Nous sommes le Mer Décembre 02, 2020 10:07


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Trouble de la parole
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 15:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 24, 2005 13:26
Messages: 130
Localisation: Montpellier !!!
Bonjour,

Voilà, je fais part d'une expérience quelque peu banale si quelqu'un m'en donne l'explication rationnelle...

Il y a de cela 5 mois, au cours d'un repas en famille, un mal de tête affreux est survenu de nulle part.
Je sors donc de table et vais m'asseoir sur le canapé. La tête dans les mains, je me dis qu'une migraine passagère s'acharne sur ma petite personne :lol: .
Mais voilà que je m'aperçois que je suis capable de raisonner dans ma tête, mais incapable de prononcer une phrase avec un quelconque sens !!!
Je bafouille en essayant de dire à mes parents que j'ai de plus en plus mal et mon père rit... il est bien le seul à ce moment-là !
Je retourne donc à table, et essaye de me reprendre, et je teste de reprendre la parole !!! et là avec stupeur je m'aperçois que je ne me rappelle plus du prénom de mes parents et même du mien !! affolé, je vais me passer la tête sous l'eau, mais le plus surprenant reste la sensation de ne plus avoir de cordes vocales, de ne plus pouvoir parler, de crier, comme un cauchemar comme beaucoup de gens ont pu en faire.
Tout le monde me regardait et moi essayant de me rappeler des prénoms de chacun, je me suis limite mis à pleurer, tellement j'étais apeuré et dans l'incompréhension...

Tout est revenu dans l'ordre après une sieste de 2h... plus aucun symptôme, plus aucunes douleurs.

Quelqu'un a-t-il une explication quelconque ?

Ce phénomène s’étant reproduit que 2 fois quelques mois plus tard.

Merci.

_________________
Caporal Zlivan 7 eme BCA séction renseignement à vos ordres chef !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 15:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Mars 22, 2005 18:36
Messages: 145
Localisation: Valenciennes (enfin presque !)
As-tu ressenti aussi une forte fièvre ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 15:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 24, 2005 13:26
Messages: 130
Localisation: Montpellier !!!
Non ma mère a vérifié et aucun signe physique apparent.

_________________
Caporal Zlivan 7 eme BCA séction renseignement à vos ordres chef !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 16:24 
Hors ligne

Inscription: Mar Avril 26, 2005 16:17
Messages: 37
Ce n'est pas pour être alarmante, mais as-tu pensé à une possible tumeur au cerveau ? Peut-être qu'une tumeur pourrait faire pression sur une zone du cerveau contrôlant la mémoire ?
Ou c'est peut-être dû au stress ?
Mais je ne suis pas médecin alors il est fort probable que je me trompe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 16:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Octobre 17, 2004 21:11
Messages: 188
Localisation: Ile de La Reunion
Je pense que ce genre de choses n'est pas à prendre à la légère.

Il faut que tu vérifies sa au plus vite avec un neurologue, ou un spécialiste, car ça apparaît sans prévenir ces choses la, vaut mieux rester prudent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 16:36 
Hors ligne

Inscription: Mar Avril 26, 2005 16:17
Messages: 37
Bien dit.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 17:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Novembre 09, 2004 09:02
Messages: 862
Localisation: Sud Est - France
J0n4th -> Je pense aussi qu'il vaudrait mieux que tu consultes un neurologue.
Il y a quelques années, j'étais au boulot et j'ai eu mal à la tête, j'ai fait un malaise, je me suis retrouvée avec le bras droit paralysé, je ne pouvais plus faire de phrases correctement. On m'a hospitalisée d'urgence, scanner, IRM, test avec un neurologue et apparament, j'ai fait un A.I.T. (Accident Ischémique Transitoire). En gros, c'est un petit cailleau de sang qui se baladait dans mon cerveau. Et comme toi, je n'ai eu aucun signes avant courreurs, alors prudence.

_________________
Fais ce que tu dois, advienne ce que pourra


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 17:49 
C'est exactement à ça que j'ai pensé aussi. Une sorte d'accident vasculaire cérébral... Cela est rare mais arrive. Il faut absolument que tu vois un spécialiste avant que cela ne se reproduise, sinon tu pourrais finir par conserver des séquelles.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 18:08 
Je pense aussi que tu devrais consulter un médecin, car cela pourrait être dû à des troubles neurologiques. As-tu consulté un médecin pour cela ?


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 20:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 24, 2005 13:26
Messages: 130
Localisation: Montpellier !!!
Merci pour les réponses :lol:

Même si ça me fait un peu flipper :roll: ...

Non je ne suis pas allé voir un médecin, mais je vais en parler avec mes parents et leur demander de m'amener d'ici sous peu.

Une amie a ma mère m'avait dit que c'était une grosse migraine avec début de fièvre... vous en pensez quoi ?

Mais depuis 5 mois plus rien, y aurait-il un lien avec le fait de faire beaucoup de sport ? Étant donné que je fais 250 km de vtt par semaine ?
Car beaucoup de sport muscle le coeur donc aurait des conséquences sur le sang et je ne sais pas moi, sa fluidité dans les vaisseaux ?

_________________
Caporal Zlivan 7 eme BCA séction renseignement à vos ordres chef !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 20:56 
Pour quelque chose d'aussi précis, il faudrait demander à un médecin, mais si tu ne te dopes pas, il n'y a normalement aucun risque, à moins que tu aies une malformation quelconque... Cela arrive aussi rarement, et seul un médecin et des examens complémentaires précis pourraient permettre de le savoir... Donc il faut absolument que tu en voies un...


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 21:00 
Nous ne sommes pas médecin pour te répondre, mais tu as dis que tu n'avais pas de fièvre donc ce ne serait pas juste à cause d'une migraine. Je te conseille quand même un médecin qui d'en dira plus, je ne pense pas que tu dois beaucoup t'inquiéter tu as l'air sportif et en bonne santé, ce n'est sûrement rien de très grave, mais dans le doute va voir un spécialiste. :)


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 22:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 24, 2005 13:26
Messages: 130
Localisation: Montpellier !!!
Mirki. :wink:

_________________
Caporal Zlivan 7 eme BCA séction renseignement à vos ordres chef !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avril 26, 2005 23:30 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
J0n4th,

Tu as été atteint d'aphasie et de perte de la mémoire, c'est assez sérieux et pas du tout normal. L'aphasie est toujours liée à un dommage au cerveau dans les zones du langage, généralement situées à gauche. Ce dommage résulte le plus souvent d'un accident vasculaire cérébral, d'une tumeur cérébrale ou d'un traumatisme crânien. 1'aphasie peut survenir à tout âge.

Quand il y a interruption de courte durée du flot sanguin dans une artère cérébrale, entraînant un arrêt de la circulation dans la partie du cerveau qu'il doit nourrir, on dit qu'il y a ischémie. Dans l'ischémie transitoire, le dommage n'est habituellement pas permanent et les troubles du fonctionnement peuvent disparaître rapidement.

Le cerveau est constitué de deux hémisphères : le gauche et le droit. Chez presque tous les individus, les zones du langage sont situées dans l'hémisphère gauche. Deux de ces zones sont particulièrement importantes: l'aire de Broca et l'aire de Wemicke. L'aire de Broca est située dans la partie antérieure du cerveau; elle est surtout responsable du langage articulé (expression). L'aire de Wernicke se trouve dans la partie postérieure du cerveau; elle est surtout responsable de l'aspect réceptif du langage (compréhension).

Une lésion dans l'une ou l'autre de ces zones cause généralement une aphasie. Le type d'aphasie sera précisé par les symptômes observés lors de l'évaluation du langage. Par ailleurs, une lésion à l'hémisphère droit, bien que ne donnant pas une aphasie proprement dite, peut produire certains troubles de la communication.

Les symptômes de l'aphasie

Avant d'aborder les différentes sortes d'aphasie, nous allons décrire les difficultés que peut éprouver une personne aphasique.

LE MANQUE DU MOT: la personne aphasique éprouve de la difficulté à trouver ses mots, un peu comme quand on a un mot « sur le bout de la langue ». Elle arrive parfois à donner un synonyme ou à décrire par une courte phrase ce qu'elle cherche à nommer. Dans ce cas, elle n'a pas nécessairement perdu le sens des mots, c'est l'accès au mot lui-même qui est défectueux. Souvent, la personne n'arrive pas à trouver le mot, elle démissionne et laisse sa phrase inachevée. Il ne s'agit pas d'un trouble de la mémoire comme tel, mais d'une difficulté à trouver le bon mot au bon moment, que ce soit oralement ou par écrit. D'ailleurs, le mot cherché peut parfois être produit sans problème, quelque temps après, dans une autre situation.

LA RÉDUCTION DE L'EXPRESSION: la communication, chez la personne aphasique, est réduite de façon importante; la quantité de mots produits est moindre. La personne aphasique répond souvent aux questions par un « oui » ou un« non », elle cherche ses mots et n'arrive pas toujours à faire des phrases. De même qu'elle éprouve des difficultés à s'exprimer, elle peut aussi éprouver des difficultés à écrire. Parfois, il lui est tout juste possible d'écrire son nom ou de recopier quelques lettres.

LE TROUBLE ARTHRIQUE : la prononciation des sons est anormale; elle peut être « molle» ou trop « rigide ». La personne qui a un trouble arthrique parle plus lentement. Il peut être parfois difficile de la comprendre parce que les sons ne sont pas articulés clairement ou parce qu'ils sont déformés.

LA PARAPHASIE : quand la personne aphasique se trompe de mot (ex. : « Passe-moi mon manteau » - quand elle veut dire « chapeau ») ou qu'elle déplace les sons dans un mot (ex. : « culvitateur » pour « cultivateur »), on dit qu'elle fait des paraphasies.

LE JARGON: on parle de jargon quand la personne aphasique déforme et mêle ses mots, ou même en invente de nouveaux, à tel point qu'il devient impossible de la comprendre.

LA STÉRÉOTYPIE: parfois, une personne aphasique parle très peu, et les seuls mots qu'elle arrive à produire, quelle que soit la situation, sont toujours les mêmes (ex.: "Mon Dieu, mon Dieu" ou "ta, ta, ta"). Même si on essaie de lui faire dire autre chose, ce sont toujours les mêmes mots ou syllabes qui reviennent.

TROUBLE DE COMPRÉHENSION: la personne aphasique a de la difficulté à comprendre ce que les gens lui disent, même si elle entend bien. Certaines personnes aphasiques comprennent mieux les phrases courtes que les mots, d'autres interprètent mieux les mots isolés. Ces difficultés peuvent s'appliquer non seulement à ce qui est dit, mais aussi à ce qui est écrit: dans ce cas, la personne aphasique n'arrive pas à comprendre le sens de ce qu'elle lit.

Je ne peux que me joindre aux autres membres pour te conseiller de consulter rapidement un spécialiste.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Aphasie
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 08:26 
Hors ligne

Inscription: Mer Avril 27, 2005 07:55
Messages: 2
Très intéressant cette description de l'aphasie, mais est-tu médecin pour parler comme cela ?

Personnellement il m'est arrivé plusieurs fois la même chose que J0n4th au cours de ma vie a ceci presque cela durait que qq secondes. Depuis plus de 7 ans environ je n'ai plus eu ce genre de problème, cependant je n'en ai jamais parlé à un docteur, car cela a dû m'arriver 3 ou 4 fois au cours de ma vie, j'ai 24 ans actuellement. Je pourrais donner un témoignage plus détaillé pour ceux que cela intéresse.

Je pense plutôt que c'est de l'ordre d'un stress, d'une crise d'angoisse, il n'y a pas de raison de dramatiser si tout est revenu dans l'ordre ensuite pour J0n4th.
Cependant, l'avis d'un spécialiste sur la question m'intéresse fortement, et ce témoignage est le premier que je trouve traitant du sujet. J'espère que J0n4th pourra nous délivrer son témoignage après avoir consulté un spécialiste. ;-)

A+


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 10:01 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
Nul besoin d'être Docteur en médecine pour savoir que tout problème entraînant l'aphasie, implique des troubles de l’expression, de la compréhension du langage oral ou écrit, causé par une lésion localisée du cortex cérébral, sans que les organes rattachés à l’émission ou à la réception aient été touchés.

Cela nécessite la consultation immédiate d'un spécialiste et une hospitalisation d'urgence pour procéder aux examens.

Mais chacun fait ce qu'il veut avec sa vie, ce n'est qu'un simple conseil.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: autre chose
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 10:15 
Hors ligne

Inscription: Mer Avril 27, 2005 07:55
Messages: 2
Que pense tu du fait que cette manifestation ne serait en fait qu'une sorte de crise panique d'angoisse plus rataché a un probleme psychique qu'a un accident vasculaire cérébral ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 11:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 24, 2005 13:26
Messages: 130
Localisation: Montpellier !!!
Ca fait plaisir de voir le mal que certaine personne ce donne pour aider les autres :wink: merci dragon pour toute la doc :lol:

Voila j en ai un peu parlé avec des gens un peu calés dans la médecine et n'ayant pas de renouvellement de ce cas depuis quelques mois il n'y aurait cependant pas de grand danger.

Sûrement un débute de grosse migraine ... et vu que je suis allé me coucher très rapidement j'ai dû échapper aux douleurs... au réveil comme je le disais plus rien, ma mère m'a dit aussi que cela pourrait être du a un manque alimentaire qui engendre migraine, etc., car j avais fais le matin un match de basket et que depuis la veille au soir je n’avais rien mangé...

_________________
Caporal Zlivan 7 eme BCA séction renseignement à vos ordres chef !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: autre chose
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 12:38 
gluht a écrit:
Que pense tu du fait que cette manifestation ne serait en fait qu'une sorte de crise panique d'angoisse plus rataché a un probleme psychique qu'a un accident vasculaire cérébral ?


Je me permets de répondre que c'est très peu probable, le problème ayant des caractéristiques physiologiques bien précises.

En revanche le fait de ne pas s'alimenter provoque en effet des migraines, c'est connu de tout ceux qui pratiquent le jeun. Cela agit en particulier sur la régularité de la circulation sanguine et peut effectivement provoquer des évanouissements par manque de tonus musculaire, donc du coeur, et par conséquent provoquer un manque d'alimentation du cerveau en sang. Cependant lorsque cela se reproduit, il faut quand même consulter, à mon avis... En tout cas, si ça avait été moi, c'est ce que j'aurais fait... Ce genre d'incident n'est jamais à prendre à la légère, même si au final il n'y a rien de grave, ce qui serait une bonne nouvelle.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 14:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 28, 2004 20:57
Messages: 2560
DRAGON ! Tu n'es pas gentil de me faire peur comme ça, parce que moi je n'ai jamais eu ce que J0n4th décrit, mais les symptômes il y a une bonne partie que j'ai alors.

DRAGON a écrit:
LE MANQUE DU MOT: la personne aphasique éprouve de la difficulté à trouver ses mots, un peu comme quand on a un mot « sur le bout de la langue ». Elle arrive parfois à donner un synonyme ou à décrire par une courte phrase ce qu'elle cherche à nommer. Dans ce cas, elle n'a pas nécessairement perdu le sens des mots, c'est l'accès au mot lui-même qui est défectueux. Souvent, la personne n'arrive pas à trouver le mot, elle démissionne et laisse sa phrase inachevée. Il ne s'agit pas d'un trouble de la mémoire comme tel, mais d'une difficulté à trouver le bon mot au bon moment, que ce soit oralement ou par écrit. D'ailleurs, le mot cherché peut parfois être produit sans problème, quelque temps après, dans une autre situation.


Cela m'arrive très souvent de ne pas trouver le mot tout simple que je veux employer, et j'ai beau chercher je ne trouve pas

DRAGON a écrit:
LA RÉDUCTION DE L'EXPRESSION: la communication, chez la personne aphasique, est réduite de façon importante; la quantité de mots produits est moindre. La personne aphasique répond souvent aux questions par un « oui » ou un« non », elle cherche ses mots et n'arrive pas toujours à faire des phrases. De même qu'elle éprouve des difficultés à s'exprimer, elle peut aussi éprouver des difficultés à écrire. Parfois, il lui est tout juste possible d'écrire son nom ou de recopier quelques lettres.


Bon pour écrire je n'ai pas de problème, mais je réponds toujours par oui et par non quand on me pose des questions parce que sinon je parle pas, on me le reproche souvent, ma famille pense que j'ai un blocage de ce niveau là. Mais ce symptôme peut être psychologique aussi ?

DRAGON a écrit:
LA PARAPHASIE : quand la personne aphasique se trompe de mot (ex. : « Passe-moi mon manteau » - quand elle veut dire « chapeau ») ou qu'elle déplace les sons dans un mot (ex. : « culvitateur » pour « cultivateur »), on-dit qu'elle fait des paraphasies.


Alors ça, ça me le fait de plus en plus souvent, je mélange les mots, pour deux mots par exemple, je commence par le début du premier pour finir par la fin du deuxième
Par exemple "La belle pomme" "La bomme pelle"
Mais ça m'arrive très souvent ça.
Et même pour l'histoire du chapeau, je pense à un mot, mais j'en dis un autre sans m'en rendre compte, c'est celui qui est en face de moi qui me préviens parce qu’il n'y a pas de rapport dans ma phrase, même quand j'écris, je pense à un mot, je veux écrire ce mot, mais j'en écris un autre...

DRAGON a écrit:
TROUBLE DE COMPRÉHENSION: la personne aphasique a de la difficulté à comprendre ce que les gens lui disent, même si elle entend bien. Certaines personnes aphasiques comprennent mieux les phrases courtes que les mots, d'autres interprètent mieux les mots isolés. Ces difficultés peuvent s'appliquer non seulement à ce qui est dit, mais aussi à ce qui est écrit: dans ce cas, la personne aphasique n'arrive pas à comprendre le sens de ce qu'elle lit.


Ce aussi ça me le fait souvent, quand quelqu'un me parle, je ne comprends pas ce qu'elle dit, ou sinon je comprends autre chose, alors ou je lui demande de répéter plusieurs fois ce qu'elle dit ou sinon, si j'ai compris quelque chose (qui n'est pas la vraie phrase), je réponds à la phrase que j'ai compris, mais c'est complètement hors sujet.
Par exemple tout à l'heure j'étais en train d'allumer l'ordinateur, et une fille passe devant et elle me dit, "Il s'allume"
moi j'ai compris "salut" et j'ai répondu "euh oui salut mais je te l'ai déjà, dis"
Elle m'a regardé bizarrement et a continué sa route.
Bon bien sûr c'est similaire et ça se confond, mais avec d'autres phrases plus complexes ça le fait.

On peut appeler cela de la dyslexie aussi ? Please rassurez-moi ! :cry:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 16:09 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
Tr€z@,

Ce que tu racontes, n'a rien à voir avec le cas qui nous occupe, ce n'est rien, je dirais que c'est pratiquement comme tout le monde en général.

Rien à voir avec l'aphasie, maintenant, il est possible que J0n4th ait involontairement amplifié ses symptômes, ce qui est courant.

Gardez en mémoire que tout épisode d'aphasie implique un problème cérébral, donc matière à consulter un spécialiste, ce n'est pas moi qui le dit, mais bien les livres de médecine. Maintenant, si les livres médicaux mentent, on est mal parti.

J'ajoute que je ne dis pas tout cela pour le plaisir de semer le trouble et la panique, mais bien pour prévenir d'une possibilité d'affection grave.

Ce serait plus coupable de ne pas en parler que de le dire, même s'il s'agit d'une fausse alerte.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 16:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 28, 2004 20:57
Messages: 2560
Je m'affole souvent très vite, mais bon je préfère être sûre ! ;)
Je préfère que je m'affole pour rien quand même ! :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 17:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Avril 07, 2005 20:04
Messages: 162
Localisation: Près de St-Malo, Bretagne
Une de mes tantes a eu un accident vasculaire cérébral il y a 3 mois et depuis elle est atteinte d'aphasie. Elle n'est pourtant pas âgée, elle n'a que 47 ans. Elle s'est évanoui un matin sans aucun signe précurseur (heureusement qu'elle n'était pas seule à ce moment là). En tout cas, depuis cet accident (maintenant 3 mois donc), elle n'a pas prononcé un seul mot, alors qu'elle comprend parfaitement ce qu'on lui dit, et a beaucoup de mal à écrire. Les médecins ne savent absolument pas quand elle retrouvera la parole.

J0n4th, ne prend surtout pas ces signes pour de la fatigue passagère ou bien pour un verre de trop. Cela peut se révéler très sérieux. Je ne veux pas t'alarmer, mais je veux juste te dire que quand une personne proche subit ça, c'est très dur à vivre évidemment pour elle mais aussi pour son entourage.

Amicalement :)

_________________
"Si tu vis jusqu’à cent ans, je veux vivre cent ans moins un jour, pour ne pas avoir à vivre sans toi." --- Winnie the Pooh


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 20:52 
Hors ligne

Inscription: Mar Juillet 06, 2004 12:23
Messages: 146
Localisation: Genève
Je voulais juste intervenir dans ce poste pour dire que lors d'accident vasculaire cérébral, on ne sent pas venir la chose, pas de douleur non plus ni signe annonciateur ça arrive d'un coup.
Maintenant il a parlé d'un grand mal de tête donc ce n'est pas une petite attaque cérébrale. Un de mes collègues chirurgien pédiatre en a fait une il y a un an au boulot. d'un coup, il s'est pris la tête dans les mains et commençait à délirer...... il était paralysé de la face.... il n’a rien vu venir, donc urgences, etc.(Heureusement que sa secrétaire était encore au bureau...)......
Brefs pleins d'examens, etc..et il s'est avéré que le problème était cardio-vasculaire (un foramen oval), il a subit plusieurs tests neurologiques OK et une intervention chirurgicale pour poser un "parapluie" vers le coeur....

Donc si j'étais toi je consulterais également un cardiologue...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 22:31 
Moi j'aurais un bon conseil à te prodiguer Jon4th étant un peu du "métier".
Je ne peux que t'encourager à aller voir un spécialiste en neurochirurgie mais ayant vu ton profil, je sais que tu es militaire donc je ne peux que te conseiller d'aller plutôt consulter auprès d'un hôpital civil et non auprès d'un hôpital militaire .
Car même si ce n'était rien ce que tu as eu, j'ai vu des médecins militaires réformer des gens pour moins que ça, d'autant plus que je présume que tu es sous contrat et que ta spécialité exige une très bonne santé générale.
Alors méfiance, méfiance !!! Ca ne sert à rien de prendre des risques en allant consulter dans un HIA ! :wink:


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Avril 28, 2005 10:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 24, 2005 13:26
Messages: 130
Localisation: Montpellier !!!
C'est justement à ça que je pensais, car je viens d'être admis il y a 2 mois chez les parachutistes de Lyon et ils m'ont déjà passé au peigne fin pour détecter la moindre anomalie.
Et dans les paras ils peuvent réformer pour un simple cartilage du petit doigt mal formé donc je ne risque pas d'aller voir un médecin dans ma section. Rien que de lui raconté ce qui m'ai arrivé, il me réformerait :lol: :lol: :shock:

Donc, voila je vais au plus vite voir un médecin pour des examens, mais étant donné que je suis interne je ne peux sortir que le week-end. :x

_________________
Caporal Zlivan 7 eme BCA séction renseignement à vos ordres chef !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Avril 28, 2005 10:32 
Bon je vois que tu avais déjà pris conscience des risques que celà comportait de consulter un médecin militaire mais je préférais quand même te mettre en garde. :wink:
Surtout que si tu as signé ton contrat il ya seulement 2 mois, ce dernier peut-être dénoncé pour inaptitude physique à l'emploi et ce pendant 6 mois alors prudence si véritablement ton problème est bénin.


Haut
  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO