D (et on le constate quand tu dis qu'il n'y connait rien au taff que tu exerces).

J'espère qu'il ira vite voir ailleurs, et qu'une bonne âme charitable lui mettra également un beau STOP :mrgreen:

_________________
"Tout vient à point à qui sait attendre" de je sais plus qui


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 10:11 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
Maetel a écrit:
Mmmmmm je pense, en effet, que ce personnage a un problème au ciboulot

Je suis d'accord avec ce diagnostic ! :lol:

Amadis : oui, ma sœur a divorcé il y a une dizaine d'années, et a trouvé un copain très sympa qui la rend heureuse. Les seules traces de l'ancien mariage sont mes deux neveux, qui sont beaux, intelligents et gentils (en toute objectivité, bien entendu :mrgreen: ). Une histoire triste qui finit bien !

Contente que la réunion se soit bien passée et que tes collègues t'aient soutenue.
Il y a juste un truc que je ne comprends pas :
Amadis a écrit:
on a fait un rapide débriefing avec mon collègue. Il m'a dit qu'il pensait qu'il avait surement un "probleme", qu'il était pas tout net, limite incompétent niveau boulot, donc qu'il allait falloir qu'on gere beaucoup de notre coté

Il n'existe pas la possibilité de NE PAS le laisser travailler avec vous ?

Et je suis d'accord avec toi pour ce qui est de l'intimidation. Pov' choupinet, mais arrête de le terroriser, enfin !!! Non attends, je rêve, il faudrait le plaindre, en plus ? :twisted: Et là aussi, personne ne l'oblige à travailler avec toi si ça le met mal à l'aise !

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 10:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Les gens qui se posent en victime dans des cas comme ça sont des manipulateurs, attention ;)

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 10:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avril 14, 2006 22:34
Messages: 908
Localisation: Chez moi j'espere
Oui !! Et v'la le cran : c'est pas moi c'est elle :lol:

Ca en dit long sur la personne.....surtout à un âge avancé :mrgreen:

_________________
"Tout vient à point à qui sait attendre" de je sais plus qui


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 11:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
Oui, ceci est une phase qui fait partie de la stratégie des manipulateurs, exerçant une forme de contrôle émotionnel sur autrui pour mieux duper.

1- Il écoute, observe, se tient en retrait, invite à la confidence, attrape les informations dont il a besoin pour vous séduire… Sans vous en rendre vraiment compte, vous allez les lui donner, il va en faire ses valeurs et vous les restituer. Généralement, on se dit à ce moment que c’est dommage de passer à côté de quelqu’un qui on a autant de points communs. On vient de tomber dans le piège.

2- Il va alors commencer le travail de sape. Il s’accapare vos valeurs positives, salit ce qui vous arrive de bien, puis les fait siennes. En échange, il vous attribue toutes ses valeurs négatives, vous culpabilise des événements qui lui arrive, jusqu’à ce qu’il n’y est plus rien à prendre. Alors il procède à la mise à mort pour changer de victime.
La mise à mort lui est essentielle, car en réalité il ne vous a rien pris. Ce que vous êtes vous appartient et il n’y a pas accès. La seule chose qu’il a prise c’est l’image qu’il s’en faisait. Si vous n’êtes plus là, si vous êtes anéanti, s’il n’y a plus de positif à prendre, l’image ne tient plus ; en vous détruisant, il détruit l’image, il se détruit… alors il fait la mise à mort pour ne pas être mis à mort lui même…

3- Il est conscient de ce qu’il fait, mais ne peut s’en empêcher. Pour ne pas endosser les responsabilités de ses actes, il modifie la réalité vécue jusqu’à se percevoir comme la victime. Il reprendra votre argumentation contre lui pour la retourner contre vous. En d’autres termes, il endosse votre peau morte de victime, afin de retrouver de la compassion vis-à-vis d’une autre personne qu’il cherchera à séduire…

Il existe plusieurs types de manipulateurs, ici un égocentrique a priori : (ce ne sont pas les pires, ni les plus dangereux...)

Le manipulateur égocentrique n’est la plupart du temps qu’à la recherche de son bénéfice personnel, de ses intérêts, sans se préoccuper du gène, du malaise du désagrément qu’il cause à autrui. Il agit de façon très égoïste.
Il est très malin, voire rusé, trompeur, c’est un excellent parleur, il peut « anesthésier » par sa brillance intellectuelle.
Il est guidé par le pouvoir, le gain, la reconnaissance personnelle, la renommée.
Pour ce cas de manipulateur, s’il accepte d’être mis en face des faits, il éprouvera peut-être des regrets.

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 11:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Novembre 03, 2011 15:49
Messages: 1059
Tu aurais des sources pour cette analyse du manipulateur? histoire de creuser un peu...

_________________
Offending people is a necessary and healthy act.
Everyy time you say something that's offensive to another person, you just caused a discussion. You just forced them to have to think.
Louis C. K.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 11:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
http://vampirespsychiques.kazeo.com/

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 11:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avril 14, 2006 22:34
Messages: 908
Localisation: Chez moi j'espere
https://fr.wikipedia.org/wiki/Manipulation_mentale

Intéressant !

_________________
"Tout vient à point à qui sait attendre" de je sais plus qui


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO