Nous sommes le Jeu Avril 02, 2020 16:04


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 messages ] 

Pour vous, l'El Dorado, finalement c'est...
...cette Terra Preta, faut pas continuer de rêver 50%  50%  [ 10 ]
...un lieu formidable qui reste toujours à découvrir 50%  50%  [ 10 ]
Nombre total de votes : 20
Auteur Message
 Sujet du message: La Terra Preta
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 13:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
Bonjour à toutes et à tous

A première vue le titre du sujet ne vous fait pas penser au mythe de l'El Dorado, et pourtant c'est bien de celui-ci qu'il s'agit. L'idée de ce topic m'est venu aprés avoir regardé à l'instant sur Arte un documentaire sur l'histoire de ce fameux mythe, et parmi les enquètes archéologiques relatées les chercheurs ont découverts quelquechose d'exceptionnel, la "Terra Preta". Faisons un petit flash-back pour ceux qui ne connaissent pas.

Le mythe de l'El Dorado conté par le conquistador Francisco de Oreliano en 1541 perdait de sa crédiblité et tout le monde s'accordait pour dire que ce dernier avait menti pour bien passer devant la Cour d'Espagne. En effet, il décrivait outre une cité où l'or abondait toute une civilisation avançée et prospère. Une description qui posa problême aux chercheurs, car pour qu'une civilisation se crée il faut obligatoirement une agriculture intense et immense. Or, le sol jaune de l'Amazonie est connu pour sa pauvre fertilité, empêchant toute culture abondante de naître, en témoigne le scandaleux défrichement pour rien de la forêt amazonienne.
Une découverte allait tout chamboulé. Bill Woods, un archéologue, refit le trajet d'Oreliana en remontant le fleuve Tapajos. Il remarqua sur une rive affaisée deux couches différentes de terre, une jaune, celle du dessous, typique de l'amazonie, et une noire sur le dessus. Il débarqua et découvrit d'innombrables morceaux de poteries sur la surface de ce sol noir. Des fouilles eurent lieu immédiatement. Mis à part la presence de ces morceaux de poteries attestant d'un grand savoir faire, le plus troublant était cette terre. Aprés analyse effectuée par des biologistes, cet humus noir, appelé "Terra Preta", avait non seulement des propriétés de fertilité hallucinantes (880% en plus), mais le plus gros était que cette couche de terre n'était pas d'origine naturelle, mais de conception Humaine.

Jusqu'à maintenant elle demeure mystérieuse, car sa composition est tout simplement remarquable (dechets organiques, charbon de bois,...) et actuellement on n'a pas encore réussi à en fabriquer nous même. Les biologistes vont même jusqu'à dire qu'il s'agit d'une terre "vivante", capable de se regénérer d'elle même en peu de temps. Le doute est levé, l'Amazonie a abrité une civilisation riche et avançée. Le discours d'Oreliana reprenait alors tout son sens. La Terra Preta devient alors aujourd'hui un enjeu local majeur, les agriculteurs s'arrachent à prix d'or cette merveille de leurs ancêtres où tout pousse en toute condition, tout en se regénérant trés vite d'elle même. Aprés analyse du territoire, une autre découverte de taille s'imposa. Cette Terra Preta couvre 10% de toute l'Amazonie, soit une surface totale plus grande que la France. On peut dés lors imaginer l'étendue de la civilisation Indienne de jadis, qui n'a plus à rougir des Mayas et Incas et même des Egyptiens!
Maintenant certains pensent que l'El Dorado d'Oreliana est incarnée en fait par cette terre magique héritée.
Personnellement, je crois toujours à la cité et au lac où l'or abonde 8) . Mais il est vrai que cette découverte peut valoir tout l'or du monde, car on parle de l'exporter vers les pays pauvres... A chacun ses croyances :wink:

Baran, votre Chevalier

Quelques liens;

http://www.arte-tv.com/fr/connaissance- ... 94620.html

http://telecineobs.nouvelobs.com/ARTICLES/A279109.asp

http://www.loindevant.org/modules.php?n ... le&sid=198

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 14:07 
Merci pour ton post, Chevalier Baran.
Cela évoque pour moi un reportage que j'avais vu il y a bien longtemps sur une tribu d'Amérique du Nord qui utilisait des techniques similaires d'amendement du sol.
En tout cas, les liens que tu as postés sont à piocher avec plaisir et sans modération. 8)


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 14:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
En tout cas cette terre m'intrigue vraiment. Même avec nos techniques actuelles, nous sommes incapables d'en construire une identique. Tout y pousse en un temps génial, vous enlevez 20 cm de profondeur sur un terrain de celle-ci et 20 ans aprés elle revient regénérée!

Y'a pas à dire, les civilisations antiques sud-américaines réservent plein de surprises. Peut être même que c'est leur terre qui sauvera des pays de la famine :shock:

En tout cas, j'aime à penser que El Dorado n'est pas cette terre. Sait-on jamais... :wink:

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 16:28 
C'est certain que chaque mythe repose sur une vérité. Reste à savoir quelle portion occupe-t-elle dans ce mythe.

Je crois que l'Eldorado pourrait être possible, surtout que l'on fait régulièrement de nouvelles découvertes en Amérique du Sud (Temples, habitation, artefacts...)

Pour ce qui est de cette terre, ne serait-il pas plus sage de l'utiliser pour lutter contre la déforestation de l'Amazonie?


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 18:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
Je crois que c'est actuellement à l'étude Tives, ils en parlaient dans le documentaire. N'est-il pas beau de se dire que grâce à d'anciens peuples, la forêt amazonienne va peut être survivre? Et aussi que cela peut sauver des gens de la famine aujourd'hui?

Quelquepart, c'est un trésor :cry:

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 18:51 
Citation:
Et aussi que cela peut sauver des gens de la famine aujourd'hui?

Quelquepart, c'est un trésor :cry:
Un peu comme la morale de la fable Le laboureur et ses enfants.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 18:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
Sûrement, bien que je ne connaisse pas la fable. :lol:

:oops:

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 19:03 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
J'ai vu la semaine passée ce reportage sur l' Eldorado et la terra preta.

Cette " terre ", peut-être en réalité un organisme vivant est absolument extraordinaire, elle est peut-être, on pourrait presque dire sûrement, LA solution du futur, elle permet de faire pousser n'importe quoi quasi n'importe où règnent des conditions extrêmes d'aridité.

Un grand espoir pour un futur qui s'annonce plutôt dur et pour les peuples qui vivent dans des zones défavorisées. Cette terre est vraiment l'Eldorado.

Elle est à l'étude pour être reproduite artificiellement.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 19:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
Ah Dragon si tu as vu ce documentaire tu dois être aussi frappé que moi par cette découverte. C'est vrai qu'il s'agit là peut être de La découverte qui aidera l'Humanité. C'est pas des co***ries. :P

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 20:03 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
Oui, ce sont surtout les facultés de la terra preta qui sont impressionnantes. Comme quoi l'archéologie mène à tout, puisqu'à l'origine, il s'agit bien de recherches archéologiques, qui ont amenés à cette découverte. Enfin découverte pour nous, car cette terra preta est encore utilisée par des cultivateurs autochtones.

Encore une grande leçon de la nature, nous qui la détruisons, alors qu'elle peut nous donner tant de choses incroyables dans divers domaines, choses parfois perdues pour toujours.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Octobre 15, 2005 23:36 
Mais moi, j'espère que toute cette belle terre ne tombera pas dans de vils buts commerciaux et envoyée aux quatre coins de la planète pour que chaque petite madame ou petit monsieur puisse engraisser son petit jardin de fleurs, son parterre, et autres rocailles près de piscine creusée... Sinon, je vais me fâcher, là! :evil: Je vais sortir mes griffes de gros minet... :wink:


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Octobre 16, 2005 11:11 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
C'est déjà fait, des, disons horticulteurs locaux, ont commercialisés la terra preta pour la mettre dans les pots de fleurs.

Enfin apparemment, ils gèrent avec sagesse, ils prélèvent juste ce qu'ils peuvent et laissent ensuite la terra preta se régénérer, pendant ce temps ils exploitent ailleurs. De cette façon, ils ne détruisent pas leurs sources de revenus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Octobre 16, 2005 13:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
C'est vrai que la Terra Preta a cet avantage, vous en enlevez et elle réapparait. C'est vraiment une propriété époustouflante. Quand à sa commercialisation, je dis oui uniquement si c'est nous qui la construisons. On va bien finir par y arriver quand même. :x
Vendre pour faire pousser des plantes, ça n'est jamais un mal, ce n'est que bénéfique. Déboiser inutilement, ça c'est un mal. Et puis n'oublions pas qu'elle peut avoir un but humanitaire. :wink:

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Octobre 17, 2005 16:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Novembre 30, 2004 22:16
Messages: 2131
Localisation: Mons, Belgique
Mouais, c'est pas mal mais comme on dit "l'enfer est pavé de bonnes intentions".
Il ne faudrait pas que l'on déforeste encore plus l'Amazonie pour pouvoir se procurer encore plus de cette terre.
Imaginez, 10% de l'Amazonie en moins ( sans compter ce qui lui a déjà été enlevé ) c'est génial pour les problèmes de famines mais un peu moins pour toute la population mondiale qui se retrouve avec l'ablation de l'un de ses poumons...

Alors, cette terre est peut-être l'eldorado que tous cherchaient mais il faudrait faire attention à ce qu'elle ne devienne pas notre boîte de pandore...

_________________
Pas de bras, pas de chocolat !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Octobre 17, 2005 18:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 06, 2003 19:00
Messages: 562
Localisation: bretagne
Dans le même genre: Une autre culture sédentaire disparue du bassin amazonien...
http://impassesud.joueb.com/news/103.shtml

Là, il ne s'agit plus d'un "engrais" miracle, mais d'une mise en valeur des sols, dans une zone qu'actuellement, l'agronomie moderne juge impropre à la culture.

_________________
"Camouflage caca"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Octobre 17, 2005 19:10 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
La terra preta ne couvre pas le sol des forêts amazoniennes. La terre de ces forêts est d'après le documentaire en question dans le sujet de Chevalier Baran, très mauvaise pour la culture.

D'où le cercle vicieux, les agriculteurs défrichent pour cultiver, cette terre à un mauvais rendement et les pluies détruisent le terrain mis à nu en une période d’un à trois ans. Ils sont alors obligés de recommencer et cela sans cesse, on comprend très bien les soucis de ces agriculteurs, mis c'est un non-sens de pratiquer de la sorte.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Octobre 17, 2005 20:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
"La terra preta ne couvre pas le sol des forêts amazoniennes. La terre de ces forêts est d'après le documentaire en question dans le sujet de Chevalier Baran, très mauvaise pour la culture".

Euh Dragon je ne comprends pas là, il me semble que la découverte de la Tera Preta s'est faite en pleine forêt amazonienne, sur les bords du fleuve Tapajos. Et que c'est de cette analyse qu'ils ont vus qu'elle était fertile à 880% supérieure. J'ai peut être mal compris le passage...

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Octobre 17, 2005 22:20 
La Terra Preta ne couvre pas la totalité du sol amazonien, loin de là. Comme le montre la carte de répartition de la terra preta sur ton premier lien, on voit que cette terre est disséminée en petits parcelles le long des cours d'eau. « La Terra Preta apparaît par petites zones de 20 hectares en moyenne, mais on rapporte aussi l'existence de sites de 350 hectares » ( http://www.geo.uni-bayreuth.de/bodenkunde/terra_preta/ ).

On peut donc dire que le sol amazonien est majoritairement impropre à l'agriculture sans amendement. La grande fertilité dont tu parles n'existe que dans les zones de terra preta , c'est à dire là où une présence humaine deux fois millénaire a permis de modifier un sol déjà limoneux par adjonction de charbon de bois et de matières organiques.

Et là est tout le problème, il a fallu deux mille ans à l'homme pour « créer » cette terre noire qui n'existe pas en grandes quantités. Si cette terre est connue de la communauté archéologique depuis plus de cent vingt ans, l'intérêt des agronomes est beaucoup plus récent. Le sol qui a servi de base dans les zones de terra preta devait être géologiquement plus fertile avant l'arrivée de l'homme ( volcanisme, alluvions fluviaux, sédimentation ).

Lorsque celui-ci s'est installé, comme tu l'as dit toi-même, il a naturellement choisi ces endroits pour se sédentariser. Et pendant deux mille ans, il a brûlé du bois, déféqué, enterré ses morts, jeté les restes de ses repas par terre. Bref, il s'est comporté comme un vrai goret. Sauf qu'à l'époque il n'avait pas encore de vieilles carcasses de réfrigérateurs ou de mobylettes pour polluer son environnement. Il a donc pollué organique et utile, il a composté, sans doute sans en avoir conscience au début.

Ce n'est pas une raison pour tenter d'amender le sol de votre jardin en y parsemant des petits morceaux de votre belle-mère! Ou alors débrouillez-vous tout seuls avec les inspecteurs qui viendront vous poser des questions, je décline toute responsabilité. Je n'ai fait que traduire (et sans aucun doute trahir) un texte...


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 00:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
A vrai dire Phantom, cette Terra Preta couvrirait "seulement" (c'est énorme en fait) 10% du terrtoire amazonien. Soit un peu plus grand que la France. Il est vrai qu'on en trouve surtout le long de rivières par parcelles, mais c'est une découverte majeure. :wink:

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 02:05 
Citation:
A vrai dire Phantom, cette Terra Preta couvrirait "seulement" (c'est énorme en fait) 10% du terrtoire amazonien. Soit un peu plus grand que la France. Il est vrai qu'on en trouve surtout le long de rivières par parcelles, mais c'est une découverte majeure.
Même si c'est énorme, il n'en reste pas moins que ce n'est pas une ressource inépuisable. Je tenais seulement à préciser le post de DRAGON.

Tu as tout à fait raison, Chevalier Baran, de dire qu'il s'agit d'une découverte majeure. Et pas seulement pour l'Amazonie. Les pistes de recherche en agronomie doivent rester variées : Terra Preta, culture hors sol, génie génétique etc... Il ne faut pas que le génie génétique devienne la seule réponse. Mais c'est un autre débat.

Je poste ci-dessous le texte dont je me suis servi pour vaticiner :

« Histoire et origine des sols Terra Preta, et perspectives
Wolfgang Zech et Bruno Glaser
Résumé
La première description de sols Terra Preta remonte à Hartt (1871), connu à l'époque comme "terre cuite". Ce terme est fondé sur une suite de publications archéologiques indiquant qu'à cette date les céramiques étaient probablement les seuls vestiges de civilisations antiques. Aussi vieille que la recherche sur la Terra Preta est la question de son origine. Barbosa de Farias (1928) a émis l'hypothèse que les sites Terra Preta étaient déjà fertiles avant que ne s'y soit installée la population indigène. Ensuite, on a proposé une suite d'origines géologiques. Par exemple, volcanique (Hilbert, 1955), fluviale (Zimmermann, 1958; Franco, 1962) et sédimentaire (Hilbert1955). En 1949, Gourou a proposé la première hypothèse d'une origine humaine des sols Terra Preta. Depuis lors cette théorie a été favorisée par Ranzani (1962), Sombroek (1966), Hilbert (1968), Falesi (1972), Zech (1979, 1990), Forgeron (1980, 1999), Glaser (1999) et Bois (1999, 2000). Pendant les années 60 et 70, les sites Terra Preta ont été cartographiés sur tout le bassin de l'Amazone et les paramètres physiques et chimiques du sol ont été examinés dans l'optique d'une origine anthropogénique. Dans les années 80, on a pensé que Terra Preta était une sorte de « fumier de cuisine », qui a acquis sa fertilité spécifique, d'excréments, de déchets du ménage, de la chasse et de la pêche (Zech et d'autres., 1990). Cependant, les mécanismes détaillés, par lesquels l'humus Terra Preta a gagné sa stabilité et des propriétés spécifiques, étaient toujours soumis à spéculation. À la fin des années 90, les enquêtes au niveau moléculaire ont montré que Terra Preta recelait d'énormes quantités de résidus de charbon de bois, connu pour contenir d'importantes quantités de substances nutritives et pour persister dans l'environnement au cours des siècles. Des enquêtes futures devraient se concentrer sur l'identification des pratiques d'utilisation de la terre par la population pré colombienne et sur la mise en oeuvre de cette connaissance pour produire à nouveau des sites Terra Preta. » http://www.geo.uni-bayreuth.de/bodenkunde/terra_preta/Zech_abstract.html


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 07:52 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
En fait en passant par la terra preta, ce que je voulais souligner, c'était la destruction absolument inutile de la forêt amazonienne, dont d'après certains spécialistes du climat, les effets commencent à se faire sentir sur la planète. Le gouvernement brésilien par exemple, à d'ailleurs commencé à comprendre et tente d'inverser le processus ou du moins c'est l'impression qu'il veut donner.

Citation:
L'Amazonie représente à elle seule 1/3 des réserves tropicales de la planète et 60% de la surface totale de la forêt. Flore et faune tropicales se côtoient dans un milieu exceptionnel de diversité. La plus grande forêt du monde remplit également un rôle écologique très important. En effet, la pluie, après avoir été absorbée par le sol, s'évapore. Une certaine chaleur se dégage alors dans l'atmosphère. Or les tropiques reçoivent les deux tiers des précipitations mondiales. Proportionnellement, la chaleur dégagée est ainsi très importante. Les tropiques sont en effet la première source de redistribution de la chaleur sur Terre. Dans ce processus, les arbres contribuent au processus naturel en transformant le gaz carbonique en oxygène. - http://www.linternaute.com/nature-anima ... onie.shtml


L'exploitation de la forêt amazonienne est un acte politique associé a des manoeuvres commerciales. http://www.ac-rouen.fr/pedagogie/equipe ... amz.htm#14

Si cela continue, dans 50 à 100 ans, la forêt amazonienne sera devenue une savane aux conséquences néfastes pour la planète qui n'avait pas besoin de cela en plus.

Pour le Brésil notamment, il est bien évident que la forêt amazonienne fait partie de son territoire. Mais je me demande dans quelle mesure où cette forêt est d'un intérêt vital pour l'ensemble de la planète, le gouvernement brésilien avait le droit de la piller et de la détruire. C'est un patrimoine mondial, personne n'a le droit de le massacrer.

On classe bien des ruines sans intérêt vital pour la Terre comme patrimoine de l'humanité, pourquoi pas cette forêt "poumon de la planète ". Bien sûr, il est facile de classer un monument, mais la forêt amazonienne, il faut se frotter au gouvernement et aux exploitants des bois de la forêt, qui eux, n'ont aucun scrupule à la massacrer.

Presque 80% des forêts anciennes sur le globe ont déjà été détruites.
Environ 20% seulement des grandes forêts restent intactes.

Nous sommes tous responsables en achetant des produits en bois exotiques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 09:01 
Citation:
Nous sommes tous responsables en achetant des produits en bois exotiques.
Pour revenir au topic de Baran sur le rêve d'Eldorado, je ne suis pas sûr que nous ayons vraiment évolué depuis l'époque des conquistadores.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 10:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Février 02, 2004 15:34
Messages: 140
Localisation: Suisse (VD)
Le problème en Amérique du Sud est au départ la méconnaissance des indigènes de leur propres terres.

Les paysans des montagnes (Andes) ou ailleurs sont venus au bord de l'Amazonie pour y croiser des blancs (et leur argent) et en pensant que "s'il y a autant d'arbres et de plantes, c'est que la forêt doit être fertile".

Or ce n'est pas vraiment le cas pour la culture. D'ailleurs les indiens sont les premiers à se moquer de ceux qui tentent de faire de l'agriculture sur les sols de la forêt, qui sont des sols instables et que la pluie déplace très régulièrement, ce qui rend très difficile la culture.

Malheureusement, malgré les nombreux échecs, des paysans continuent à affluer en s'appropriant des parcelles de forêt (qu'ils ont souvent acheté aux autorités locales, alors que celles-ci ne les possèdent pas!).

Résultat des courses, la forêt est deffrichée en grande partie, pour des récoltes ridicules et finalement "l'eldorado" de ces paysans n'en est pas un, bien au contraire.

Voilà en gros ce que j'ai retenu des quelques bouquins que j'ai pu lire sur la région et ses peuples.

Dernièrement j'ai encore vu qu'au Brésil, la mode est au soja (je crois) et qu'ils s'approprient à nouveau des espaces énormes pour ces cultures, qui sont toujours aussi peu prolifiques.
Quoiqu'il en soit, cette Terra Preta n'est pas la même que celle qui recouvre le sol de la forêt amazonienne.

Mais je me demande bien qui a pu créé cette Terra Preta et surtout à quelle époque.
Encore un preuve que les civilisations antiques étaient bien plus évoluées que ce que l'on pense? Très probablement.
Ce qui est surprenant c'est que ces technologies ou plutôt connaissances semblent toujours être très naturelle. -> il y a donc une meilleure compréhension de notre environnement que nous à notre époque.

Mais alors pourquoi ces civilisations et ces connaissances ont-elles disparu?

_________________
Hallowed are the Ori


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 11:04 
dr.manu a écrit:
Mais je me demande bien qui a pu créé cette Terra Preta et surtout à quelle époque...
...Mais alors pourquoi ces civilisations et ces connaissances ont-elles disparu?
Le troisième lien (http://www.loindevant.org/modules.php?name=News&file=article&sid=198) qu'a posté Chevalier Baran en première page du topic donne une piste.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 11:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 06, 2003 19:00
Messages: 562
Localisation: bretagne
Citation:
Mais alors pourquoi ces civilisations et ces connaissances ont-elles disparu?


Les hispaniques, et le cortège de maladies qu'ils trimballaient avec eux.
Les villages du Rio Negro se sont dépeuplés dès le XVIème siècle, avec l'arrivé des hispaniques.
Même dynamique pour la civilisation agricole des mojos (à partir du XvIIIème siècle).

_________________
"Camouflage caca"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 11:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Février 02, 2004 15:34
Messages: 140
Localisation: Suisse (VD)
Oui c'est vrai, mais il semble tout de même que la dégénérescence de ces peuples d'Amérique du Sud ait commencé déjà avant.

Comment se fait-il qu'autant de grandes civilisations qui bénéficiaient souvent de connaissances hallucinantes ont pu disparaîte aussi régulièrement. Et je ne parle pas que des civilisations Américaines, mais bien évidemment également de l'Ancienne Egypte et de bien d'autres civilisation sur tous les continents.

Plus étonnant encore, à chaque disparition d'un peuple, il y a souvent bien des connaissances - pourtant particulièrement importante - qui disparaissent avec.

Cela dit, je reste persuadé que l'on a encore beaucoup à apprendre des Indiens d'Amazonie, ne serait-ce que pour la médecine.

_________________
Hallowed are the Ori


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 13:16 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
Les maladies importées par les Espagnols ont bien évidemment décimé ces peuples, mais également le fil de l'épée, la poudre à canon, ainsi que l'esclavage.

Quant à la forêt amazonienne, c'est maintenant alors qu'elle est massacrée, que l'on commence à se rendre compte tout ce qu'elle peut nous apporter, notamment dans la médecine au niveau de la médication et bien d'autres choses encore.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Octobre 18, 2005 20:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
Bien plus que l'épée, les maladies des Européens ont eu raison de tout un peuple formidable et répandu en Amazonie. Ce qui pour nous n'est qu'une simple grippe a pû être pour ces malheureux une épidémie incontrôlable car inconnue. Quand on ne connait pas on est plus vulnérable.

Quand à la Terra Preta, je ne souhaite pas bien sûr son extraction des sols de l'Amazonie, mais si elle se regénere d'elle même, cela offre des perspectives intéressantes, si seulement nous arrivions à la reconstituer intégralement.

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO