Nous sommes le Lun Août 20, 2018 17:28


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La carte du futur de Scallion, qu'en pensez-vous ?
MessagePosté: Ven Septembre 30, 2005 18:06 
Hello


Avec la fonte anormale des glaces au pôle nord, cette carte devient plausible.

Voici le lien;

http://img277.imageshack.us/img277/3862/scallion1ev.jpg

Jean.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Septembre 30, 2005 19:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 18, 2005 12:20
Messages: 1614
Oui et ?
Tu la sors d'où la carte et pourquoi la question ?

Ah je viens de trouver :
http://www.crystalinks.com/gordon.html
Un chanelling


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Septembre 30, 2005 20:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Juillet 08, 2005 14:20
Messages: 198
Localisation: Belgique
Et c'est supposé être pour quelle date ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Septembre 30, 2005 23:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 28, 2005 03:07
Messages: 171
Localisation: Entre Hochalaga et Fort Coulonge
Si je me souviens bien, la populaire astrologue américaine Jean Dixon avait fait des prédictions similaires dans les années 1970. Elle a été suivie par d'autres astrologues et voyants moins connus dans ce genre de prédictions.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Septembre 30, 2005 23:20 
Hum... Il y a tellement de paramètres à considérer dans la fonte des pôles. L'augmentation de la température pourrait faire fondre les pôles? Évidemment, c'est certain. Par contre, est-ce que le niveau des mers devraient considérablement monté au point d'innonder de vastes étendues de terres à l'échelle quasi continentale? Il y a un facteur qu'il faut prendre en compte et qui est difficilement quantifiable, mais qui existe. Actuellement au pôle, les glaces qui y sont présentes sont là depuis des millinaires. Il peut neiger 1 cm à tous les 1000 ans. Les chutes de neige y sont très rares à cause du manque d'humidité et de températures douces. Pour avoir des précipitations, il ne faut pas du gros froid. Avec l'adoucissement des tempéarture, certes la glace aux pôles pourraient fondre, par contre, les précipitations augmenteraient par le fait même. Là où il neigeait rarement, pour ne pas dire jamais, la neige s'accumulerait sur le sol. Mais une question demeure : Quelle sera l'importance de ces précipitations et seront-ils suffisantes pour annuler ou contrecarrer l'effet de la fonte des glaces :?:


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 00:34 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12873
Localisation: Genève
Cela me semble pas trop réaliste. Surtout, que selon certaines études le réchauffement de la planète provoquerait...une ère glaciaire.

http://www.eduspace.esa.int/eduspace/Background/default.asp?document=243&language=fr#clima


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 01:12 
TIVES a écrit:
Hum... Il y a tellement de paramètres à considérer dans la fonte des pôles. L'augmentation de la température pourrait faire fondre les pôles? Évidemment, c'est certain. Par contre, est-ce que le niveau des mers devraient considérablement monté au point d'innonder de vastes étendues de terres à l'échelle quasi continentale? Il y a un facteur qu'il faut prendre en compte et qui est difficilement quantifiable, mais qui existe. Actuellement au pôle, les glaces qui y sont présentes sont là depuis des millinaires. Il peut neiger 1 cm à tous les 1000 ans. Les chutes de neige y sont très rares à cause du manque d'humidité et de températures douces. Pour avoir des précipitations, il ne faut pas du gros froid. Avec l'adoucissement des tempéarture, certes la glace aux pôles pourraient fondre, par contre, les précipitations augmenteraient par le fait même. Là où il neigeait rarement, pour ne pas dire jamais, la neige s'accumulerait sur le sol. Mais une question demeure : Quelle sera l'importance de ces précipitations et seront-ils suffisantes pour annuler ou contrecarrer l'effet de la fonte des glaces :?:



Hello

Cette semaine, a Radio-Canada, des scientifiques on montré deux photos satellites du pôle Nord, une des années 70 et une de cette année,
les glaces on fondu du tiers et ne se sont pas reformée.

Jeanp.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 06:23 
Citation:
Ses pouvoirs ont commencé après un accident dans les années 80 qui l'a laissé incapable de parler pendant plusieurs jours?


Il s"est bien rattrapé depuis! Malheureusement, il n'a pas attendu qu'on lui rebranche les fils dans le bon ordre...


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 07:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Août 08, 2003 02:19
Messages: 372
Localisation: Trois-Rivieres
Je n'ai aucun doute sur le fait que le niveau des océans va augmenter mais bon..Personellement je trouve la carte un peu exagèrée. :?

_________________
Le meilleur moyen de ne pas trouver de preuves est de ne pas en chercher.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 07:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 18, 2005 12:20
Messages: 1614
Selon des études que j'avais lu elle est exagérée. L'europe n'est pas sensé disparaitre. Le calcul et la carte sont facile à faire, on connait la quantité de glace et les courbes de niveaux des pays. Cela ne donne pas ça.
Par contre jamais entendu parler de votre débranché là. Je n'ai rien perdu on dirait. Et il fait du fric avec ses histoires ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 08:45 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10612
La même chose pour moi, les cartes que j'ai déjà vues, même dans les prévisions les plus pessimistes, étaient loin d'arriver à ce résultat suspect.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 10:14 
Hello.

À moins de la chute d'un météorite de grande taille qui déformerait les plaques tectoniques.

Jean.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 10:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 18, 2005 12:20
Messages: 1614
Alors bon si on va par là on va partout aussi !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 11:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 11, 2005 01:37
Messages: 2643
Localisation: Somewhere in the 21st century...
Citation:
Il y a tellement de paramètres à considérer dans la fonte des pôles. L'augmentation de la température pourrait faire fondre les pôles? Évidemment, c'est certain.

Faux. Depuis quelques années les glaces sur le pôle Sud s'épaississent énormément, conséquence de chutes de neiges plus élevées.

Tandis qu'au nord, ça fond...

Mais en tous cas l'élévation des océans est plutôt causée par la dilatation de ceux-ci sous l'effet de la chaleur que par la fonte des glaces.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 01, 2005 12:42 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10612
Oui, mais on ne peut occulter la fonte des glaciers et de l'Arctique, les photos satellites récentes, montrent explicitement l'étendue des dégâts. En trois décennies, ils se sont réduits comme une peau de chagrin.

Quand la glace fond, bien évidemment, elle devient de l'eau et cette eau fini dans les cours d'eau et de là dans la mer. On ne peut donc pas dire que la fonte des glaces n'aura pas un impact sur le niveau des mers.

Citation:
Fonte des glaces continentales

Le volume d'eau stocké dans les glaciers de montagne représente l'équivalent de 30 à 50 cm du niveau de la mer. Sa contribution à l'élévation a été de 1 à 4 cm au cours du siècle passé. Elle pourrait atteindre une dizaine de centimètres au cours du prochain siècle.

Fonte des glaces polaires

Le volume d'eau stocké dans les glaces polaires représente environ l'équivalent de 80 m du niveau de la mer. Son comportement face à l'effet de serre est l'un des plus controversés ; mais depuis les scénarios catastrophe avancés dans les années 80 et largement diffusés par la presse, les estimations sont régulièrement revues à la baisse.

La possibilité d'une désintégration de la calotte Antarctique de l'ouest, qui a alimenté cette polémique, n'est plus guère attendue avant plusieurs siècles. Il semble au contraire établi que la calotte glaciaire Antarctique ait tendance à s'engraisser. Elle est en effet généralement soumise été comme hiver à des températures largement négatives et un léger réchauffement de l'atmosphère ne permettrait pas de provoquer une fonte des glaces significative. Au contraire, un accroissement de la température provoquerait un accroissement de l'humidité entraînant des chutes de neige plus abondantes et donc un stockage d'eau au détriment des océans.

La calotte glaciaire du Groenland renferme quant à elle l'équivalent de 7 m d'eau à l'échelle des océans. Elle est beaucoup moins froide qu'en Antarctique, et malgré quelques facteurs stabilisants, devrait présenter une contribution positive à l'évolution du niveau des mers. Néanmoins, le bilan des contributions Antarctique-Groenland semble devoir être légèrement négatif.

Dilatation thermique (effet stérique)

L'échauffement de l'atmosphère se transmet à l'océan par divers processus physiques tels que le rayonnement, la conduction, la diffusion d'eau de précipitation ou de ruissellement. Un accroissement de 1°C de la température d'une colonne d'eau de mer à 15°C de 1000 m d'épaisseur entraînerait une augmentation de niveau de 16 cm. Mais l'échauffement homogène d'une telle couche d'eau n'est pas réaliste. La diffusion vers les couches profondes de l'échauffement de surface est un processus très complexe qui doit être intégré dans le cadre plus vaste de la circulation océanique à l'échelle de l'Océan mondial. Elle pourrait par exemple prendre la forme d'une moindre production d'eaux profondes froides d'origine circumpolaire.

La contribution de ce phénomène à l'élévation du niveau des mers au cours du siècle passé est estimée à 4 ±2 cm. Elle pourrait être d'une quinzaine de centimètres dans les 50 années à venir.

Mouvements de la croûte terrestre

Les mouvements du sol sont d'origine isostatique, tectonique ou anthropique. Ils sont évidents à l'échelle de plusieurs milliers d'années durant lesquelles les cycles de glaciation et déglaciation entraînent aux latitudes élevées, des mouvements verticaux dus à la charge des glaces accumulées, pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres. Encore aujourd'hui, le " rebond élastique " consécutif à la dernière déglaciation qui s'est terminée il y a 7000 ans se fait sentir de manière très sensible. Ainsi, dans le golfe de Bothnie, le niveau apparent de la mer baisse d'un mètre par siècle. L'analyse des niveaux moyens semble montrer un basculement autour d'un pivot passant par l'Écosse et le sud de la Scandinavie. La France subirait de ce fait une subsidence (1) qui serait le contrecoup de ce rebond élastique.

À une échelle plus locale, une étude du Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM) semble montrer que des comparaisons de nivellements faits à des époques différentes mettent en évidence des mouvements verticaux d'origine tectonique.

L'activité humaine peut également avoir localement une influence très importante. C'est le cas par exemple dans le Golfe du Mexique en raison de l'exploitation des champs pétroliers qui provoque une subsidence. Dans le delta du Mississippi, le problème est aggravé par l'exploitation des nappes aquifères et le compactage des sédiments du fleuve.

Ces mouvements de la croûte terrestre ne sont pas actuellement connus avec précision, mais la situation devrait notablement s'améliorer dans les années à venir grâce aux techniques spatiales. - Source : http://www.shom.fr/fr_page/fr_prod_lett ... re13_2.htm


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La carte du futur de Scallion, qu'en pensez-vous ?
MessagePosté: Mer Mars 30, 2011 07:09 
Hors ligne

Inscription: Jeu Juillet 16, 2009 18:40
Messages: 7
Pour moi c'est un enorme pipo.
Je dirais même que le catastrophisme général au sujet du réchauffement climatique est un énorme pipo. Et je rajouterais encore : quel réchauffement climatique?

Maintenant point par point : Cette carte est un énorme pipo car elle n'est absolument pas cohérente. Deja il faudrait je ne sais combien de mêtre d'élévation des océans pour arriver à ce résultat. Et encore plus flagrant, sur cette carte, on voit "apparaitre" des terres !!!! Ce qui voudrait dire que les océans sont monté de plusieurs dizaines, voir centaines de metres, ont recouvert des terres, mais qu'en parallele des terres ont poussé???? Ca manque un peu de sérieux je pense.

Concernant le réchauffement climatique, si il existe, de tous temps il y a eu des variations climatiques. La grosse différences, c'est qu'aujourd'hui on sait les mesurer et les enregistrer quasiment à l'échelle planetaire, mais c'est très récent !! En occident ça fait à peine une centaine d'année, et à l'échelle de la Terre ça fait encore moins que ça.
Mais on sait retrouver des indices de grandes variations climatiques dans les écrits historiques anciens. Tous les climatologues sérieux (c'est à dire pas ceux du GIEC) ont une chronologie relativement précise de l'évolution climatique depuis plusieurs centaines, voire milliers d'années. On date par exemple à l'époque de Louis XIV ce qu'on appelle "le petit age glaciaire", où pendant plusieurs dizaines d'années, il s'est mis à faire très froid. A l'opposé, on sait que plus tôt pendant le moyen age il faisait beaucoup plus chaud qu'aujourd'hui, entre 5 et 10° de plus en moyenne : Quand les vikings ont mis le pied au Groenland, ils l'ont appellé Groenland (pays vert, = green land, grün land) justement parce que c'etait un pays de prairie verdoyantes. Aujourd'hui c'est un pays totalement recouvert de neige. Egalement, à la même époque, on cultivait de la vigne au Danemark et jusque dans le nord de l'Angleterre. On appelle cette période l'optimum médiaval.

Donc si réchauffement climatique il y a en ce moment, et celà reste à prouver, on est encore bien en deça des temperatures élevés de cette époque. Et à cette époque, personne ne peut dire que c'est l'humain qui en était la cause. Je pense que le réel probleme posé par l'activité humaine ne se situe pas dans le réchauffement, mais plutot dans la polution de l'air qui devient vraiment toxique dans certaines grandes villes, ainsi que dans la polution de l'eau.
D'autre part, à l'échelle de ce qu'on a pu mesurer plus récemment, c'est à dire en gros depuis le début du siecle, il n'y a pas vraiment de corelation entre activité polluante et réchauffement. Entre 1900 et 1930, on a pu constaté d'abord une légere hausse des temperatures, puis un fort accroissement. Par contre, dès les années 30, on constate une diminution quasi-constante de ces temperatures au moins jusque dans le milieu des années 80, alors que c'est la période où l'activité industrielle mondiale a été la plus importante et la plus polluante ! Tout d'abord l'industrie de guerre (avec les pollutions engendrées par celle ci : quand une ville comme Dresde est totalement incendiée, ça pollue largement autant que 3 ans de traffic automobile à Paris), puis les 30 glorieuses, avec l'explosion industrielle notament américaine, avec leurs gros V8 de très grosse cylindrée. C'est seulement à partir du choc pétrolier de 1973 que l'on a commencé à chercher à économiser un peu plus les ressources, et dans les années 80/90 que l'on a commencé à se préoccuper réellement de la pollution. Et pourtant c'est justement à partir de cette période que l'on constate réellement une remontée des courbes de temperature. Donc bon, il y a quand même des choses qui ne tiennent pas du tout la route dans les rapports du GIEC. Surtout quand on connait les scandales qui ont éclaboussé cet organisme manipulateur. (ce que j'avance est totalement prouvé, vous pouvez chercher sur le net. Ils ont notament bidouillé des courbes de temperature pour notament faire disparaitre l'optimum médiéval afin de pouvoir affirmer que les temperatures actuelles sont sans précédent).

Et pour ceux qui pensent que les ours polaires vont disparaitre à cause du réchauffement, qu'ils se rassurent, si ils devaient disparaitre ce serait deja fait puisqu'à l'échelle de l'humanité il a deja fait bien plus chaud qu'aujourd'hui.



Et quand au futur, il y a un certain nombre de climatologues qui pensent que nous allons entrer dans une période de refroidissement. Et pour le moment, depuis deux ou trois ans, tout porte à le croire puisque les hivers sont de plus en plus froid. Apres, c'est sûr qu'il faut attendre d'avoir un peu plus de recul, comparer les temperatures à l'échelle mondiale, mais en tout cas une chose est sûr, le destin s'est bien moqué des partisans de la thèse du réchauffement climatique lors de la conférence de Copenhague, où il n'avais pas fait aussi froid depuis de nombreuses années !
Egalement en France, celà faisait des années que nous n'avions pas eu autant de neige que cette année. Peut etre l'année prochaine en aurons nous encore plus?



A lire : http://www.pcfbassin.fr/Fichiers%20PDF/Environnement/Climat%20-%20Hausse%20moderee%20des%20temperatures.pdf


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO