Nous sommes le Lun Octobre 23, 2017 05:25


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 217 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Mai 05, 2012 17:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 31, 2011 14:31
Messages: 88
Ainsi donc la "bête du gévaudan" serait une hyène barré(mâle ou femelle?) apprivoisé par un psycopathe meurtrier ,hum...

Ca confirme ce que j'ai toujours soupsonner depuis 11 ans.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Mai 05, 2012 21:22 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
Pas vraiment. La denture ne peut pas correspondre. Pas plus que les déplacements de la Bête, compatibles avec un loup mais pas avec une hyène.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Mai 06, 2012 09:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 28, 2006 09:24
Messages: 633
Localisation: Limousin
Je pense que Dragulia faisait de l'ironie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Mai 06, 2012 20:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Avril 19, 2012 11:27
Messages: 10
il y avait eu un reportage très intéressant il y a un an de cela sur le cable, concerant lâ bête du gévaudan, un type avait retracé toute l'histoire, fait ses recherches personnelles, pour en conclure qu'il s'agissait en fait d'une hyène dompté par son maitre.¨Pas étonnant puisque la hyène possède une force dans la machoire à faire palir les autres fauves


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Mai 12, 2012 21:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juillet 28, 2010 22:17
Messages: 530
Localisation: Strasbourg
Hum on n'est pas loin du pacte du loup. Mais n'y a t il pas eu une autopsie de la bête à l'époque ? Si oui avons nous comparé les données recueillies avec celles de la hyène ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Mai 12, 2012 22:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
En fait, la première bête qui a été tuée par Antoine de Bauterne (celle qui a été autopsiée, empaillées et présentée à Versailles) n'aurait pas été la "vraie" Bête, qui a été tuée par Jean Chastel, n'a pas été autospiée... Chastel voulait toucher une prime lui aussi, il l'a empaillée avec les moyens du bord et l'a "promenée" à travers la France, en plein été, autant dire que quand il est arrivé à Paris, la dépouille n'était plus qu'une vieille pelûre pourrie... :|

Personnellement, mon avis est fait depuis longtemps : d'une manière ou d'une autre, la bête était un hybride de chien (probablement de type "mâtin", sans doute plus primitif que les dogues actuels, donc, quelques chose entre le dogue du Tibet - ancêtre de tous les dogues et mâtins actuels - et les chiens de type mastiff/dogues actuels) et de loup... et elle était sans doute dressée, pour servir les instincts sadiques d'un psychopathe...

A ce propos, j'ai lu il n'y a pas très longtemps un excellent roman sur la Bête : Le Chien de Dieu, de Patrick Bard... qui reprend cette théorie, sous un angle original (avec un flash back depuis l'époque post-révolutionnaire et l'entrée des troupes de Bonoparte dans Rome, le personnage principal étant un curé)... c'est bien écrit, avec beaucoup de suspens, et une ambiance de l'époque très bien retranscrite... bref, je le recommande :) (c'est bientôt les vacances, en plus...).

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Mai 12, 2012 22:55 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
divikernes a écrit:
Mais n'y a t il pas eu une autopsie de la bête à l'époque ?
Oui. Et cela a exclue la hyène.
Citation:
La Bête pèse 109 livres (53,3 kilos), mesure 77 centimètres à l'échine. Ses crocs mesurent 37 millimètres. Une cicatrice au dessous de l'articulation de la cuisse droite, une autre à la cuisse gauche, trois grains de plomb au jarret, et une blessure sous l'oeil gauche qui semble avoir été faite par un instrument tranchant. La balle mortelle de Jean Chastel lui a percé le cou, coupé la trachée artère et brisé l'épaule gauche.Le chirurgien retirera de l'estomac de l'animal une tête de fémur d'enfant d'âge moyen.

Contrairement aux ordres du marquis d'Apcher qui lui demande de préparer le corps pour le présenter au roi, il vide simplement l'animal et le rempli de paille.

Extrait du procès-verbal de Maître Marin, notaire royal : ...cet animal nous a paru être un loup, mais extraordinaire et bien différent par sa figure et ses proportions des loups qu'on voit dans ce pays. Comme nous le font remarquer plusieurs chasseurs et beaucoup de personnes connaisseuses, il ne ressemble vraiment au loup que par la queue et par le derrière. Sa tête est monstrueuse, l'ouverture de sa gueule est de 7 pouces (19 centimètres), la mâchoire est longue de 6 pouces (16 centimètres). Ses yeux couleur cinabre (rouge-orangé) présentent une membrane singulière partant de la partie inférieure de l'orbite et venant au gré de l'animal recouvrir le globe de l'oeil. Son cou est recouvert d'un poil épais, d'un gris roussâtre, traversé de quelques bandes noires. Le poitrail présente une grande marque blanche en forme de cœur. Ses pattes à 4 doigts sont armées de gros ongles beaucoup plus longs que ceux de devant, et ont la couleur de celles du chevreuil (rousse). Tout cela... de l'avis de tous les chasseurs, on n'a jamais vu de loup aux pareilles couleurs.
La mâchoire supérieure est garnie de 6 incisives, 2 grandes lanières (crocs) et de 6 molaires de chaque côté, soit 20 dents. La mâchoire inférieure est garnie de 22 dents, à savoir 6 incisives, 2 lanières semblables aux supérieures et 7 molaires de chaque côté (Archives nationales, F. 10476).


D'ailleurs, je vous conseille la (re)lecture d'un ancien sujet sur la Bête du Gévaudan. Il y a déjà de nombreuses réponses, si ce n'est toutes.
viewtopic.php?f=3&t=4498&hilit=G%C3%A9vaudan

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Mai 13, 2012 01:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juillet 28, 2010 22:17
Messages: 530
Localisation: Strasbourg
Je vous remercie pour ces réponses rapides.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Juin 28, 2012 18:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 20, 2005 01:20
Messages: 740
Localisation: France
Et si le loup (ou les loups) du Gévaudan n'était pas un croisement, mais un loup étranger comme le loup de Sibérie, qui est beaucoup plus grand. Voire même une race éteinte à l'heure actuelle.
On peut supposer que la meute a migré, ou que c'est un homme qui l'a rapporté d'un voyage (c'est un peu la thèse du pacte des loups, il ramène un lion). Ou même un loup qui se serait échappé de captivité. Je pense aux nombreux Tziganes/Romanichels/Gitans qui circulaient dans toute l'Europe avec souvent des représentations de spectacles (cirque, théatre, musée des horreurs).
Il suffirait de comparer les mensurations des autopsies avec les différentes races de loup.

_________________
Vuos arrievz à lrie cette prhase fcailenmet, bein que les lerttes soeint dans le désrdore : vrote cevraeu lit cahque mot cmmoe un tout.
Le cerveau n’enregistre qu’un petit nombre de détails pour fabriquer notre perception de la réalité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Juin 28, 2012 18:38 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
Je pense que l'idée ne tient pas à cause du comportement de la Bête, qui n'est pas compatible avec les loups, quelle que soit leur origine.

Le loup a peur de l'homme et ne l'attaque pas, contrairement au chien.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Juin 28, 2012 19:10 
Hors ligne
Membre honoraire

Inscription: Mer Février 07, 2007 00:15
Messages: 8631
Qui plus est, il y avait nécessairement un homme derrière la bête - comme l'indiquent la cible type des attaques (toujours des jeunes femmes ou des enfants), les victimes parfois trouvées déshabillées proprement ou décapitées (ce qu'aucun animal sauvage ne saurait faire)...
Or les loups se dressent très mal.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Juin 28, 2012 22:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 20, 2005 01:20
Messages: 740
Localisation: France
En tous cas, il apparait une chose, c'est que les meurtres ont cessé après le 19 juin 1767, date à laquelle Jean Chastel a abattu la Bête. En même temps l'autopsie n'a pas vraiment identifié la bête comme étant un loup. Et ce qui m'étonne de la part des chasseurs expérimentés, c'est la phrase "il ne ressemble vraiment au loup que par la queue et par le derrière". Donc la tête de la bête ne ressemblerait ni à celle du loup, ni à celle du chien qu'ils avaient l'habitude de cotoyer (Européen donc). Et Martin Denneval, grand louvetier de France (1200 loups à son tableau de chasse) avait acquis la conviction que la Bête n'était pas un loup.

Ensuite on nous parle de membrane nictitante qui peut recouvrir l'oeil. Celle du chien n'a pas de muscle il me semble, pour le loup je ne sait pas.

J'ai lu également que Antoine Chatel avait bien fait un séjour en Afrique dans sa jeunesse (clin d'oeil au pacte des loups), il aurait pu ramener un souvenir.

Pour ce qui est des dimensions, elle n'est pas si grande que ça : 1 mètre de long et 78 cm de haut. seules les proportions du museau et des pattes semble étonner, et les griffes aussi longue qu'un doigt (là on élimine les félins qui ont des griffes rétractiles). Reste l'histoire des côtes différentes, du pelage épais (donc un animal qui supporte le froid) gris-roux avec des rayures sur l'échine et une tache blanche au poitrail en forme de coeur. Bizarre qu'un dessinateur, avec toutes ces précisions de dimensions n'ait pas tenté de redessiner l'animal en respectant les mesures. Même chose, à l'époque, il y a eu de nombreux blessés qui auraient pu dessiner l'animal et je n'ai rien trouvé.

Je note quand même une gravure de 1764 qui m'a surpris et rappelle quand même la hyène :

Image

Mais les 42 dents ne collent pas avec la hyène !

Par contre la bête du Gévaudan n'était pas le seul prédateur à l'époque : 1632 la Bête du Calvados (30 personnes tuées), 1655 les Bêtes du Gâtinais (300 personnes tuées), 1669 la Bête de la forêt de Fontainebleau (150 personnes tuées), 1693 la Bête du Benais (72 personnes tuées ), 1731 la Bête de l'Auxerrois (28 personnes tuées) … et plus récemment la bête des vosges en 1975 (qui aurait encore tué 40 moutons en 1 mois en 2011 ?)

PS : Je viens de lire l'extrait d'un témoignage : "Un homme nu et couvert de poils se mue en animal sous les yeux d'un certain Pailleyre, qui décrit comme ayant le corps couvert de poils cet homme qui lui causa une telle frayeur et en lequel il a cru reconnaître Antoine Chastel." :lol: ... Je n'avais pas pensé au loup-garou ! Chastel a échappé de peu au bucher on dirait. J'ai l'impression que dans cette histoire la population tenait les Chastel pour responsables, ou les soupçonnait au moins (des histoires de sorcellerie se rattachent à la famille, mais leur position sociale les a sauvé).

_________________
Vuos arrievz à lrie cette prhase fcailenmet, bein que les lerttes soeint dans le désrdore : vrote cevraeu lit cahque mot cmmoe un tout.
Le cerveau n’enregistre qu’un petit nombre de détails pour fabriquer notre perception de la réalité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Juin 28, 2012 22:45 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
Dans le cas de Palleyre, il suffit que l'homme (probablement Antoine Chastel) se soit baissé pour se cacher au moment où la bête bondissait pour qu'il ait cru voir une transformation d'homme en animal.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Juillet 18, 2012 02:58 
Hors ligne

Inscription: Mer Octobre 29, 2008 23:14
Messages: 611
Ah oui ! Justement je recherchais ce reportage qui m'a laissé un très bon souvenir!

Merci diablosama! :)


Bon je fais un rapprochement facile, mais je viens de tomber sur le sujet du thylacine...

42 dents vous dites, une grande gueule béante et des couleurs jamais vues (gris roussâtre et traversée de quelques bandes noires.
Le thylacine a 46 dents et une gueule qui s'ouvre a 120°. Un animal surprenant parfois comparé à la hyène de par son comportement. Je ne vous en dit pas plus et vous laisse vous aussi découvrir ces liens:

viewtopic.php?f=26&t=27278

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thylacine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Juillet 18, 2012 08:42 
Hors ligne
Membre honoraire

Inscription: Mer Février 07, 2007 00:15
Messages: 8631
Sauf qu'un thylacine ce n'est pas bien gros : une vingtaine de kg pour 60 cm au garrot, c'est nettement plus petit et malingre que la bête, et tout à fait insuffisant pour pouvoir espérer tuer un être humain.
Outre le fait que :
1) les détails anatomiques ne correspondent pas avec l'animal tué par Chastel (dont la formule dentaire) ;
2) que les savants qui ont autopsié la bête y ont bien reconnu un canidé, ils auraient nécessairement tiqués sur un certain nombre de caractères propres aux marsupiaux (poche ventrale, 5 doigts aux pattes arrières,
3) qu'un marsupial, ça se dresse très très mal - voire pas du tout, et surtout à l'attaque, alors que la bête était nécessairement un animal dressé.
4) ça n'explique pas comment la bête serait arrivée en France... Sachant que les premières expéditions françaises en Tasmanie datent des années 1770 (soit après l'affaire de la bête du Gévaudan :P ), et que le thylacine a été décrit pour la toute première fois au XVIIIème siècle.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Ven Juillet 20, 2012 04:01 
Hors ligne

Inscription: Mer Octobre 29, 2008 23:14
Messages: 611
Bon bah j'aurais essayé!
Je savais bien qu'il allait y avoir des soucis de datations.

Bon tu chipotes un peu sur les descriptions quand même, si tout le monde avait été d'accord, une représentation suffirait à identifier l'animal. On l'a déjà vu, les témoignages divergent, les rumeurs et l'imagination n'aident pas et plus le temps passe et plus la légende prends le pas sur la réalité.

1/ Il est décrit 42 dents, à 4 près hein! Et puis comme c'est dur d'abattre un homme qui a décidé de survivre, on peut supposer qu'il a finit par perdre quelques dents en chemin, non? :|

2/ Bon là moi, c'était pas faute de pas savoir que c'était un marsupial, mais quand même, une grande bouche comme ça moi, il me fait quand même penser immédiatement à un loup. Il m'a bien fallu la piqûre de rappel! Je sais pas moi, juché sur des rochers, dans les landes marécageuses, les hautes herbes et tout... Je me dis qu'un buisson qui remue doit paraître impressionnant, d'autant lorsqu'un animal inattendu en bondit gueule béante droit sur soi.


3/ C'est une bonne question! Est-ce que le thylacine est un animal dressable au sens où il aurait une stabilité suffisante pour agir selon un complexe imposé? Des études ont été faites sur le sujet? (ce qui me vient à l'esprit là, c'est qu'effectivement, des koalas dressés, ça court pas les rues!... Remarque, ça court pas tout court un koala :roll: pourtant des dresseurs professionnels possèdent des animaux qu'ils ont habitués à l'homme depuis tout jeune, dont ils savent obtenir ce qu'ils souhaitent. (ex: on met de l'eau sucrée dans une bouteille d'eau percée et on obtient une jolie séquence avec un nounours qui boit de l'hépar et on peut répéter l'opération au besoin! ). En revanche, les kangourous, s'il y a eu quelques déboires avec sur les plateaux télés, on parle là d'un animal dressé, isolé, peut-être âgé... et selon les méthodes de dressages, le résultat peut également varier du tout au tout. Le dressage permet non seulement d'utiliser un comportement inné dans le but de satisfaire l'homme -bondir, se maintenir sur les pattes arrières-, mais également de créer un comportement qui n'est pas naturel - ex: les ours qui ont longtemps fait du vélo dans les cirques). Ah, je sais pas si des personnes ont déjà été attaquées directement dans un village, sorties de chez elles où si les victimes se trouvaient toutes suffisamment loin de la population pour que justement la description de la bête reste floue... Bref, y a tout qui joue, mais pour dire qu'il faut mettre des réserves sur ce terme un peu fourre-tout même si la bête était bel et bien dressée. :arrow:

4/ Au début de l'holocène, le thylacine vivait également en nouvelle-guinée (qui elle, fut découverte en 1511 par un européen, puis explorée pour la première fois en 1526 par un portugais.

Enfin sinon je te taquine un peu aussi, j'ai le droit? :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Ven Juillet 20, 2012 09:11 
Hors ligne
Membre honoraire

Inscription: Mer Février 07, 2007 00:15
Messages: 8631
BloodyDarkSensual a écrit:
On l'a déjà vu, les témoignages divergent,

Au contraire, je trouve quand même qu'il y un bon paquet de témoignages convergents décrivant le même type de bête, trapue, costaude, rousse, avec une raie noire au milieu dos...

BloodyDarkSensual a écrit:
1/ Il est décrit 42 dents, à 4 près hein! Et puis comme c'est dur d'abattre un homme qui a décidé de survivre, on peut supposer qu'il a finit par perdre quelques dents en chemin, non? :|

4 dents près, en zoologie, oui, ça fait une énorme différence ! La formule dentaire est une caractéristique qui change selon les groupes animaliers (les canidés n'ont pas la même formule que les mustélidés, par exemple), et c'est un critère que les naturalistes utilisent pour identifier un crâne abîmé ou incomplet.

L'autopsie détaille la formule dentaire de la bête abbatue par Chastel et ne fait pas état de dents tombées (chose qui est normalement relevée dans la formule dentaire, sinon forcément on obtient un résultat complètement faux).

Au passage, ce détail (le fait que la bête ait eu toutes ses dents) irait d'ailleurs a priori dans le sens d'un animal domestique et relativement jeune, les vieux animaux sauvages ayant en général quelques dents en moins...

BloddyDarkSensual a écrit:
3/ C'est une bonne question! Est-ce que le thylacine est un animal dressable au sens où il aurait une stabilité suffisante pour agir selon un complexe imposé? Des études ont été faites sur le sujet? (ce qui me vient à l'esprit là, c'est qu'effectivement, des koalas dressés, ça court pas les rues!... Remarque, ça court pas tout court un koala :roll: pourtant des dresseurs professionnels possèdent des animaux qu'ils ont habitués à l'homme depuis tout jeune, dont ils savent obtenir ce qu'ils souhaitent. (ex: on met de l'eau sucrée dans une bouteille d'eau percée et on obtient une jolie séquence avec un nounours qui boit de l'hépar et on peut répéter l'opération au besoin! ). En revanche, les kangourous, s'il y a eu quelques déboires avec sur les plateaux télés, on parle là d'un animal dressé, isolé, peut-être âgé... et selon les méthodes de dressages, le résultat peut également varier du tout au tout. Le dressage permet non seulement d'utiliser un comportement inné dans le but de satisfaire l'homme -bondir, se maintenir sur les pattes arrières-, mais également de créer un comportement qui n'est pas naturel - ex: les ours qui ont longtemps fait du vélo dans les cirques).

Il y a une nette différence entre un réflexe pavlovien (un réflexe que l'animal aura acquis à force de répétition et qu'il exécutera sans réfléchir lorsqu'on le mettra dans une situation donnée... c'est le cas de tes ours buvant de l'eau minérale) et un vrai dressage permettant à l'animal d'obéir de façon réfléchie à un ordre complexe donné directement par son maître.

On peut obtenir de bons réflexes pavloviens avec n'importe quel animal (même des très rudimentaires comme les insectes). En revanche, un dressage fin et abouti ne peut être obtenu qu'avec un animal domestique, c'est beaucoup plus compliqué avec des animaux sauvages qui ne sont pas le fruit de plusieurs générations sélectionnées pour leur docilité et leur aisance avec l'homme.

La bête était clairement dressé au sens strict du terme, sinon elle aurait été difficile à contrôler par son propriétaire. Du genre, elle ne l'aurait pas laissé s'approcher de la "proie" qu'elle venait de tuer sur ses ordres...
Par contre, les marsupiaux se dressent très mal. Il y a déjà eu des essais réalisés sur les grands kangourous, mais ils n'ont strictement rien donné de bon : ce sont des animaux imprevisibles, compliqués à maîtriser et les propriétaires s'en sortent souvent avec des blessures.

BloodyDarkSensual a écrit:
Ah, je sais pas si des personnes ont déjà été attaquées directement dans un village, sorties de chez elles où si les victimes se trouvaient toutes suffisamment loin de la population pour que justement la description de la bête reste floue...

Il me semble qu'il y a eu quelques cas d'enfants enlevés dans les rues des villages ou dans la cour de leur maison, mais la bête est toujours restée très discrète. Lorsqu'elle a été aperçue par plusieurs personnes, c'est en général lorsqu'on a envoyé des louvetiers ou des dragons à ses trousses.

BloodyDarkSensual a écrit:
4/ Au début de l'holocène, le thylacine vivait également en nouvelle-guinée (qui elle, fut découverte en 1511 par un européen, puis explorée pour la première fois en 1526 par un portugais.

... Mais il en avait disparu depuis fort longtemps lorsque les portuguais y ont débarqué. De la même façon que le thylacine était présent en Australie durant la Préhistoire, mais qu'il en a disparu il y a plusieurs millénaires lorsque les aborigènes s'y sont installés avec les dingos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Ven Juillet 20, 2012 15:43 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
Ar Soner a écrit:
BloodyDarkSensual a écrit:
Ah, je sais pas si des personnes ont déjà été attaquées directement dans un village, sorties de chez elles où si les victimes se trouvaient toutes suffisamment loin de la population pour que justement la description de la bête reste floue...

Il me semble qu'il y a eu quelques cas d'enfants enlevés dans les rues des villages ou dans la cour de leur maison
A plusieurs reprises, la Bête a pénétré dans la cour d'une maison, attaqué dans les rues d'un village, sur un chemin ou dans des champs, en présence de plusieurs personnes (parfois très nombreuses).

De nombreuses personnes ont donc vu la Bête de près, parfois pendant de très longs moments et ont pu la décrire précisément. Par contre, ils n'ont pas su décrire exactement sa nature : chien ? loup ? autre ? Mais tous s'accordent pour parler d'un canidé.

Les journaux, eux, ont fait la part belle à l'imagination et décrit tout et n'importe quoi.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Juillet 22, 2012 14:31 
Hors ligne

Inscription: Mer Octobre 29, 2008 23:14
Messages: 611
Très intéressant et bien argumenté! Pavlovien je cherchais le terme merci.

Est-ce que je suis allée au bout de l'hypothèse concernant le thylacine?
Quasiment je dirais; trop d'éléments vont à l'encontre de cette idée et du reste, l'animal étant disparu et les sources bien connues, on ne peux se fier qu'à elles sans être en mesure d'aller au delà.

On en revient donc au fait que l'hypothèse la plus probable est celle concernant la hyène. En parlant de dentition celle de la hyène n'à pas la même force ni le même aspect que celui d'un croisement de chien (ou d'un chien croisé avec un loup ou pourquoi pas, une hyène?). Cette dernière idée est-elle invalidée?

Tiens d'ailleurs, ça a déjà dû être passé au crible mais, y a t-il une liste des animaux répertoriés comme étant morphologiquement proche de l'animal décrit?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Juillet 22, 2012 17:31 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
L'idée de la hyène ne peut pas être retenue pour plusieurs raisons.

La taille ne correspond pas, pas plus que sa formule dentaire ni que l'aspect physique. Autre point posant problème : la Bête a été coursée pendant des kilomètres ou a parcouru très rapidement de très grandes distances, ce qui est impossible à un tel animal. S'il peut courir vite, il n'a pas de résistance.

D'autre part, une hyène n'aurait pas été décrite comme "un loup mais sans en être un", les deux animaux n'ayant aucune ressemblance.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Juillet 22, 2012 22:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 20, 2005 01:20
Messages: 740
Localisation: France
Je suis d'accord avec toi pour le manque de résistance de la hyène. Mais pour la ressemblance, les gens à l'époque n'avaient pas nos références. Ils comparent par rapport à ce qu'ils connaissent de plus approchant de ce qu'ils ont vu, à savoir le loup ou le chien.

_________________
Vuos arrievz à lrie cette prhase fcailenmet, bein que les lerttes soeint dans le désrdore : vrote cevraeu lit cahque mot cmmoe un tout.
Le cerveau n’enregistre qu’un petit nombre de détails pour fabriquer notre perception de la réalité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Juillet 23, 2012 00:35 
Hors ligne
Membre honoraire

Inscription: Mer Février 07, 2007 00:15
Messages: 8631
L'autopsie de la Bête tuée par Chastel l'a de toute façon clairement identifié comme un canidé, et les hyènes possèdent un certain nombre de caractères qui ne seraient pas passés inaperçus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Juillet 24, 2012 18:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 20, 2005 01:20
Messages: 740
Localisation: France
Une autre piste... est-il possible qu'une race de canidé inconnue en France à l'époque et correspondant au signalement ait été introduite par un dresseur ?

Mon hypothèse semble plausible, mais je sèche pour trouver un exemple compatible avec les signalements. Et je ne connais pas non plus les races de l'époque... :shock:

Je pense au "mâtin du Tibet" car il m'a toujours impressionné... c'est juste un exemple, ne me jetez pas la pierre :mrgreen:
Mais j'imagine la réaction de la population de l'époque en découvrant ce monstre...

_________________
Vuos arrievz à lrie cette prhase fcailenmet, bein que les lerttes soeint dans le désrdore : vrote cevraeu lit cahque mot cmmoe un tout.
Le cerveau n’enregistre qu’un petit nombre de détails pour fabriquer notre perception de la réalité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Juillet 25, 2012 00:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 19, 2010 23:26
Messages: 49
Il me semble avoir lu quelque part une hypothèse impliquant le loup de sibérie, mais son coloris ne correspondrait pas.

Et puis même s'il s'agissait d'une race inconnue en France à l'époque, on devrait la connaître maintenant, et donc être capable de la retrouver sans trop de problème.

Enfin, je dis ça, mais je n'ai pas d'explication valable à apporter... :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Juillet 25, 2012 03:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 20, 2005 01:20
Messages: 740
Localisation: France
barzhaz a écrit:
Et si le loup (ou les loups) du Gévaudan n'était pas un croisement, mais un loup étranger comme le loup de Sibérie, qui est beaucoup plus grand. Voire même une race éteinte à l'heure actuelle.

C'est moi :lol: (j'aime bien me citer)
Mais bon, il y a eu tellement d'hypothèses que je ne doit pas être le seul à y avoir pensé. Et se pose le problème du dressage, un loup reste un animal sauvage et craintif. Il y en a un au zoo d'Amiens, mais il reste dans son terrier quand il y a trop de monde. Il faut rester plusieurs minutes sans bouger pour espérer le voir se faufiler derrière les troncs d'arbres... mais il me semble aussi que les loups en liberté chassent à la nuit tombée.

_________________
Vuos arrievz à lrie cette prhase fcailenmet, bein que les lerttes soeint dans le désrdore : vrote cevraeu lit cahque mot cmmoe un tout.
Le cerveau n’enregistre qu’un petit nombre de détails pour fabriquer notre perception de la réalité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Juillet 25, 2012 13:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 19, 2010 23:26
Messages: 49
Erf, si je te redonne tes propres hypothèses, on risque vite de tourner en rond ! :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Juillet 25, 2012 13:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Septembre 27, 2008 11:51
Messages: 54
Localisation: Calvingrad
En septembre, je vais me balader dans le Gevaudan quelques jours. Y a t-il des trucs à voir ou à visiter sur la légende ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Juillet 25, 2012 14:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Novembre 05, 2010 14:10
Messages: 1344
Localisation: Paris, la Fronce, Voulay vous...
C'est chouette, le Gévaudan, y a plein de trucs à visiter.
J'ai personnellement apprécié Saint Chély d'Apcher, Mende, le parc des loups du Gévaudan, situé dans le joli village de Sainte-Lucie, Marvejols,, le Roc de Peyre avec une très belle vue sur tous le Gévaudan et surtout les causses, avec leurs avens et grottes.
J'adore cette région, toute la Margeride est imprégnée des histoires liées à la bête, tu trouveras surement ton bonheur.

_________________
Foi:Croyance sans preuve dans ce qui est affirmé par quelqu'un qui parle sans savoir, ou qui pense sans comparer.
(Le dictionnaire du Diable, Ambrose Bierce)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Juillet 26, 2012 10:33 
Hors ligne

Inscription: Mer Octobre 29, 2008 23:14
Messages: 611
On en parle toujours comme d'un sur-animal. Mais moi je n'oublie pas que s'il s'agit d'un animal dressé, l'homme derrière a largement pu aider à grossir les caractéristiques de l'animal en l'aidant à parcourir de grandes distances ou en ajoutant des artifices.

C'est d'ailleurs le cas avec le dogue du Tibet!
Ah oui le dogue du Tibet ou mâtin tibétain, c'est ça:
Image Image
Image Image
http://09.img.v4.skyrock.net/091/marchi ... kmZwds.png

Il est déjà impressionnant mais traditionnellement, on le voit parfois affublé d'une espèce de collier/collerette qui grossissent encore ces traits.
ImageImage

Ar soner, tu dessines? :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Juillet 26, 2012 10:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Novembre 05, 2010 14:10
Messages: 1344
Localisation: Paris, la Fronce, Voulay vous...
Rô trop mignon!

_________________
Foi:Croyance sans preuve dans ce qui est affirmé par quelqu'un qui parle sans savoir, ou qui pense sans comparer.
(Le dictionnaire du Diable, Ambrose Bierce)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 217 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO