Nous sommes le Lun Décembre 18, 2017 23:18


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Jeu Octobre 20, 2016 12:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Salut les gens.

En lisant un ouvrage un peu axé sur le sujet, j'en viens à me poser une question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse concrète (bon ok concret et ésotérisme, c'est pas vraiment un choix judicieux).

Cela dit, je m'adresse aux adeptes de ces croyances, aussi à ceux qui seraient à même de me répondre, mais:

Quand on évoque le concept de la vie après la mort, via le concept des âmes, il semblerait que ces mêmes âmes soient des versions très évoluées de ce qu'elles étaient dans une enveloppe humaine, un peu comme s'il s'agissait d'êtres supérieurs (les êtres de lumière etc) ayant fait un stage de quelques années sur Terre pour apprendre des trucs ou je ne sais quoi.
Alors pour faire simple, si ces âmes sont si évoluées, et si elles sont censées aller et venir entre leur état éthéré et la vie mortelle depuis des millénaires, comment ça se fait que l'apparition de l'Homme dans ce monde ne se soit pas fait directement avec des connaissances pointues, une approche plus rationnelle de tout un tas de sujet, au lieu d'avoir suivi la voie de l'évolution ?

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Jeu Octobre 20, 2016 13:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juin 30, 2008 14:18
Messages: 1550
Localisation: Yssingeaux
Je ne crois pas trop aux êtres supérieurs, je crois aux anges à la limite, après il n'y a aucune preuve sur rien, quelques témoignages sur le tunnel noir ou blanc lorsqu'on est entre la vie et la mort (expérience de morte imminente EMI) mais qu'avons-nous de plus? Rien! si ce n'est les hypothèses religieuses ou hypothèse farfelues des uns et des autres, je pense que chacun trouve sa vérité au moment de sa mort et qu'on a pas le choix d'attendre jusque là...A quoi bon se creuser la tête avec ça, ayant perdue des êtres chers je préfère ne pas trop me poser la question et croire qu'ils sont dans un monde meilleur et en paix.
La mort est un sujet délicat, mais tout humain y arrive un jour, la seule chose qui m'intrigue c'est les découvertes sur le plan astronomique (quel rapport me direz-vous?) mais il y a des suppositions sur des mondes parallèles, des passages trou noir/trou de ver, et je me dis que peut-être il y a un rapport avec un monde où nos morts seraient, mais encore un hypothèse personnelle...

_________________
Je suis à l'écoute, et vous?...
http://www.facebook.com/paranormalauvergne124


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Jeu Octobre 20, 2016 14:53 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14220
tapioka a écrit:
si ces âmes sont si évoluées, et si elles sont censées aller et venir entre leur état éthéré et la vie mortelle depuis des millénaires, comment ça se fait que l'apparition de l'Homme dans ce monde ne se soit pas fait directement avec des connaissances pointues, une approche plus rationnelle de tout un tas de sujet
C'est tout le paradoxe de l'âme, mais surtout celui des diverses religions.

Si quasiment toutes (je n'ai pas vérifié si ce n'est pas toutes) reconnaissent que l'homme, voire l'animal ou les végétaux ont une âme, son interprétation est très diverse. Je simplifie un peu la suite pour une meilleure compréhension, en espérant ne pas trahir l'esprit des divers croyances (amis croyants de tout bord, ne me tapez pas dessus, svp).

Ainsi, pour les chrétiens, l'âme est immortelle et crée par dieu à la naissance de l'enfant. Lors du jugement dernier, l'âme rejoindra le corps du mort (qui pour le moment est soit au paradis, au purgatoire ou en enfer) et ils ressusciteront ensemble pour une vie éternelle. Il n'y a donc qu'une seule résurrection. Les enfants naissent donc avec une âme "neuve" et sans expérience.

C'est assez semblable pour les juifs, mais l'homme est lui-même une âme. À sa mort, il retourne au néant (le Shéol), jusqu'à sa résurrection. Il n'y a pas de paradis, etc intermédiaire.

Pour les musulmans, l'âme est soit un vaisseau (sunnites) qui transporte l'homme vers son créateur, soit l'attribut animé (chiites) qui reçoit son jugement lors du passage vers l'au-delà.

Pour les animistes, l'âme n'appartient pas à l'homme, l'animal, les pierres ou tout élément naturel, etc mais est un esprit protecteur. Il n'y a donc pas de naissance de l'âme à proprement parler.

Idem pour le chamanisme, qui est très proche de l'animisme, mais où l'homme est censé pouvoir communiquer avec les esprits et non être sous leur influence/protection.

Pour les égyptiens anciens, il n'y a pas d'âme à proprement parler mais neufs principes qui se conjuguent : le corps [djet], image matérielle du grand corps céleste, le ka, dynamisme créateur, l'âme [ba] possibilité d'incarner le divin sur cette terre, l'Ombre [shut], reflet de la vérité, l' akh, lumière de l'esprit, le Cœur [ab], siège de la conscience, le sekhem, puissance de réalisation, le Nom [rèn], vérité ultime de toute création et le sakh, corps spiritualisé.

Pratiquement, il n'y a donc que le pharaon qui est censé avoir une âme et elle repart avec lui à sa mort.

Dans le védisme, brahmanisme et hindouisme, l'âme est une parcelle d'énergie, logée dans le cœur, siège de la conscience, comme chez les égyptiens. Et comme chez ces derniers, elle disparaît à la mort de l'individu. Qui a copié sur l'autre ?

Pour les bouddhistes, le citta (la notion la plus proche de l'âme) rappelle aussi les égyptiens. Il désigne, selon le contexte, la conscience, la pensée, l'esprit, l'intelligence ou le cœur, où il siège lui aussi. Il désigne l'esprit au sens large. Sans nature propre, il n'est pas question pour elle d'une quelconque survie après la mort. Le nouveau né ressuscite donc avec un citta tout neuf.

Je crois n'avoir oublié personne. Le point commun à toutes ces religions où il est question d'âme (parfois au sens large), c'est qu'elle ne revient jamais d'une incarnation à l'autre (sauf à la fin des temps pour certaines). Ce qui expliquerait l'absence de connaissances pointues et d'approche plus rationnelle au fil des générations.

Et zut ! :mrgreen:

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Ven Octobre 21, 2016 08:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
@lucinda: Je ne lance pas de débat sur la véracité des âmes ou de la définition de la mort, je veux simplement comprendre quelques lectures qui m'ont paru d'un illogisme abyssal (notion de subjectivité, ça n'engage que moi).

@Arkayn: Effectivement, y a une certaine récurrence dans le concept, comme un alibi de la religion pour ne pas se frotter à une certaine logique. C'est de bonne guerre.
Pour préciser ma question: quand je lis (en citant approximativement) "son guide spirituel était en fait un frère jumeau dans une vie antérieure" (guide spirituel est l'être de lumière qui accueille un défunt récent dans le monde d'après), ça me laisse perplexe sur la flexibilité apportée au concept même de l'âme, surtout après la lecture de ton très bon débrief.

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Ven Octobre 21, 2016 10:43 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14220
Comme ce sont des notions qui ne peuvent pas être vérifiées, certains s'en donnent à cœur joie et inventent des concepts à qui mieux mieux. Il n'y a aucun risque à être pris en défaut.

Et les plus crédules tombent dans le panneau ! :roll:

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Sam Octobre 22, 2016 00:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mars 13, 2013 21:24
Messages: 385
Localisation: Landes
Salut,
Rudolf Steiner avance que les êtres spirituels étaient là avant l'homme effectivement. Ils seraient l'émanation de l'énergie cosmique de la terre. Ils auraient pris différentes apparences au cours du développement de l'univers pour parvenir à la matière, incarner l'homme. Rudolf Steiner est un personnage intéressant. Ca rejoint assez les concepts qu'à énoncer Arkyan pour les religions. Le fait du choix de l'évolution est une bonne question. Le corps physique et son altération est un processus naturel. Il doit y avoir quelques anciens sages primitifs capables de l'expliquer. Peut-être est-ce tabou d'influencer l'homme, peut-être ne le peuvent-ils pas. Il y aurait une différence entre l'esprit et le souffle vital là-dessous. En gros l'âme oui voila. Nous la posséderions mais elle serait différente de l'esprit.

_________________
Un légume frais n'est pas un légume qui sort du frigidaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Lun Octobre 24, 2016 07:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
C'est un peu contradictoire quand même, l'émanation de l'énergie cosmique qui incarne l'homme, mais ne devrait pas l'influencer, c'est comme si la dissociation était totale, et donc on sort complètement du concept (enfin je l'interprète comme ça).
Bon, ma pensée en était à peu près au même stade que ce que tu disais Arkayn, c'est vraiment la foire et il n'y a que quelques grandes lignes qui se recoupent de croyances en croyances, mais les détails ont l'air arrangé en fonction de qui en parle ou qui demande.

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Lun Octobre 24, 2016 09:15 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9583
Localisation: Alsace
tapioka a écrit:
Quand on évoque le concept de la vie après la mort, via le concept des âmes, il semblerait que ces mêmes âmes soient des versions très évoluées de ce qu'elles étaient dans une enveloppe humaine


Sachant que nous possédons une définition très précaire de la manière dont l'âme est supposée évoluer, je pense que l'on peut tout au plus se prêter au jeu des interprétations.

Si l'on se base par exemple sur les nombreux retours obtenus par le biais de l'écriture automatique, spiritisme et autres méthodes de communications spirites (avec tout le recul que cela implique), on peut dresser un portrait très relatif du parcours de l'âme après le décès. De ce qu'il en ressort, il semblerait apparaître que la personnalité du défunt n'est pas forcément très différente de ce qu'elle était de son vivant. Un individu mauvais aurait ainsi de grandes chances de le rester après son trépas, même si une remise en question personnelle reste a priori toujours possible. Le libre arbitre est une notion qui revient assez régulièrement lorsqu'on s'intéresse aux cas de communications spirites.

De fait je ne crois pas que l'on puisse véritablement parler d'évolution dans le sens matériel du terme, c'est-à-dire par le biais de l'acquisition de compétences dans un domaine précis. Là encore, je pense qu'il conviendrait de positionner son point de vue sous un autre angle, plus spirituel, qui semble (si l'on en croit toujours les témoignages) largement dominer les préoccupations de ceux qui nous ont précédé.

Mais encore une fois, ce n'est là qu'un panel très succin de l'image que l'on peut se faire du monde éthéré. Indépendamment des croyances en une âme unique, il faut aussi ajouter toutes les cultures qui font intervenir la notion de réincarnation, notion à travers laquelle l'individu n'aurait a priori plus conscience de ce qu'il était dans sa (ses ?) vie(s) antérieure(s). L'expérience acquise se situerait là encore sur un plan spirituel et non matériel, le principe consistant à expérimenter un large corpus d'émotions, de ressentis, de comportements visant ensuite à améliorer spirituellement l'individu.

Encore une fois, je pense qu'évoquer le monde invisible est difficilement compatible avec la matérialité des choses qui n'a plus court ici. D'aucun affirmeront que si l'on souhaite mieux comprendre l'évolution matérielle du monde, mieux vaut se tourner vers les petits visiteurs de l'espace censés nous avoir filé un coup de main :P

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Lun Octobre 24, 2016 15:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
On peut aussi citer le point de vue des Rosicruciens :

Citation:
Dès lors que l’on admet la réincarnation, les notions de paradis, d’enfer et de purgatoire perdent tout fondement. C’est ainsi que l’âme, après la mort, ne se rend pas vers l’une de ces trois « destinations » post mortem, mais demeure en tant qu’entité spirituelle dans le monde invisible, dans le cosmique, en attendant de se réincarner. Là, à la lumière de l’Omniscience divine, elle dresse le bilan karmique de la vie qu’elle vient d’achever ici-bas et se livre à une période de purification. Lorsque le moment est venu pour elle de reprendre le processus de son évolution, elle se réincarne et commence une nouvelle existence, avec tout ce que cela implique en termes d’expériences heureuses et malheureuses.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mar Octobre 25, 2016 22:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Octobre 25, 2016 20:09
Messages: 12
Localisation: Bordeaux
Sur ta question tapioka j'ai deux choses à dire.
Tu demandes pourquoi l'homme a t il du traverser diverses évolutions étant donné que les ames ont a priori de la sagesse avant l'aparition de la terre.
Bonne question.

-Premièrement les ames peuvent avoir besoin de faire l'expérience de l'ignorance pour évoluer vers un surplus de compassion. C'est à dire que leur propre souffrance les amène à mieux comprendre celle des autres.

-Deuxièmement les ames sont créées simples et ignorantes elles suivent donc un processus d'évolution chacun a son rythme. La terre a pu être tour à tour un lieu d'expérimentation pour divers niveaux d'évolution. A ce qu'on peut voir aujourd'hui il semblerait que la terre soit d'un niveau relativement bas. L'échelle de l'univers est difficile à se représenter, la largeur de niveaux d'évolution difficile aussi à cerner. Probablement plus large que ce qu'on imagine au premier abord.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mar Octobre 25, 2016 23:06 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14220
Là, on est en pleine conception new-âge des âmes, en pleine contradiction avec les traditions des différentes religions.

Je constate aussi qu'on y retrouve le même langage abscons qui ne veut strictement rien dire mais qui fait bien vis à vis des profanes.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 07:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
@Linele: J'évoquais l'expérience matérielle pour rester en retrait des concepts théologiques, parce que dans l'idée que l'âme devrait évoluer spirituellement, ça me renvoie inlassablement au glorieux passé de notre église et les actions commises au nom de la Sainte Foi. Du coup, le côté passéiste et dogmatique figé pendant des siècles me laisse là aussi perplexe sur une quelconque évolution spirituelle et met sérieusement à mal encore une fois ce concept d'êtres éclairés. (J'ai pris l'exemple du catholicisme simplement parce qu'il est celui le plus proche de ma culture et dont je sais n'en dire que peu d'âneries, mais ça aurait pu se rapprocher sans doute d'autres croyances de part le monde)

Je comprends l'idée, c'est juste que là non plus, je ne trouve aucun crédit aux divers concepts présentés.

@muskar: Les Rosicruciens, ils me donnent l'impression de tout mélanger, d'avoir piocher des idées à droite à gauche pour en faire leur sauce.^^

@raphael: Pour ton premièrement, je répondrais juste que ça doit pas être au point leur méthode pour gagner en compassion quand on voit le monde de débiles dans lequel on vit :lol:
Mais ton deuxièmement est intéressant parce qu'il se rapporte à l'idée de l'infiniment grand, et ça pourrait donner une piste sur le fait que l'évolution des âmes se fait aussi lentement.
Cela dit je rejoins Arkayn, mais en pensant à ce que j'ai écris sur les rosicruciens. ;)

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 07:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Octobre 25, 2016 20:09
Messages: 12
Localisation: Bordeaux
Arkayn, merci bien pour ta réaction, cependant j'aurais besoin que tu développes ton objection.
Qu'est ce qui contredit quelle tradition dans ce que j'ai écrit?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 10:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
tapioka a écrit:
Les Rosicruciens, ils me donnent l'impression de tout mélanger, d'avoir piocher des idées à droite à gauche pour en faire leur sauce.^^


Absolument.

Autres citations des Rosicruciens :

Citation:
La notion d’Âme du monde a traversé les siècles et inspiré nombre d’écoles philosophiques et de penseurs, et ce jusqu’à nos jours. Les Rose-Croix s’y réfèrent également dans leur enseignement. Ils pensent en effet que l’univers est imprégné d’une Âme dite «universelle», laquelle est une émanation de Dieu, qu’ils assimilent à l’Intelligence, la Conscience, l’Énergie, la Force (peu importe le terme) qui est à l’origine de toute la Création. Par extension, cette Âme universelle pénètre la Terre et anime la nature, et à travers elle tous les êtres qui la peuplent. En fait, c’est elle qui fait de notre planète un monde vivant, régi par des lois qui font d’elle un tout cohérent, ordonné et harmonieux.

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-de-l-ame-du-monde/

Citation:
... certains courants bouddhistes, mais surtout hindouistes, admettent la métempsychose, c’est-à-dire la possibilité pour l’âme humaine de se réincarner en animal, voire en végétal, afin d’expier ses fautes et ses erreurs. Bien que chacun soit libre d’adhérer à cette croyance, elle ne me semble pas fondée sur le plan ontologique. Je pense en effet qu’elle est en totale contradiction avec la loi d’évolution et que toute âme humaine ne peut se réincarner que dans le règne humain. En revanche, je suis convaincu que les animaux les plus évolués possèdent une âme individuelle et que celle-ci accède un jour au règne humain. Ne dit-on pas, à propos des chiens par exemple, qu’ « il ne leur manque que la parole » ?

http://www.blog-rose-croix.fr/20100730a-propos-de-la-reincarnation/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 12:46 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9583
Localisation: Alsace
tapioka a écrit:
@Linele: J'évoquais l'expérience matérielle pour rester en retrait des concepts théologiques, parce que dans l'idée que l'âme devrait évoluer spirituellement, ça me renvoie inlassablement au glorieux passé de notre église et les actions commises au nom de la Sainte Foi.


Je comprends et adhère à ton point de vue, même si de manière générale on pourrait aussi rapprocher ce phénomène à nos vies de tous les jours au travers des nombreux faits divers souvent sordides qui défrayent les chroniques. Mais à ce niveau là, c'est surtout la question de la liberté individuelle qui se pose, et donc des choix de vie que nous pouvons être amenés à faire, souvent en parfaite connaissance de cause. Même de notre vivant, la notion d'évolution spirituelle est un problème qui se pose dès lors que l'on choisit de s'engager dans certaines voies plus ou moins répréhensibles, ou à l'inverse de se tourner vers des actions, des pensées plus constructives. C'est le libre arbitre qui prédomine.

D'ailleurs et a priori, la question de l'évolution de l'âme est un sujet très peu porteur pour bon nombre de nos contemporains. Soit parce que le sujet paraît désuet à une époque où le matérialisme domine, soit par simple désintérêt pour les grandes questions qui animent le sens de notre existence. L'un n'étant pas incompatible avec l'autre.

Pour autant, je pense que la problématique de l'évolution spirituelle de l'homme (qu'elle ait d'ailleurs lieu de son vivant ou après son trépas) est loin d'être une question figée dans le temps, soumise à des dogmatiques qui n'ont plus court. C'est à chacun(e) de chercher en soi les réponses qu'il estime être justes, et on peut bien imaginer que les perceptions des un(e)s ne correspondront pas aux ressentis des autres. C'est ce qui permet de confronter les points de vues et les expériences de chacun(e) pour mieux s'en enrichir. C'est aussi et surtout la raison pour laquelle il n'existe vraisemblablement pas de réponse toute faite à même de satisfaire notre curiosité.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 14:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Linele a écrit:
même si de manière générale on pourrait aussi rapprocher ce phénomène à nos vies de tous les jours au travers des nombreux faits divers souvent sordides qui défrayent les chroniques

Là je suis d'accord, je l'ai d'ailleurs exprimé en termes moins élogieux vers la fin de mon précédent post.

Le matérialisme est effectivement un des gros problème de la société actuelle, et je crains que ça ne s'arrange pas de sitôt, d'autant que ce cher libre-arbitre est en voie de disparition.

Qu'il n'existe pas de réponse tout faite c'est une certitude, mais le but de mon topic était justement de chercher à synthétiser et recouper les avis et les "connaissances" sur le sujet pour voir si un trait commun à cette croyance surnageait parmi le flot de contradiction qu'on y trouve.

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 14:34 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12762
Localisation: Genève
Je ne suis vraiment pas sûr que le matérialisme soit un problème lié à notre société actuelle, je pense plutôt que l'homme est matérialiste depuis qu'il est homme.
Le matérialisme à toujours existé, et existera toujours également.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 14:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Peut être, mais disons que c'est particulièrement exacerbé par nos moyens actuels (spéciale dédicace aux files d'attente des apple store).
Y a 500 ans, le matérialiste devait se contenter d'avoir de l'eau et à manger.

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 14:59 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12762
Localisation: Genève
On est d'accord, notre société de consommation est poussée à l'extrême et favorise le matérialisme, mais si on ne l'humain ne l'était pas à la base, elle ne se serait pas développée de cette façon.
Et il y a 5000, il existait déjà des civilisations et des cités avec un commerce très développé, donc déjà très matérialiste.
Même à l'époque des hommes de Cro-Magnon, je suis sûr qu'il y avait déjà la notion de propriété, et l'envie d'avoir un meilleur outil ou des denrées rares, on a retrouvé des coquillages ou des outils fait avec des roches qui n'était pas présente dans la région où elles ont été trouvées, c'est donc bien la preuve qu'il y a eu commerce (troc), qui est une manifestation du matérialisme.

Et puis on a jamais assez de vêtements, de chaussures ou encore de montres... :mrgreen:

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 15:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Je suis d'accord avec ta notion, mais n'y a t'il pas avant tout un besoin plus qu'une envie ?
Quand tu cites le troc préhistorique, j'ai plus tendance à le voir comme une nécessité.
Mais bon c'est vrai que pour les coquillages, à part pour le côté bling bling...

Comment ça hors sujet ?

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Mer Octobre 26, 2016 17:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Je pense que précédemment c'était le besoin qui créait l'objet alors que maintenant c'est l'objet qui créé le besoin.

Exemple : on cherchait un moyen de conserver les aliments alors on a inventé le réfrigérateur.
Maintenant on invente les objets connectés alors que fondamentalement on n'en a pas le besoin.

je ne comprends pas ce qui pousse l'humain à toujours en vouloir plus et ne pas se contenter de ce qu'il a.
C'est toujours plus, toujours plus vite. Faire 10 choses en même temps. Quand je téléphone avec mon mobile j'évite de le faire en public et je ne fait pas autre chose en même temps. Franchement les conversations des gens dans le RER ne m'intéressent pas et m'exaspère. Mais là je dévie du sujet.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Lun Novembre 07, 2016 10:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 07, 2005 12:18
Messages: 2514
Localisation: ici ou ailleurs, qu'importe?
Citation:
Quand tu cites le troc préhistorique, j'ai plus tendance à le voir comme une nécessité.


Je suis assez d'accord, d'après ce que j'ai pu en lire, le "matérialisme" est apparu avec la révolution agricole. Avant, on suppose que les premiers homo sapiens n'avaient cure de la propriété, ou alors vraiment de manière anecdotique.

_________________
« Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent. »

Bouddha


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Manifestations étranges chez moi
MessagePosté: Dim Janvier 01, 2017 17:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Elvire, j'ai quelques questions.

Qu'est-ce que tu entends exactement par "entité" ?

S'agit-il de l'âme, de l'esprit d'une personne décédée ?

Dans diverses religions et philosophies il est question de la réincarnation des âmes.

Hors, il y a quelque chose qui ne me semble pas logique. Etant donné que la population mondiale augmente constamment il doit y avoir un déficit d'âmes. D'où viennent les âmes nouvelles ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Manifestations étranges chez moi
MessagePosté: Dim Janvier 01, 2017 18:45 
J'utilise volontairement le terme générique "entité" car il m'est difficile de savoir (pour l'instant?) à qui j'ai affaire. Je pense qu'il y a des âmes désincarnées effectivement, mais pas seulement.

La question de la réincarnation des âmes est intéressante, je n'y croyais pas du tout auparavant (trouvant même cela farfelu), mais des rencontres et des informations recoupées m'ont fait changer d'avis.
Il faut se dire que la plus belle des choses est que notre Conscience est Une et indivisible. Cela, c'est quelque chose d'immuable, qui transcende la mort physique. En fonction de notre évolution, nous avons (sans s'en souvenir, sauf parfois par des rêves, visions, régressions via l'hypnose...) vécu des centaines, voire des milliers de vies dans d'autres corps que celui-ci.
Il faut partir du principe que toutes les âmes incarnées sur Terre le sont car elles sont en apprentissage. Et nous traînons tous avec nous une dette karmique exactement comme dans un bilan comptable. :mrgreen: Si vous êtes à l'écoute de votre intériorité et des signes, vous verrez que toutes les situations problématiques que vous vivez se répéteront tant que vous n'aurez pas conscientisé le problème et fait en sorte de changer (transformation intérieure). Autrement dit, on peut faire d'énormes progrès en une seule vie, ou au contraire mettre 40 vies à progresser.
Une âme ayant atteint la complétude ne se réincarne plus. Il y a cependant quelques exceptions...certaines âmes n'ayant nullement besoin de se réincarner sont venues s'incarner en renfort (par choix) car la situation est devenue critique sur notre belle planète, qui est devenue un affreux marécage de violence, quête de pouvoir et de matérialisme sans nom. La plupart des gens vivent dans l'illusion de l'Ego séparé.

Par ailleurs, il y a des âmes nouvelles qui s'incarnent. C'est pour cela qu'on parle de jeunes âmes et de vieilles âmes. Il faut imaginer cela comme un réservoir de Conscience supérieure dont nous faisons tous partie. Nous sommes tous les atomes d'une même molécule en quelque sorte, donc individualisables mais unis.
Et il semble y avoir aussi des humains sans âme...si on a une vision un peu fine des choses et un sens aiguisé de l'observation, on peut observer que certains individus ont l'air dépourvus de ...conscience. Ce sont des prédateurs. Ils assurent simplement leur survie en utilisant les autres. Ils semblent traverser la vie sans être en mesure de la ressentir vraiment. Pour moi l'empathie est une qualité intrinsèque à l'être humain...il faut donc se poser des questions sur qui en est dépourvu. Comment expliquez-vous qu'un être humain ne puisse faire la distinction entre le Bien et le Mal s'il est doté d'une conscience ? En étant observateur, on peut aussi déceler qu'ils n'ont pas cette étincelle de vie dans les yeux, leur regard est vide (on dit bien que le regard est le reflet de l'âme ;) ).
Je pense néanmoins que cela peut être dû à une blessure d'âme très forte (traumatisme dans l'enfance par ex) qui fait que la personne est déconnectée d'elle-même, ce qui peut aboutir à des cas de psychopathie.

Bref la conscience est ce qui nous relie au Cosmos (je suis areligieuse, certains appelleront ça Dieu, ou autre, mais notre Divinité est intérieure avant tout). :)

Voilà voilà, on pourra en parler plus en détail si tu le souhaites, afin de ne pas dévier le sujet initial ;)


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Dim Janvier 01, 2017 19:50 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14220
Voilà. Le deux derniers messages ont été déplacés pour assurer la cohérence des sujets.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Dim Janvier 01, 2017 22:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
Merci Arkayn :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Dim Janvier 01, 2017 23:31 
Lamart a écrit:
Je ne suis vraiment pas sûr que le matérialisme soit un problème lié à notre société actuelle, je pense plutôt que l'homme est matérialiste depuis qu'il est homme.
Le matérialisme à toujours existé, et existera toujours également.

Je pense que par nature l'homme a toujours voulu posséder plus que son voisin car il pense que c'est ce qui le rendra plus heureux. Maintenant que nous sommes en mesure de satisfaire les besoins élémentaires, nous nous tournons donc vers le divertissement et le confort. Le problème étant que la société actuelle nous encourage à nous valoriser à travers ce que l'on possède et non à travers ce que l'on est. Il faut toujours avoir le portable dernier cri, la voiture supposée refléter le statut social...mais la consommation effrénée ne répond pas à la problématique du bonheur. J'ai tendance à penser que plus une personne est proche du bonheur, du bien-être, moins elle éprouve le besoin de posséder.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Dim Janvier 01, 2017 23:54 
@Lucinda : après des expériences personnelles j'ai compris qu'il y'a des êtres supérieurs (en termes d'évolution spirituelle), qui vivent sur d'autres plans. Ces êtres ont plus de pouvoir tout simplement parce qu'ils ont atteint une grande sagesse et un grand sens de la responsabilité. Ils sont en mesure d'agir avec bien plus de puissance car totalement bienveillants. On peut dire que les notions duelles de bien et mal nexistent que pour nous faire comprendre que seule la connaissance et l'amour (de soi et de son prochain) nous mènent à la réalisation de Soi. Les gens qui font du mal ne vont pas aller en Enfer (ça n'existe pas) mais simplement se réincarner encore et encore jusqu'à temps d'avoir compris...ils n'ont juste pas encore compris qu'ils sont encore trop dirigés par leur ego. Avant de pouvoir s'intéresser pleinement aux autres il faut avoir compris qui on est, s'aimer suffisamment (très important), connaître ses qualités et ses défauts et savoir se remettre en question dès que nécessaire. Alors quand on a la connaissance de soi, on peut s'ouvrir aux autres. Les gens uniquement mûs par des intérêts égoïstes ne peuvent pas aller bien loin dans la vie. Il faut également comprendre que le lâcher prise est très important. Les personnes qui désirent avoir le contrôle sur autrui ne sont pas en phase avec eux-mêmes par exemple. Et il y en a beaucoup. Il faut comprendre que chacun est maître en sa demeure, et souverain. La volonté de contrôle sur l'autre vient souvent d'un manque de contrôle de soi. En bref personne n'est "puni" par quelqu'un d'autre que soi-même. Nos choix de vie conditionnent notre évolution qui peut être très lente ou fulgurante.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Lun Janvier 02, 2017 01:08 
muskar a écrit:
Je pense que précédemment c'était le besoin qui créait l'objet alors que maintenant c'est l'objet qui créé le besoin.


je ne comprends pas ce qui pousse l'humain à toujours en vouloir plus et ne pas se contenter de ce qu'il a.
C'est toujours plus, toujours plus vite. Faire 10 choses en même temps. Quand je téléphone avec mon mobile j'évite de le faire en public et je ne fait pas autre chose en même temps. Franchement les conversations des gens dans le RER ne m'intéressent pas et m'exaspère. Mais là je dévie du sujet.


Concept clé du marketing : créer un "besoin" qui n'existe pas. :mrgreen:

Mais tu pointes un truc intéressant, je crois qu'on arrive un peu à saturation de ce système de consommation effrénée...Au final on ne profite de rien pleinement. Et on peut pointer du doigt l'obsolescence programmée qui est un scandale je trouve...
D'ailleurs je viens de lire un article intéressant, un nouveau mot a été inventé: "dumbphone", qui sert une nouvelle "tendance"... en gros ça consiste à jeter son smartphone pour se contenter d'un portable basique qui ne sert qu'à envoyer des sms et appeler, en mode digital détox.
Bref ressortez vos 3310... :mrgreen:

C'est un peu ridicule tout ça. :roll:
En faisant mine d'inventer des tendances, on revient simplement à des pratiques anciennes.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Le concept des âmes, quelques questions
MessagePosté: Lun Janvier 02, 2017 10:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avril 13, 2013 08:29
Messages: 876
Localisation: Klow Syldavie
elvire66 a écrit:
En faisant mine d'inventer des tendances, on revient simplement à des pratiques anciennes.


Idem pour les disques vinyles. Dans les années 80 le vinyle était mort et enterré. J'avais racheté toute ma collection de 33 tours en CD. Et maintenant retour en arrière le vinyle est revenu à la mode. J'ai résolu le problème j'ai tout revendu. Je n'ai plus un seul disque, plus un seul DVD à la maison. J'écoute en streaming. Je me suis débarrassé aussi de la majorité de mes livres. Je ne garde que les livres auxquels je me réfère, genre dictionnaire, encyclopédie, livres scientifiques. A quoi ça sert d'entasser des romans qu'on lit au plus 2 ou 3 fois dans sa vie. Je préfère aller à la médiathèque.

Je crois que l'homme actuel recherche dans les biens matériels ce qu'il ne trouve pas dans le spirituel.

Et concernant la réincarnation par rapport à ce que tu écris :
Citation:
Les gens qui font du mal ne vont pas aller en Enfer (ça n'existe pas) mais simplement se réincarner encore et encore jusqu'à temps d'avoir compris...
. je crois que ça ne va pas dans le bon sens. Les gens n'ont rien compris, et ne cherche pas à comprendre. Ce qui veut dire que le nombre de réincarnation ne cessera d'augmenter. A supposer bien sur que la réincarnation existe.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO