Nous sommes le Mer Décembre 13, 2017 00:43


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 13:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Novembre 03, 2011 15:49
Messages: 1059
Je suis assez dubitatif sur la question des vampires psychiques, et des pervers narcissiques... C'est le grand truc du moment en psychologie euh, de salle d'attente, de comptoir, féminine grand public...

Ce qui me gène un peu (après lecture des 2 liens plus haut):

-on a l'impression que le monde s'est retrouvé envahi de sociopathes... Je veux bien, mais...

-le vampire ou pervers est décrit de façon assez surréaliste: il est froid calculateur, il anticipe les situations, cherche à détruire l'autre, n'a aucun sentiment, ect. L'idée qu'il soit lui aussi victime n'est jamais évoquée, ou à demi mots... Même si c'est un comportement inconscient, il est coupable, vampire, pervers, manipulateur. Sa vie psychique, on s'en fout, c'est un bourreau.

-les comportements décrits sont ceux du psychopathe, mais dire que son ex c'est un psychopathe, c'est un peu trop, pervers narcissique c'est mieux.

-La victime est à l'inverse totalement victime, passive, incapable de réagir... Mais là aussi, la question à se poser serait plutôt de comprendre comment on a pu se faire avoir par ce c*n que de savoir comment fonctionne ce Bourreau. Bref, on repousse le problème sur l'Autre, le vampire pervers, le méchant...

-Lepsychopathe vampire pervers est forcément un Homme, la victime une Femme...

En fait c'est de du pur grand n'imp, avec ce "concept" on peut décrire absolument toutes les situations, professionnelles, affectives, familiales... Sans aider personne en fait, ça ne mène nulle part, on repousse le problème sur l'Autre, on se remet jamais en cause... Si Jean Louis m'a largué, c'est que c'est un pervers narcissique, vampire psychique, voire un psychopathe. Si mon patron est sur mon dos, pareil, si mon gosse n'écoute pas aussi... Mais c'est surtout très utile pour expliquer à peu de frais pourquoi on a divorcé d'avec Jean Louis. Aucune remise en cause personnelle, c'est bien pratique.

Et pour revenir à la situation de départ, si on met de côté le ressenti de Amadis, on a :


Citation:
Il m'a dit qu'il pensait qu'il avait surement un "probleme", qu'il était pas tout net, limite incompétent niveau boulot, donc qu'il allait falloir qu'on gere beaucoup de notre coté, mais surtout: que "je l'intimide"..

Citation:
Durant la réunion, il a brillé par son manque d'expérience, s'est senti plusieurs fois agressé lorsque les techniciens lui posent de simples questions, parce qu'il ne savait pas quoi répondre.


Plus la première description du zozio... Moi je vois un mec paumé, pas bien, ou alors follement amoureux. Le problème, c'est que de l'autre côté, ça a été le dégout total dès la première rencontre :cry: Et le pauvre, plus il essaye, plus il s'enfonce...
Il lui est reproché quoi exactement? d'avoir tenté de créer un lien, alors qu'il t'es totalement antipathique. et que vous êtes appelés à bosser ensemble.

Il en devient presque attachant... Et le voilà classé psychopathe, et il va perdre son travail dans la foulée...

Dans cette histoire, plutôt que de chercher un méchant, toi ou lui, j'essayerais de comprendre pourquoi il t'est si antipathique, qu'est ce qui s'est passé pour en arriver là.
et surtout de lui en parler avant que la situation dégénère, à lui, ou à un supérieur, et crever l'abcès. point. Pour voir un collègue de boulot comme le Mal incarné, c'est que la situation a déjà bien dérivée :shock:

Bon en parler c'est fait et je trouve la position de ton collègue intéressante, "il va falloir gérer de votre côté", c'est à dire que c'est pas une affaire interpersonnelle entre toi et lui,, ça doit se gérer au niveau professionnel, pas au niveau émotionnel et que c'est à l'équipe de gérer ça...

D'autant que la situation que tu décris ressemble à du harcèlement, donc soit ça se gère par le haut, en limitant vos rencontres professionnelles... As tu pensé à porter plainte contre cette personne? En parler aux collègues féminines? des preuves (captures d'écran facebook?), des témoignages? Si ça se trouve ce type est connu, c'est peut être même un vrai psychopathe, va savoir... :D

_________________
Offending people is a necessary and healthy act.
Everyy time you say something that's offensive to another person, you just caused a discussion. You just forced them to have to think.
Louis C. K.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 16:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avril 14, 2006 22:34
Messages: 908
Localisation: Chez moi j'espere
Personnellement, je pars du principe suivant :

- lorsque l'on rembarre gentiment quelqu'un en lui faisant comprendre qu'on est pas intéressé, si la personne continue, quitte à en devenir lourd, il se peut, selon des cas extrêmes bien entendus, que cela en devienne dangereux!

Cette personne peut devenir vite obsédée par la future "victime", et il peut (s'il est vraiment secoué attention) en venir aux plans les plus infâmes et démoniaques qui soient !

Si on prend en compte la situation actuelle, c'est ce qu'il risque de se passer.

Le gars en question ne veut pas lâcher l'affaire, il en vient à mentir, quitte à devenir agressif. Il perd complètement possession de ses moyens, et en vient à dénigrer sa victime.

Il pourrait peut être même en venir à faire quelque chose de plus dangereux, de plus mal.

Je pense effectivement qu'avec plusieurs preuves récoltées, il faut porter plainte auprès du commissariat et en aviser la DRH afin qu'il n'y ai plus aucun rapport entre eux !

_________________
"Tout vient à point à qui sait attendre" de je sais plus qui


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 18:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mars 28, 2010 14:24
Messages: 376
Localisation: Matheysine
n'empêche qu'est ce qui peut pousser a trouver quelqu'un d'antipathique?. c'est quand même pas rien d'être "classer" comme ça. J'ai jamais eu cette impression encore.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 18:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avril 14, 2006 22:34
Messages: 908
Localisation: Chez moi j'espere
Oh?

Tu n'as jamais rencontré quelqu'un, au travail, chez des amis, dont la tête ne te revenait pas ?

La personne n'y est peut être pour rien, je pense que c'est une histoire d'hormones ^^

Après on aime pas, on aime pas pis c'est tout :lol:

Le problème vient juste du fait que ce monsieur s'entête à essayer de "draguer" bêtement sans succès, je pense qu'il y a un moment ou il faut lâcher prise !

Donne nous son adresse Amadis on va lui faire comprendre :lol:

_________________
"Tout vient à point à qui sait attendre" de je sais plus qui


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 05, 2013 21:33 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 25, 2008 13:27
Messages: 169
Bonsoir à tous,

Alors pour répondre à chacun:

- Véganne; non dans le milieu culturel, les achats de spectacles se font rare, crise oblige, donc on ne peut pas cracher sur une commande. Mais je précise que j'ai bien expliqué, et à mes collègues, et au concerné en réunion, que le boulot c'est le boulot, et que la collaboration se passera bien tant que le concerné n'essaiera pas de sortir du cadre du boulot.

- Machtiern: Ce n'est pas un collègue de boulot. Il est tout au plus un client pour une prestation, pas plus.
Qu'est ce qu'il fait qu'au premier abord il m'ai suscité une telle aversion: je ne sais pas, c'est bien le fond de mon post, et ce que j'aimerais comprendre.
Est ce que je ne lui reproche pas juste d'avoir tenté un truc? Entre tenter une approche, et devenir collant, m'appeler tous les jours pour des raisons bidons, passer de la colère (au téléphone) pour une action qui ne me concerne pas, au plan drague franchement dégoutant, laisser des messages sur les réseaux sociaux, sur les page d'un groupe avec qui je bosse, demandant ce que je fais encore à mon poste, en signant avec des insultes entre guillements (il signe "le lacheur", comme si nous l'avions à un moment insulté, ce qui n'est pas la cas).
Il se pointe en réunion, a passé sa semaine à m'appeler pour tout et n'importe quoi, puis en réunion il fait le malheureux : 'il faudrait que l'on soit ami si on veut travailler ensemble"... Et il y a tellement d'anecdotes comme ça.
Il appelle pour avoir des infos et me lache des mots doux avant que je raccroche!!
Le pauvre chéri, je vais songer à le plaindre! La méchante Amadis ne veut pas de lui...
Et ben non, il veut s'imposer dans ma vie, J'ai eu beau lui expliquer par mail, (donc par écrit) et de visu, gentillement, puis de manière un peu moins douce, il insiste.
Je ne sais plus qui me demandait si j'ai des preuves écrites: oui j'ai plusieurs échanges mail plus que directs avec lui, limpides.
Et encore un autre point auquel je tiens à répondre: vu que ce n'est pas mon collègue: il ne va pas perdre son boulot ) cause de mes réactions épidermiques. Il est son propre patron. Je risque plus que lui à m'énerver à ses provocations, car moi je suis employée, et actuellement, il est en position de client.

- Einridi: je ne suis pas convaincue qu'il ressemble à la description du pervers manipulateur narcissique.
Narcissique il l'est surement, mais il a jamais pu accéder à la première étape du comportement que tu décris.
Et du coup je rejoins Machtiern à ce sujet, je trouve que c'est un fourre tout le truc du vampire psychologique.
Je pense plutot que c'est un type qui est juste pas net. Il doit avoir un complexe de quelque chose, ou une frustration, et il me la fait payer.
Ce qui m'inspire ça, c'est que je n'arrive pas à savoir si il agit comme ça parce qu'il espere un truc de ma part, ou si c'est parce qu'il convoite mon boulot.

- Maetel: oui c'est un beau parleur, je ne pense pas qu'il passera à un quelconque acte. Meme niveau boulot il est de bonne volonté si tu veux, mais il ne convainc personne.
Je n'ai pas porté plainte contre lui. Il y a 2 ans, quand il a commencé son cinéma, j'y ai pensé, mais il s'est calmé après s'etre fait un peu remballer par un de mes collègues suite à une réunion (ou il lui a gentillement expliqué que je n'tais pas là pour me faire des mais, mais pour travailler, et que ses amis, on les choisit, donc qu'une eventuelle collaboration ne pouvait etre motivée que par le travail).
A l'époque la situation financière de ma boite était tendue, je risquais de perdre mon travail. J'étais peu confiante.
Il revient après deux ans à me laisser en paix, et à présent, meme si je suis pas sereine parce que je ne comprend pas son comportement, je sais qu'il ne pourra pas me décrédibiliser niveau du boulot. C'est très important pour moi.

Voilà j'epsère avoir répondu à tout le monde. Bonne soirée à vous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Août 06, 2013 10:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
Je ne parle pas de "pervers manipulateur narcissique", mais de manipulateur égocentrique. Ce qui n'est pas tout à fait la même chose, concernant le comportement de cette personne. :wink:

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Août 06, 2013 14:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Novembre 03, 2011 15:49
Messages: 1059
Je pense que pour te sortir de cette situation, déposer plainte est la solution. Tu n'as pas à subir ça, c'est du harcèlement, point. Le mec s'impose dans ta vie, alors que tu as été claire avec lui, maintenant c'est du domaine de la loi. Qu'il y ait poursuite ou pas, (rien n'oblige à continuer, tu peux retirer ta plainte par la suite...)ça permettra:

-Pour toi, de te détacher de cette situation, que tu n'as pas choisie, qui t'es imposée. rassemble les "preuves", mails, captures d'écran, témoins, et contacte un avocat, une assos, voire même appeler la police pour demander conseil. Tout ça, ça te permettra de te distancier cette situation, de t'en détacher, et voilà...

-pour lui, de réaliser qu'il a débordé, de devoir s'expliquer, devant un tiers... Et de d'arrêter l'escalade, on sait jamais où ça peut finir des histoires, comme ça. Et les flics sont très bons pour ce qui est de rappeler la Loi... Très très bons :D Après, de toute façon, qu'est ce qu'il risque? au pire, rien du tout, une amende, mais par contre, les deux heures qu'il va passer à s'expliquer avec Roger, Brigadier chef, il s'en souviendra. J'aimerais bien être là...

Le fait d'en parler au boulot, ça changera strictement rien, les gens vont prendre position, entre lui et toi, ça va te retomber dessus, en passant la balle, tu te protégera à tous les niveaux...

Et enfin, tu peux en parler à ton médecin aussi, ça peux t'aider, et accessoirement si tu as besoin de vacances, de prendre un petit arrêt pour "motifs psychologiques", histoire de charger la barque, et même, vu ce que tu racontes, je dirais que c'est justifié. Faut que tu te détache de cette histoire, faut lâcher prise :)

Bon courage ;)

_________________
Offending people is a necessary and healthy act.
Everyy time you say something that's offensive to another person, you just caused a discussion. You just forced them to have to think.
Louis C. K.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mer Août 07, 2013 06:48 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
Mmh. Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne solution, Machtiern... Porter plainte risque de radicaliser la situation et de mettre Amadis en situation difficile à son boulot, surtout si le gars pète les plombs et décide de retirer son offre d'acheter le spectacle !

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mer Août 07, 2013 06:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Sauf qu'à un moment, sa sécurité personnelle est quand même bien plus importante qu'une transaction financière.
Certes ce cas ne relève pas d'un crime ou d'un acte particulièrement odieux, mais les faits sont là, c'est comme demander à un employé de taire un harcèlement sexuel sous prétexte que le coupable est un ami.

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mer Août 07, 2013 14:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Novembre 30, 2006 16:55
Messages: 3197
Localisation: DEAUVILLE
Je suis assez d'accord avec toi Tapiok.

_________________
Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux c'est son gouvernement !

Saint-just.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 12, 2013 11:54 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 25, 2008 13:27
Messages: 169
Vous avez tous un peu raison.
Merci à tous pour vos conseils.

Je pense que je vais laisser passer ce fichu spectacle, rester le plus zen possible. Veganne a raison, si je radicalise la situation maintenant, je risque de perdre mon boulot.
Et si après cette date il continue, alors qu'il n'aura plus aucune "piste" pour m'importuner, là je sortirai les crocs, les preuves et tout le tralala.

Bon et sinon, si il y a d'autres témoignages sur ce genre d'énergumènes, que l'on perçoit à un instant T comme "le mal incarné", comme une mauvaise augure, alors allez y les gens.
Essayons de ne pas trop nous éloigner du sujet initial si vous voulez bien, qui était "est ce que cela vous est arrivé de ressentir une personne comme malfaisante au premier contact avec".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 12, 2013 15:04 
Hors ligne

Inscription: Jeu Avril 08, 2010 12:54
Messages: 829
Ma grand mère paternelle était malfaisante.
Elle nous détestait ma soeur et moi parce que tout simplement ont était des filles, les bâtardes de services.
Je me souviens elle m'a gardé une fois, j'étais assez petite mais pas trop puisque je me souviens.

Elle m'avait donné un paquet de bonbons et me disait que je devais les manger, et un gosse devant un paquet de bonbon faut pas lui répéter deux fois. Et tout en me voyant manger mes bonbons elle commença à me raconter l'histoire de sa mère ou sa tante (je sais plus) qui était morte parce qu'elle avait fait une occlusion intestinal parce qu'elle était constipé.

Ni une ni deux, dans la semaine qui a suivit j'ai été constipé à cause des bonbons que j'ai mangé (un gros paquet entier) et surement aussi à cause de ce qu'elle m'avait raconté. Et bien sur j'ai du le dire à ma mère je crois. Ma grand mère n'est plus jamais resté seule avec moi dans la même pièce.

Elle me faisait peur, et j'en rêvais la nuit même, dans sa maison y'avait toujours plein de fantômes dans les placards et des passages secrets etc... j'en rêve encore parfois alors qu'elle est décédé depuis quelques années déjà.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Août 13, 2013 07:16 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
Beuh, quelle horrible histoire, Yoko ! :(

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Août 13, 2013 09:18 
Hors ligne

Inscription: Dim Juin 19, 2011 10:42
Messages: 7
Bonjour je ne poste pas souvent mais cette histoire ma motivée .
Il y a quelques années j ai vécue une situation semblable, je prenais le bus j avais 17 ans et je rentrais un soir du boulot . L e bus fais sa tournée quand d un coup je me suis sentie envahi par un sentiment de terreur total ,la bus se stoppe un homme monte (grand 1m90 facile black les yeux injecter de sang ,comme si il n avait pas dormi depuis des semaines ) .

C est la que j ai sentie comme une vague glaciale me traverser j en avais la chair de poule ,puis au moment de choisir une place il tourne la tète et ne regarde que moi ,la sensation en a été multiplier ,tout mon corps m envoyait des messages de fuite URGENTE, comme si y avais un super prédateur devant moi et que je n étais qu une proie .

Mais le pire c que mon instinct de défense a pris le dessus ,alors moi aussi je l ai regarder et observer il est rester debout tout le trajet ,il tenait un grand sac de sport sur le dos (le sac me fessait encore plus peur ) .
La sensation de danger devenant incontrôlable j ai choisis la fuite en sortant du bus a l arrêt suivant ,c la qu il ma fait un sourire comme pour souligner que j avais bien fait ???

15 ans après je me souviens de tout comme si c était hier .

ps vraiment j ai fait de mon mieux pour les fautes mea culpa .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Août 13, 2013 15:03 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 25, 2008 13:27
Messages: 169
@Oki: c'est exactement ça: Une incontrolable frayeur, irraisonnée, et qu'on ne peut expliquer que par une sorte d'instinct.
Tu ne l'as jamais recroisé cet inconnu du bus?

@Yoko: ça fait froid dans le dos cette histoire de méchante grand mère.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Août 13, 2013 16:26 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
Oki : waouh, ça c'est de la réaction violente...!

Mais tu sais, si ça se trouve, le sourire du mec voulait juste dire "Ah zut, encore une que j'intimide... Mais faut pas, mademoiselle !" Parce qu'un black de près de deux mètres qui vient de faire la bringue ou de bosser non stop ou de réviser des cours toute une nuit, ça doit effectivement être intimidant...!

(pardon, je me rends bien compte que j'essaie d'excuser tout le monde... ça n'enlève rien à la force de ta réaction spontanée, comme à celle d'Amadis !)

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Août 13, 2013 16:47 
Hors ligne

Inscription: Dim Juin 19, 2011 10:42
Messages: 7
non je ne l ai jamais revue ,mais depuis ça j ai pue affronter des situations de danger réel (calibre sur le front) et m en sortir sans paniquée ,comme si se mec m avait montrer la peur ultime .

Veganne ,avec le recul je me dis la même chose et si je m étais trompée après tout ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mar Août 20, 2013 15:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 28, 2008 14:18
Messages: 8526
Localisation: Essonne
Amadis, investit dans un enregistreur numérique et enregistre toutes vos conversations. Ca peut toujours servir...


Oki, je pense au pauvre gars qui se tape une méchante conjonctivite ou a de gros soucis avec ses lentilles de contacts et qui, regardant bizarrement tout le monde puisqu'il souffait atrocement, a croisé ton regard et s'est demandé, de son côté, pourquoi tu "l'affrontais" comme ça. Ou alors, totalement défoncé et il te regardait "à travers".

Je plaisante bien entendu. Tu as osé soutenir son regard, et ça, ce n'est pas donné à tout le monde. Et s'il a sourit, c'est peut-être parce que tu l'as impressionné.


Sinon, j'avais un ex-collègue qui me faisait flipper également, mais pas dans le même genre. Lui, il était lourd de chez lourd (au propre comme au figuré), schlinguait littéralement à 10 kms (*) et me draguait comme un gros pervers, au point de se pointer dans mon bureau (j'avais 5 secondes pour ouvrir la fenêtre et aérer) et se tenir tout droit devant moi, comme les kékés de paranormal activity, sans bouger et en me fixant droit dans les yeux. Sans rien dire... Jusqu'au jour ou il m'a sortit "j'ai rêvé de toi la nuit dernière". Là, j'ai coupé court à la conversation... Mais je n'ai jamais sentit de danger comme dans vos divers cas.

(*) Coupe du monde de 1999. Il est resté 3 semaines avec le même tee-shirt de l'équipe de France. Vous savez, ceux qui font bien transpirer même sans bouger. 3 semaines sans le laver, bien entendu. Mêmes nos clients s'en plaignaient... Et je n'ose même pas imaginer l'état du slip porte bonheur...

_________________
Il n'y a que deux solutions : Soit j'ai raison, soit vous avez tort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Mer Août 21, 2013 12:15 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 13, 2006 20:21
Messages: 3006
Localisation: Centre Var
Bon, ya quand même des hommes qui n'ont pas tout compris au fonctionnement du langage corporel ! Ceci vaut pour Minia et pour Oki... :mrgreen:

Veganne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 14:43 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 26, 2013 13:22
Messages: 12
Bonjours les enfants.

Je vais essayer de donner mon point de vue qui n'engage cependant que moi et moi seul, libre a vous de filer ou de rester.

Bon, par ou commencer ( par le commencement abrutie de nadir...grrr).

Les démons ou esprit ou fantômes sont de sacré lascars quand il s’agit de décrire leur comportement (très différent du notre, ca va de soit).

ont peux rencontrer dans la vie de tous les jours un esprit (démon, fantôme, présence inconnue...ex), il peut venir vers nous et nous parler , parfois discuter de tout et de rien, bien sur la plupart du temps ont ne s'en rend compte que beaucoup plus tard, la plupart des esprits sont mauvais car un peu comme la haine qui existe entre bipèdes humaines( religion, ethnie , couleur des yeux…ex) , les esprit nous haïssent , pas tous je dit bien , mais la plupart pour des raisons évidentes , je vous laisse trouver , c'est pas difficile.

Parfois on rencontre une personne qui nous révulse au delà de ce que peut supporter le cœur humain, je ne dit pas toujours, mais il arrive parfois que ces personne la sont un ou des esprits (un seule personne peut incarner plusieurs ou se travestir, c'est récurrent chez les démons et esprits).

C’est apparitions peuvent s'expliquer et il ya trois cas possible et peut être beaucoup d'autres (la paranormal n'est pas une science exacte tout comme le overclooking en hardware)

1er cas: une personne mal intentionnée ( jalousie et autres co**erie humaines) vous a jeter un sort grâce a une préparation , sacrifice animal ou humain dans certain cas , ou incantation en langue ancienne.....trop long a expliquer…

2eme cas : vous avais provoqué l’apparition ou le passage depuis l’immatériel de cet esprit (exemple ; abattre un arbre, tuer un animal qui était habité par cet esprit....ex)
3 eme cas: vous avais une affinité avec l’immatériel (les gènes ou des ancêtres qui ont pratiqué la sorcellerie, magie noir, kabbale...ex)

Dans tout les cas possible , pas de panique , garder votre sang froid , si cet esprit pouvais vous faire du mal ,il n'aurais pas hésiter , en général cet esprit attend un moment opportun pour vous posséder ; énervement extrême, peur extrême ou la tète dans la lune ou Jupiter ( c'est plus loin ) distraction extrême , je voulez dire, parler lui mais attention, qu'il ne vous piège pas , ca reste un démon ( inferieur donc moins puissant mais quand bien même), il pourra même vous dire qui vous a jeter le sort, pourquoi vous allez me dire? parce que les démons inferieures ne choisissent généralement pas leur cible , c'est le seigneur démon qui dispache le boulot et les autres obéissent ou meurent , donc portent peu de sympathie a l'humain qui vous a jeter le sort, vous avez compris les enfants.

Souvent, quand ont converse avec un esprit, on ne se rappel plus de son visage ni de quoi ont a parler, je n’ai pas d’explication a ce phénomène mais je dirais que la différence d’âme et de physiologie fait que l’instant s’efface de la mémoire et il reste un flou comme un rêve ou un cauchemar de la veille, si vous voulez mon avis.

Petite histoire : mon oncle était un agriculteur enfin un ouvrier agricole plutôt, le matin, il se levait de bonheur pour allez au boulot (3 h00 du matin car il fallait parcourir une bonne dizaine de kilomètre jusqu’a la ferme ou le travail a lieu, attendant son collègue qui venait le chercher en camionnette chaque matin , il faisait nuit bien entendu, il n’y avais pas beaucoup de lumière, les lampadaires, c’est a paris et dans les grandes villes, et donc il voit un autre homme qui porte sa houe tout comme tonton et mon tonton tout naïve qu’il st pensait qu’il s’agissait d’un nouveau et lui demanda ; tu attend qu’ont vienne te chercher toi aussi ?
L’autre lui répondit évidement tout comme toi

Mon tonton na jamais pu voir le visage de cet individu, la lumière de la camionnette venait de pointer sur tonton et tonton se retourna pour voir et la chose avait disparue (un plaisantin a 3h00 du matin, il faut être motivé, en plus du froid de l’hiver).

Voila voila, si vous avez d’autres question ou d’autres remarques du genre : vous êtes fou arrêter de fumer la moquette, je suis toute oui pour leur répondre selon le degré d’intelligence et de sagesse de leur questions.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 14:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Beaucoup de discours assénés comme des vérités.
Ce serait possible de savoir d'où te viennent ces connaissances qui paraissent si indiscutables ?

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 14:54 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Octobre 04, 2007 22:09
Messages: 5481
Localisation: Genf
+1

Et merci de prendre note que tu ne t'adresses pas à des enfants, mais à des adultes...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 15:01 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 26, 2013 13:22
Messages: 12
Esprit tourmenté...

Une nuit le locataire se fait réveiller par une jeune femme qui frappe a sa porte …elle demande si elle peut passer la nuit chez lui parce que son copain l’a battue …l’homme remarque en effet des contusions et la laisse donc passer la nuit dans son appartement il lui donne une couverture et lui dit de dormir sur le divan …le lendemain la jeune femme n’est plus la et il retrouve la couverture pliée sur le canapé…le lendemain, la même chose se produit, mais cette fois s’il voit que la jeune femme est salement amochée… la même chose se produit les jours suivants, jusqu’à ce que, exaspéré et inquiet, l’homme raconte son histoire a la police qui lui montre des photo et qui lui demande d’identifier la jeune femme …il pointe une photo en disant aux policier que c’est cette femme …elle était décédée un an au paravent dans cet immeuble, battue à mort par son conjoint…


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 15:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 03, 2010 08:09
Messages: 4552
Localisation: Sud Ouest
Ce n'est pas sans me rappeler une vieille légende racontée au coin du feu les soirs de veillée.
'La faim des Kobolds' ça s'appelait.

_________________
Ce que j'écris, ça se lit au 1er degré, des fois au second. Faites votre choix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 15:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Novembre 30, 2006 16:55
Messages: 3197
Localisation: DEAUVILLE
J'ai du lire cette co**erie 150 fois sur des forums en mal de lecteurs.

La question qui t'es posée est: Quelle est la source de tes connaissances ?

_________________
Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux c'est son gouvernement !

Saint-just.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 15:07 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Octobre 04, 2007 22:09
Messages: 5481
Localisation: Genf
Nadir1979, sur ce forum il ne suffit pas d'asséner ses petites vérités d'un ton condescendant pour être pris au sérieux... Tu dois apporter un minimum de crédits, de sources et de preuves à ce que tu avances, sans quoi nous nous contenterons de considérer ça comme tes croyances personnelles, et comme rien d'autre.

Merci d'en prendre note...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 15:49 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 26, 2013 13:22
Messages: 12
The Black Eyed Kids


La terrifiante légende urbaine des enfants aux yeux noirs






Voici une légende urbaine qui nous vient des États-Unis, la légende des
Black Eyed Kids ( ou Black Eyed Childrens, que l’on peut traduire par «
Enfants aux Yeux d’Ébène » dans la langue de Molière).

Tranquillement assis chez vous, vous entendez quelqu’un frapper à la
porte. Les coups sont réguliers, légers et se répètent inlassablement.
Comme la plupart des gens, vous vous dirigez vers la porte pour y
répondre. Vous tombez alors nez à nez avec deux jeunes enfants d’une
dizaine d’années. Dans un premier temps, leur style vestimentaire vous
semble venir d’un autre âge, comme si leurs vêtements avaient été faits
à la main, comme dans le temps jadis. Le regard rivé sur le sol, l’un
des enfants vous demande alors la permission de rentrer, vous expliquant
d’une voie calme et sereine qu’ils sont perdus et voudraient téléphoner
à leur maman.

Subitement, un sentiment étrange s’empare de vous, une sensation de
mal-être vous envahit, inexplicable. C’est alors que les enfants
relèvent le regard et que votre sang se glace ; leurs yeux sont
totalement noirs, sans pupille ni iris, comme deux cavités creuses et
brillantes, d’une noirceur qu’aucun mot de peut décrire. Un sentiment de
panique incontrôlable vous assaille, vous êtes figé sur place, incapable
de détourner les yeux de leurs regards. Vous avez envie de hurler, mais
les sons s’étranglent dans votre gorge. Vous voulez fuir, courir,
prendre vos jambes à votre cou, mais votre corps ne répond pas, vous
êtes paralysé de terreur. L’enfant insiste, il sollicite votre
autorisation pour entrer chez vous. Sa voix se fait plus pesante, le ton
devient plus dur. Dans un réflexe propre à l’instinct de survie, vous
réussissez à vous départir de leurs regards et fermez précipitamment la
porte sans avoir pu dire un mot. Vous reprenez peu à peu vos esprits et,
par souci de sécurité ou par quelque curiosité, vous jetez un coup
d’oeil furtif au judas de la porte : les enfants ont disparu, votre
palier est désert. Votre chemin vient de croiser celui des Black Eyed Kids.



Black eyed Kids - Les enfants aux yeux noirs



Des témoignages relayant cette histoire ont été recensés dans tout le
pays, de la côte Ouest (Washington, Oregon) à la côte Est
(Massachusetts) ainsi que du Nord (Michigan) au Sud (Nouveau-Mexique).
On trouve également quelques témoignages venus d’Australie. Le récit est
toujours le même, des coups frappés à la porte de votre maison par deux
mystérieux enfants.

On trouve aussi des variantes, toujours avec un ou deux enfants, qui
vous demandent à être invités dans votre véhicule – dans ce cas là, ils
prétendent avoir oublié quelque chose chez eux et sollicite votre aide
pour y retourner. Mais dans un cas comme dans l’autre, les témoins se
rejoignent pour faire état du sentiment de terreur qui les a habités une
fois qu’ils ont croisé le regard des Black Eyed Kids. Une sensation de
danger imminent, de malaise, d’oppression intérieure si forte que vous
vous sentez totalement désarmé, comme vidé de votre essence.



QUI SONT LES BLACK EYED KIDS ?


L’origine exacte de cette légende reste un mystère, mais elle semble
trouver sa source à la fin des années 1990. Le premier témoignage de
cette expérience, transmis par Brian Bethel a été recueilli en 1998.
Depuis, on ne compte plus les anecdotes similaires qui fleurissent
régulièrement, de nos jours encore, sur le Net. Un livre à même été
publié sur le sujet : « Black Eyed Children » par David Weatherly,
chercheur et écrivain sur les phénomènes paranormaux.

Les similarités que l’on retrouve dans tous ces récits nous permettent
de dresser un portait assez complet des Black Eyed Children. Ce sont
généralement des enfants qui ont entre 8 et 15 ans qui apparaissent
toujours par paire. L’un d’eux sert généralement d’interlocuteur tandis
que l’autre semble plus vouloir établir un lien psychique avec vous, par
le biais du regard.

Leur regard est justement la caractéristique la plus marquante relatée
par les témoins : des yeux complètement noirs où l’on ne distingue ni
pupille, ni iris ni sclère (blanc de l’oeil). On pourrait croire à deux
orbites creuses s’il n’y avait pas cette brillance et cette « présence »
qui en émanent.

Autre particularité significative : il vous demande votre permission
pour entrer chez vous ou monter dans votre voiture, ils ont besoin de
votre consentement. Ce détail n’est pas sans nous rappeler une des lois
de la vampirologie, dans laquelle les vampires ont, eux aussi, besoin de
l’invitation d’une personne pour pouvoir entrer dans un lieu où ils ne
sont jamais allés.

Les Black Eyed Children semblent avoir une emprise psychique sur les
humains, étant capables, selon certains récits, de lire dans les pensées
ou d’anticiper la réaction ou les questions des personnes qu’ils «
visitent ».

Dernier élément d’identification, ces enfants ont un style vestimentaire
qui semblera venu d’un autre âge, un peu désuet. Il en va de même de
leur langage qui ne correspond pas au vocabulaire d’un enfant de leur âge.



Black eyed Children - Les enfants aux yeux ébènes



QUE LES BLACK EYED KIDS NOUS VEULENT-ILS ?


Il y a très peu de récits de personnes ayant invité un de ces enfants
dans son domicile ou dans sa voiture et des suites de cette invitation.
On notera toutefois le témoignage d’une mère de famille qui s’était
arrêtée faire le plein à une station-service. Ayant laissé son fils dans
la voiture le temps d’aller payer le pompiste, elle fut prise d’effroi
de voir un « enfant aux yeux aussi noirs que la mort » assis à l’arrière
du véhicule, à côté de son fils. Ce dernier avait invité l’Enfant aux
Yeux d’Ébène à entrer dans le véhicule en croyant se faire un copain de
jeux. Terrifiée, la mère extirpa son fils de la voiture pour aller se
réfugier, apeurée à l’extrême, dans le shop de la station. On apprend
que par la suite, son petit est tombé malade et que son pronostic vital
était engagé. Les médecins ne trouvaient aucune explication pour
justifier l’état de santé du jeune garçon et c’est à force de prières
des parents que le bambin aurait guéris, au fil du temps, sans que la
médecine ne puisse une nouvelle fois pouvoir donner de réponse
scientifique au phénomène.

Un deuxième témoignage relate les aventures d’un homme qui laissa deux
enfants entrer chez lui, prétextant s’être perdus et avoir besoin de
téléphoner. Ce n’est qu’une fois à l’intérieur que l’homme ressentit «
une peur inqualifiable et un sentiment de danger imminent en croisant le
regard d’un des Enfants ». L’enfant lui dit alors qu’ils étaient venus
le « chercher ». L’homme s’enfuit trouver refuge chez un voisin puis
tous deux revinrent inspecter la maison sans trouver aucune trace des
Enfants. L’homme n’en a plus jamais entendu parler, mais vit désormais
dans l’angoisse permanente de les voir revenir.


Qui sont les Black Eyed Children ? d’où viennent-ils ? que nous
veulent-ils ? Plusieurs théories ont été avancées : ils seraient tantôt
des démons – rapport avec leur besoin d’être invités à pouvoir entrer
chez les gens – tantôt des êtres venus d’une autre dimension pour
chercher des humains dans des buts obscurs. Certains avancent qu’ils
seraient l’évolution du genre humain qui chercherait à en apprendre sur
leurs origines.

À ce moment de l’Histoire, nous ne pouvons que spéculer. Spéculer sur
leur existence, leurs origines et leurs desseins. Mais une chose est
sûre ; après avoir lu ces lignes, vous ne pourrez vous empêcher d’avoir
une petite appréhension quand vous entendrez frapper à votre porte.





© Damien Durussel pour Dark-Stories.com - Jeudi 11 Juillet 2013
Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce
soit sans l'autorisation de l'auteur.

Sources :

http://pararational.com/
http://journalofthebizarre.blogspot.ca/
http://projectavalon.net/forum4/showthr ... d-Children
http://paranormal.about.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 15:59 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12761
Localisation: Genève
nadir1979 a écrit:
Petite histoire : mon oncle était un agriculteur enfin un ouvrier agricole plutôt, le matin, il se levait de bonheur pour allez au boulot (3 h00 du matin car il fallait parcourir une bonne dizaine de kilomètre jusqu’a la ferme ou le travail a lieu, ...


Cela fait plaisir de voir qu'il y a encore des travailleurs qui se lèvent tôt, avec une très grande joie d'aller travailler, je pense que c'était un chômeur de très longue durée qui venait de retrouver un job ?

Plus sérieusement, moi je te demanderai de faire un petit effort rédactionnel, merci d'avance.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 18:12 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14214
Nadir, tu comptes nous balancer toutes les légendes urbaines qui trainent ou tu as l'intention d'apporter des témoignage constructifs ?
nadir1979 a écrit:
© Damien Durussel pour Dark-Stories.com - Jeudi 11 Juillet 2013
Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce
soit sans l'autorisation de l'auteur.
Il n'y a pas un problème là ? :?

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le mal incarné
MessagePosté: Lun Août 26, 2013 21:40 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 26, 2013 13:22
Messages: 12
Bonsoir Mesdames , Mesdemoiselles et Messieurs.

Vous avez l'air bien aigrie, je ne voulais pas vous vexer ni vous paraitre condescendent, je donne juste mon avis sur un sujet qui m'est chère , libre à vous de me crucifier , me couler dans un mur ou me lapider, comment pouvez-vous exiger des sources de quelque chose d’irrationnel , d’immatériel et demander des preuves d'une science qui n'est considérer comme telle, sauf si vous voulez que je vous invoque une sorcière avec des poils sous les aisselles, je voulais des questions constructif mais non , que des critiques, comme d'habitude, et vous tous vous avez la preuve de ce que vous avancez....non , bon alors revenons aux questions que j’attends avec impatience et je m'excuse pour les fautes d'orthographe et de grammaires , merci de votre patience.

Bonne nuit les poussins.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO