Nous sommes le Jeu Juin 27, 2019 07:30


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Une étrange brume fait disparaître un bataillon complet
MessagePosté: Mer Juin 05, 2019 07:12 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 07, 2003 12:00
Messages: 2740
Localisation: Sous-sol du FBI, Washington
L'un des cas les plus mystérieux de disparition s'est produit au cours de la Première Guerre mondiale. Cette énigme est d'autant plus étrange qu'elle concerne un bataillon entier de soldats .En effet, le bataillon du Royal Norfolk Regiment s'est évanoui en pleine campagne des Dardanelles en août 1915.

Dans son livre Disparitions mystérieuses paru en 1973, Patrice Gaston cite d'autres cas de groupes de militaires qui, apparemment, se sont évanouis en pleine guerre sans laisser la moindre trace.

Entre mars et décembre 1915, l'Angleterre et la France tentent de se rendre maîtresse des Dardanelles, point stratégique contrôlant les communications entre la Méditerranée et les ports russes de la mer Noire. Mais les armées de l'Empire ottoman, commandées par les Allemands, tiennent le corps expéditionnaire occidental en échec. Les pertes sont si importantes (46 000 morts) que les Alliés abandonnent finalement la partie en décembre 1915.

L'histoire de la disparition des Norfolk est connue par le récit des soldats du Commonwealth qui ont assisté à l'évènement. Le 21 août 1915, au cours de l'attaque de la presqu'île de Gallipoli, 22 soldats néo-zélandais d'une compagnie du génie voient le 4e régiment de Norfolk, qui compte 267 hommes, se porter au secours du corps d'armée ANZAC (Australia and New Zealand Army Corps) en train d'attaquer la cote 60, au sud de la baie de Suyla.

Alors qu'ils se trouvent dans le lit d'un cours d'eau asséché, les soldats du Norfolk entrent dans un étrange nuage. Au moment où tous les hommes ont disparu derrière le rideau de brume, le nuage s'élève doucement puis s'éloigne dans le ciel, contre le vent, et échappe bientôt aux regards des observateurs. Plus un seul soldat n'est alors visible dans la petite vallée, et la Turquie affirme n'avoir jamais capturé aucun soldat du régiment concerné.

Ce récit repose sur un témoignage fait 50 ans après les faits. Rédigé lors d'une rencontre commémorative des ANZAC par trois des soldats néo-zélandais, ce témoignage se présente sous forme d'un appel à déposer, destiné aux éventuelles personnes encore vivantes qui auraient assisté au phénomène.

Cependant, le témoignage comporte plusieurs contradictions :

Ainsi, le 4e Norfolk évoqué par les témoins n'est pas un régiment mais un bataillon. Celui-ci a d'ailleurs terminé la campagne des Dardanelles. En revanche, c'est le 5e Norfolk, autre bataillon du même régiment, qui a été effectivement porté disparu au cours d'une attaque. Cette dernière a eu lieu, non le 21 août comme le mentionne le document, mais le 12 d'après les archives militaires anglaises, et à 5 kilomètres de la position supposée des soldats néo-zélandais.

Par contre, il existe un autre document qui évoque un épisode similaire et écrit peu après la campagne. Cette fois-ci, on ne peut y relever aucune contradiction. Ce témoignage très frais paraît nettement plus fiable.

Rapport final de la commission des Dardanelles :

Le rapport effectué juste après la campagne « Final of the Dardanelles Commission » a été publié en 1917. Selon ce document, une « étrange brume » reflétant les rayons du soleil a recouvert la baie et la plaine de Suyla le 21 août 1915. Ce « nuage » peut sembler étrange mais c'est un phénomène météorologique courant dans la région. Le rapport cite également ce même jour l'attaque de la fameuse cote 60 par 3 000 hommes des ANZAC.

Il existe donc des similitudes entre le document officiel et le témoignage tardif des soldats néo-zélandais. Le témoignage semble mélanger deux évènements. Il est vrai que sur le Rapport Final, les deux faits sont relatés sur deux pages en face l'une de l'autre.

Cette disposition a-t-elle pu influencer les témoins ?

Il faut rajouter à cela que, du 5e Norfolk porté disparu, 122 cadavres membres de ce bataillon, ont été retrouvés dès le 23 septembre 1919. Il faut souligner également que 27 000 des 34 000 hommes tués, Anglais et ANZAC, n'ont jamais connu de sépulture. On peut donc supposer que les corps des 145 hommes manquants du 5e Norfolk gisaient sur un champ de bataille. La chaleur qui régnait en ce mois d'août 1915 dans la région constitue un facteur de putréfaction accéléré.

Enfin, rappelons que le rapport officiel parle d'une brume de très grande superficie et non d'un nuage de 250 mètres de long posé au sol, selon la description des témoins.

Tous ces éléments rendent douteux le témoignage des soldats néo-zélandais. Il n'en reste pas moins que certains auteurs accros de mystère continuent à voir dans cet événement tragique de la Première Guerre mondiale une énigme dans laquelle la participation des petits hommes verts est bien sûr au premier plan.



https://www.activiteparanormale.com/pag ... TZNZgYq2HE

_________________
"Le bonheur et la souffrance dépendent de votre esprit, de votre interprétation. Ils ne viennent pas d'autrui, ni de l'extérieur. Tous les bonheurs, toutes les souffrances ne dépendent que de vous, ils sont créés par votre esprit." Lama Zopa Rinpoche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une étrange brume fait disparaître un bataillon complet
MessagePosté: Mer Juin 05, 2019 08:51 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_Dardanelles

Aucune trace de disparition, et cette histoire à été débunkée, il suffit que je me rappelle par qui ce qui n'est pas gagné ... ;-)


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Une étrange brume fait disparaître un bataillon complet
MessagePosté: Mer Juin 05, 2019 09:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1508
Tu as le cercle zététiques qui en parles aussi http://www.zetetique.ldh.org/gallipoli.html et on en a parlé icihttp://www.paranormal-fr.net/forum/viewtopic.php?f=26&t=27663&p=465125&hilit=norfolk#p465125


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une étrange brume fait disparaître un bataillon complet
MessagePosté: Jeu Juin 06, 2019 14:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1508
Dans le même style connaissez vous l'affaire Mechinaud?
Cette affaire est une disparition étrange car on n'a aucun élément, ni piste.
Je vous mets la page Wikipédia :

"Les faits

Dans la nuit du 24 au 25 décembre 1972, la famille Méchinaud au complet passe le réveillon de Noël chez des amis à Cognac, rue de la Plante. Elle est composée de Jacques Méchinaud, le père, âgé de 31 ans, de sa femme Pierrette 29 ans, et de leurs deux enfants Éric, 7 ans, et Bruno, 4 ans.
Vers une heure du matin, la famille prend congé de ses hôtes et monte dans la Simca 1100 familiale (de couleur grenat). Les Méchinaud doivent en effet rentrer à leur domicile situé dans le village de Boutiers-Saint-Trojan, à moins de quatre kilomètres de là, sur l'autre rive de la Charente. Ils n'arriveront jamais à destination et plus personne ne les reverra jamais.

L'enquête

Une semaine plus tard, alertés par les parents de Jacques Méchinaud sans nouvelles de leur fils, les gendarmes investissent la maison familiale. Dans le réfrigérateur, ils trouvent une dinde avariée ainsi que des huîtres, également avariées. Sous le sapin de Noël traditionnellement décoré, trônent les cadeaux encore emballés des deux enfants. Sur la table du salon, un carnet de chèques. Aucun vêtement ou effet personnel de la famille ne manque1.
Après quelques semaines d'enquête, l'image de la famille sans histoire semble voler en éclats. Pierrette avait un amant depuis quelques mois (Maurice Blanchon, un voisin du village), et songeait à divorcer2. Selon le frère de Jacques Méchinaud et un de ses collègues de l'usine Saint-Gobain de Chateaubernard, Jacques Méchinaud l'aurait découvert depuis peu de temps3. Mais aucun élément de l'enquête ne permet de privilégier cette piste plus qu'une autre comme étant l'élément déclencheur de cette disparition.
Dans les mois et les années qui suivent la disparition de la famille, des fouilles de grande ampleur sont organisées autour de Cognac, puis dans une grande partie de la région. De même, le fleuve Charente sera dragué sur des kilomètres, mais aucune découverte notable ne permettra de faire avancer l'enquête.

Depuis, à plusieurs reprises, des nouvelles fouilles sont entreprises et le fleuve est inspecté, comme par exemple en 2011, 2012, 20134.
De plus, à chaque découverte de nouveaux ossements quelque part en Charente, des analyses sont effectuées dans l'espoir qu'elles mènent enfin à une découverte concrète dans cette affaire, toujours en vain à ce jour5,6.
Cette affaire des disparus de Boutiers est un cas absolument unique à ce jour dans les annales judiciaires françaises, puisque c'est la seule affaire en France où, après la disparition d'une famille entière, aucun des corps n'a jamais été retrouvé, ni la voiture, et où l'on ne dispose ni du moindre témoignage ou du moindre indice, ni de rien qui permettrait d'orienter l'enquête7.
Mauvaise rencontre nocturne ? Suicide collectif ? Assassinat de la famille par le père, avant que lui-même ne mette fin à ses jours ou ne s'enfuie ? Fuite précipitée de la famille à l'étranger pour y commencer une nouvelle vie ? Toutes ces pistes (et d'autres encore) ont été explorées par les gendarmes chargés de l'enquête, en vain8.
L'enquête, qui pourra profiter des nouvelles technologies mises en œuvre par la police technique et scientifique de la gendarmerie, reste ouverte sous le nom de code Bruneri 47, du nom des deux enfants du couple Méchinaud, Bruno et Eric9, et de l'âge de ces enfants au jour de la disparition de la famille (4 et 7 ans). Une boite de courriel a aussi été ouverte à ce nom, destinée au public, et aux personnes qui voudraient écrire aux enquêteurs pour éventuellement leur fournir de nouveaux témoignages ou de nouvelles informations susceptibles de faire avancer l'enquête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO