Nous sommes le Mer Octobre 23, 2019 06:39


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Nous n'utiliserions que 10% de notre cerveau !
MessagePosté: Mar Novembre 07, 2006 17:17 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avril 17, 2006 15:45
Messages: 5672
Localisation: dans mon esprit.
Une croyance populaire veut que nous n'utilisions que 10% de notre cerveau.

Cependant, dans la mesure de nos connaissances actuelles, cette affirmation est erronée. Plusieurs arguments permettent en effet de la démonter :

1 - les technologies d'imageries du cerveau indiquent que nous en utilisons la totalité.

2 - des petites lésions sur des zones très limitées du cerveau peuvent avoir des conséquences désastreuses, quelles que soient les régions du cerveau concernées.
À plus forte raison, un être humain ne pourrait vivre normalement si on lui retirait 90% de sa masse cérébrale.

3 - d'un point de vue évolutif, l'apparition d'un cerveau à 90% inactif ne présente aucun avantage adaptatif et est donc extrêmement peu probable.

4 - si les synapses d'une zone du cerveau ne sont plus sollicitées pendant une longue durée, les neurones associés cessent de fonctionner correctement.
Si nous n'utilisions réellement que 10% de notre cerveau, la partie restante dégénérerait et deviendrait inutilisable.

5 - des estimations montrent que le cerveau, bien qu'il ne représente que 5% de la masse du corps, consomme près de 20% de l'oxygène respiré et du glucose utilisé par le corps.
Si on admet que le cerveau n'est exploité qu'à 10%, sa consommation d'oxygène et de glucose à "plein régime" serait telle que notre corps ne pourrait y survivre.


Aucun argument scientifique ne peut donc soutenir cette légende, au contraire, tout indique qu'elle est totalement fausse.


Quelle est donc son origine ?
Aucune explication ne fait l'unanimité à ce sujet, cependant, plusieurs hypothèses ont été proposées :

- cette croyance remonterait à une théorie du 19ème siècle selon laquelle toutes les parties du cerveau seraient identiques, capables de remplir les mêmes fonctions (ainsi, notre capacité de mémorisation serait par exemple directement proportionnelle à notre masse cérébrale, indépendamment des parties du cerveau endommagées). Afin de soutenir cette théorie, un chercheur du nom de Karl Spencer Lashley fit en effet une expérience troublante sur les rats : il leur enleva une grande partie de leur cerveau et les soumit à des tests censés mesurer leur intelligence, et constata notamment qu'il pouvait leur retirer jusqu'à 58% de leur encéphale sans compromettre certains de leur processus d'apprentissage.
Il est possible qu'une extrapolation erronnée et exagérée des résultats de cette expérience ait mené à l'idée que "nous n'utilisons en pratique qu'une petite partie de notre cerveau".
Cette déduction est plus que douteuse puisque
1) les rats lobotimisés de Lashley n'ont été soumis qu'à des tests simples et pas à des tâches plus complexes. Il est donc fort possible que les parties de cerveau retirées par le scientifique aient été nécessaires à l'accomplissement de tâches plus compliquées.
2) les travaux de Lashley ne touchaient qu'une zone bien particulière du cerveau, le cortex, et ne devraient donc être extrapolés aux autres parties de l'encéphale.

- cette légende serait due à une citation malheureuse du philosophe et psychologue américain William James, qui a écrit que "nous n'utilisons qu'une petite partie de nos ressources mentales et physiques potentielles"

- cette croyance serait due à des commentaire du même type émis par des célébrités sans formation en neurosciences, comme Albert Einstein, Dale Carnegie ou l'anthrolopogue Margaret Mead.

- il est aussi possible que cette idée fausse ait été inspirée par le terme "cortex silencieux", qui désigne une zone du cerveau consacrées à d'autres tâches que celles sensorielles et motrices.



Cette croyance a cependant la vie dure. Elle est fréquemment utilisée pour justifier l'existence de pouvoirs paranormaux comme la télépathie ou la télékinésie, dont le secret résiderait dans d'hypothétiques zones inutilisées de notre cerveau.



Sources d'informations :

http://www.apteronote.com/revue/philo_s ... e_35.shtml
http://charlatans.free.fr/lecerveau.shtml
http://www.snopes.com/science/stats/10percnt.htm (en anglais)
http://www.brainconnection.com/topics/? ... brain-myth (en anglais)

_________________
«Caressez un cercle et il deviendra vicieux», Ionesco


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO