Nous sommes le Lun Octobre 23, 2017 05:25


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 217 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Septembre 18, 2013 11:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1262
Le seul truc amusant était l'étude balistique d'une balle en argent. Ils disaient que l'argent étant dur, il y avait peu de chance de tuer une bête, la balle continuant son trajet. Oubliant quand même que la balle a pu toucher un organe vital. Mais on y voyait le gel qui sert au études balistiques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Novembre 13, 2013 22:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 31, 2011 14:31
Messages: 88
Pourquoi pas un lycaon, y en a en afrique, ca ressemble a un loup, pour les dimension de la bete, n'excluons pas l'hypothese qu'elle etait peut etre encore un enfant, et puis un lycaon c'est terrifiant. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mer Novembre 13, 2013 23:34 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
Cela a déjà été contredit dans les messages précédents. Entre autres, ce n'est pas la bonne formule dentaire.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Novembre 14, 2013 08:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 31, 2011 14:31
Messages: 88
Autant pour moi, dans ce cas pourquoi pas un loup géant du canada mais encore enfant(d'où la petite taille de la bête(1m20)) et qui aurait etait recouvert d'une armure en peau de sanglier d'où la résistance au balles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Novembre 16, 2013 13:34 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
Impossible aussi.

Si un jeune loup avait été tué en 1767, il ne serait pas né en 1764, le loup devenant adulte à 18 mois. De plus, le comportement de la bête est aberrant pour un loup. Aucun ne me montrerait aussi familier avec les humains puisqu'il en a peur.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 13:10 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juillet 10, 2005 14:02
Messages: 2708
Localisation: Annecy
Ce qui rend cette histoire fascinante, c'est bien, comme le dit Arkayn, le comportement particulier, voire unique, de cet animal. IL attaque l'homme d'emblée, parfois par ruse, et semble sélectionner ses proies, il pénètre jusque dans des cours de maisons, des rues, deux témoignages le décrivent observer à une fenêtre chez des familles de victimes (peut être un ajout romancé ?)...
Il est effectivement improbable qu'un animal sauvage agisse ainsi. C'est au moins une bête qui connait bien l'homme, qui y est habitué. L'hypothèse d'un dressage ou d'une manipulation par l'homme est plausible donc.
De même, les différentes blessures, souvent loin d'être bénignes, au cours des multiples chasses des uns et des autres , sont des points d'interrogation. Un seul animal "courant" aurait succombé ne serait ce qu'aux hémorragies, pertes de sang...Même avec de la résistance...Les balles de l’époque sont d'un calibre assez conséquent, infligeant des blessures larges, des impacts qui causent des dommages assez invalidants. Même si la poudre noire de l'époque était parfois faillible, la mise à feu par temps humide incertaine..De plus, il était tiré a peu de distance il me semble...

_________________
Je ne sais pas si Dieu existe, mais si il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse. (W.Allen)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 13:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
jihem a écrit:
De même, les différentes blessures, souvent loin d'être bénignes, au cours des multiples chasses des uns et des autres , sont des points d'interrogation. .

Encore faut il avoir la certitude de la fiabilité des témoignages à ce sujet, je n'ai aucun mal à imaginer un chasseur faire une histoire le mettant au statut de héros qui s'est battu à mains nues avec la bête alors qu'en réalité il l'aura aperçue de loin et aura fini par plomber un arbre 5m à côté.

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 15:20 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juillet 10, 2005 14:02
Messages: 2708
Localisation: Annecy
Entièrement d'accord avec toi...!
Malgré tout on peut tout de même penser qu'elle fut plusieurs fois blessée, par balles ou armes blanches. Il faut évidemment relativiser leur quantité et précision... De mémoire, l'un des témoignages a priori fiable relate une fusillade qui blesse suffisamment la bête (au cou je crois) pour qu'elle en semble affectée un court moment... (je ne sais plus si elle émets un cri)..
Rares étaient les civils non nobles autorisés à porter le fusil, même de chasse , sous l'ancien régime... Sans être spécialiste, il me semble que les armes de chasse à cette époque étaient encore des mousquets, pour la chasse qui nous intéresse, probablement similaires au fusil réglementaire du temps, qui affiche tout de même un calibre de 18mm.
Donc ceux qui tiraient savaient probablement très bien ajuster leur tir. Et la bête faisait souvent front...
A mon sens, elle a du être tout de même sérieusement atteinte plusieurs fois... si il ne s'agissait que d'un seul animal...

_________________
Je ne sais pas si Dieu existe, mais si il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse. (W.Allen)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 16:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
C'est certain que tous les tireurs étaient entraînés ? J'aurai plutôt vu un enrôlement peu regardant dans ces années là.

Et quand bien même, je n'ai jamais tiré au mousquet, mais je n'imagine pas trop ça comme une arme précise et rapide.

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 18:17 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juillet 10, 2005 14:02
Messages: 2708
Localisation: Annecy
Oui, je pense que ceux qui avaient l'autorisation de posséder une arme savaient s'en servir. Soit des militaires (les dragons dans ce cas), soit des civils, nobles ou personnes qui avaient l'habitude de la chasse. A mon avis, pour le cas des personnes ayant utilisé une arme à feu lors de ces battues, ou chasses, oui , ils savaient bien se servir d'un mousquet. Qui est une arme relativement précise à des distances inférieures à 100m. Rapide, non par contre.
Le calibre de la balle inflige des dégâts assez importants.
Ce qui pouvait amoindrir cela était la charge de poudre noire utilisée, sa qualité, et sa condition...a l'époque ce sont normalement des charges en papier que l'on déchire pour charger par le canon. si l'humidité ou un mauvais stockage ont joué, le coup ne part pas ou mal. Idem pour la charge dans le bassinet, qui met le feu dans le canon...et pour le silex...
mais bien utilisées, ce sont des armes efficaces....et un coup bien ajusté dans un animal, cela devait l'amocher sérieusement... cela pouvait aussi briser un os par onde de choc.

toujours parlant des armes possibles, il y a ces lances que fabriquaient les paysans qui devaient garder les bêtes. Ce devait être de solides armes dangereuses. Il me semble que la aussi, le bête fut blessée par ces engins.

ce qui m'a toujours intrigué, en admettant la véracité des témoignages, c'est que même blessée sérieusement, elle ne semblait pas affectée autrement que par la force d'impact. Cela pourrait accréditer l’hypothèse d'une protection. A la manière d'un gilet pare balle, le coup est ressenti, peut destabiliser, mais les organes sont préservés.

Je pense comme beaucoup qu'il s'agissait d'un canidé très puissant, hybride peut être, domestiqué peut être. Mais un canidé n'a pas une carne de sanglier. d'ou ces interrogations...

_________________
Je ne sais pas si Dieu existe, mais si il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse. (W.Allen)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 18:56 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
jihem a écrit:
Cela pourrait accréditer l’hypothèse d'une protection. A la manière d'un gilet pare balle
L'une des hypothèses, en effet, est que la Bête était protégée par une peau de sanglier, ce qui pourrait expliquer la raie noire dans le dos décrite par de nombreux témoins.

L'un d'entre eux a aussi décrit la Bête comme "toute déboutonnée" sous le ventre, ce qui pourrait correspondre à une ou des sangles qui se seraient détachées.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 19:39 
Hors ligne

Inscription: Jeu Août 11, 2005 21:23
Messages: 225
Citation:
ils savaient bien se servir d'un mousquet. Qui est une arme relativement précise à des distances inférieures à 100m.


C'était l'époque des platines à silex, et non à percussion (temps de rechargement lent, donc), mais, surtout, les canons n'étaient pas rayés, ce qui affectait grandement la précision.
Même en utilisant un calepin pour éviter la déperdition des gaz lors du tir, l'absence d'effet gyroscopique combiné au poids important des balles de gros calibre de l'époque rendait la précision au-delà de 20-30 m plutôt aléatoire...
Par contre, si vous étiez touché, c'était franchement mauvais : os broyés + empoisonnement au plomb...

L.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 19:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 01, 2013 18:32
Messages: 483
Localisation: Sur une chaise de bureau
Un connaisseur je vois . En effet un mousquet une fois que t'es touché t'es pas bien ... mais encore fallait t il se faire toucher et ça c'était un challenge :lol:

_________________
"Ce n'est pas parce-qu’ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison"-Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Novembre 25, 2013 20:13 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juillet 10, 2005 14:02
Messages: 2708
Localisation: Annecy
Les tirs à l'époque se faisaient d'assez près, de toute manière, ils connaissaient bien leurs armes et leur efficacité. Le fusil français de l'époque fut considéré comme le meilleur du temps.
Mais bref, il serait faux de croire que les armes de l'époque étaient anodines, ou folkloriques... ou tiraient n'importe comment. La chasse se pratiquait aussi avec ces armes et ils touchaient leurs cibles sans trop de problèmes a mon avis. Dans le cas de la bête, oui, elle a du prendre du plomb dans le corps. Reste à savoir pourquoi elle s'en tira toujours sans plus de dégâts, semant ses poursuivants bien que blessée.

_________________
Je ne sais pas si Dieu existe, mais si il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse. (W.Allen)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Novembre 26, 2013 11:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
Logos a écrit:
Même en utilisant un calepin pour éviter la déperdition des gaz lors du tir, l'absence d'effet gyroscopique combiné au poids important des balles de gros calibre de l'époque rendait la précision au-delà de 20-30 m plutôt aléatoire...
Par contre, si vous étiez touché, c'était franchement mauvais : os broyés + empoisonnement au plomb...

Oui, j'ajouterais que les balles rondes en plomb (mou) avaient tendance à s’aplatir à l'impact donc ressortait rarement du corps touché (à l'inverse des petits calibres ogivaux modernes à haute vitesse initiale) en causant d'énormes hémorragies internes. De plus, si un morceau de calepin pénétrait dans les chairs, c'était la gangrène assurée et amputation pour les membres le cas échéant.

jihem a écrit:
Les tirs à l'époque se faisaient d'assez près, de toute manière, ils connaissaient bien leurs armes et leur efficacité. Le fusil français de l'époque fut considéré comme le meilleur du temps.
Mais bref, il serait faux de croire que les armes de l'époque étaient anodines, ou folkloriques...

Les armes françaises de l'époque provenaient de la "Manufacture royale de Charleville" (environ 72 modèles de fusils et 24 modèles de pistolets produits entre 1675 et 1836)
Le fusil type "Charleville" possédait un canon lisse de calibre 69 (17,50 mm) qui tirait une balle sphérique en plomb de 17,25 mm sous-calibrée donc calpinée par une rondelle de tissu, généralement du coton, légèrement graissé.
Ce projectile était propulsé à plus de 100 m par l'explosion de 4 à 8 grammes de poudre noire chargée par la bouche.

Autant vous dire que ceci procure un tir plutôt viril et une énergie cinétique destructrice non négligeable.

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Novembre 26, 2013 11:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 28, 2008 14:18
Messages: 8497
Localisation: Essonne
Y'avait peut-être plusieurs bêtes...

_________________
Il n'y a que deux solutions : Soit j'ai raison, soit vous avez tort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Novembre 26, 2013 12:02 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juillet 10, 2005 14:02
Messages: 2708
Localisation: Annecy
En relisant assez rapidement le résumé des fois ou la bête fut blessée, on compte environ 5 fois par balles, et un nombre indéterminé par lame...
Pour les blessures par lame (ces lances improvisées), elles sont suffisantes pour faire fuir la bête, qui abandonne non sans dégats la partie...on peut supposer qu'elle perd tout de même pas mal de sang à chaque fois...
Pour les tirs a balle, les témoignages relèvent chaque fois la même chose : la bête s'écroule mais se relève derechef et s'enfuit pour disparaitre.

si l'impact est suffisant pour la mettre à terre, c'est que la blessure est conséquente si l'on considère la puissance de cet animal. C'est là que l'efficacité des armes du temps est a considérer....je suppose que dans l'imaginaire actuel, on pense que ces chasseurs tiraient mal ou avec des cartouches de chasse sans efficacité... Mais en supposant qu'ils aient bien utilisé des mousquets (la gamme était restreinte, à moins d'imaginer des tromblons ou des canardières ,engins improbables ici), ces tirs auraient du avoir sinon raison, au moins handicaper sérieusement l'animal, empêchant sa complétè fuite...

Or rien.... Elle repart aussitôt.
Et bizarrement, Chastel, lui, en un coup (alors qu'elle fut déjà blessée au cou), la tue net. tiens donc...Même, si l'on veut bien de la légende, assisté de la Bible qu'il prend soin de finir tranquillement...

_________________
Je ne sais pas si Dieu existe, mais si il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse. (W.Allen)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Novembre 26, 2013 13:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
jihem a écrit:
Pour les tirs a balle, les témoignages relèvent chaque fois la même chose : la bête s'écroule mais se relève derechef et s'enfuit pour disparaitre.

si l'impact est suffisant pour la mettre à terre, c'est que la blessure est conséquente si l'on considère la puissance de cet animal. C'est là que l'efficacité des armes du temps est a considérer....je suppose que dans l'imaginaire actuel, on pense que ces chasseurs tiraient mal ou avec des cartouches de chasse sans efficacité...

Je plussoie, mauvais tireurs ou sans efficacité ?

Un fusil d'infanterie réglementaire à canon lisse de type Charleville 1777, propulse une balle ronde de .69" (17.5 mm) a une vitesse d'environ 360 m/s, avec une charge de 5 grammes de poudre noire.
Les armes de cette époque sont principalement limitées à moins de 400 m/s, en raison de l'emploi de plomb pur, et de la poudre noire. Mais leurs énergies sont loin d'être dérisoires, ou anémiques...
Toutes ces armes ont servi durant de nombreux siècles, à la guerre et la chasse, avant l'avènement de la poudre sans fumée vers la fin du XIXe siècle. Les sanglantes boucheries des batailles napoléoniennes notamment, sont là pour attester que les blessures causées par ces armes étaient atroces. Un soldat touché par une balle en plomb (lente et très lourde) était souvent foudroyé sur place...

Les armes modernes, notamment de guerre, avec l'emploi de balles FMJ (Full metal jacket ; noyau d'alliage mou (généralement fait de plomb) encastré dans une coquille d'un métal plus dur, tel que le laiton, le cupronickel ou parfois un alliage d'acier) sont moins "mutilantes" et se contentent bien souvent de traverser "proprement" et rapidement. (Voir uniquement conçues pour blesser pour certains calibres, car un soldat à terre n'est plus dangereux et en sollicite d'autres, infirmiers, logistique...)

Sûr que la, ou les bêtes devaient avoir le cuir solide... alors info ou intox ?

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Novembre 26, 2013 14:47 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9563
Localisation: Alsace
Toutes ces considérations techniques sont certes intéressantes, mais tout le monde n'est pas forcément féru d'armes de guerre et ne sait donc pas nécessairement à quoi ressemble un canon Charleville 1777 ou des balles FMJ en cupronickel. En conséquence, peut-être pourrions-nous essayer de rendre la discussion un peu plus intelligible pour tout un chacun ? :wink:

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Novembre 26, 2013 18:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 01, 2013 18:32
Messages: 483
Localisation: Sur une chaise de bureau
Le Charleville 1777 Image
Un fusil long et lourd comme je disais :wink:

Le fonctionnement d'un balle chemisée est relativement simple quand à lui . Le cœur est dans un métal mou (plomb) quand à la "chemise" elle est faite d'un métal dur comme de l'acier ou justement le fameux cupronickel qui je le reconnais sonne un peu barbare à l'oreille :mrgreen:
en touchant sa cible la chemise va laisser s'échapper le cœur qui va quand à lui causer le plus de dégâts possible .

_________________
"Ce n'est pas parce-qu’ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison"-Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Janvier 27, 2014 18:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 31, 2011 14:31
Messages: 88
Un jour un enquêteur connu a dit, si aucune explication rationnelle ne résout le mystère, alors reste l'explication irrationnelle :idea:

Donc mode âme d'enfant ON:C'est peut-ètre un loup-garou apparenté à un possible homme ou femme qui lui donnerait l'ordre de tuer.

Mode âme d'enfant OFF:Toute cette histoire n'est peut-ètre justement qu'une histoire inventée pour faire peur aux enfants pas sage de l'époque. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Janvier 27, 2014 20:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 01, 2013 18:32
Messages: 483
Localisation: Sur une chaise de bureau
Ils auraient quand même pas poussé la supercherie au point de faire des rapports de décès juste pour faire peur aux enfants ... ou alors ils font pas leurs blagues à moitié.

_________________
"Ce n'est pas parce-qu’ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison"-Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Janvier 27, 2014 20:55 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
Sans parler des nombreux registres paroissiaux où les prêtres ont inscrit les actes de décès avec leur motif. Si même les prêtres étaient complices..

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Janvier 27, 2014 23:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 31, 2011 14:31
Messages: 88
Et pourquoi pas, quand on sait ce que l'église fait pour garder ses moutons égarés( ref inquisition), je ne serait pas surpris que l'église ait justement manigancé tout ça pour faire peur aux fidèle qui voudrait l'apostasie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Janvier 28, 2014 10:29 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9563
Localisation: Alsace
Personnellement je ne suis pas partisane de cette idée systématique qui consiste à accuser l'Eglise de tous les maux de la Terre. On a tellement vite fait de tomber dans la gratuité et dans la facilité du procès d'intention :wink:

Il existe bien trop de témoins (et surtout de victimes) pour attester le fait qu'une bête a bien sévi dans la région à cette époque en y semant la terreur. En revanche tout le problème consiste à déterminer de quel animal il s'agit, et c'est ici que les hypothèses abondent. D'autant que les descriptions qui en ont été faites (invulnérabilité, ubiquité etc.) ont contribué à élargir le mystère en donnant des aspects surnaturels à cette bête, ce qui n'a pas vraiment aidé à résoudre le problème.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Janvier 28, 2014 11:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1262
Et puis n'oubliez pas que nous sommes sur une terre protestante (les Cévennes) qui, même si elle est redevenue catholique garde certaines de ses doctrines comme savoir lire et écrire.
On est chez des gens épris de cultures et de connaissances, et peu portés sur le mystique et le paranormal.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Janvier 28, 2014 11:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Août 11, 2008 12:54
Messages: 673
Localisation: Au bout du chemin ......
Bonjour à tous,
Par curiosité, j'avais feuilleté les registres paroissiaux du Gévaudan il y as un moment.
Il est vrai que les curés on annotés les registres avec les causes des décès.
Dans certains registres vous avez mêmes les maladies (la contagion c'est la peste), si il est mort chez lui ou d'une mort violente, et si la mort est suspecte ( mort violente) ou le corps est inconnu vous avez une déclaration à la juridiction.
Donc il est impensable que les curés aient, pour faire rentrer les brebis dans le droit chemin, inventés ou même aidés à monter un bateau aussi gros.
Je reste sur mon idée : un animal dressé par l'homme pour tuer.
Bon je sais j'ai pas de preuves mais c'est mon avis perso.
Donc si on as un Géo Trouvetou sur le forum, qu il fasse une machine à remonter le temps et je me dévoue pour aller voir la Bête.
D'ailleurs j4ai une liste longue comme le bras de visite à faire à mes ancêtres ou d'événements anciens à voir.

_________________
Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité.
Sir Arthur Conan Doyle


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Janvier 28, 2014 12:29 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14164
Linele a écrit:
Il existe bien trop de témoins (et surtout de victimes) pour attester le fait qu'une bête a bien sévi dans la région à cette époque en y semant la terreur.
D'ailleurs, cette affaire faisait les gros titres dans toutes les gazettes des cours d'Europe. Elle était suivie de près, surtout parce que cela permettait de ce moquer du roi à peu de frais.

Mais il paraît impensable que tous les journalistes de l'époque aient été complices eux-aussi.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Février 27, 2014 18:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 174
Dans l'histoire de la Bête, beaucoup d'éléments ont été grossis, voir carrément inventés. Mais il est toujours simple de distinguer le mythe de la réalité : il suffit simplement de consulter les documents officiels d'époque et non les ouvrages récents qui ne font qu'aligner des théories les plus fumeuses les unes que les autres.

Il y a la véritable histoire de la Bête, que l'on peut retracer grâce aux archives historiques (lettres des chasseurs, compte-rendus précis des chasses militaires, rapports des chirurgiens, registres des curés) et les éléments fictifs qui sont venus s'y greffer comme des parasites (Antoine Chastel et sa hyène d'Afrique, le comte de Morangiès pervers sexuel, le porte-arquebuse Antoine de Beauterne...qui ne s'appelait pas de Beauterne !! etc).

Pour ceux qui citent le livre de Michel Louis (de 1992 puis réédité) comme la référence en la matière, qu'ils l'oublient. Ce livre est truffé d'incohérences et ne se base sur aucun élément concret/historiquement valable. Pour appuyer ses théories, Louis cite au premier degré des passages entiers d'un précédent ouvrage, « La Bête du Gévaudan » (1936) d'un certain Abel Chevalley; or ce livre n'a rien d'historique...c'est un roman, une pure fiction, du romanesque ! Et plutôt que de consulter les véritables archives d'époque, les pseudo-historiens modernes continuent de se baser sur ce roman des années 30 comme la bible de la Bête...pour vendre du sensationnel au public...Incroyable comme la fiction peut parfois éclipser la réalité historique !!

On sait grâce aux archives de l'Ancien régime (milieu du 18ème siècle) que :

- Le fils Chastel ne s'appelait pas Antoine mais Jean-Antoine. Il est né en 1745, donc 19 ans à l'époque des meurtres. Il n'a jamais été fait prisonnier dans un bagne d'Afrique du Nord, pas plus qu'il n'a été émasculé (castré) par les arabes, c'est une pure invention ! Il a vécu jusqu'en 1823 (78 ans) et a eu 9 enfants avec son épouse !

- Le comte de Morangiès n'était pas un sadique/pervers sexuel/psychopathe attiré par la vue du sang. C'était un colonel de haut-rang, accablé par la souffrance des paysans, qui chassait activement la Bête sur ses terres. Et il n'a jamais été gouverneur de l'île de Mirnorque jusqu'à la fin de la guerre de 7 ans comme le veut la « légende », il est rentré directement en Gévaudan après avoir contracté la tuberculose en Allemagne ! Les accusations envers le comte de Morangiès sont fausses et ne se basent sur rien, il a vécu plus de 30 ans après l'histoire de la Bête sans qu'aucun soupçon ne pèse sur sa personne...

- Le porte-arquebuse du roi ne s'appelait pas « Antoine de Beauterne » ou « François Antoine de Beauterne », mais François Antoine, tout court ! De Beauterne était le titre de son fils, Robert-François Antoine, gendarme du roi et plus tard fait chevalier de la Légion d’honneur par Napoléon. Cette erreur de nom revient souvent depuis 60 ans dans les livres ou articles sur la Bête, c'est dingue.

- Il y a eu des attaques de loups recensées en France au XVIIIème, beaucoup même. Il suffit de consulter le livre Sur les pas du loup (tour de France historique et culturel du loup du Moyen Âge à nos jours) pour s'en rendre compte. La Bête du Gévaudan n'en était probablement pas un (fréquence des attaques trop importantes et bizarreries comme les cadavres déshabillés), mais que l'on arrête de dire que les loups sont inoffensifs et n'ont jamais attaqué personne au cours de l'Histoire. Les loups de l'époque étaient de vrais fauves en meutes qui peuplaient l'Europe (comme l'Amérique ou les Indes) par milliers.

- Il y a eu plusieurs autres « Bêtes féroces » dans l'Histoire de France : la Bête de Sarlat, la Bête de Benais, une Bête au sud d'Auxerre, la Bête du Vivarais, etc. Avec toujours 10 à 50 enfants morts égorgés ! Mais on préfère ignorer ces Bêtes mystérieuses pour la « star » qui fait vendre le plus : celle du Gévaudan !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Ven Février 28, 2014 08:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Merci pour ces rectifications historiques :)

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 217 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO