Nous sommes le Dim Décembre 05, 2021 07:10


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 256 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Jeu Septembre 02, 2021 22:26 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Mars 07, 2006 15:17
Messages: 5367
Localisation: Paris-Strasbourg
pyj a écrit:
Comme quoi le statut d'historien n'est pas une valeur sûre, tout dépend de la vision que l'on a de l'histoire...


Juridiquement on n'a le titre d'historien que si on est titulaire d'une licence d'histoire. Après les débats historiographiques sont toujours âpres surtout quand quelqu'un veut sortir des sentiers battus et démystifier un "mythe"...

_________________
"Nous sommes tous nés comme des originaux, mais beaucoup d’entre nous meurent comme des photocopies" . Bienheureux Carlos Acutis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Septembre 25, 2021 06:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 335
Le nouveau Secrets d’Histoire sera consacré à la “Bête du Gévaudan” lundi à 21.05 sur France 3.

L'émission n'était pas revenu sur ce mystère depuis avril 2008. En septembre 2021, Stephane Bern reprend l'enquête avec de nouveaux intervenants et de nouveaux documents mis en lumière. La production a profité des paysages impressionnants de la Margeride et de l’Aubrac qui seront au cœur de l’épisode, du Malzieu-Ville au château de la Baume en passant par la Tour d’Apcher.

Dans la liste des intervenants, il y a du beau monde :

Alain Bonet, spécialiste de la bête du Gévaudan; Guy Crouzet, historien de la bête du Gévaudan; Jean-Marc Moriceau, professeur d’histoire moderne à l’université de Caen; Sylvain Macchi, responsable du parc des loups du Gévaudan; Bernard Soulier, président de l’association Au pays de la bête du Gévaudan; Jean-Claude Bourret, journaliste et auteur; Hélène Delalex, conservateur du patrimoine au château de Versailles; Pauline Gendry, directrice des archives de la Lozère; Catherine Hermary-Vieille, écrivaine; Magali Lacousse, archiviste paléographe aux Archives nationales; Alexandre Maral, conservateur général au château de Versailles; Clément Oury, conservateur à la bibliothèque du Muséum national d’histoire naturelle; Alexandre Astier, réalisateur; Oriane Beaufils, conservateur du patrimoine au château de Fontainebleau.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Septembre 25, 2021 08:30 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 13164
Localisation: Genève
Je ne classerai pas Jean-claude Bourret dans "le beau monde" tant ce gars tient des propos accadabrantesques et est clairement un illuminé à tendance conspirationnistes, qui prends vraiment ses désirs/croyances pour la réalité.

Après l'émission peut être intéressante, je la regarderai sans doute, même si à mon avis on y apprendra certainement rien de plus que l'on sait déjà et que le mystère ne sera pas résolu.
Merci pour l'info.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Septembre 25, 2021 16:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 335
Ce n'est pas le plus farfelu des invités. Dans la liste, c'est plutôt monsieur J-M Moriceau qui tient des propos "accadabrantesques"...Il mène un vrai acharnement littéraire contre le loup, l'accusant d'avoir tué 120 000 personnes récemment dans l'Histoire et plus encore. Propos complètements délirants, quand on sait que les « loups » de nos ancêtres tuaient seulement lors des grands froids (au Moyen-âge), ou lorsqu'il étaient porteurs de la rage (de plus en plus rare au fil des siècles). De plus, les témoignages historiques parlent de « loups » aux couleurs imaginables: roux, blancs, rayés, avec des tâches blanches, des crinières, de longues griffes, des oreilles de dogue, ou encore des gueules de lévrier...Il n'y a pas à chercher bien loin...Ces « loups » étaient des chiens.

Doit-on rappeler que le loup sauvage chasse de nuit, voire à l’aube, prédateur silencieux et invisible. Or un chien est complètement désinhibé et peut attaquer en plein jour. En montagne, les chiens de troupeaux sont plus dangereux pour le randonneur que les loups !

Mais Moriceau ne s’encombre pas de détails, pour lui la Bête du Gévaudan était un vulgaire loup, l'affaire une psychose collective, et Canis Lupus l'ennemi public des sociétés rurales...

Jean-Claude Bourret a le mérite d'avoir vu plus loin que le cliché du « grand méchant loup », pour lui la Bête était un hybride chien-loup venu de l'Est, puisqu'on retrouve des écrits de son sanglant passage en 1763 dans le Dauphiné (Isère), quelques mois avant sa venue en Gévaudan. Il n'a jamais parlé de domestication ni de conspiration..


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Septembre 25, 2021 17:39 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 13164
Localisation: Genève
Je dois avouer que la bête du Gévaudan n'est pas un de mes sujets de prédilection, je ne connais donc pas la plupart des intervenants, donc merci pour ces précisions.

Quand à Bourret, je me suis plus fait une opinion sur lui sur ses dires sur les OVNIs/extraterrestres et plus récemment sur le covid. Heureux d'apprendre qu'il peut aussi avoir des propos sensés sur d'autres domaines touchant au paranormal.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Septembre 25, 2021 22:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 335
Ah, je ne connais pas ses théories sur le phénomène ovni, ou très vaguement...Mais pour ce qui est de la Bête, disons que J-C Bourret a apporté en 2016 une hypothèse moins rocambolesque que la plupart de ses collègues...Selon lui, la guerre de Sept Ans a été une hécatombe, et les champs de bataille jonchés de cadavres attirant des chiens sauvages, dont une partie descendrait des chiens de l’armée romaine type mastiff. Ces chiens se seraient mélangés avec les loups. La Bête serait donc un hybride monstrueux, qui serait passé en France, en Isère, puis en Gévaudan, toujours repoussé par les hommes jusqu'à se cantonner dans un périmètre bien précis. Cela n'explique en rien les zones d'ombre de cette histoire, mais c'est déjà plus appréciable que des loups sauvages mangeurs d'hommes...

Par contre, dans le cadre de l'émission, l'historien Patrick Berthelot a été consulté, sans faire partie des intervenants. Berthelot gère un groupe de discussions assez agressives sur l'affaire depuis des années, groupe comprenant notamment Daniel Jumentier, dresseur d'animaux pour le cinéma. Ils sont bien connus pour "mettre le nez où il ne faut pas", quitte à agacer les "spécialistes" du Gévaudan comme Bernard Soulier et Jean Richard (qui gèrent le musée de la Bête à Saugues en Haute-Loire). Berthelot est persuadé d'un gigantesque complot contre Louis XV impliquant des familles d'aristocrates comme la famille Morangiès, le procureur fiscal Étienne Lafont ou encore le Marquis de Moret de Peyre...Il défend sa théorie avec une certaine virulence, persuadé qu'on cherche à le "faire taire" dans les médias... Comme quoi, le microcosme de la Bête du Gévaudan a de sacrés illuminés... :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Septembre 26, 2021 10:05 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 15217
Je ne connaissais pas ce Patrick Berthelot, mais c'est du lourd !

Sur sa page FB :
Citation:
Nous ne donnons plus les références des documents découverts par nos soins car nous considérons que nous avons été suffisamment pillés par certains bestieux (toujours les mêmes)

Ainsi, le voici propriétaire de tout document qu'il aura découvert ! En oubliant que si lui les a trouvés, d'autres chercheurs peuvent avoir fait les même recherches et trouvés aussi.

Personnellement, en faisant des recherches sur ma ville, grâce à Gallica, j'ai découvert un document inconnu des historiens locaux, daté de 1349 et entièrement en français, 190 ans avant qu'elle ne devienne la langue officielle. Mon premier soucis a été de le partager pour que le plus de personnes intéressées en aient connaissance. J'ai ensuite remarqué, en cherchant sur le net, que d'autres étaient tombés eux-aussi sur ce document, à partir de recherches différentes.

Comment croire que l'on sera le seul à trouver quelque chose, s'il est à la disposition de tous ? Il suffit de chercher.

Et en plus, Berthelot diffuse des dessins de sa main sur Facebook en licence Creative Commons (c'est à dire que l'on peux les réutiliser librement en citant leur auteur) et il s'indigne que d'autres les reprennent pour illustrer leurs propos.

A l'évidence, ce monsieur n'est pas seulement "pas rano" mais aussi bien fêlé !

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Septembre 26, 2021 19:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 335
Arkayn a écrit:
Je ne connaissais pas ce Patrick Berthelot, mais c'est du lourd !
Pour être plus précis, et pour avoir suivi ses discussions depuis une dizaine d'années, il est convaincu que l'affaire de la Bête du Gévaudan est farouchement gérée par un "complot touristique" dont l'origine remonte à la création du musée de la Bête à Saugues en 1999.

Le groupe de Berthelot a une dent (si j'ose dire) envers Jean Richard et Bernard Soulier, qui, il est vrai, ont monopolisé les médias à chaque reportage ou à chaque interview...mais on ne peut pas leur en vouloir, car ce sont des habitants de la région qui perpétuent le devoir de mémoire envers les victimes. Messieurs Richard et Soulier ont toujours penché en faveur de l'hypothèse du loup mangeur d'hommes, et se sont opposé à celle du complot royal. Et Berthelot, qui voit des complots partout, même dans les tapisseries du XVIIIe siècle, que "seuls les initiés peuvent déchiffrer" ( :roll: ), voit rouge.

Exemple :

Citation:
ceux qui ne veulent pas que la vérité passe , et qui sont les détenteurs officiels de cette histoire , balayent d'un revers de manche tous les propos de personnes qui pensent comme nous
Citation:
(...) Vous n'avez donc pas encore compris à votre âge que la Bête est une simple marotte destinée à distraire de la vérité humaine le groupe des badauds dont vous semblez apparemment faire partie ? Êtes vous assez intelligent pour parvenir un jour à saisir cette réalité ? il faut montrer patte blanche durant des années avant de voir s'entrouvrir la porte de ce savoir . lorsqu'il n'existe pas d'historiens dans ces spécificités particulières ON fait appel à des personnes telles que MOI qui se comptent en France sur les doigts des mains .
:roll:

Personnellement, je considère Berthelot comme un érudit, il a une belle connaissance de l'Ancien Régime, des uniformes militaires, de la chasse à courre, et il a pu mettre en lumière certains documents sur l 'affaire. C'est lui qui a rectifié de nombreuses âneries répétées par des auteurs ignorants, comme les "dragons du roi" (en réalité le régiment des Volontaires-étrangers de Clermont-Prince, qui appartenait au comte Louis de Bourbon-Condé); ou encore "Antoine de Beauterne" (qui s'appelait François Antoine, "Beauterne" étant le nom de son fils)...Mais ses méthodes agressives sont discutables.

Hypothèse de Berthelot (résumé en quelques lignes) :

La "Bête" du Gévaudan est une petite "Fronde". Un complot contre la monarchie, mené par une lignée de nobles, de puissantes familles liées par le sang et le mariage. On parle des Morangiès, des Haupouls (de Rennes-le-Château), des Montesquieu, des La Rochefoucauld, les Apcher, des Las cases, des Moret de Peyre, etc. Cet "Ordre secret", nébuleux, était une sorte de "maçonnerie noire" descendante des mérovingiens.

La "Bête" était un moyen terroriste, politique, de ridiculiser le pouvoir en place, déjà affaibli par la guerre de Sept Ans. Le "complot" impliquait également des paysans, des "dresseurs" aux ordres des puissants. Le "cerveau" des opérations n'était autre que "Messire" François-Hyacinthe de L-C, un militaire rendu fou par une blessure de guerre à l'oeil...Dans les années 70, l'historien Alain Decaux avait déjà identifié ce "Messire", dont il a caché le nom, car cette famille "du midi de la France" "touchait de très près au pouvoir"...Et pour cause : François-Hyacinthe de L-C était le père du mémorialiste de Napoléon (auteur du célèbre Mémorial de Sainte-Hélène), ET un ancêtre du président de la République Giscard d'Estaing...

Louis XV aurait été informé de cette conspiration, notamment par son "cabinet noir", service de renseignement avant l'heure. Pas question de dévoiler le scandale au grand jour et de couper l'arbre entier pour une poignée de fruits pourris. Il a donc envoyé des "chasseurs de loups" en Gévaudan pour préparer une sortie par la grande porte. Y a-t-il eu un semblant de négociations avec les "terroristes" ?..Probable, si l'on en juge les correspondances des chasseurs normands, les Vaumesle d'Enneval, qui font état de tensions avec certains personnages haut-placés, dont Jean-François de Morangiès, qui ne supportait pas cette "armée d'invasion" sur ses terres. Morangiès avait de quoi en vouloir au Roi, puisque son propre père, le marquis de Morangiès, était "tombé en disgrâce" à la Cour...En fait, chacun avait ses propres raisons d'en vouloir au pouvoir royal, comme la famille d'Apcher qui a vu ses châteaux rasés et ses ancêtres décapités un siècle plutôt par un tribunal ennemi de la noblesse (les Grands jours d'Auvergne)...

Le 20 septembre 1765, l'homme de confiance du Roi, le chevalier François Antoine, tua un gros loup dans la forêt d'une Abbaye Royale, aux Chazes. C'était le jour de la Saint-Eustache, patron et protecteur des chasseurs. La Bête fut déclarée "officiellement" morte, on célébra la victoire en fanfare à Versailles et à Paris, sous le regard médusé des "terroristes" mis au tapis par cette manœuvre.

La suite de l'affaire : après la mort "officielle" de la "Bête", le complot fut dissout. Les rats ayant déserté le navire, les animaux tueurs seraient resté entre les mains des dresseurs (une branche des Chastel), qui en ont alors profité pour régler de sordides histoires de famille...d'où l'apparition d'une dernière "Bête" en 1767, instrument d'une vendetta locale entre paysans du coin...Jusqu'au coup de fusil de Jean Chastel, fatigué d'avoir vu tout ce sang couler pour satisfaire l'égo des "seigneurs"...

Voilà, en gros, l'hypothèse du groupe de Berthelot.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Lun Septembre 27, 2021 12:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1682
Maia87 a écrit:

Le groupe de Berthelot a une dent (si j'ose dire) envers Jean Richard et Bernard Soulier, qui, il est vrai, ont monopolisé les médias à chaque reportage ou à chaque interview...mais on ne peut pas leur en vouloir, car ce sont des habitants de la région qui perpétuent le devoir de mémoire envers les victimes. Messieurs Richard et Soulier ont toujours penché en faveur de l'hypothèse du loup mangeur d'hommes, et se sont opposé à celle du complot royal. Et Berthelot, qui voit des complots partout, même dans les tapisseries du XVIIIe siècle, que "seuls les initiés peuvent déchiffrer" ( :roll: ), voit rouge.



Je vais te dire "c'est le jeux, ma pov'lucette", tout comme Peyrebelle. Il y a un filon, et de l'argent à ce faire. Donc on cloisonne pour faire de l'argent.

Maintenant je suis de la région, et quand j'étais petit (le premier qui dit "ça fait bien longtemps" prendra ma main dans sa ... ;)), la bête du Gévaudan était toujours dans les mémoires. Et pour les Dragons, ils sont de sinistre mémoire chez nous.

Bon j'ai commencé à regardé "secret d'histoire" (il est en replay), et une de mes interrogations a eu une réponse. Pourquoi l'affaire du Gévaudan a t'elle eu un si grand impact, alors que les autres affaires dans le même style, qui ont eu beaucoup de retentissement. C'est simple, c'est une petite vengeance de nos ennemis, qui ont amplifié l'Histoire pour déstabiliser la France de Louis XV.

Je ne pense pas à une conspiration. Si ça avait été le cas, le parlement en aurait été mis au courant et on sait ce qui s'est passé pour Damien.
Et surtout ce n'est pas le premier cas, les caractéristiques sont assez proche dans les autres cas, certaines ont fait plus de victimes qu'en Gévaudan.
Et ça n'a disparu qu'avec la disparition des loups en France.
Après qu'il y ait eu un complot qui a utilisé cette histoire pour déstabiliser Louis XV, je dirais encore que c'est le jeu, comme l'affaire des poisons pour Louis XIV ou les amours malheureux d'Henri IV pour son assassinat.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Septembre 28, 2021 07:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 335
Oui, bon, Secrets d'Histoire, c'était bien nul. Décevant. On reste sur l'ancien documentaire de 2008 qui coupait la poire en deux. Là on a l'impression que la production de Bern a voulu à tout prix accuser le loup ou une psychose collective...Le débat n'est pas équilibré, n'est pas répartit équitablement...Merci monsieur Jean-Marc Moriceau, qui a décidemment une haine psychologique, délirante, du loup ! Il doit en rêver la nuit !

Citation:
Je ne pense pas à une conspiration. Si ça avait été le cas, le parlement en aurait été mis au courant et on sait ce qui s'est passé pour Damien.

Il y a quand même des éléments qui prouvent le contraire. Il se tramait quelque chose en Gévaudan, le fils Morangiès n'était pas tout à fait blanc comme neige, comme le prouvent ces nouvelles lettres découvertes récemment dans les archives. L'émission en a vaguement parlé, sans trop se mouiller :

"Je suis très fâché, mon cher fils, des partis violents dont vous m'avez parlé dans vos lettres, je ne suis que trop persuadé de votre sensibilité à ma disgrâce, votre tendresse pour moi m'est trop connue pour en pouvoir douter, et j'en suis vivement touché, mais vous augmentez mes chagrins en me marquant ainsi vôtre attachement, c'est bien assez de mon malheur, sans que je fasse encore le vôtre et celui de ma famille , les temps peuvent changer, et vous ne serez pas si malheureux que moi, les petits dégoûts qu'on vous fait éprouver sont sans doute la suite du mal qu'on me veut, et il faut espérer que dans la suite les circonstances vous seront plus favorables, songez que désormais je n'ai plus d'autres intérêt au monde que ce qui vous regarde, et vos frères, et qu'il y auroit de la folie à tout abandonner pour l'injuste persécution que j'éprouve". (lettre de Pierre-Charles de Morangiès à son fils Jean-François, circa 1760).

Pour l'anecdote, le marquis de Morangiès a perdu la bataille de Minden en 1759 et fait prisonnier des anglo-prussiens. A son retour, il a été sévèrement réprimandé par Louis XV. Le commandement des armées lui a été retiré, il a été banni de l'île-de-France et de Versailles, puis révoqué de la Cour. Son fils Jean-François, la mauvaise graine de la famille, voyait cette révocation comme un scandale, une punition injuste, venant d'un gouvernement oppressif. Il est devenu aigri, haineux, revanchard.

Image

Dans un second courrier, le frère de Jean-François, Alexandre, grand vicaire de l'évêque d'Auxerre, essaie lui aussi de tempérer cette haine :

"Mon père (le marquis de Morangiès) (...) m'a paru extrêmement peiné de la précédente de vos lettres ; il craint que vous preniez à son occasion quelque parti violent, et cette crainte redouble encore de chagrin où le met sa situation : il me charge d'employer tout pour vous détourner du dessein où vous êtes . L'exécuter, ce seroit le mettre au désespoir. Il a essuyé une tempête suscitée par la passion et le caprice, mais les temps ne seront pas toujours orageux, un jour la vérité percera et la probité triomphera enfin . Voilà l'espérance qui doit vous soutenir, et éviter de vous porter à des extrémités dont vous vous repentirez quelques jours, ne fut ce que par l'accablement où elles jetteroient notre malheureux père". (lettre d'Alexandre de Molette à son frère Jean-François, circa 1760).

Cette correspondance prouve que le comte Jean-François de Morangiès avait une idée en tête, une idée de vengeance pour restaurer l'honneur de la famille. Son père et son frère ont cherché de l'en dissuader. Les retombées de cette vengeance seraient terribles. La fiction rejoint donc la réalité : le fils Morangiès avait bien une HAINE envers le pouvoir royal, une aigreur, une colère délirante, et n'en démordait pas. De là à penser qu'il a monté un complot avec d'autres aristocrates pour humilier Louis XV en retour - non pas à Versailles mais sur ses propres terres, en Gévaudan - il n'y a qu'un pas...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Ven Octobre 01, 2021 16:19 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 15, 2005 16:52
Messages: 205
Elle avait tant, tant, tant
Mangé de monde, monde, monde
la bête, bête, bête
du Gévaudan
Qu'elle en était, tait, tait
dev'nue toute ronde, ronde, ronde
La bête, bête, bête
du Gévaudan.

Comptine que nous chantions il y a plus de cinquante ans dans la cour de mon école.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Octobre 02, 2021 17:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 392
Localisation: Ça dépend
Merci de ce partage historique père Fouras ! on imagine ta tranche d'âge de fait...

Ce serait super que tu fasses et partages un enregistrement audio afin d'avoir l'air avec le texte...

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Sam Octobre 02, 2021 18:08 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 15, 2005 16:52
Messages: 205
En faisant quelques recherches, j'ai découvert que c'était au départ une chanson de Polytechnique ou X. Sans doute que le père d'un de mes camarades d'école devait être polytechnicien et l'a apprise à son fils qui lui même l'a apprise à toute l'école.
En tout cas je vous ai trouvé un enregistrement sur un site consacré à Polytechnique.

https://www.hervekabla.com/wordpress/ap ... sicologie/

En ce qui concerne le "culage" évoqué dans le lien, il me semble bien que les cm2 faisaient cela aux petits de cp.

J'ai retrouvé une trace de la chanson dans la Revue Française de 1833
https://books.google.fr/books?id=LDdOAA ... de&f=false

Ca doit donc être encore plus vieux que je ne le pense. Il se pourrait même qu'elle soit d'époque.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Dim Octobre 03, 2021 09:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 392
Localisation: Ça dépend
C'est intéressant, barbare et étonnant, merci.

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Mar Octobre 05, 2021 10:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1682
A l'époque, c'était courant ce genre de chanson.
En voila un exemple avec celui de Joseph Vacher

Complainte de Bouvier l'éventreur.
Petits bergers, jolis bergères,
innocents joueurs de pipeaux,
quand vos moutons se désaltèrent
à l'onde claire d'un ruisseau,
dans les roseaux, dans les fougères,
vous redoutez de voir le loup
ravir un agneau tout à coup
et l'emporter dans sa tanière.

Mais il est de plus grands dangers,
auxquels vous n'avez pas songé.
Il existe des bêtes pires que le tigre altéré de sang,
plus funeste que le vampire
et plus traître que le serpent.
Ce sont des fous qui violentent
et signent leur acte pervers
en taillant à même la chair
de leurs victimes innocentes.

C'est au comble de cette horreur
que parvint Bouvier l’Éventreur.
Bouvier est bien de cette engeance,
de trimardeur, de chemineau,
mendiant le gîte et la pitance.
Anarchistes et marginaux.

A la moisson et aux vendanges,
on le voit hanter les hameaux,
cachant toujours sous son chapeau,
son regard aux lueurs étranges.
Il paraît pourtant bon garçon
quand il joue de l'accordéon.

Il fit ainsi un long périple,
revenant parfois sur ses pas,
commettant des crimes multiples,
jusqu'au jour où on l'arrêta.
Alors il dit qu'en sa jeunesse,
un chien enragé l'a mordu
et qu'un médicament a du
mettre son esprit en faiblesse.

par surcroît, cet être odieux
se prétend inspiré par Dieu.
Pour que ma complainte finisse,
j'attends l'issue du jugement.
Dans notre pays la justice
ne se trompe que rarement.
Donc, bonnes gens faites confiance,
aux enquêteurs, aux magistrats,
au tribunal qui jugera,
celui qui fit trembler la France.
En attendant que les geôliers veillent
nuit et jour sur Bouvier!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Bête du Gévaudan : Démystification
MessagePosté: Ven Octobre 08, 2021 12:51 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 15, 2005 16:52
Messages: 205
La complainte de Bouvier a été écrite par Philippe Sarde pour le film "Le juge et l'assassin". Il s'est inspiré des images d'Epinal qui étaient vendues par les colporteurs, sur lesquelles au centre il y avait une grande image du fait-divers et en dessous la description de celui-ci, puis une rubrique "et voici la chanson qu'on en a fait".


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 256 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO