Nous sommes le Mar Novembre 24, 2020 05:09


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 180 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Mar Août 25, 2020 18:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 291
Localisation: Ça dépend
Merci de ton retour et de tes posts bientôt peut-être ?

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Jeu Septembre 03, 2020 11:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Image

Olympic National Park, dans le nord de l'État de Washington. 7 septembre 1997. John Devine, 73 ans, prévoit de faire une randonnée dans le parc depuis le mont Baldy, point culminant de la province du Manitoba au Canada.

Le sentier est long de 39 kilomètres. Malgré son âge, John Devine est un randonneur expérimenté. Il retrouve et campe avec un ami, Greg Balzer. Les deux se séparent, l'un pour une partie de chasse, l'autre pour une balade dans le parc. John Devine n'est jamais revu.

Au cours de la recherche, un hélicoptère de sauvetage Bell 205A-1 s'écrase, tuant trois personnes. Les conditions météorologiques se détériorent, rendant les chances de retrouver le randonneur vétéran très minces. Les amis et la famille déclarent que John ne voudrait pas mettre les gens en danger en son nom, et la recherche est annulée.

Le crash de l'hélicoptère de recherche est aussi mystérieux que la disparition de Devine. Avant le décollage, le pilote a fait signe indiquant qu'il allait attendre cinq minutes pour que les conditions s'améliorent avant de tenter le coup. Un instant plus tard, l'hélicoptère est parti verticalement sans avertissement et s'est écrasé sur le flanc de la montagne.

Le sergent Don Kelly, du bureau du shérif du comté de Clallam, qui a coordonné la recherche avec le service des parcs nationaux, a déclaré: "S'il se promenait là-haut, nous l'aurions déjà trouvé."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Jeu Septembre 03, 2020 20:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 291
Localisation: Ça dépend
Yes !!! merci de ton retour :lol: 8) magnifique photo

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Ven Septembre 04, 2020 12:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
pyj a écrit:
Yes !!! merci de ton retour :lol: 8) magnifique photo

C'est un plaisir 8) Merci de suivre ce topic.

--------------------------

Restons à Olympic National Park, dans le nord de l'État de Washington, pour une autre affaire de disparition mystérieuse.

Image

5 avril 2017. Jacob Gray, 22 ans, quitte Port Townsend seul sur son vélo tirant une remorque remplie de matériel de camping. Il prévoit de se rendre dans le parc national avant de se diriger vers l'Est. Mais il disparaît en se dirigeant vers l'Ouest, laissant son vélo et sa remorque sans protection dans un bois.

Dans ce cas, personne n'a signalé la disparition de Jacob, mais le vélo abandonné attire la curiosité des Rangers. Fait étrange, on trouve un arc et des flèches tirées dans le sol.

Des chercheurs volontaires fouillent la zone le 12 avril, près d'une semaine après la découverte du vélo. Ils trouvent des preuves que quelqu'un a troqué des chaussures de randonnée contre des chaussures de course, marché jusqu'au bord de la rivière, avant de glisser, laissant une marque sur la mousse d'un rocher. En aval, une trentaine de mètres environ, des signes montrent que quelqu'un est sorti de la rivière. Mais les traces s'arrêtent là.

Plus d'un an plus tard, le 10 août 2018, une équipe de biologistes trouvent par hasard les restes, les vêtements, l'équipement et le portefeuille de Jacob, près du sommet d'une crête au-dessus du lac Hoh, à 5300 pieds au-dessus du niveau de la mer, et à 24 km de l'endroit où il a laissé son vélo. Son corps n’a pas été retrouvé près d’une piste, mais sur une crête sans arbres et aurait pu être vu du ciel. L'identité de la dépouille est confirmée le 18 août par le bureau du médecin légiste du comté de King, selon le coroner adjoint du comté de Clallam.

Pourquoi Jacob Gray a-t-il planifié un trip vers l'Est, pour aller vers l'Ouest sans rien dire à personne ?

Pourquoi laisser son vélo à la vue de tous, avec la remorque et ses affaires sans protection ?

Pourquoi quatre flèches étaient-elles coincées dans le sol ?

Comment a-t-il parcouru 24 km sans but pour se retrouver à 5300 pieds au-dessus du niveau de la mer ?

Avait-il l'intention de se suicider ?...

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Septembre 06, 2020 08:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Avril 17, 2008 17:02
Messages: 729
Maïa, tes histoires font froid dans le dos, mais j'attend toujours avec impatience les suivantes ! :oops:
Y'a t'il des cas semblables dans nos forêts ? ( histoire de ne pas y mettre les pieds ! :D )

_________________
Je ne suis pas là pour polémiquer...ni pour personne d'autre d'ailleurs !
( Gustave Parking )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Septembre 06, 2020 17:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
lulul30 a écrit:
Maïa, tes histoires font froid dans le dos, mais j'attend toujours avec impatience les suivantes ! :oops:
Y'a t'il des cas semblables dans nos forêts ? ( histoire de ne pas y mettre les pieds ! :D )

Merci ! :wink:
Il y a bien des cas de disparitions mystérieuses en France, mais pas vraiment ciblées. Voir l'affaire criminelle des "Disparus de l'Isère" entre 1980 et 1996 (4 enfants disparus, 7 enfants retrouvés morts et un enfant rescapé). Ou le Triangle de la Burle entre le mont Mézenc, Le Puy-en-Velay, et le massif du Pilat, lieu de crashs aériens inexpliqués et de sphères lumineuses.

En 2013, un retraité en visite touristique en Corse disparaît en pleine ville d’Ajaccio, à quelques dizaines de mètres du car qui devait le ramener à l’hôtel avec son épouse.

La nuit de Noël 1972, à Cognac, la famille Méchinaud disparaît à bord d’une voiture alors qu’elle venait de réveillonner chez des amis à 5 kilomètres de chez eux. On a retrouvé les cadeaux des enfants au pied du sapin, la dinde et les huîtres dans le réfrigérateur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Lun Septembre 07, 2020 09:27 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 18, 2014 09:46
Messages: 44
Pour les Méchinaud, McSkyz a fait une vidéo dessus si le sujet intéresse quelqu'un.

Pour le reste, je pense que Lionel Camy s'en est occupé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Lun Septembre 07, 2020 12:30 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 15158
Maia87 a écrit:
Ou le Triangle de la Burle entre le mont Mézenc, Le Puy-en-Velay, et le massif du Pilat, lieu de crashs aériens inexpliqués et de sphères lumineuses.
Inexpliqué, inexpliqué... Le lieu est célèbre pour ses vents violents pouvant survenir à l'improviste. :wink:

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Lun Septembre 07, 2020 16:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1666
Je suis cévenol, j'ai des amis randonneurs et à part le truc que j'ai vu un jour et que j'ai déjà raconté (un ovni qui avait l'air de passer à basse altitude sans bruit mais j'étais avec des amis dans une voiture à discuter et à écouter de la musique HR à 40km d'une base aérienne navale) je n'ai jamais entendu parlé d'un truc bizarre dans le coin.
Alors oui, il y a eu des crashs, et on va dire que c'est pour cette raison que je ne prends plus l'avion (vol avec grand vent entre Montpellier et Nantes). Mais je ne vois pas pourquoi il y aurait des ET par là-bas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Lun Septembre 07, 2020 19:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 291
Localisation: Ça dépend
Maia87 a écrit:
Autre cas intéressant, une famille entière disparue dans l'Oklahoma en octobre 2009.


C'est clairement troublant

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Mar Septembre 08, 2020 07:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Arkayn a écrit:
Maia87 a écrit:
Ou le Triangle de la Burle entre le mont Mézenc, Le Puy-en-Velay, et le massif du Pilat, lieu de crashs aériens inexpliqués et de sphères lumineuses.
Inexpliqué, inexpliqué... Le lieu est célèbre pour ses vents violents pouvant survenir à l'improviste. :wink:
Cela n'explique pas les perturbations électromagnétiques qui brouillent les commandes, autant pour les appareils militaires que civils. Ni les "crash de rien", ces phénomènes où des témoins observent un avion en difficulté, une traînée de fumée noire suivi d'une explosion, sans pourtant qu'aucun appareil ne soit retrouvé écrasé ou porté disparu.

Mais c'est un autre sujet, un sujet totalement différent. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Jeu Septembre 10, 2020 07:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Badger Creek Wilderness est une zone sauvage de 113,9 km² située dans l'Oregon, à l’est du mont Hood au sein de la chaîne des Cascades.

Image

23 novembre 1991. Corey Fay, 17 ans, accepte de chasser l'élan avec des amis de son père dans la région à l'ouest de Tygh Valley (comté de Wasco). Le père de Corey, propriétaire d'une boîte d'investissement de voitures de collection, décide de ne pas les accompagner.

Corey est un jeune chasseur relativement expérimenté, il sait quoi faire en cas d'urgence dans la nature. Il est également bien équipé avec une boussole, une couverture solaire d'urgence, de la nourriture, un fusil, et un sac à dos. Le groupe arrive sur place et se sépare vers 18h30. La consigne est de se retrouver à la voiture au bout d'une heure. Il est normalement inhabituel de tirer l'élan aussi tard. Dans de nombreux États américains, la chasse au crépuscule est interdite.

L'air est froid, humide, et la chasse ne se déroule pas comme prévu. Si la région est bien connue pour la présence de cervidés, inexplicablement, les chasseurs n'en croisent pas ce soir-là. Quand ils reviennent à leur véhicule, ils constatent qu'il manque une personne : le jeune Corey Fay a disparu dans le silence de la nuit.

Le bureau du shérif du comté de Wasco met sur pied une vaste opération de recherches. C'est une course contre la montre car l'hiver est proche. 250 personnes, des hélicoptères, des cavaliers, des randonneurs et des chiens de la Rocky Mountain Search and Rescue basé à Salt Lake City vont chercher le jeune homme de 17 ans. Mais ce dernier reste introuvable.

Près d'un an plus tard, en septembre 1992, deux chasseurs font la découverte du sac à dos et du fusil de Corey Fay à environ 16km du lieu de sa disparition. Après une recherche plus approfondie, le blouson de Corey est ensuite découvert plus loin et plus haut, sur une crête difficile d'accès. Toujours en montée, on découvre des fragments d'os, de cage thoracique et de dents. Fait important et le plus surprenant, aucun pantalon, bottes ou chaussettes n'a jamais été trouvé. Aucune cause de décès n'est à déterminer et il n'y a pas non plus d'explication sur la façon dont la victime est arrivée là-haut. Le mystère de la mort de Corey Fay demeure...

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Jeu Septembre 10, 2020 19:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 291
Localisation: Ça dépend
Oui, quand même encore un mystère qui finit en l'air... il y a sûrement au moins une explication mais laquelle ?

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Sam Septembre 12, 2020 09:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Reid Lakes, dans le Grand Nord canadien, se trouve sur le versant sud des monts Selwyn, à environ 175 milles au nord de la ville capitale de Whitehorse.

Image

Bart Schleyer est un biologiste, grand amateur de plein air et chasseur qui travaille pour le projet de rétablissement de l'ours Grizzly dans le parc national de Yellowstone. Il est également l'un des plus grands experts au monde en matière de collier-radio et a passé des mois en Russie pour sauver les tigres de Sibérie en voie de disparition.

14 septembre 2004. Bart organise un trip solo dans la nature canadienne. Son dernier contact a lieu lorsqu'un hydravion affrété le laisse sur les berges de Reid Lakes, au beau milieu du Yukon sauvage. Lorsque l'appareil revient deux semaines plus tard, le biologiste expérimenté est introuvable. Etrange, car l'homme n'est pas un citadin et sait comment se débrouiller dans les régions les plus reculées. Il est bien équipé pour le voyage avec trois caisses en plastique «Action Packer», suffisamment de nourriture, de vêtements et du matériel de camping comme une tente et un bateau gonflable.

Image

Il est porté disparu le 30 septembre, et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) débute les recherches. On découvre que sa tente a été renversée, soit par le vent, soit par un animal, mais tout l'équipement (comme son sac à dos, un spray anti-ours, un couteau et une radio) est intact. On trouve également un bateau gonflable, un arc et des flèches appuyés contre un arbre, poste qu'un archer pourrait installer s'il essayait de chasser un Élan.

Le 3 octobre, les agents de conservation du Yukon et des volontaires civils reviennent sur place. Ils trouvent une casquette de base-ball, un pantalon de camouflage, un appareil photo, une partie d'un crâne et quelques ossements. Le reste du corps ou les vêtements de Schleyer n'ont jamais été retrouvés.

- Le pathologiste qui a examiné les restes de Schleyer n'a trouvé aucune perforation dans son crâne ni aucune indication de marques de dents ou de griffes.

- Presque tous ceux qui connaissaient Schleyer prétendent qu'il était tout simplement trop bon chasseur pour se laisser surprendre par un Grizzly.

- Il est encore plus difficile d'imaginer un ours le tuer et l'emporter sans laisser de traces de lutte ou de sang.

- Le contenant en plastique où se trouvait sa nourriture n'a pas été touché. Selon les experts en ours, si un Grizzly avait tué Schleyer, il est probable que ce même animal serait allé au camp étant donné la proximité et aurait même essayé d'ouvrir les conserves.

Qu'est-il arrivé à Bart Schleyer ?...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Septembre 27, 2020 15:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
La forêt nationale de San Bernardino est située dans le Sud de la Californie. Couvrant 3 334 km², elle s'étend dans les comtés de Riverside et San Bernardino, et gérée par le Service des forêts.

Image

Juillet 2004. David Gonzales, 9 ans, campe avec sa famille à Big Bear Lake. C'est un été chaud et sec. Un matin, le garçon demande à sa mère s'il peut avoir les clés de la voiture pour récupérer des biscuits. Le véhicule est à seulement 50 mètres. Sa mère le regarde alors qu'il marche vers le parking. Elle tourne le dos pendant une seconde...Le temps pour son fils de disparaître.

Les biscuits que David voulait se trouvent toujours là, dans le véhicule verrouillé. Le garçon n'y est donc jamais parvenu. Les équipes de secours du comté de San Bernardino parcourent les bois pendant neuf jours. Ils ne trouvent aucun signe de lutte. Qu'est-il arrivé ce matin, sur cette distance de 50 mètres ?

Presque un an plus tard, des randonneurs tombent sur les restes d'un enfant à environ 1km du campement. Les autorités attribuent la mort à une attaque de lion de montagne...mais comment un puma aurait-il pu attaquer silencieusement un garçon de 9 ans, en plein campement, pour le traîner sans laisser d'indices ?

La disparition de David Gonzales reste inexpliquée.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Jeu Octobre 22, 2020 11:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Chiricahua National Monument, dans l'Arizona, est un site naturel géré par le National Park Service. Il est notamment connu pour avoir abrité les Indiens Apaches, dont Cochise et Geronimo, face à l’armée américaine.

Image

13 janvier 1980. Paul Fugate, un Ranger de 41 ans, disparaît mystérieusement dans le parc. Il porte son uniforme vert et gris, y compris l'écusson officiel NPS Arrowhead sur sa manche supérieure et un badge de ranger doré épinglé sur sa poitrine. Est-il tombé sur une opération de trafic de drogue ou d'immigration illégale ? Bien que les équipes de recherche passent le site au peigne fin à plusieurs reprises, dans le dédales d'arbres et de rochers, elles ne trouvent aucun signe du ranger disparu. Aucun signe, aucun corps.

Le fonds de récompense monte rapidement à 20 000 dollars, puis 60,000. Mais 40 ans plus tard, la disparition de Paul Fugate reste un mystère...

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Jeu Octobre 22, 2020 18:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Novembre 01, 2005 21:03
Messages: 22
Localisation: Dijon
Merci pour ces histoires :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Octobre 25, 2020 09:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Retour sur la disparition de Mitchell Dale Stehling, porté disparu le 9 juin 2013 à Mesa Verde (Colorado).

Son corps a été retrouvé le mois dernier, 17 septembre 2020.

Image

------------------------------

Le parc national de Mesa Verde est situé dans le sud-ouest du Colorado. Il couvre une superficie de 211 km². Il est célèbre pour abriter d'anciennes habitations troglodytiques construites par le peuple Amérindien Anasazi.

Un après-midi de juin 2013, Dale Stehling, 51 ans, visite le parc national avec sa femme et ses parents. Dale Stehling est un homme qui aime la Nature et les longues marches. La famille est enchantée par les vestiges Anasazi creusés dans les canyons et cavernes, lieu de fouilles archéologiques. À 16h30, il fait chaud, les températures dans le parc montent à 37°C, mais Stehling souhaite monter jusqu'à une structure célèbre nommée Spruce Tree House. Le sentier fait une boucle et n'est pas long. D'autres touristes font sa rencontre et échangent quelques mots avec lui. L'endroit est très fréquenté. Et pourtant, l'homme de 51 ans disparaît. Ne le voyant pas revenir, sa famille donne l'alerte.

Une randonneuse, Jodi Peterson, se trouve sur le sentier ce jour-là : « J'ai soudainement entendu une voix d'homme crier : "J'ai besoin d'aide !" J'ai répondu plusieurs fois, mais je n'ai obtenu aucune réponse. J'ai pensé à sortir du sentier pour regarder, mais je me suis dit que je deviendrais la victime n ° 2 si j'essayais de dévaler ces rebords et ces falaises. Mon téléphone portable n'avait aucun signal. J'ai redescendu le sentier aussi vite que possible pour trouver un responsable du parc. Le soulagement a envahi son visage alors qu'un autre membre du personnel a déclaré : "Nous avons aussi entendu un appel au secours dans cette zone hier." Ils ont rapidement commencé à planifier de guider chiens et chercheurs. J'ai quitté le poste de garde pour scruter le côté opposé du canyon où j'avais entendu l'appel. J'ai dit une prière silencieuse. »

Image

Une recherche intensive étalée sur deux semaines comprend à son apogée des pompiers, des rangers, deux équipes de chiens, une surveillance par hélicoptère et des alpinistes pour descendre le long des falaises. Sans succès. Dale Stehling avait un téléphone sur lui. Mais personne n'a pu obtenir de réponse aux appels et aux messages après sa disparition. Fait étrange, les enregistrements téléphoniques montrent qu'il a tenté d'accéder à sa messagerie vocale vers 19 heures la première nuit.

Au cours de l'année 2014, sa femme est retournée au parc trois reprises, pour trouver des réponses, pour trouver son mari, pour trouver le moindre indice, mais à chaque fois qu'elle revient, rien ne change.

* * * * * *

17 septembre 2020. Après 7 ans de mystère, un appel anonyme indique aux gardes forestiers du parc la découverte d'un corps. La source anonyme refuse de dévoiler le lieu exact, mais le bureau du coroner du comté de Montezuma trouve effectivement des restes humains grâce à quelques indications . C'est bien le cadavre de Dale Stehling, à 6km de l'endroit où il a été vu pour la dernière fois - zone pourtant déjà fouillée par les autorités. L'examen du corps n'a révélé aucune blessure, aucun acte criminel ni aucune attaque animale. Que s'est-il passé ce jour-là, dans le parc national de Mesa Verde, site fréquenté par des touristes et surveillé par des gardes ? Qui est cet indicateur anonyme ? La mort de Dale Stehling reste une énigme déroutante.

http://www.nationalparkstraveler.org/2020/09/remains-man-who-went-missing-mesa-verde-national-park-found
http://denver.cbslocal.com/2020/09/18/mitchell-dale-stehling-mesa-verde-national-park-human-remains-man-missing-2013/

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Octobre 25, 2020 14:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Les disparus du fleuve Colorado
Retour sur l'affaire Glen et Bessie Hyde

Image

Arizona, novembre 1928. Glen et Bessie Hyde sont des jeunes mariés qui tentent de descendre les rapides du fleuve Colorado à travers le Grand Canyon. Si le couple de trentenaires réussit, Bessie sera la première femme à accomplir cet exploit.

Image

Le mari, Glen Hyde, a une certaine expérience des rivières, ayant parcouru les rivières Salmon et Snake dans l'Idaho en 1926. En octobre 1928, ils se rendent à Green River, dans l'Utah, où Hyde a son propre bateau en bois. Le couple part à l'aventure. Officiellement, en lune de miel. Officieusement, Glen veut établir un nouveau record de vitesse dans le Grand Canyon, tout en plaçant sa femme Bessie dans le livre des records.

Image

Ils sont vus pour la dernière fois le dimanche 18 novembre 1928, lorsqu'ils naviguent en aval de la rivière Hermit Rapid. Le couple avait parcouru Bright Angel Trail hors du canyon pour se ravitailler quelques jours plus tôt. Sur la rive sud, ils approchent le photographe Emery Kolb dans son studio sur le bord du canyon, où ils sont photographiés avant de redescendre. Puis ils disparaissent dans la Nature.

Le 19 décembre, un avion de recherche repère leur bateau à la dérive, mais ils ne sont pas à bord. Le rafiot est entièrement intact, encore rempli de provisions, dont une caméra qui révèle que la dernière photo a été prise le 27 novembre. Aucune trace de Glen et Bessie n'a jamais été retrouvée. Ni dans le fleuve, ni sur les berges.

Le côté romanesque de l'histoire, associée à l'absence de toute preuve concluante sur le sort du couple, a donné naissance à un certain nombre de légendes et de rumeurs. En 1971, une femme âgée clamait haut et fort être Bessie Hyde, et qu'elle avait poignardé à mort son mari violent avant de s'échapper du canyon par elle-même. Mais elle n'avait aucun moyen de le prouver. En 1976, les restes d'un jeune homme au crâne perforé par une balle furent découverts sur la propriété du photographe Emery Kolb. Il fut l'une des dernières personnes à avoir vu le couple vivant. Mais l'examen des restes révéla qu'il s'agissait d'un meurtre récent, et pas celui de Glen Hyde disparu presque 50 ans plus tôt. En 2008, des enquêteurs ont déterminé que le squelette appartenait à un homme qui s'était suicidé à Shoshone Point dans le Grand Canyon en 1933.

Alors, qu'est-il arrivé à Glen et Bessie Hyde ?...Crime passionnel, accident, meurtre ? Ou pire encore ?...Plus de 90 ans après, alors que le vent s'engouffre en sifflant dans les gorges du Colorado, les guides du fleuve évoquent toujours leur étrange et cruel sort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Octobre 25, 2020 17:36 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 15158
Maia87 a écrit:
Mais l'examen des restes révéla qu'il s'agissait d'un meurtre récent, et pas celui de Glen Hyde disparu presque 50 ans plus tôt. En 2008, des enquêteurs ont déterminé que le squelette appartenait à un homme qui s'était suicidé à Shoshone Point dans le Grand Canyon en 1933.
Qu'est-ce que les enquêteurs appellent "récent" ? :shock:
Parce que à 5 ans près, il y aurait comme un cousinage dans les dates.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Octobre 25, 2020 21:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Arkayn a écrit:
Qu'est-ce que les enquêteurs appellent "récent" ? :shock: Parce que à 5 ans près, il y aurait comme un cousinage dans les dates.

Le mystérieux crâne a été retrouvé dans le hangar à bateau de Emery Kolb, un photographe vivant sur le bord de la rive sud du Grand Canyon. Il était perforé d'une balle de revolver.

Image

Image

En 1987, une émission de télévision a évaluée la possibilité que le squelette soit celui de Glen Hyde. Mais un médecin légiste formé à l'anthropologie, le Dr Walter Birkby, a déclaré avec insistance que le squelette n'était pas les restes du disparu sur la base d'une reconstruction des traits du visage.

En 2001, le bureau du shérif du comté de Cocnico (Arizona), et d'autres qui ont collaboré à l'enquête initiale sur le squelette comme l'auteur Brad Dimock, a conclu sans équivoque qu'il ne s'agissait pas de Glen Hyde.

Emery Kolb était-il un meurtrier ? Certains pensent qu'il a tué Glen et Bessie Hyde par jalousie. Cependant, les gens qui connaissaient personnellement Emery Kolb prétendent que c'est faux, et choqués du squelette dans son placard (littéralement !)

Autre théorie : celle d'un aventurier et poète de 20 ans, Everett Ruess, disparu sans laisser de traces non loin du fleuve Colorado et des territoires navajos de Monument Valley en 1934. L'âge de la victime, le lieu et la date correspondent. Le mystère demeure...

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Mar Octobre 27, 2020 07:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
La forêt nationale d'Ouachita est une forêt fédérale située dans l'ouest de l'Arkansas et l'est de l'Oklahoma.

Si le brouillard enveloppe souvent la région pendant l'hiver, le matin du 26 janvier 2001 est dégagé, promettant une belle journée de randonnée dans le parc. Dès que le soleil commence à réchauffer la forêt, les touristes s'en donnent à cœur joie, et les hôtels accueillent les familles et les couples à la recherche d'un week-end romantique dans l'Arkansas. « Nous ne sommes jamais appelés pour quoi que ce soit » déclare fièrement le Sheriff Mike Oglesby. « Les gens qui viennent ici ne sont pas du genre à avoir des ennuis ». Et pourtant...

Image

Gloria McDonald (68 ans), son mari Daniel, son beau-fils et sa belle-fille arrivent au Queen Wilhelmina Lodge, établissement touristique situé au calme dans le comté de Polk. Ce matin de janvier 2001, le Queen Wilhelmina Lodge est encore désert à l'exception de quelques clients. Les McDonald décident de faire une courte randonnée sur un sentier, dont le point principal est une magnifique vue sur la forêt nationale d'Ouachita. Le parcours est d'une difficulté modérée et dure une heure.

A mi-chemin, le groupe est ralenti par des troncs d'arbres et des débris causés par une récente tempête. Le terrain est accidenté. À son âge, Gloria n'est plus du genre baroudeuse et décide de rebrousser chemin. Elle redescend donc le sentier pour attendre le groupe au Lodge, où se trouve une cafétéria et une boutique de souvenirs. Elle porte un blouson jaune.

Une demi-heure plus tard, le reste de la famille redescend à l'établissement. Gloria est introuvable.

Image
Le Queen Wilhelmina Lodge, station touristique, en hiver.

Les agents spéciaux de la police de l'État de l'Arkansas, contactés par le personnel du parc et les adjoints du shérif du comté, débutent une recherche approfondie de la zone à l'aide de chiens et d'hélicoptères. En vain.

« (Gloria McDonald) a disparu sans laisser de trace en 30 minutes. Nous n'avons aucun mobile, aucune preuve d'aucune sorte. Nous n'avons rien » déclare l'agent spécial Hays McWhirter. « Les limiers ont suivi une odeur qui a conduit à une route pavée vers le Lodge, avant de la perdre. Il n'y a pas de suspects et nous ne savons pas ce qui lui est arrivé. » L'odeur indique que Gloria est peut-être montée dans un véhicule sur le parking - intentionnellement ou de force - mais aucune preuve ne soutient cette théorie.

Que s'est-il passé ce 26 janvier 2001 ? On évoque une chute mortelle, une attaque animale, une fugue en raison du comportement du mari. La police a même un doute sur le groupe : l'appareil photo de la famille montre bien des clichés de la balade, mais Gloria n'y apparaît pas.

«  J'aurais aimé avoir une photo de Gloria pour prouver qu'elle était avec nous », clame le beau-fils de la victime. « Ils n'arrêtent pas de me demander : "êtes-vous sûr qu'elle était avec vous ce jour-là ? êtes-vous sûr qu'elle était sur la montagne ?" (...) Elle n'est pas en train de faire la fête aux Bahamas. Si elle n'est pas morte, alors elle a été kidnappée pour être retenue quelque part ».

20 ans plus tard, le mystère demeure entier...

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Mer Octobre 28, 2020 10:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Avec leurs montagnes et leurs forêts gigantesques, Sequoia et & Kings Canyon National Park, sur le versant ouest de la Sierra Nevada, possèdent les paysages les plus magnifiques de Californie. Les deux parcs sont reliés et administrés depuis 1943.

Image

Juillet 1996. À 64 ans, Randy Morgenson est le Ranger le plus ancien et apprécié du Service. Un homme expérimenté, de presque 30 ans d’expérience dans les parcs américains, immunisé contre les dangers de la Nature, qui a appris l'alpinisme en Inde avec les guides sherpas et assisté le photographe Ansel Adams connu pour ses clichés de l'Ouest sauvage.

Randy Morgenson ne craint ni les loups, ni les ours, ni les tempêtes. Mais il redoute ce qu'il appelle « Swinus Americanus », le touriste américain idiot qui ne respecte rien et dont il doit ramasser les déchets. Randy déclare plusieurs fois à ses collègues : « Vous savez, après toutes ces années passées à être Ranger, je me demande si ça en vaut la peine... »

Image

Après avoir chargé son sac à dos, le robuste vétéran effectue une patrouille de routine dans le parc. Confiant, il laisse derrière lui son revolver .357 magnum au poste de garde. La journée s'annonce calme, chaude et magnifique. Mais Randy Morgenson ne sera plus jamais revu vivant.

5 ans plus tard. Un travailleur trouve des indices près d'un ruisseau dans une gorge dans le drainage de Window Peak, sous les bassins d'une cascade. La zone a déjà été fouillée par les équipes de recherche. Mais, cette fois, on découvre une chemise en lambeaux avec l'insigne de Morgenson. Puis un sac à dos et une botte, avec un os de jambe à l'intérieur. Le reste du corps est introuvable.

Ce qui est arrivé à Randy Morgenson, Ranger et alpiniste chevronné, reste un mystère total...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Ven Octobre 30, 2020 09:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Ce topic a largement dépassé les 100 000 lectures. Merci ! Cultivez un esprit ouvert :wink:

Image

- Yellowstone a été le premier parc national américain officiel, en 1872, suivi par les parcs de Sequoia et de Yosemite. Au nombre de 61, les parcs sont gérés par le National Park Service (NPS), une agence du département de l'Intérieur. Ils sont établis par décision du Congrès des États-Unis. Certains sont classés patrimoine mondial de l'UNESCO, comme le Grand Canyon et les Everglades.

- On estime le nombre de disparitions mystérieuses dans les parcs nord-américains à plus d'un millier depuis 1916. La plupart sont des affaires judiciaires non élucidées et faisant l'objet d'un classement sans suite (Cold Cases pour la Police criminelle). Le scénario est généralement le même : la victime pénètre dans une forêt nationale, seule ou parfois en groupe, sur un sentier très fréquenté par les promeneurs, et se volatilise en un éclair. Aucune trace de sang, aucune odeur, aucune piste.

- Le dossier le plus célèbre est celui de Dennis Martin, disparu à Great Smoky Mountains en 1969. La mobilisation pour trouver le garçon de 6 ans a été très importante, impliquant la Garde Nationale et les Forces Spéciales (bérets verts). Au cours de l'enquête, l'agent du FBI James Rike se suicide. Dennis Martin n'a jamais été retrouvé.

Image

- Ce ne sont pas seulement des randonneurs ou des enfants qui disparaissent, mais des gens de tous milieux, de tous âges et de toutes professions. En 1980, le Ranger Paul Fugate se volatilise en Arizona. En 1988, le vétéran de l'US Army et pompier volontaire Randy Spring disparaît en Californie. En 1996, le Ranger Randy Morgenson n'a jamais été revu vivant. En 2005, le Ranger Jeff Christensen est retrouvé mort lors d'une patrouille dans les Montagnes Rocheuses...

- Les secours sont contactés très rapidement et mettent en place des recherches durant généralement 3 semaines à 4 semaines. Le plus souvent, gardes-forestiers et policiers, avions et hélicoptères, pompiers et militaires, scouts et chasseurs, reviennent bredouilles. La victime reste introuvable.

- Pour les autorités, on parle d'accidents, de suicides, de fugues, voir de meurtres. Mais le profil des agresseurs est totalement flou, tant les preuves sont minces. Les rumeurs les plus folles évoquent des failles spatio-temporelles, des OVNI, ou de "démons" du folklore Amérindien.

- En 1997, la série The X-Files a consacré un épisode au phénomène des disparitions mystérieuses, dans lequel des créatures capables de se camoufler traquent les humains dans la Forêt nationale d'Apalachicola, Floride ("Detour", Saison 5).

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Ven Octobre 30, 2020 10:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1666
Je crois que la créature, c'est le wendigo.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Sam Octobre 31, 2020 17:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
alekine a écrit:
Je crois que la créature, c'est le wendigo.

Ou autre chose...

-----------------------

La Sierra Nevada est un massif montagneux qui s'étend sur plus de 700km, dans l'Est de la Californie. Il comprend le mont Whitney, haut de 4420m, plus haut sommet des États-Unis en dehors de l'Alaska.

Image

Juin 1987. Theresa Bier, 16 ans, et son compagnon, Russell Welch, se dirigent à bord d'une Chevrolet Monte Carlo vers Shuteye Peak, au nord-est de Bass Lake (comté de Madera). Leur objectif est de trouver la créature légendaire connue sous le nom de « Sasquatch » ou « Bigfoot ».

Russell Welch, un minéralogiste de 43 ans au moment des faits, est persuadé que ces cryptides existent. Il prétend même avoir eu plusieurs contacts dans la région par le passé. Theresa Bier est fascinée par ces histoires. Avec ses sentiers escarpés et ses lacs, ses ours et ses lions des montagnes, la Sierra Nevada est une zone très sauvage. Le couple s'enfonce dans la forêt profonde...

Au bout de quelques jours, Welch est le seul à en revenir vivant.

Image

Russell Welch prétend d'abord à la police que Theresa a fait une fugue, avant de changer de version : l'adolescente a été kidnappée par des êtres mystérieux.

Le détective Douglas Stokes, qui a enquêté sur l'affaire, écrit dans son rapport : « [le suspect] prétend que le Bigfoot n'est la seule espèce ou race étrange à peupler ces forêts. Il existerait d'autres êtres, à l'apparence humaine, et d'une intelligence supérieure (...) En cherchant un Bigfoot, Theresa est tombée sur l'un de ces êtres, une belle jeune femme aux longs cheveux blonds, avant de disparaître avec elle. »

Image

« Welch m'a regardé continuellement droit dans les yeux et aucune émotion ne semblait indiquait qu'il planait ou qu'il me transmettait de fausses informations (...) Il a également déclaré que ces créatures humanoïdes ne blesseraient pas Theresa, mais que nous ne la reverrions jamais. Cette civilisation vivrait sous terre, et ceux qu'ils capturaient ne remontaient pas car ils s'y sentaient bien. »

« Welch a ensuite expliqué qu'il a bien cherché l'adolescente le premier jour, avant de constater que sa Chevrolet était bloquée dans un trou. Après avoir repris la route pour redescendre la vallée, en regardant dans le rétroviseur, il aurait vu un visage grimaçant et démoniaque sur la banquette du siège arrière. Pris d'une crise de panique, il fonça chez lui en hurlant que le Diable était à ses trousses. »

On imagine bien la police incrédule face à ces déclarations extraordinaires. Les enquêteurs soupçonnent une affaire de kidnapping et dépêche des agents sur place, sans succès. Une recherche approfondie de la zone ne révèle aucune trace de Theresa Bier.

« Le suspect a déclaré qu'il était inutile de l'accuser d'abus sexuel, qu'il n'avait rien à cacher, que Theresa était bien disposée à coucher avec lui, mais avoir des relations avec une ado de 16 ans n'était pas son genre ».

Bigfoot ou pas, Russell Welch est accusé d'enlèvement. Mais en septembre 1987, trois jours seulement avant son jugement, les autorités abandonnent les poursuites. Rien ne peut être prouvé contre lui fautes de preuves tangibles. Le procureur décide qu'il serait préférable de relâcher le suspect pour le moment, en attendant la découverte d'indices pour constituer un meilleur dossier d'accusation.

Mais 33 ans plus tard, Theresa Bier reste introuvable. Russell Welch est mort depuis, et aucune trace de l'adolescente n'a jamais été trouvée. La forêt profonde de la Sierra Nevada garde encore ses mystères...

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Novembre 08, 2020 11:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Le Mont Graham est situé dans la forêt nationale de Coronado, au Sud-Est de l'Arizona. C'est un symbole religieux ancien et traditionnel du peuple Indien Apache, un lieu sacré ancestral abritant des plantes médicinales.
Il abrite également un Observatoire international, division du Steward Observatory, la branche de recherche du département d'astronomie de l'université de l'Arizona.

Image

3 septembre 2015. Un groupe de randonnée établit un campement sur une route d'accès du Service des Forêts, à environ deux milles du lac Riggs, un réservoir situé près du sommet des montagnes Pinaleño. La région est isolée et sinueuse.

Mary Sloan, 53 ans, a tragiquement perdu son mari quelques mois plus tôt. Ce voyage est l'occasion pour elle de se changer les idées, d'oublier son malheur.

Ce soir-là, à 20h30, les randonneurs se souhaitent bonne nuit. Chacun va se coucher dans sa tente. Le lendemain matin, alors que le groupe se réveille et range le matériel pour une nouvelle journée de marche, Mary est introuvable. Son téléphone et son sac sont pourtant bien là. Mais il est apparu qu'elle n'a pas dormi dans sa tente...

Les recherches démarrent le jour-même. Des hélicoptères du Département de la sécurité publique de l'Arizona surveillent toute la zone. Le personnel de recherche et du sauvetage des comtés de Maricopa, Cochise et Pima poursuit les opérations au sol, dans les crevasses et les falaises, jusqu'au 8 septembre. Sans succès. Mary Sloan ne sera jamais retrouvée.

Que s'est-il passé cette nuit de septembre 2015 ? Un accident ? Un enlèvement ? La victime a-t-elle intentionnellement disparue après la mort de son mari ?...

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Sam Novembre 14, 2020 09:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Karen Sykes est une vraie amoureuse de la montagne. À 70 ans, elle est bien connue dans la communauté des randonneurs américains pour ses articles publiés dans la presse spécialisée, ses photographies et ses livres sur la survie. La septuagénaire tient également un blog intitulé "Karens Trails" centré sur les circuits d'activités de plein air.

Sur son blog, voici comment Karen se décrit : « J'en sais plus sur la randonnée que sur tout autre chose - du moins ici à Washington. J'y vais depuis 1980, tous les week-end de l'année, beau temps comme mauvais temps. Le vieillissement ne m'a pas arrêté (...) Mais ma vue n'est plus aussi nette qu'avant. Mon audition aussi. Peu importe ce que l'on fait dans la vie, le corps s'use, mais j'ai eu de la chance. J'ai toutes mes parties du corps, je n'ai ni courbatures ni douleurs, ni mal de dos, ni aux chevilles ou aux genoux. Je n'ai pas besoin de bâton de randonnée pour monter ou descendre une pente raide. Mon équilibre est encore bon. Je suis agile. »

Image

18 juin 2014. Mount Rainier National Park, dans l'État de Washington. Le volcan, actif, écrasant, domine une forêt ancienne et des glaciers qui alimentent six grandes rivières.
Karen fait une balade dans le parc avec son ami Bob Morthorst. Le couple s'arrête souvent pour photographier les fleurs sauvages et profiter du panorama magnifique en ce début d'été. Ils possèdent un équipement de survie moderne pour camper en cas d'urgence.
À force de monter, il finissent par atteindre les premières neiges à plus de 1000 mètres d'altitude. Si son partenaire s'arrête pour souffler, la septuagénaire décide de continuer un peu, le long du sentier. Au bout d'un moment, Bob Morthorst ne la voit pas redescendre et s'inquiète. Karen ne sera jamais revue vivante....

Greg Johnston, du quotidien Seattle Post-Intelligencer, a embauché Karen Sykes pour tenir une rubrique sur la randonnée, collaboration qui s'est renouvelée pendant 13 ans. « S'il y a quelqu'un qui s'y connaît, c'est bien elle », déclare-t-il. « C'est une vraie baroudeuse expérimentée. »

Après 3 jours de recherches intensives, le corps d'une femme est retrouvé dans une zone accidentée et reculée. Il s'agit de celui de Karen. A première vue, la septuagénaire est morte d'hypothermie, bien qu'elle porte des vêtements chauds, adéquats, et que les températures ne sont pas si froides que ça. L'autopsie découvre un trouble cardiaque, mais qui ne semble pas être à l'origine de la mort. En vérité, le mystère est total.

« Pour beaucoup de randonneurs, c’est une très grande perte », déclaré son employeur Greg Johnston. « Pendant des décennies, elle nous a montré le chemin, et maintenant elle est partie. »

Comment Karen Sykes, une randonneuse avec des dizaines d'années d'expérience en montagne, a-t-elle pu perdre la vie brutalement ? Pourquoi son corps a-t-il été découvert en dehors d'un sentier bien délimité ?

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Dim Novembre 15, 2020 17:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Décembre 27, 2011 11:21
Messages: 199
Localisation: Dans la crypte
Merci d'entretenir ce Topic Maia87! Je ne poste plus jamais sur le forum mais je ne manque jamais tes publications!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Disparitions de masse dans les parc nationaux US
MessagePosté: Sam Novembre 21, 2020 13:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 260
Lepisosteus a écrit:
Merci d'entretenir ce Topic Maia87! Je ne poste plus jamais sur le forum mais je ne manque jamais tes publications!
Merci Lepisosteus ! :wink:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 180 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO