Nous sommes le Jeu Novembre 23, 2017 13:44


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mar Mars 25, 2008 15:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mars 06, 2008 15:15
Messages: 214
Localisation: Chez Diane Krüger
Salut à tous, voilà je voulais savoir si vous connaissez des lieux dits hantés sur Paris, car j'y suis tous les jours et je voulais savoir si vous aviez des sources.
Je vous remercie d'avance.
Bye. :wink:

Ps: Je sais pas s'il y a déjà un post ?!*

_________________
"[...]Nos avis divergent et dix verges c'est beaucoup" Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mar Mars 25, 2008 16:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Mars 03, 2008 04:06
Messages: 215
Localisation: Zeta Reticuli
Il y a bien le palais de l'Elysée, hanté par le fantôme de Mitterrand...euh, ouais, je sors. :lol: ... :arrow:

EDIT : plus sérieusement, je serai curieux de connaître l'adresse de lieux hantés sur paris, ou en Ile de France. :D

_________________
"I am Alpha and Omega, the First and the Last, the Beginning and the End".
Apocalypse 22:13


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mar Mars 25, 2008 16:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mars 06, 2008 15:15
Messages: 214
Localisation: Chez Diane Krüger
Vous pensez que le Pont de l'Alma peut avoir une activité paranormal ??? Et le Panthéon ???

_________________
"[...]Nos avis divergent et dix verges c'est beaucoup" Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mar Mars 25, 2008 22:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 24, 2005 17:39
Messages: 219
Localisation: Paris
lieux-hantes-a-paris-t8747.php?hilit=lieux%20hant%C3%A9s%20paris

Perso je n'ai jamais rien vu :(

Mais ce serait marrant de tomber sur Marie-Antoinette en passant devant la Conciergerie ;)

_________________
"La normalité normale d'une banane à livrer, est devenue banale au marché" Petit Corps Normal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Mars 26, 2008 00:16 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Mars 07, 2006 15:17
Messages: 5065
Localisation: Paris-Strasbourg
Selon les différents témoignages, le fantôme de Marie-Antoinette hante le parc du chateau de Versailles et non la Conciergerie.

Certains ont même affirmé l'entendre pleurer :?

_________________
Le pouvoir sans humilité, c'est comme boire du gin à jeun, la tête tourne, et bonjour les dégâts !
Pape François Ier


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Mars 26, 2008 00:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mars 29, 2007 22:04
Messages: 505
Localisation: Mtl, Québec
directeur adjoint Skinner a écrit:
Selon les différents témoignages, le fantôme de Marie-Antoinette hante le parc du chateau de Versailles et non la Conciergerie.

Certains ont même affirmé l'entendre pleurer :?


Je sais pas pourquoi mais ton commentaire m'a donné un sentiment d'inconfort lol.

_________________
You learn to take life as it comes at you... to make each day count.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Mars 26, 2008 08:18 
Hors ligne

Inscription: Mer Mars 12, 2008 13:02
Messages: 157
ritalino a écrit:
Salut à tous, voilà je voulais savoir si vous connaissez des lieux dits hantés sur Paris, car j'y suis tous les jours et je voulais savoir si vous aviez des sources.
Je vous remercie d'avance.
Bye. :wink:

Ps: Je sais pas s'il y a déjà un post ?!*

salut

au musée du Louvre, on dit qu'il y a le fantôme de belphegor...ça pourrait peut être t'aider, sinon il y a toujours les hôpitaux...:)
bon courage pour faire face aux revenants


;-)

_________________
le mal est l'absence du bien, le froid est l'absence de la chaleur,
l'obscurité est l'absence de la lumière, la mort est l'absence de vie ...l'enfer est l'absence de Dieu


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Mars 26, 2008 09:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Mars 03, 2008 04:06
Messages: 215
Localisation: Zeta Reticuli
Belphegor est une légende... :roll:

_________________
"I am Alpha and Omega, the First and the Last, the Beginning and the End".
Apocalypse 22:13


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Mars 26, 2008 10:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mars 06, 2008 15:15
Messages: 214
Localisation: Chez Diane Krüger
Maison-Hantée.com a écrit:
En pénétrant dans le jardin du Luxembourg, nous abandonnons avec plaisir la foule, le bruit et la circulation parisienne. Nous allons pouvoir goûter à un peu de tranquillité, condition essentielle pour chasser le spectre.

Notre joie est de courte durée. Il va être difficile de traquer le fantôme aujourd’hui car il fait chaud et, de ce fait, les espaces verts de la capitale sont envahis par les parisiens et les touristes, en mal de calme et de soleil. Cependant, ce n’est pas parce que nous ne le croiserons peut-être pas qu’il n’existe pas ! Quelques témoignages font état de sa présence. On peut donc penser que l’homme à la redingote, comme on le surnomme, hante toujours les jardins du Luxembourg.

Le témoignage le plus troublant fut sans doute celui de Jean Romier, jeune étudiant en médecine. Au moment des faits, c’est-à-dire en 1925, il avait 24 ans. Un beau matin de juin, le jeune homme décida de réviser ses cours en profitant du parc. Il était dix heures quand un vieil homme, affublé d’une redingote, s’installa sur le banc où révisait l’étudiant. La conversation s’établit très vite entre les deux hommes. Au cours de celle-ci, ils s’aperçurent qu’ils avaient quelque chose en commun : la musique de chambre. La discussion tourna donc autour de ce sujet. L’homme à la redingote, qui s’appelait en réalité Alphonse Berruyer, confia à Jean Romier qu’il organisait de temps en temps, chez lui, des concerts intimistes. Il invita d’ailleurs l’étudiant à se joindre au prochain concert.


Le jeune homme se présenta donc à l’appartement de M. Berruyer, au troisième étage d’un immeuble rue de Vaugirard. Le vieil homme l’accueillit et l’invita à se joindre au cercle d’amis qui attendait, avec impatience, dans le salon, le commencement du petit concert. L’endroit était charmant bien qu’un peu désuet car meublé à l’ancienne. Au cours de la soirée, Jean se rendit dans le fumoir jouxtant le salon et fit la connaissance d’un jeune séminariste qui l’entretint du rapport étroit entre la musique et le spirituel. Il était minuit quand le jeune homme quitta l’appartement. Sur le chemin du retour, il voulut allumer une cigarette mais ne trouva pas son briquet. Il prit alors conscience qu’il l’avait oublié dans le fumoir de l’appartement. Il fit demi-tour, monta les marches de l’immeuble et frappa à la porte. Pas de réponse. Il réitéra ses coups mais en vain ! Alerté par le bruit, un voisin sortit sur le palier et lui expliqua que l’appartement était inhabité et que M. Berruyer était… mort depuis vingt ans maintenant ! « Impossible » répliqua Jean Romier puisqu’il était là il y a quelques minutes avec plusieurs amis. Le ton monta et attira le concierge de l’immeuble. Prenant l’étudiant pour un cambrioleur, toute l’équipe se retrouva au commissariat.

Le père vint y chercher son fils et se porta garant de sa bonne foi. Pour éclaircir cette affaire, on fit venir l’actuel propriétaire, un certain M. Mauger qui, d’ailleurs, n’habitait pas l’appartement en question. Toute l’équipe se rendit donc à cette adresse pour lever le voile sur cette mystérieuse affaire.

En pénétrant dans l’habitation, Jean Romier fut frappé par le spectacle qui s’offrit à ses yeux : l’appartement était complètement désert. Non seulement il n’y avait personne, mais, plus étrange encore, il n’y avait plus aucun des meubles qui, quelques heures auparavant, garnissaient l’endroit. Cependant, le regard de l’étudiant fut attiré une photo jaunie par le temps et encadrée au mur. Elle représentait le séminariste avec qu’il avait discuté un long moment ! Plus étonnant encore : le jeune séminariste n’était, ni plus ni moins, que le grand oncle de l’actuel propriétaire, mort en Afrique ! M. Mauger se souvint également que M. Alphonse Berruyer organisait des petits concerts privés ici-même. Mais le plus extraordinaire fut pour la fin : le jeune étudiant entra dans la pièce qui faisait office de fumoir et se dirigea vers la cheminée. A la stupéfaction générale, il trouva sous une épaisse couche de poussière ce qu’il a oublié plus tôt dans la soirée : son briquet !

Si vous voulez croiser le fantôme de l’homme à la redingote, préférez la visite du parc à son ouverture ou juste avant sa fermeture. Vous y serez plus tranquille et dans l’état d’esprit adéquat pour percevoir le monde de l’invisible.



Ma fac est à 5 minutes à pied j'irais voir :D .

_________________
"[...]Nos avis divergent et dix verges c'est beaucoup" Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Mars 26, 2008 12:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 24, 2005 17:39
Messages: 219
Localisation: Paris
directeur adjoint Skinner a écrit:
Selon les différents témoignages, le fantôme de Marie-Antoinette hante le parc du chateau de Versailles et non la Conciergerie.

Certains ont même affirmé l'entendre pleurer :?



Je veux bien te croire, c'était juste pour plaisanter, d'ailleurs je n'ai jamais entendu parler du fantôme de Marie-Antoinette auparavant.

Ritalino, tu vas à quelle fac???

_________________
"La normalité normale d'une banane à livrer, est devenue banale au marché" Petit Corps Normal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Mars 26, 2008 14:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mars 06, 2008 15:15
Messages: 214
Localisation: Chez Diane Krüger
Institut d'art et d'archéologie Michelet.

_________________
"[...]Nos avis divergent et dix verges c'est beaucoup" Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Mars 26, 2008 15:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 24, 2005 17:39
Messages: 219
Localisation: Paris
Jolie construction ritalino, les étudiants doivent être heureux de travailler dans de tels endroits. Moi j'étudie dans une fac toute moche ce n'est pas Jussieu c'est paris III...

_________________
"La normalité normale d'une banane à livrer, est devenue banale au marché" Petit Corps Normal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Sam Mars 29, 2008 12:11 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9579
Localisation: Alsace
N'y a-t'il pas le fameux cimetière du Père Lachaise dans lequel certains revenants se promeneraient ?

Concernant le fantôme de Marie-Antoinette, je pense qu'il doit s'agir en effet de l'histoire des fantômes du Trianon de Versailles...

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Dim Mars 30, 2008 22:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Janvier 13, 2008 16:54
Messages: 162
Localisation: Alsace, Haut-Rhin
Et dans les catacombes alors ???

Ca doit grouiller d'âmes en peine vous ne croyez pas ???

Sinon il y a toujours des vieux quartiers bourrés de maisons abandonnées, un peu partout dans Paris je pense... :roll:

_________________
Parce que c'est aveuglant de clarté et si difficile à voir, si l'enfant savait que la chandelle est flamme, jamais plus il ne souffrirait du froid.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mar Avril 01, 2008 19:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Novembre 30, 2006 16:55
Messages: 3197
Localisation: DEAUVILLE
Atlantis a écrit:


Sinon il y a toujours des vieux quartiers bourrés de maisons abandonnées, un peu partout dans Paris je pense... :roll:


Non, non, et non, au prix du mètre carré à Paris aucune maison n'est abandonnée.(de toute façon elle serait squatée) :arrow:

_________________
Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux c'est son gouvernement !

Saint-just.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mar Avril 01, 2008 21:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Janvier 13, 2008 16:54
Messages: 162
Localisation: Alsace, Haut-Rhin
Snif !
Bon je reste à mes chers catacombes, c'est tellement plus chaleureux qu'un appartement (n'importe quoi je sais) :arrow:

_________________
Parce que c'est aveuglant de clarté et si difficile à voir, si l'enfant savait que la chandelle est flamme, jamais plus il ne souffrirait du froid.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Avril 02, 2008 14:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 24, 2005 17:39
Messages: 219
Localisation: Paris
Roger CHEHET a écrit:
Atlantis a écrit:


Sinon il y a toujours des vieux quartiers bourrés de maisons abandonnées, un peu partout dans Paris je pense... :roll:


Non, non, et non, au prix du mètre carré à Paris aucune maison n'est abandonnée.(de toute façon elle serait squatée) :arrow:



Si tu t'imaginais le nombre de bâtiments abandonnés dans Paris tu serais étonné. Justement les associations se battent pour que soient rénovés ces bâtiments et qu'on puisse y loger des personnes.
Quant au squat, c'est vrai, mais les autorités les virent alors bon.

_________________
"La normalité normale d'une banane à livrer, est devenue banale au marché" Petit Corps Normal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Mer Avril 02, 2008 17:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Janvier 13, 2008 16:54
Messages: 162
Localisation: Alsace, Haut-Rhin
C'est ce que je pense également mais je ne puis rien affirmer sans en être vraiment sûr... Merci de ton soutien Petit-Ange75 :mrgreen: !!!
J'irai voir de mes propres mirettes quand je retournerai à Paris, affaire à suivre...

:idea: Peut-être l'endroit où se trouvait jadis la Bastille ?

_________________
Parce que c'est aveuglant de clarté et si difficile à voir, si l'enfant savait que la chandelle est flamme, jamais plus il ne souffrirait du froid.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Lun Septembre 05, 2016 11:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1263
Maison-Hantée.com a écrit:
En pénétrant dans le jardin du Luxembourg, nous abandonnons avec plaisir la foule, le bruit et la circulation parisienne. Nous allons pouvoir goûter à un peu de tranquillité, condition essentielle pour chasser le spectre.

Notre joie est de courte durée. Il va être difficile de traquer le fantôme aujourd’hui car il fait chaud et, de ce fait, les espaces verts de la capitale sont envahis par les parisiens et les touristes, en mal de calme et de soleil. Cependant, ce n’est pas parce que nous ne le croiserons peut-être pas qu’il n’existe pas ! Quelques témoignages font état de sa présence. On peut donc penser que l’homme à la redingote, comme on le surnomme, hante toujours les jardins du Luxembourg.

Le témoignage le plus troublant fut sans doute celui de Jean Romier, jeune étudiant en médecine. Au moment des faits, c’est-à-dire en 1925, il avait 24 ans. Un beau matin de juin, le jeune homme décida de réviser ses cours en profitant du parc. Il était dix heures quand un vieil homme, affublé d’une redingote, s’installa sur le banc où révisait l’étudiant. La conversation s’établit très vite entre les deux hommes. Au cours de celle-ci, ils s’aperçurent qu’ils avaient quelque chose en commun : la musique de chambre. La discussion tourna donc autour de ce sujet. L’homme à la redingote, qui s’appelait en réalité Alphonse Berruyer, confia à Jean Romier qu’il organisait de temps en temps, chez lui, des concerts intimistes. Il invita d’ailleurs l’étudiant à se joindre au prochain concert.


Le jeune homme se présenta donc à l’appartement de M. Berruyer, au troisième étage d’un immeuble rue de Vaugirard. Le vieil homme l’accueillit et l’invita à se joindre au cercle d’amis qui attendait, avec impatience, dans le salon, le commencement du petit concert. L’endroit était charmant bien qu’un peu désuet car meublé à l’ancienne. Au cours de la soirée, Jean se rendit dans le fumoir jouxtant le salon et fit la connaissance d’un jeune séminariste qui l’entretint du rapport étroit entre la musique et le spirituel. Il était minuit quand le jeune homme quitta l’appartement. Sur le chemin du retour, il voulut allumer une cigarette mais ne trouva pas son briquet. Il prit alors conscience qu’il l’avait oublié dans le fumoir de l’appartement. Il fit demi-tour, monta les marches de l’immeuble et frappa à la porte. Pas de réponse. Il réitéra ses coups mais en vain ! Alerté par le bruit, un voisin sortit sur le palier et lui expliqua que l’appartement était inhabité et que M. Berruyer était… mort depuis vingt ans maintenant ! « Impossible » répliqua Jean Romier puisqu’il était là il y a quelques minutes avec plusieurs amis. Le ton monta et attira le concierge de l’immeuble. Prenant l’étudiant pour un cambrioleur, toute l’équipe se retrouva au commissariat.

Le père vint y chercher son fils et se porta garant de sa bonne foi. Pour éclaircir cette affaire, on fit venir l’actuel propriétaire, un certain M. Mauger qui, d’ailleurs, n’habitait pas l’appartement en question. Toute l’équipe se rendit donc à cette adresse pour lever le voile sur cette mystérieuse affaire.

En pénétrant dans l’habitation, Jean Romier fut frappé par le spectacle qui s’offrit à ses yeux : l’appartement était complètement désert. Non seulement il n’y avait personne, mais, plus étrange encore, il n’y avait plus aucun des meubles qui, quelques heures auparavant, garnissaient l’endroit. Cependant, le regard de l’étudiant fut attiré une photo jaunie par le temps et encadrée au mur. Elle représentait le séminariste avec qu’il avait discuté un long moment ! Plus étonnant encore : le jeune séminariste n’était, ni plus ni moins, que le grand oncle de l’actuel propriétaire, mort en Afrique ! M. Mauger se souvint également que M. Alphonse Berruyer organisait des petits concerts privés ici-même. Mais le plus extraordinaire fut pour la fin : le jeune étudiant entra dans la pièce qui faisait office de fumoir et se dirigea vers la cheminée. A la stupéfaction générale, il trouva sous une épaisse couche de poussière ce qu’il a oublié plus tôt dans la soirée : son briquet !

Si vous voulez croiser le fantôme de l’homme à la redingote, préférez la visite du parc à son ouverture ou juste avant sa fermeture. Vous y serez plus tranquille et dans l’état d’esprit adéquat pour percevoir le monde de l’invisible.



Je reviens sur cette affaire car il y a un rebondissement.
Je suis très friand d'affaires criminelles et paranormales (je ne serais pas ici sinon). Et sur RTL pendant les vacances, il y a eu une émission sur le paranormal. Et ils ont parlé de cette affaire.
Il se trouve que le présentateur (jacques Pradel) est en relation avec des écrivains criminologues et des policiers pour son émission de l'heure du crime. L'un d'entr'eux s'est renseigné et à chercher sur les mains courantes de l'époque énoncé (il a regardé les années avant et après), des commissariats du lieu etc, etc. Son enquête a été très méticuleuse et il s'avère que l'histoire n'existe pas sur les registres de mains-courante.
Nous pouvons dire que c'est une légende urbaine.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lieux Hantés à Paris
MessagePosté: Lun Septembre 05, 2016 11:37 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14209
Merci du retour, Alekine.

Pour une fois que Pradel ne joue pas la carte du paranormal, il faut le souligner. Je n'écoute plus son émission, car d'habitude, il n'évoque les pistes rationnelles que pour les écarter d'un revers de main et retourner dans le paranormal pur jus vite fait bien fait.

Il faut bien faire de l'audience !

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO