Nous sommes le Lun Décembre 11, 2017 01:25


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mer Janvier 25, 2017 16:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
Image
Homme des bois, masque Kwakwaka'wakw (Colombie-Britannique)

En 1847, le peintre et voyageur Paul Kane, qui vivait avec les Indiens sur la côte Pacifique, a recueilli des histoires sur des créatures velues habitant le Mont Saint-Helens (État de Washington) : « Cette montagne n'a jamais été exploré par les Blancs ou les Indiens; ces derniers affirment qu'il est habité par une race d'êtres différents, des sortes de cannibales inspirant la peur... » (Wanderings of an artist among the Indians of North America, 1859).

Image

Il est intéressant de noter que les Indiens Chinook considéraient ces créatures (nommées Skoocum" ou "bukwas") comme des êtres physiques, aussi réels que les aigles ou les ours, et plus proches de l'homme que de l'animal, jusqu'à les désigner comme étant anthropophages...

Pour info, le mot « Bigfoot » ne sera inventé qu'une centaine d'années plus tard...

Image
Cérémonie Sts'ailes, avec un danceur portant un masque de "Sasq'ets".

Les premiers pionniers du Mont Saint Helens, attirés par la fièvre de l'or fin 1800, ont rencontré des choses suffisamment effrayantes pour les nommer « diables des montagnes ».

« Beaucoup de mineurs avouent que le mythe de "l'homme-sauvage" est une réalité. Ils l'ont vu et savent de quoi ils parlent. Ce genre de gorille peut jeter des pierres avec une force et une précision étonnante. Il a environ 7 pieds de haut, son corps est recouvert de poils. Bref, il ressemble au diable. » (article du The Lane County Leader, avril 1904)

Image

Image

John W. Burns, professeur dans une réserve indienne Chehalis dans les premières années du XXème siècle, a été l'un des premiers chercheurs à se pencher sur les origines amérindiennes des créatures. Selon lui, le développement des peuples autochtones d'Amérique du Nord et du Canada a poussé une race d'hommes géants primitifs à s'enfoncer toujours plus loin dans les forêts.

« Bien que je n'ai jamais personnellement rencontré un Sasquatch, il y a des preuves que des géants velus ont autrefois habité le district Chehalis en nombre considérable. Son nom ancien, "La place des hommes sauvages", est généralement vu comme un écho de superstitions primitives, mais la découverte d'anciennes cavernes aménagées ne laisse guère de doutes sur l'existence d'êtres troglodytes de haute stature. ».

Dans les années 50, Burns exprimera son mécontentement vis-à-vis de la chasse médiatique donnée au Bigfoot : « Je regrette que ces peuples de la forêt soient chassés avec des chiens comme de vulgaires criminels, tout ça pour être exposé à la curiosité des hommes. La civilisation, si brillante en apparence, n'hésite pas à qualifier tout et n'importe quoi de "monstruosité" à des fins commerciales ». (article du The Vancounver Sun, mai 1957)

Image
Les Indiens Chehalis considéraient les créatures velues comme des hommes géants.

----------------------

Ce qui nous ramène aux Seeahtik ou Selahtik (on en parlait déjà ICI http://www.paranormal-fr.net/forum/viewtopic.php?f=3&t=25561&start=0&hilit=ape+canyon)

Les Selahtik (Seeahtik - Seahtik - Selatik - Selahtik - Seeahtkoh) étaient des Indiens ayant migré de la frontière Mexicaine jusqu'au Canada. Il se différenciaient d'Homo Sapiens par un physique assez ingrat (front large, long bras, pilosité excessive)...et vivaient dans des grottes.

Les Seeahtik étaient de véritables sauvages, pratiquant des blagues cruelles, prenaient ce qu'ils voulaient et ne toléraient aucune représailles. Les Indiens Clallums, après avoir tué un Seeahtik qui avait enlevé une de leurs femmes, eurent le malheur de subir un raid où douze des leurs furent massacrés.

« Les Indians du Nord-Ouest, comme les Clallam, ont gardé l'existence des Seeahtik secrète, car ils ont honte de cette tribu. Les Seeahtik sont considérés comme de mauvais esprits, velus comme des ours et pouvant communiquer sur de longues distances en imitant les oiseaux. Selon les légendes, les Seeahtik, qui vivaient autrefois sur l'île de Vancouver, n'auraient pas assez développés leur "tamanaweis" (pouvoir de l'âme) et seraient restés coincés entre l'homme et l'animal, une espèce d'anomalie de l’Évolution. » (Nevada State Journal, juillet 1924).

Image
Image
Masques de cérémonie Tsimshian (Colombie-Britannique), 19ème siècle.

En 1951, une profonde caverne du Mont Saint Helens a été baptisée "La grotte du Singe" (Ape Cave); d'après les légendes amérindiennes sur des créatures humanoïdes surgissant des profondeurs de la montagne...

Image

-----------------------
Sources :
- Meet the Bukwas: Wild Man or Wild Men?
http://questersite.wordpress.com/2015/10/24/meet-the-bukwas-wild-man-or-wild-men/

- The Lost Cannibals of Mount St. Helens
http://www.thequesterfiles.com/html/body__skoocum--_evil_genies__or_ame.html

- Language of Sasquatch: The Douglas Dialect (Damian Bravo, 2012)
- Impossible Visits (Christopher Noël, 2009)
- Mt. St. Helens "Ape Cave" (Bobbie Short, 1985)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Jeu Janvier 26, 2017 09:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Intéressant ce recoupement.
Je présume qu'il faut remettre en contexte les témoignages et se résoudre à penser qu'une tribu plutôt agressive et vêtue de peaux de bêtes (des ours à priori) suffit à déboucher sur la légende de "monstres mi homme mi animaux".

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Jeu Janvier 26, 2017 09:44 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12761
Localisation: Genève
J'avais vu un reportage sur les origines de ce mythe, et dont les conclusions étaient que le candidat le plus plausible était un paresseux géant qui vivait encore quand les premiers "amérindiens" ont colonisés l'Amérique et qui a disparu par la suite.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Jeu Janvier 26, 2017 11:59 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14214
Belle recherche, Maya !

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Jeu Janvier 26, 2017 19:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
tapioka a écrit:
Intéressant ce recoupement.
Je présume qu'il faut remettre en contexte les témoignages et se résoudre à penser qu'une tribu plutôt agressive et vêtue de peaux de bêtes (des ours à priori) suffit à déboucher sur la légende de "monstres mi homme mi animaux".

C'était l'avis de John Burns après avoir passé 15 ans aux contact des Chehalis. Dans les années 1920, les plus vieux chefs interrogés se rappelaient très bien d'une époque où il était possible de communiquer avec ces « géants de la forêt » grâce à un dialecte Amérindien (Ucwalmicwts ou Douglas, parlé autour de Harrison lake).

Ce qui fait penser aux Si-Te-Cah du Nevada, géants cannibales à la chevelure rouge; exterminés par les tribus Paiutes.

Ou aux Tehuelches, les fameux géants Patagons.
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Jeu Août 24, 2017 17:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
Le Sasquatch de Theodore Roosevelt

En plus d'avoir été le 26ème président des Etats-Unis et un vétéran de l'armée, Roosevelt (1858-1919) était un chasseur légendaire.

En 1888, lors d'une partie de chasse dans les régions sauvages et boisées de la Colombie-Britannique, Roosevelt et un ami ont embauché un Indien pour les guider sur les bords du Lac Kootenay, lieu de superstitions.

« Le guide s'opposa fermement à quitter les bords du lac. Il disait avoir avait peur des "mauvais Indiens" qui tuent la nuit dans les hautes montagnes. Au début, nous pensions qu'il parlait des guerriers Pieds-Noirs; mais il s'est avéré qu'il ne pensait pas à des êtres humains...mais plutôt à des créatures. Et, en effet, nous avons entendu des bruits très étranges et inhabituels la nuit. Bien que j'ai souvent chassé pendant de longues périodes en pleine nature sauvage, je n'ai jamais autant si bien compris pourquoi ceux qui vivent dans ces régions croient aux elfes, aux esprits des bois et autres êtres d'un monde invisible. »

Image

« (…) Les trappeurs ne sont pas autant superstitieux. Ils mènent des vies trop dures et cartésiennes, et ont peu d'imagination concernant les choses spirituelles et surnaturelles. J'ai bien sûr entendu des histoires de fantômes, et beaucoup étaient d'un type parfaitement banal et conventionnel...Sauf une, qui m'a particulièrement impressionné.
Elle m'a été racontée par un vieux chasseur nommé Bauman, d'origine allemande. Quand il était plus jeune, il posait des pièges avec un autre type dans un endroit particulièrement sauvage du Montana. Le passage avait une mauvaise réputation car, l'année précédente, un chasseur avait été tué par une bête, ses restes ayant été trouvé à moitié dévorés par des prospecteurs miniers.

Le pays était très difficile à parcourir, car il y avait beaucoup de bois profonds et sombres où percaient de petites clairières. Un soir, en rentrant au camp, ils eurent la surprise de voir qu'il avait été visité en leur absence. Un ours avait fouillé parmi leurs affaires. Les empreintes étaient assez nettes. Se tenant près du feu, l'autre gars dit brusquement : "Cet ours a marché sur deux pattes". Bauman ricana, mais, en examinant la piste avec une torche, il lui sembla effectivement que la chose était venu au bivouac et en était reparti sur deux pieds nus semblables à ceux d'un humain...
Après avoir longuement discuté si les empreintes pouvaient avoir été celles d'un autre chasseur, les deux compagnons se sont finalement enroulés dans leurs couvertures sous un abri de branchages. A minuit, Bauman fut réveillé par des bruits et sentit une forte odeur de bête sauvage. Agrippant son fusil, il tira sur une ombre vague et menaçante, et entendit un grand craquement dans les sous-bois alors que la chose se précipita dans la noirceur impénétrable de la forêt. Les deux hommes montèrent la garde près du feu, mais plus rien ne se passa.
Le lendemain, ils quittèrent le camp pour chasser tout la journée dans les collines et ne revinrent que le soir. À leur grande surprise, le bivouac avait encore été saccagé par le mystérieux visiteur à deux pieds. Vers Minuit, ce dernier descendit de l'autre versant de la colline et resta dans les parages sans s'en s'approcher. Ils pouvaient entendre les branches craquer et des gémissements particulièrement sinistres.
Au petit matin, les deux trappeurs décidèrent de quitter la vallée au début de l'après-midi. Bauman partit relever les derniers pièges pendant que son compagnon resta au campement pour préparer leur route. Voilà que ces deux gaillards avaient peur, eux qui avaient passé de longues années d'errance dans les montagnes !

Lorsque Bauman monta au bivouac avec ses prises en fin de matinée, le silence de la forêt primaire était pesant. Il tomba horrifié sur le corps de son ami, étendu à côté d'un tronc d'arbre, la nuque brisée et quatre marques de crocs distinctes dans la gorge. Les empreintes de la bête inconnue, toutes fraîches, révélèrent ce qui s'était passé : le malheureux s'était assis sur le tronc, tournant le dos aux bois sombres, pour attendre son compagnon. Son monstrueux assaillant est venu silencieusement par derrière, marchant sur ses deux pattes - ou pieds avant de l'égorger. Bien qu'il n'avait pas mangé le cadavre, il l'avait ballotté et balancé comme une poupée de chiffon dans une jubilation féroce; pour ensuite fuir dans les profondeurs des bois.
Bauman, totalement épouvanté et persuadé que la créature était une sorte de Diable, ou une grande bête avec une intelligence humaine, se jeta dans une course folle pour quitter la vallée avant la nuit (...) Il ne raconta cette histoire que plus bien plus tard, après avoir atteint l'âge d'un vieillard, en tremblant comme une feuille.
 »

L'Histoire garde effectivement la trace d'un certain Carl L. Bauman, né en Allemagne en 1831 et ayant vécu dans le Montana dans les années 1860.

Source : The Wilderness Hunter: An Account of the Big Game of the United States and Its Chase with Horse (1893).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mer Août 30, 2017 11:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 26, 2017 10:44
Messages: 579
Localisation: Caché là où vous n'avez pas regardé.
Ça ne pouvait pas être un ours ?

_________________
Votez Tsoukalos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mer Août 30, 2017 18:54 
Hors ligne

Inscription: Mar Juin 08, 2010 19:18
Messages: 223
J'aime beaucoup ces histoires, mais il faut quand même prendre un peu de recul. Rien que par la façon dont elles sont racontées, en privilégiant le sensationnel et l'émotionnel, et les faits ne sont pas des plus facile à vérifier.
Là pour la dernière, dans la version que j'ai trouvé, Roosevelt insiste pas mal sur l'influence qu'a pus avoir la culture d'origine du témoin en parlant d'histoires de fantômes et de goblins, ainsi que celle des guérisseurs indiens présents dans leurs camps d'hivers. Mais on a quand même une narration où tout est présenté comme étant très terre à terre au départ et où l'extraordinaire va en crescendo avant que ça dérape. Ça ressemble presque à une nouvelle de Lovecraft.
Par exemple, pourquoi parler de "jubilation féroce"? Personne n'est sensé avoir vu comment ça s'est passé. Et le fait qu'on nous présente cette histoire comme raconté beaucoup plus tard par Bauman devenu vieillard et que ça le fait toujours trembler, c'est de la narration d'histoire d'horreur.
Même s'il y avait un fond de vérité, ce texte est énormément romancé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Ven Septembre 01, 2017 06:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
Probablement, mais ça reste un texte authentique, qui plus est relaté dans un livre d'expéditions de chasse qui n'a rien, à la lecture, de sensationnel. Roosevelt n'était pas vraiment homme à affabuler, il le précise lui-même d'ailleurs. Il reconnait que c'est la seule histoire de "fantôme" à l'impressionner, car il a personnellement connu le témoin.

C'est un peu comme la fameuse histoire du serpent gigantesque de Marcel Pagnol, le "serpent de Pétugue" qui aurait emporté un chien tout entier dans ses anneaux. Difficile de savoir où commence la réalité et où finit la fiction.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Lun Septembre 04, 2017 20:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Janvier 06, 2005 18:04
Messages: 539
Localisation: belgique: liege
Ayant vu une émission récemment parlant de Bigfoot, celle-ci prouvait par a + b que quand un ours marche cela laisse parfois l'impression d'un animal marchant sur 2 pattes. En effet, les pattes arrières recouvrent et allongent les traces laissées par les pattes avant, donnant l'impression d'une grande empreinte effectuée par un animal bipède or l'ours marchait bien sur 4 pattes. Le plus surprenant dans cette histoire, c'est que l'empreinte de la "double-patte" ressemble très fort à celle d'un grand primate.

_________________
It's gonna be legen... wait for it... dary !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mar Septembre 05, 2017 08:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 26, 2017 10:44
Messages: 579
Localisation: Caché là où vous n'avez pas regardé.
Ha-ha, intéressant !
"C'est un ours" deviendra-t-il le nouveau "c'est un ballon sonde" ?

_________________
Votez Tsoukalos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mar Septembre 05, 2017 09:50 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14214
Cela fait déjà longtemps que beaucoup pensent à une confusion avec un ours, comme pour le Yéti.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mar Septembre 05, 2017 16:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
ananaskiller a écrit:
quand un ours marche cela laisse parfois l'impression d'un animal marchant sur 2 pattes. En effet, les pattes arrières recouvrent et allongent les traces laissées par les pattes avant, donnant l'impression d'une grande empreinte effectuée par un animal bipède or l'ours marchait bien sur 4 pattes. Le plus surprenant dans cette histoire, c'est que l'empreinte de la "double-patte" ressemble très fort à celle d'un grand primate.
Pochel a écrit:
"C'est un ours" deviendra-t-il le nouveau "c'est un ballon sonde" ?
Arkayn a écrit:
Cela fait déjà longtemps que beaucoup pensent à une confusion avec un ours, comme pour le Yéti.

C'était la grande théorie de Ernst Schäfer, zoologue allemand pro-nazi dans les années 40...Il était convaincu que le "Yéti" n'était en réalité qu'un vulgaire ours (Ursus isabellinus) qui aurait pris des proportions monstrueuses dans le folklore Tibétain; théorie reprise plus tard par l'alpiniste Reinhold Messner...
Une théorie pouvant parfaitement expliquer certains cas de mauvaises interprétations, mais pas les milliers d'observations mondiales depuis des siècles d'hominidés archaïques - parfaitement à l'aise avec la locomotion bipède - et non de gros nounours. :?

Un ours, même marchant debout sur une distance appréciable, reste un ours avec son gros museau, ses oreilles arrondies et ses pattes griffues. Il n'a en rien la silhouette ou le comportement d'un grand primate comme décrits par les témoins.

Image

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mar Septembre 05, 2017 17:14 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12761
Localisation: Genève
Alors, oui, mais non.
La plupart des observations des bigfoots, sasquatchs et autres yétis sont des observations fugaces et lointaines, on peut tout à fait confondre, surtout si c'est juste après la période d'hibernation où les ours sont très maigres.
De plus, si ces créatures existaient vraiment, on les aurait déjà trouvées, notamment aux USA, qui même si il y a encore de grandes étendues de forêt, elles ne sont pas franchement inviolées et vierges. Sans compter que pour qu'une population soit pérenne, il faut un nombre relativement grand d'individus.
Alors oui, on découvre des nouvelles espèces tout les ans, mais c'est plutôt des "petits"animaux, pas des grand mammifères de plus de deux mètres ayant un style de vie vraisemblablement grégaire.

En sachant cela. Qu'est-ce-qui le plus probable :
Une observation erronée ou des nouvelles espèces de primates dont on aurait pas encore pu démontrées l'existence ?

Moi j'ai choisi mon camp. Après libre à quiconque de rêver du contraire, mais je crains que cela ne restera qu'un rêve.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mar Septembre 05, 2017 17:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 26, 2017 10:44
Messages: 579
Localisation: Caché là où vous n'avez pas regardé.
Maia87 a écrit:
C'était la grande théorie de Ernst Schäfer, zoologue allemand pro-nazi dans les années 40...

Quel est le rapport ? Est-ce pour nous signifier "subtilement" que si l'on croit que le bigfoot est un ours, on est un sale nazi ?

_________________
Votez Tsoukalos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mar Septembre 05, 2017 19:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
Citation:
Est-ce pour nous signifier "subtilement" que si l'on croit que le bigfoot est un ours, on est un sale nazi ?
Je ne sais pas trop si la question est sérieuse ? :?:

Schäfer a participé à une opération au Tibet pour le compte du Troisième Reich, officiellement pour satisfaire la curiosité de Himmler concernant les peuples Tibétains; officieusement pour mener des recherches sur l'héritage ancestral...Certains pensent que les nazis cherchaient un "chaînon manquant" pour prouver leur théorie de la pseudo race aryenne.
Schäfer, qui était loin des idées farfelues des nazis, a identifié le Yéti comme étant un ours. Point barre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mar Septembre 05, 2017 20:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 26, 2017 10:44
Messages: 579
Localisation: Caché là où vous n'avez pas regardé.
Je demandais juste. Maintenant, avec l'explication, je comprends bien mieux. Merci pour la précision !

_________________
Votez Tsoukalos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mer Septembre 06, 2017 08:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
Lamart a écrit:
Alors, oui, mais non.
Qu'est-ce-qui le plus probable :
Une observation erronée ou des nouvelles espèces de primates dont on aurait pas encore pu démontrées l'existence ?

Moi j'ai choisi mon camp. Après libre à quiconque de rêver du contraire, mais je crains que cela ne restera qu'un rêve.
L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.

D'un point de vue anthropologique, la survie d'hominidés inconnus à nos jours n'a rien d'absurde.
L'Homme n'est qu'une grande famille : Paranthropus, Australopithecus, Rudolfensis, Habilis, Ergaster, Erectus, Heidelbergensis, Neandertal, Rhodesiensis, Denisoviensis...Ces cousins ne sont pas tous arrivés les uns à la suite des autres ; certains se sont partagés la planète.

Homo Sapiens aurait cohabité avec Denisoviensis, Floresiensis et Néandertal. Il y aurait donc eu 4 espèce d'hominidés distinctes vivant à la même période...Peut-être 5 espèces avec l'Homme de Maludong.

Des analyses génétiques des génomes mitochondrial et nucléaire ont montré que nos ancêtres directs se sont mélangés avec d'autres espèces d'Homo...Mais d'autres espèce présentant un mélange de caractères archaïques et modernes, proches de nous sans avoir contribué à notre patrimoine génétique, ont aussi existé.

Sapiens a fait un bond fulgurant en avant mais quid des autres ?...
Image

Comment expliquer que la majorité des tribus Amérindiennes - éloignées les unes des autres - évoquent l'existence de créatures hominoïdes depuis des siècles ?
Les légendes parlent de « géants velus », de « tribus oubliées », de « peuples des forêts » avec des caractéristiques archaïques, primitives. On retrouve ces créatures sous des noms divers : Genoskwa, Allegewi, Seatco, Seeahtik, Si-Teh-Ca ...

Image
Image

Toutes les tribus gardent en mémoire une cohabitation avec ces peuples sauvages, primitifs, vivant en marge de la "civilisation".

Si aucun singe n'a officiellement jamais existé sur le continent Nord-Américain, d'où sortent ces histoires d'hommes-bêtes ? Ces peintures et ces masques aux caractéristiques de primates ?...

Dans le folklore Nisqually (de l'État de Washington), de grands êtres nommés Tsiatko vivaient comme des bêtes sauvages, dormant le jour et sortant des forêts la nuit pour chasser. Leur langage était une sorte de sifflement, et ils ne s'approchaient jamais de l'eau. Les Indiens évitaient les conflits avec ces géants, qui ont disparus avec l'expansion des colons européens vers 1850...

Image
Image
Divers masques et costumes Amérindiens des "géants sauvages de la forêt" ou Dzunuk'wa-Tsonoqua.

Des ours ?...Vraiment ?... :? :?:

Je comprends que les sceptiques, les anthropologues et les primatologues attendent LA preuve...Mais il ne faut pas oublier que le singe de Bili (ou Bondo), chimpanzé aussi gros qu'un gorille, n'a été découvert et filmé que dans les années 2004-2006.
Cette population était restée cachée de la Science jusqu'à cette date en RDC, et représente la plus grande population viable de cette sous-espèce...
Image

Beaucoup sous-estiment l'immensité des États-Unis et du Canada. La chaîne des Cascades, Les Rocheuses, la Colombie britannique, le Wyoming, la Floride...Il y a des millions de kilomètres carré de montagnes, de marais et de forêts sauvages où des groupes de créatures peuvent survivre.
Je ne parle même pas des autres observations dans des lieux sauvages de la planète comme le Caucase, l'Hindou Kouch ou l'Outback Australien et ses immenses parcs nationaux...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mer Septembre 06, 2017 10:19 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12761
Localisation: Genève
L'absence de preuve n'est peut-être pas la preuve de l'absence, mais cela ne veut pas dire non plus que cela existe pour autant.
C'est un sophisme que beaucoup utilise, mais qui au final n'a aucune valeur rhétorique.
D'autant plus qu'en l'absence de preuves, on part du principe que cela n'existe pas et ce jusqu'à que l'on prouve le contraire, sinon cela n'est que croyances ou au mieux des hypothèses (plus ou moins crédibles et/ou probables).

Citation:
Toutes les tribus gardent en mémoire une cohabitation avec ces peuples sauvages, primitifs, vivant en marge de la "civilisation".


J'ai déjà donné une explication plausible à ce sujet ; les premiers hommes qui ont colonisés l'Amérique ont côtoyé un certain temps des paresseux géants, puis après leur disparition leur souvenir c'est perpétré dans les légendes amérindiennes, qui ont en fait des "hommes" de la forêt.

Ce n'est pas non plus parce que à une époque plusieurs espèces d'hominidés ont cohabités, que c'est le cas aujourd'hui et que cela permet d'étayer une hypothétique cohabitation entre l'homme et des yétis et autres bigfoots de nos jours (en admettant que ces créatures existent rien n'indique non plus qu'elle seraient du genre homo).

Alors, oui, à une époque pas si lointaine, certains animaux relevait du mythe/des légendes comme le bonobo dont tu parles ou encore le gorille, jusqu'à que l'on ("science occidentale") les découvre, mais de nouveau, ce n'est pas non plus un argument valable pour étayer une hypothétique autre existence de cryptitide.
L'époque est peut-être pas si lointaine, mais depuis nos connaissances de la faune c'est considérablement développée.

Citation:
Beaucoup sous-estiment l'immensité des États-Unis et du Canada. La chaîne des Cascades, Les Rocheuses, la Colombie britannique, le Wyoming, la Floride...Il y a des millions de kilomètres carré de montagnes, de marais et de forêts sauvages où des groupes de créatures peuvent survivre.


Je ne sous-estime pas l'étendue de ces forêts, je sais qu'elles sont très étendues et peu ou pas "visitées" par les hommes, mais de là à dire qu'elle sont suffisamment vaste et vièrges pour abriter une population d'anthropoïdes géants elle-même suffisamment grande pour perpétuer l'espèce, est un pas que je juge pas raisonnable de franchir.

En l'absence de preuve, ces créatures relèvent du folklore et du mythe, et je crains, vu des peu de chances que l'on a d'en trouver, cet état de fait ne changera pas.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mer Septembre 06, 2017 14:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 26, 2017 10:44
Messages: 579
Localisation: Caché là où vous n'avez pas regardé.
La densité de population aux États-Unis est de 33 habitants au kilomètre carré - presque 43 en excluant l'Alaska. Même avec une répartition inégale sur tout le territoire, ça fait quand-même beaucoup de gens desquels se cacher, pour les cryptides.

_________________
Votez Tsoukalos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Mer Septembre 06, 2017 20:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
Lamart a écrit:
J'ai déjà donné une explication plausible à ce sujet ; les premiers hommes qui ont colonisés l'Amérique ont côtoyé un certain temps des paresseux géants, puis après leur disparition leur souvenir c'est perpétré dans les légendes amérindiennes, qui ont en fait des "hommes" de la forêt.
Des paresseux géants ?...

Je ne pense pas que des ours, des paresseux, ou n'importe quel autre animal, puissent être à l'origine de toutes les observations d'hommes-sauvages depuis des siècles.

On parle d'arcades sourcilières saillantes, de front bas, de grosses mâchoires, de pilosité extrême, de bras très longs, de bipédie, de langage...
Les Indiens les considéraient comme des "tribus oubliées", des "géants cannibales" bien réels, et non comme des animaux/esprits Totem. Ces histoires ont été corroborées par les premiers "blancs" dans les années 1800, attirés par le commerce de fourrure, et qui ont observé ces « gorilles » ou « diables des montagnes ».

Image

Citation:
En l'absence de preuve, ces créatures relèvent du folklore et du mythe, et je crains, vu des peu de chances que l'on a d'en trouver, cet état de fait ne changera pas.
Ah mais je suis d'accord. On reste dans le domaine de la spéculation. Après, il y a des pistes plus sérieuses que d'autres à explorer.

------------------------

D'un point de vue médical, certaines maladies entraînant l'excès de production d'hormone de croissance - comme l'Acromégalie - pourraient expliquer certaines observations par le Passé...À creuser...

Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Sam Septembre 09, 2017 11:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1263
Il pourrait y avoir une autre solution.
On sait que la fin de Néanderthal correspond au peuplement de l'amérique. Qui dit qu'une tribu Néanderthal n'aurait pas pu aller là-bas comme Cro-magnon et en voyant arriver des envahisseurs, a essayé de défendre son territoire et aurait disparu avec le temps.
Je sais que Néanderthal est un peu petit mais revêtu d'une peau de bête cela peut faire illusion, le folklore grandissant souvent le réel.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Sam Septembre 09, 2017 12:37 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12761
Localisation: Genève
Très peu probable, si on mettait un Néandertalien à notre époque et que l'on l'habillait avec des vêtements d'aujourd'hui, on ne le remarquerait qu'à peine. Et à l'époque les vêtements de ces deux espèces d'homme étaient sensiblement les mêmes.

La vision de l'homme de Néanderthal, frustre, mal dégrossi, à la limite du singe, est à ce jour complètement dépassée.
Sans compter que l'on a jamais retrouvé de traces de l'homme de Néandertal en Amérique, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y soit jamais allé, mais fini par rendre cette hypothèse complètement improbable selon moi.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Dim Septembre 10, 2017 07:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
alekine a écrit:
On sait que la fin de Néanderthal correspond au peuplement de l'amérique. Qui dit qu'une tribu Néanderthal n'aurait pas pu aller là-bas comme Cro-magnon et en voyant arriver des envahisseurs, a essayé de défendre son territoire et aurait disparu avec le temps.
Je sais que Néanderthal est un peu petit mais revêtu d'une peau de bête cela peut faire illusion, le folklore grandissant souvent le réel.
C'était l'hypothèse de Bernard Heuvelmans et Boris Porchnev en 1974, qui évoquaient une "déshominisation" progressive, une sorte de dévolution - menant à la bestialisation - des derniers Néandertaliens.

Depuis Heuvelmans, l’anthropologie a bien avancé. Nous savons que Neandertal n'était pas le seul cousin; différentes espèces d'hommes primitifs ont vécu ensemble, évoluant en parallèle aux quatre coins du globe...Homo Sapiens s'est mélangé avec Neandertal, puis avec l'Homme de Denisova, qui lui même portait de l'ADN d'un ancêtre qui pourrait être Erectus.

Je ne pense pas que Neandertal soit à l'origine des observations "d'hommes velus", mais un autre hominidé qui reste à découvrir.
Lamart a écrit:
l'on a jamais retrouvé de traces de l'homme de Néandertal en Amérique, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y soit jamais allé, mais fini par rendre cette hypothèse complètement improbable selon moi.
Des indices tendent à prouver le contraire, notamment la récente découverte en Californie de fragments d'outils, fabriqués avec des os, datant d'il y a 130 000 ans (Homo Sapiens auraient atteint les Amériques beaucoup plus récemment, il y a 15 000 ans.) :
https://www.nytimes.com/2017/04/26/science/prehistoric-humans-north-america-california-nature-study.html?mcubz=1

Concernant l'origine des peuples Amérindiens, les théories suggéraient autrefois qu'ils descendaient d'un groupe venu d'Asie ayant traversé la mer de Béring par un pont terrestre il y a peut-être 16 500 ans...Hypothèse remise en cause depuis !

Le génome des premiers Américains dériverait en fait de populations Eurasiennes et Australo-mélanesiennes. Un tiers de l'ascendance des Amérindiens peut être attribuée à l'Eurasie occidentale. (National Geographic : http://news.nationalgeographic.com/news/2013/11/131120-science-native-american-people-migration-siberia-genetics , https://dnaconsultants.com/native-americans-deep-ancestry-europe-yes-official/)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Dim Septembre 10, 2017 13:01 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12761
Localisation: Genève
Maia87 a écrit:
Des indices tendent à prouver le contraire, notamment la récente découverte en Californie de fragments d'outils, fabriqués avec des os, datant d'il y a 130 000 ans (Homo Sapiens auraient atteint les Amériques beaucoup plus récemment, il y a 15 000 ans.) :
https://www.nytimes.com/2017/04/26/science/prehistoric-humans-north-america-california-nature-study.html?mcubz=1


Oui et non, c'est une hypothèse parmi d'autre, rien n'est sûr...

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Sasquatch et les peuples Amérindiens
MessagePosté: Dim Septembre 10, 2017 13:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1263
Je me rappellerais toujours du reportage médicolégal sur ARTE qui prouvait qu'on avait trouvé des restes de cromagnon vieux de plus de 20000 ans soit avant la date supposée des premiers arrivants.
J'ai bien l'impression que les chercheurs ne veulent pas aller plus loin que ce qui est écris dans les livres.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO