Nous sommes le Jeu Novembre 26, 2020 19:24


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 242 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 12:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 21, 2008 13:40
Messages: 615
Localisation: Alsace
Hello ,

Je viens de voir le dernier épisode LOST hier soir..
Bon j'avoue que j'ai pas suivi toute les saisons mais.. Je comprend pas, c'est quoi cette fin ?? :shock:
Franchement j'ai absolument rien pigé du tout..
Donc si vous avez une ou des explications je suis preneur :)

_________________
"Si un jour on découvre à quoi sert l'univers et pourquoi il est là, il disparaîtra immédiatement pour être remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable. Une autre théorie dit que cela s'est déjà passé.." [Douglas Adams]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 12:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 28, 2008 14:18
Messages: 8656
Localisation: Essonne
Je regarde ça ce week-end et je te réponds... (il ne me reste que les 2 derniers.. D'ailleurs, j'ai bien aimé l'épisode sur Jacob et son frère).

_________________
Il n'y a que deux solutions : Soit j'ai raison, soit vous avez tort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 13:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 21, 2008 13:40
Messages: 615
Localisation: Alsace
J'ai bien aimé cet épisode aussi mais seulement je comprend plus le rapport avec la fin dans ce cas.
En tout cas j'attends ton avis avec impatience

_________________
"Si un jour on découvre à quoi sert l'univers et pourquoi il est là, il disparaîtra immédiatement pour être remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable. Une autre théorie dit que cela s'est déjà passé.." [Douglas Adams]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 13:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Août 27, 2006 23:43
Messages: 1524
Localisation: sur sa guitare
Perso j'ai été ultra déçu par la fin que j'ai trouvé à la limite du foutage de gueule comparé à toute la sauce qu'ils ont fait monter pendant 5 saisons. Pour moi c'est un pétard mouillé. D'autant plus qu'ils ont dit que on aurait les réponses à toutes les questions soulevés dans la série et que tout trouverait une explication scientifique... on en est très très loin...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 14:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Août 17, 2009 00:19
Messages: 2631
Ils m'ont perdu en route au milieu de la saison 3.
Il y a longtemps déjà que ça n'avait plus ni queue ni tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 14:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Août 27, 2006 23:43
Messages: 1524
Localisation: sur sa guitare
Oui c'est vrai, finalement les saisons 1 et 2 restent les meilleures. Après c'est devenu une usine à gaz.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 17:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 21, 2008 13:40
Messages: 615
Localisation: Alsace
J'avoue que j'ai aussi arrêté à la saison 2 pour revenir de temps en temps à chaque saison,
mais là !! ça n'as aucun sens avec la fin sérieusement, au départ il y à trop d'incohérence, les trucs mythologique genre Caïn et abel, + machin muche égyptien, la base de recherche.. pour au final être mort..

c'est pas logique ou alors j'ai loupé un truc...

_________________
"Si un jour on découvre à quoi sert l'univers et pourquoi il est là, il disparaîtra immédiatement pour être remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable. Une autre théorie dit que cela s'est déjà passé.." [Douglas Adams]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 17:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Août 27, 2006 23:43
Messages: 1524
Localisation: sur sa guitare
Le problème c'est qu'il faudrait revoir les 6 saisons à la suite pour avoir une meilleure vision d'ensemble. Parce que à chaque début de saison je ne me souvenais plus de rien de la saison précédente, même pas les cliff de fin. Déjà que d'une semaine à l'autre je me rappelais même plus ce qui s'était passé dans l'épisode précédent... :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 18:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Octobre 28, 2008 10:27
Messages: 1784
Localisation: paris
Pareil pour moi j'ai regardé le dernier épisode et je dois dire que je suis un peu restée sur ma faim!

Je n'ai pas tout compris a vrai dire et comme l'a dit Beware les réponses aux questions que l ont pouvait se poser n'ont pas été divulguées.

J'ai l'impression qu'il ont fait cette fin a la va vite et qu'a l époque ou ils nous faisaent baver avec cette fin tant attendue, ils ne savaient encore pas comment ca allait se terminer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 21:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 28, 2008 14:18
Messages: 8656
Localisation: Essonne
Moi j'ai tout bonnement adoré !

Le soucis est qu'il n'y a pas qu'une seule théorie, mais plusieurs à mon sens.

Y'a une source d'énergie sur l'ile. Peu importe de savoir ce que c'est. Le principal est que certaines personnes sont désignées pour la protéger et l'empêcher de s'éteindre (elle est symbolisée par une lumière). Cela fait des millénaires que des humains sont choisis pour cette mission.

Arrive Jacob et son frère. Le bien et le mal. Nés sur l'ile tous les deux (probablement au temps des romain j'ai l'impression). Chacun pourrait être le protecteur, mais il n'en faut qu'un. Ce sera Jacob. L'autre, qui n'a pas de nom, est jaloux. Ils se battent etc. Survit Jacob (le frère perd son corps et devient fumée, de mémoire en essayant de pénétrer dans la grotte ou il y a la source d'énergie... Il ne peut pas résister à ça. Si quelque se souviens bien de ce passage, je pense que c'est important).

Jacob qui, à distance, va "formater" des humains pour prendre la relève car il sait qu'il y a une fin à tout. Ces humains sont les survivants du crash. Plusieurs prétendants. Un se détache du lot dès le début, c'est Jack. Sauf que Jack aura une mission bien particulière, c'est de se sacrifier à un moment donné.

En fait, pour détruire "la fumée" qui a pris le corps de Lock, il faut éteindre la lumière. C'est le seul moyen. Mais qui dit éteindre cette lumière, dit détruire l'ile. Desmond est le seul à pouvoir éteindre cette lumière. Il est particulier car insensible à je ne sais plus trop quoi. Des radiations ou un truc du genre. Pourquoi ? Peu importe... Donc, Desmond enlève la pierre qui est au fond de la grotte, sorte de gros bouchon qui garde enfermée l'énergie. En déplaçant cette pierre, il éteint donc la lumière, mais simultanément, rend mortel Lock/la fumée. Donc, Jack peut le tuer. Sauf que l'ile commence à s'autodétruire, comme prévu. Pour l'empêcher, Jack doit remettre la pierre en place. Mais ça le tuera. C'est Hurley qui devient à son tour le gardien.

Grâce à son sacrifice, Jack sauve tout le monde (enfin, ceux qui restent).

Reste le soucis de 2 dimensions. Ceux dont le vol océanique ne s'écrase pas, et qui vivent comme si rien ne c'était passé, et ceux de l'ile. 2 dimensions en parallèle. Les premiers retrouvant progressivement les souvenirs de ceux de l'ile. Et, si vous faites bien attention, ils se souviennent même de leurs morts respectives.

Pourquoi ?

Parcequ'ils sont morts justement. Pas forcément suite au crash, mais comme le dit Christian, le père de Jack, certains sont morts bien après les tout derniers évènements de l'Ile (la mort de Jack, la non destruction finale). Il n'y a plus ni "maintenant", ni "d'ici". Cette dimension a été créée pour qu'ils se retrouvent tous. Après leur mort.

La phrase du "il n'y a plus de maintenant ni d'ici" prend tout son sens. Cette dimension est une sorte de salle d'attente ou ils s'attendent tous. Ils se retrouvent, se souviennent, se reconnaissent, s'aiment etc. La scène finale étant lorsque Christian, le père de Jack, ouvre les portes de l'Eglise sur....... une lumière éclatante.

Ce qui reste obscure, c'est le fait de savoir si les évènements de l'ile se sont réellement passés. Pour ma part, je dirais oui... C'est leur lien à tous.


Bon, le mieux est que vous donniez vos avis respectifs ou vos théories, histoire qu'on en discute, parceque là, c'est pas facile à expliquer. Mais bon, autant que je me fende de ce message tant que les épisodes sont frais (il y a 10 mns). :lol:

_________________
Il n'y a que deux solutions : Soit j'ai raison, soit vous avez tort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juin 24, 2010 22:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Août 27, 2006 23:43
Messages: 1524
Localisation: sur sa guitare
En fait moi ce qui me gêne, c'est les "peu importe" comme tu dis :lol:

Quand les scénaristes passent 6 ans à pondre une mythologie, créer des questionnements et des mystères dans tous les sens, qu'ils affirment que tout aura une réponse scientifique et logique à la fin de la série, et qu'on voit ensuite cette fameuse fin, on a méchamment l'impression de s'être pris un baobab de 15 mètres de long dans le fondement pendant 6 ans. :mrgreen:

Donc moi justement je trouve trop facile ces "peu importe".
Par exemple, pourquoi seul Desmond peut éteindre la lumière ? Bah peu importe c'est comme ça... CDLS (C'est Dans Le Script). Moi je trouve ça trop facile :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Ven Juin 25, 2010 01:26 
Hors ligne

Inscription: Dim Janvier 11, 2009 22:10
Messages: 237
moi j'ai du m'arreter au début de la saison 4, au début j'aimais bien c'était sympa ça avait ces mystères puis il y en a eu vite un peu trop, et j'ai vite compris que certains ne seraient jamais résolu. J'ai vu quelques uns des episodes de la dernière saison (dont les deux derniers) et j'avoue ne pas trop avoir compris la fin. Est ce qu'ils sont mort pendant le crash de l'avion et l'ile aurait été une sorte d'épreuve ou est ce qu'ils sont mort après... bref j'ai rien compris.

En fait dans cette série ils ont créé des choses qui semblaient avoir un lien avec d'autres choses, mais sans jamais les relier entre elles.
Par exemple rappelez vous des premiers episodes ou il parle de ces chiffres magiques dont on se demande ce que c'est, on revoit ces chiffres sur le bunker à la fin de la saison 1 ou 2 avec un big suspense comme si ces chiffres étaient super important, et ben au final on saura jamais c'était quoi ces chiffres...
et les exemples du genre ne manque pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Ven Juin 25, 2010 08:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 28, 2008 14:18
Messages: 8656
Localisation: Essonne
beaware25 a écrit:
Par exemple, pourquoi seul Desmond peut éteindre la lumière ? Bah peu importe c'est comme ça... CDLS (C'est Dans Le Script). Moi je trouve ça trop facile :D
Desmond est le seul à pouvoir éteindre la lumière car il est le seul à être insensible aux radiations (ce ne sont pas des radiations, je ne sais plus ce que c'est)... C'est pourquoi le père de Penny l'enferme dans une baraque entre deux énormes... heuuu... "piles" et lui en colle plein la gueule. Pour voir s'il résiste.

Et oui, il résiste. Mieux, il se "téléporte" dans la seconde dimension. C'est lui qui va commencer à rassembler les "naufragés" d'ailleurs. C'est lui qui brief Hurley. C'est lui qui tente d'éliminer Lock en l'écrasant. Simultanément, puisqu'il semble voyager entre les deux dimensions, il revient sur l'ile et déclare qu'il sait ce qu'il doit faire et qu'il sait ce qu'il se passe...

Il sait donc qu'il doit éteindre la lumière (d'où le fait qu'il suit à la fin très facilement Lock alors que Lock veut le buter). Le soucis est qu'il n'est pas sûr de ce qu'il se produira une fois la lumière éteinte. Il a comme un "'léger doute" lorsqu'il s'aperçoit que ça détruit l'ile mais que Lock est toujours vivant (en fait, éteindre la lumière rend la fumée/Lock mortel. Sinon, il est indestructible).

_________________
Il n'y a que deux solutions : Soit j'ai raison, soit vous avez tort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Ven Juin 25, 2010 08:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 28, 2008 14:18
Messages: 8656
Localisation: Essonne
timo! a écrit:
Est ce qu'ils sont mort pendant le crash de l'avion et l'ile aurait été une sorte d'épreuve ou est ce qu'ils sont mort après... bref j'ai rien compris.

D'après moi (après, tout est question d'interprétation, je peux me tromper comme tout le monde), ils ne sont pas morts pendant le crash. Certains ont eu une vue normale de retour dans leurs pays respectifs (Kate, le médium asiatique dont le nom m'échappe, le pilote d'avion, Claire, Sawyer) puisqu'ils ont réussis à quitter l'ile en avion. D'autres sont par contre, bien morts sur l'Ile (la liste est longue).

Lorsqu'on les voit tous vivant, c'est dans ce que j'appelle la fameuse "dimension parallèle". Là, ils sont tous morts. Mais beaucoup ne le savent pas (ils sont morts à des périodes différentes, certains ayant, semble t-il, eu une vie normale après leur retour de l'ile). C'est leur "salle d'attente" pour qu'ils se retrouvent tous à la fin (c'est ce qu'explique le père de Jack qui lui, est censé être mort depuis le premier épisode et qui leur sert de guide à la fin).

Maintenant, pourquoi se retrouvent-ils ? Mystère. Pourquoi les survivants du crash et pas les autres ? (comme le pilote d'avion par exemple, ou les 2 scientifiques, la rousse et son copain, le médium asiatique... Eux ne sont pas "invités" dans l'église. Ben ne veut pas rentrer dans l'Eglise. Pourquoi ?). Bon bref, s'ils se retrouvent, d'après le père de Jack, c'est "pour finir". Finir quoi ? (Visiblement ils parlent de partir... Donc, mourir définitivement ?).

Que devient Hurley ? Est-il réellement le nouveau protecteur ? Normalement, il y a une cérémonie de passation de pouvoir. Il ne me semble pas qu'elle soit complète. Et Ben ? Le personnage le plus trouble de cette histoire. Il est à la fin devant l'Eglise, mais ne veut pas rentrer dedans. Il ne veut donc pas partir.

Comment expliquer le fait que certains personnages (comme la mère du scientifique qui était, elle, sur l'ile il y a bien longtemps), sait qu'ils vont tous partir à la fin et ne souhaite pas qu'ils emmènent son fils ? D'ailleurs, Desmond (toujours lui), lui répond qu'il ne partira pas. Pourquoi ? Parceque ce n'est pas un survivant du crash quoi. Tout comme Ben à la réflexion.

IL y a donc bien 2 groupes dans cette dimension. Les survivants et les autres (qui sont tout de même allés sur l'Ile).

_________________
Il n'y a que deux solutions : Soit j'ai raison, soit vous avez tort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Mer Juin 30, 2010 06:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Octobre 23, 2005 16:55
Messages: 767
Localisation: Beauraing
En passionné , j'ai essayé 100 fois de regarder un feuilleton et j'avoue humblement et honteusement : jamais je n'ai rien compris et alors là , rien du tout , le néant astral.
Bien que je me demande si les nombreux scénaristes comprenaient eux mêmes..

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toutes les façons, vous n'en sortirez pas vivant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Mer Juin 30, 2010 20:51 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avril 17, 2006 15:45
Messages: 5672
Localisation: dans mon esprit.
timo! a écrit:

En fait dans cette série ils ont créé des choses qui semblaient avoir un lien avec d'autres choses, mais sans jamais les relier entre elles.
Par exemple rappelez vous des premiers episodes ou il parle de ces chiffres magiques dont on se demande ce que c'est, on revoit ces chiffres sur le bunker à la fin de la saison 1 ou 2 avec un big suspense comme si ces chiffres étaient super important, et ben au final on saura jamais c'était quoi ces chiffres...
et les exemples du genre ne manque pas.


Ce sont les chiffres des "candidats" gravés avec leurs noms dans le plafond de la grotte :lol: Ce qui est passablement sans interet pour l'histoire.

Bref, une fin nullisime :evil:

_________________
«Caressez un cercle et il deviendra vicieux», Ionesco


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Mer Juin 30, 2010 23:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
Je suis d'accord avec Minia, j'ai beaucoup aimé la fin, pour ma part...
J'avais justement peur de "trop" comprendre, que ça soit expliqué de façon trop didactique ( c'est comme expliquer un tour de magie, c'est nul... :| ), et du coup, de ne pas pouvoir interprété les choses à ma manière, ou chercher des connexions plus ou moins symboliques... et que chacun peut interpréter les choses à sa manière.

Et la fin, elle est carrément mystique, voire ésotérique, alors moi, je suis comblée... :mrgreen:
( vous avez remarqué par exemple que dans l'église, justement, on voit des signes religieux de toutes les religions du monde ?... )
Et en plus, c'est "beau" quand-même...

Du coup, en effet, je me dis que ça serait pas plus mal de revoir tous les épisodes, en sachant ça, pour le voir d'une façon différente. 8)

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 10:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 28, 2008 14:18
Messages: 8656
Localisation: Essonne
Ah oui, revoir maintenant, pourquoi pas... (le passage ou Jack ferme les yeux en mourrant, le chien couché à ses côtés, c'était..... émouvant).

_________________
Il n'y a que deux solutions : Soit j'ai raison, soit vous avez tort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 12:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mars 19, 2009 20:25
Messages: 274
Localisation: Ici et ailleurs...
Lost est désormais terminé :( ... Une série qui m'aura captivé comme jamais, du premier jusqu'au dernier épisode. Une série en tout point magistrale et inégalable dont le final aura été autant impressionnant qu'émouvant, alors que de nombreux mystères demeureront entiers, mais c'est aussi ça qui aura fait le charme de cette série si particulière à mes yeux : un scénario tout à fait improbable, gigantesque et dont de nombreuses énigmes ne pourront être expliquées, mais qu'importe, Lost c'est avant tout une aventure où coïncidences et destinées se retrouvent confrontées, prenant le spectateur aux tripes. Lost tire sa révérence, maintenant, resteront les intégrales en DVD, que j'attend avec une certaine impatience :) !

A noter que la scène finale n'a très certainement pas été choisie par hasard : la première image de Lost (épisode 1 saison 1) se révèle être Jack qui ouvre les yeux, à la suite du crash. La dernière image de Lost : Jack qui, mourrant, ferme les yeux...

Non, je ne vois vraiment rien à reprocher à cette série qui occupe, pour moi, une place privilégiée parmis toutes. Je suis et resterai un fan absolu de Lost.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 12:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 07, 2005 12:18
Messages: 2552
Localisation: ici ou ailleurs, qu'importe?
Personnellement cette série au départ je ne voulais pas en entendre parler, puis un jour un ami a insisté pour me preter la première saison. Et là, j'ai pas pu décrocher... :lol:

_________________
« Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent. »

Bouddha


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 12:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 21, 2008 13:40
Messages: 615
Localisation: Alsace
Pff c'était pas émouvant, je suis énervé de voir que ça n'as rien apporté de " plus " c'est pas une fin digne de Lost :lol:

Sinon j'avais vu un montage et en fait si on prend un passage d'un des premier épisode,
celui ou le père de jack envoi le chien voir jack, et qu'on le met juste avant la dernière scène, celle ou le chien arrive et jack ferme les yeux, on à l'impression que Jack est mort depuis le début dans le crash.

_________________
"Si un jour on découvre à quoi sert l'univers et pourquoi il est là, il disparaîtra immédiatement pour être remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable. Une autre théorie dit que cela s'est déjà passé.." [Douglas Adams]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 12:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Mars 23, 2009 11:20
Messages: 202
Localisation: Bordeaux
blend a écrit:
Sinon j'avais vu un montage et en fait si on prend un passage d'un des premier épisode,
celui ou le père de jack envoi le chien voir jack, et qu'on le met juste avant la dernière scène, celle ou le chien arrive et jack ferme les yeux, on à l'impression que Jack est mort depuis le début dans le crash.


C'est juste une impression, parce que Jack ne porte pas les mêmes vêtements dans les deux scènes. :)

_________________
"The misconception about children's fiction is that it's lightweight or fluffy. But it's adults who like light and fluffy. Everything is big and important to a child, so their stories are about big and important events." [Steven Moffat]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 15:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mars 19, 2009 20:25
Messages: 274
Localisation: Ici et ailleurs...
Blend : chacun peut avoir son opinion :wink:

Minia : pour être précis, Desmond est "immunisé" aux "bombardements" d'énergie électromagnétique


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 16:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 21, 2008 13:40
Messages: 615
Localisation: Alsace
Seb' a écrit:
Blend : chacun peut avoir son opinion :wink:


Pas de panique je ne pense pas le contraire :lol:

_________________
"Si un jour on découvre à quoi sert l'univers et pourquoi il est là, il disparaîtra immédiatement pour être remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable. Une autre théorie dit que cela s'est déjà passé.." [Douglas Adams]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 17:54 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9840
Localisation: Alsace
Finalement les avis semblent assez mitigés. Beaucoup avaient lâché la série en cours de route (moi y compris), considérant que le scénario était bien trop compliqué à suivre, mais d'autres se sont accrochés jusqu'au bout et semblent satisfaits du résultat final :)

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 18:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
Je trouve que le scénario était certes complexe, mais en même temps, je trouve que les choses que l'on ne comprend pas sont toujours plus intéressantes que l'on comprend, il y a eu du début à la fin un côté prise de tête, rébus etc... totalement assumé et revendiqué, et je suis sûre qu'en regardant la série à nouveau, on peut s'amuser à comprendre les choses d'une nouvelle façon, à voir les détail d'arrière-plan, ou s'intéresser aux histoires annexes, au seconds rôles etc...

En plus, Lost restera tout de même à part dans le monde des séries : elle a lancé ( ou relancé ) la mode des séries "addictives" et feuilletonantes, à un moment où c'était justement un peu plat ( X Files était terminé ), et où c'étaient les séries policières qui avaient la quote...
Moi je trouve que du point de vue de la fiction, c'est une série très complète : une histoire, des super personnages ( et d'excellents acteurs aussi, tous bien choisis par rapport à leur rôle ), de l'action, du suspens, de l'humour, de l'émotion etc..., et une série qui "ose" être déroutante, changer de cap, commencer comme un thriller, passer dans la SF et se terminer d'une façon quasi-mystique, c'est culotté, quand-même, parce qu'on prend le risque de lâcher du monde en route...
Avec le recul, on va se rendre compte qu'on va sûrement attendre longtemps avant de retrouver tout ça en une série....

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 22:03 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avril 17, 2006 15:45
Messages: 5672
Localisation: dans mon esprit.
Voilà un article qui résume bien l'opposition contents/mécontents

http://blog.lefigaro.fr/hightech/2010/0 ... ent-e.html

Citation:
Donc voila, c'est fini. Lost a tiré sa révérence sur ABC avec un final en deux parties qui était l'un des évènements télévisuels les plus attendus de l'année. Je vous passe les chiffres grandiloquents sur les audiences, les nombres de tweets, de posts, de remix, etc... Il suffit de dire que Lost est l'un des plus importants phénomènes « pop » de ce début de millénaire.

Pourtant, ce final a déclenché des vagues d'incompréhension voire de colère chez toute une frange de fans. Répondons d'emblée à la question qui donne à ce billet son titre : NON. Il n'est possible de satisfaire un geek qu'en le surprenant, c'est-à-dire quand il n'est pas en position d'attente. Dès lors qu'il peut trouver une référence - généralement le bouquin dont est tiré le film ou inversement - à laquelle comparer l'œuvre considérée, il est fatalement déçu. Et pour être sûr de bien être déçu, il s'entraine à être déçu en chassant en amont la moindre miette de script, de casting, de teaser.

Une vaste série-univers

En la matière, Lost nous a bien servi en développant une série-univers avec une mythologie si développée qu'elle a rapidement pris le pas sur les personnages, faisant de l'île le premier des personnages. Les geeks étant attirés par les « œuvres univers » comme Hurley par un pot de beurre de cacahuète Dharma (relire l'explication de David Peyron à ce sujet), la série a fort logiquement consolidé un public de fans hardcore, au détriment d'une bonne partie de son public mainstream.

C'est pourtant ce dernier carré de spectateurs dits normaux qui a eu le privilège de ce Final, largement orienté sur les personnages et leurs liens, les questions d'ordre mythologiques passant à la trappe ou étant évacuée d'un coup de balai peu satisfaisant, cf la métaphore du reboot du distributeur de bonbon. Côté tire-larmes, c'était indéniablement très réussi, avec un double épisode en forme de funérailles. Côté « Lost mythos » en revanche, force est de conclure au gaspillage des heures consacrées au side-universe qui a ouvert plein de nouveaux dossiers sans en fermer un seul. La faute aux scénaristes qui on voulu pousser une case trop loin le principe des flashs.

Gérer la frustration des fans

Comment expliquer ce choix ingrat des showrunners ? La première explication tient à l'introduction ci-dessus. Le fan hardcore geek étant par nature insatisfait en la matière, il est vain de tenter de le satisfaire. La gestion de la frustration du fan est probablement une science dure enseignée dans les coulisses des grands networks (même s'il y en a un qui a foiré en rajoutant des images du crash à la fin du générique sans rien demander à personne, dixit ABC)... La seconde, plus cynique, veut en effet que plus on laisse le fan sur sa faim, plus il sera enclin à sauter sur le premier spin-off, webisode ou autre ARG susceptible de mettre fin à son sevrage. Voir à payer pour ça.

En conclusion, je suis personnellement reconnaissant aux scénaristes d'avoir clairement tranché et orienté ce final, même si je ne suis pas satisfait de cette orientation. Et j'aurais paradoxalement été encore plus déçu si ces heures avaient été une rafale de réponses ficelées en urgence.

Et puis avouons-le : même si tout le monde a loué l'annonce ferme et définitive d'une date de fin longtemps à l'avance, lorsque nous sommes au pied du mur... Nous nous rendons compte que nous ne voulions tout simplement pas que ça s'arrête...

Et vous ? Joie ou colère ? Des fleurs et des larmes ou du goudron et des plumes ? Pensez-vous qu'un network aura le courage de rééditer une tentative de série univers du calibre de Lost ou que celle-ci restera un Ovni télévisuel ?

_________________
«Caressez un cercle et il deviendra vicieux», Ionesco


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 22:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
Je suis d'accord avec la dernière phrase : Lost restera un Ovni dans le paysage de la fiction télévisée, elle ne peut être comparer à aucune autre série, finalement...

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 22:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 21, 2008 13:40
Messages: 615
Localisation: Alsace
En gros c'est une série pour geek qui cherche le moindre détails et une fin pour le téléspectateur lambda ..
Feu de l'amour and Co . :D

Je dit pas que la fin est méga pourrie mais ça aurais pu être un peu plus détaillés ou suggéré; là non, y' à quasiment rien de suggéré enfin, trop peu de chose par rapport à tout les mystères.
Elle est bien cette série mais la fin est bâclée

_________________
"Si un jour on découvre à quoi sert l'univers et pourquoi il est là, il disparaîtra immédiatement pour être remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable. Une autre théorie dit que cela s'est déjà passé.." [Douglas Adams]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Lost : les disparus
MessagePosté: Jeu Juillet 01, 2010 23:11 
Hors ligne

Inscription: Dim Août 10, 2008 11:58
Messages: 351
Alors...
Lost : Saison 1 de mise en place, saison 2 charnière : on demande au producteurs de faire 6 saisons au lieu des 3 prévues => Saison molle ou on cherche un peu la voie à prendre. Lost se cherche ( c'est un comble :mrgreen: ) et perd des spectateurs.

Saison 3-4-5 : très cohérente, progression bien foutue, mais pas à la portée de tous. Très SF, de plus en plus. Limite fantastique par moment.

Problème : notion très abstraite, théorie pointue en matière scientifique, ne peut être compris sans notion de physique quantique préalable :mrgreen:

Donc, clairement, faut pouvoir suivre, et aimer le gros délire; mais de mon point de vue tout se tient, dans la limite naturelle inhérente à la tendance SF du show bien sur.

Saison 6 : " réponses ", impossible de tout expliquer sans avoir une réponse de base : qu'est ce que l'île.

Ils ont fait le choix de parler des personnages, comme ils le voulaient au début, c'est un choix, on aime ou on aime pas. Les flash ici sont ceux d'un univers parrallèles à priori, mais pas du tt en vrai, la fin nous montre qu'il s'agit de l'au delà, et que cet au delà ils l'ont créé en commun parce que leur vie est centrée sur l'île, et que la communauté de l'île est la communauté qu'ils veulent rejoindre après leur mort.

C'est une façon d'appréhender la mort, de dire que les consciences rejoignent un monde créé par les pensée de ceux qui veulent y aller. Une forme de communion d'objectif, au final c'est une définition interessante du paradis : être là ou on veut être, et que tous ceux qui y seront veulent y être. Chacun son paradis personnel, et si il est partagé, les autres y sont les bienvenus " aimer, c'est regarder dans la même direction ". La vie des losties les aura amenés à regarder principalement l'île, c'est la trace de leur vivant la plus puissante qu'ils aient gardés en mémoire, ils communient à travers son souvenir, et les liens qui y sont nés.

Le temps n'y a pas d'importance, tous y sont ici et maintenant parce qu'un jour ils y seront tous. C'est une vision euclidienne du temps, comme dans un DVD : en chaque instant et lieu du DVD, l'infinité d'instant et de lieu de l'histoire qu'il contient existe. Le passé le présent,le futur et l'espace contracté en un point de l'espace temps, le "( 0,0;0,0;0,0;0,0 )".

Communément apellé Akashyik ( désolé pour l'orthographe ), on peut aussi le définir comme étant la Source. L'univers à son origine.

L'île contient-elle l'énergie du big bang? L'énergie ultime, qui meut l'univers? Ca expliquerait son aptitude au déplacement spatio-temporel ( d'un point de vue SF bien sur).


Sinon, pour donner une explication à tout cela, je dirais que l'île est un vaisseau extra-terrestre crashé, et la "source" d'ou vient cette lumière, serait l'entrée de la salle des machines ou se trouve un moteur à distorsion qui agit directement sur le tissu de l'univers.

Smokey? Dur à expliquer, mais quand on voit ce qu'il montre à Ekko ds la saison 2, on se dit qu'il à comme un accès aux données du passé, peut être que Smokey est un genre de fusion de l'âme du frère de Jacob et du champ Akashyik.

Si on va plus loin, on peut même dire qu'il ne peut prendre l'apparence que d'un mort, parce que les morts voient leurs "ames" ( contenus electromagnétique cérébral résiduel? ) retournent au champ Akashiyk?

Cohérent avec la scène de fin qui manifestement se déroule dans une structure en temps euclidien, et avec le fait que quoi qu'il ressorte vraiment du tunnel à l'assassinat du frère, ce n'est pas "réellement" le frère, puisqu'il est retrouvé et placé avec la mère pr devenir " Adam" de la grotte

Des réactions? Des question? Des insultes? :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 242 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO