Nous sommes le Mer Juillet 08, 2020 04:55


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Paralysies du sommeil
MessagePosté: Jeu Juin 18, 2020 08:44 
Hors ligne

Inscription: Lun Février 03, 2020 11:45
Messages: 8
Dragonapalm a écrit:
Cela m'arrivait assez souvent aussi mais pas à un intervalles régulières, que je rêve ou pas (mais en général, c'était associé à un rêve de descente de marche ou de trottoir et la sensation de "paysage qui tourne" juste avant).
Lorsque ça arrive à ma femme (ou arrivait plutôt, ça ne se produit presque plus) je constate qu'elle sursaute dans son sommeil.

Je ne sais pas si c'est lié mais depuis que j'ai entamé une hypnothérapie (ercksonienne, classique), je ne fait plus de "chutes" de ce genre et très peu de paralysie du sommeil, et lorsque ça arrive, j'ai conscience que j'en fais une et j'essaie de me réveiller. Je ne suis pas du tout aller consulter pour ça, mais je remarque que les choses se sont fortement améliorées.



Salut Dragonapalm,

Ma fiancée est hypnothérapeute et je connais bien les techniques d'hypnose ericksonienne (j'ai même suivi de loin une formation d'hypnose de spectacle). Etant donné que je fais l'expérience de "chutes" (je ne peux pas donner de fréquence car je pense que c'est plus lié à des périodes de ma vie) ça m'intéresse de savoir ce que tu travailles avec ton hypnothérapeute (si ça te dérange je comprendrais, mais pas besoin de rentrer dans les détails intimes).

Enfin concernant la paralysie du sommeil, j'en ai fait beaucoup l'année dernière, 3 pour être exact ^^'

Je n'ai pas grand chose de plus à apporter à ce qui a déjà été dit, si ce n'est de confirmer les dires :
A chaque fois que j'ai vécu ces réveilles angoissants où l'on ne contrôle plus son corps c'était lors de grosses remises en question de ma vie PLUS une activité numérique excessive (ordinateur, smartphone voire jeux vidéo). Sachant que j'étais épileptique dans mon enfance, ça a du facilité le "glitch" du cerveau.

Quand j'y repense, c'est vraiment une expérience très désagréable. Surtout la première fois où l'on panique à cause de l'inconnue. C'est comme se voir tomber éternellement dans un environnement sombre. Il fallait de grosses ressources pour commencer à être capable de bouger l'orteil pour espérer faire bouger le reste du corps. C'est vraiment terrible.

Par ailleurs, même si les explications rationnelles ont été partagées ici même, on peut toujours lire la situation d'un point de vue ésotérique. Pour reparler de ma fiancé, on se disait que la lecture pouvait être la suivante :
Un cas de dissociation de corps où le corps astral n'est plus intégré.
Etant donné que ce genre de littérature n'est pas mon fort, je ne saurais développer plus avant d'en reparler avec elle.
Dans tous les cas je suis ouvert à tous les angles d’interprétation : scientifique ou autres


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Paralysies du sommeil
MessagePosté: Ven Juin 19, 2020 20:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Mai 03, 2010 20:46
Messages: 177
Localisation: Tours (37)
Bonsoir et merci de ton intérêt pour ce témoignage.
Ta question n'est pas indiscrète, je vais expliquer en gros:
j'ai eu de gros soucis de dépression entre 2010 et 2016 (auto-dépréciation, usure, burn out pro et en amont, des années de harcèlement scolaire qui sont ressortis) avec des épisodes mieux être, puis une rechute en 2014 suite à un gros souci de "trahison" de la part d'amis en qui j'avais toute confiance.
Je n'ai jamais eu recours à des médocs et je faisais peu de cas de mon mal-être à part à ma conjointe (qui a tenu bon et est bien restée). J'ai tenté, je peux même dire, je me suis acharné sur une psychothérapie "classique" (clinicienne) mais j'ai éludé les mauvaises méthodes de la praticienne, et un moment, je me suis "embourbé", donc j'ai préféré arrêté.

Or donc, j'ai principalement consulté pour ces problèmes de dépression, d'auto-dénigrement, qui se manifestaient par des tics, des addictions (alcool notamment) et des accès de colère, d'angoisse, parano irrationnelles. Aujourd'hui je me sens bien mieux même si j'ai mes démons (la preuve, j'ai piqué une colère irrationnelle ici même et je suis honteux).

Étant du genre à "cogiter tout le temps", je ne pensais pas que mes "pensées parasites" permettrait à un hypnothérapeute d'agir efficacement sur moi, mais j'ai essayé tout de même. La personne qui s'occupe de moi est charmante, modeste, pratique de bons prix, n'est manifestement pas intéressée par la gloire etc.
Au final, dès la première séance, elle est rentrée comme dans du beurre dans ma vieille caboche (c'est une jeune thérapeute) et en plus du côté relaxant et sans manipulations physiques (ou presque pas), j'ai vu quelque chose de très positif dans ces séances et les exercices. On est plus sur la maîtrise de soi et la compréhension.

Très loin de l'image d'Epinal de l'hypnotiseur qui te suggère une idée, le thérapeute "ouvre le capot" et pointe ce qui déconne dans ton inconscient, c'est très constructif.

Lors des premières années de dépression je faisais beaucoup de cauchemars ou de "songes creux" et bien sûr des paralysies, mais je pense qu'il y a quelque chose qui été "réparé" à ce niveau là. Bien sûr je suis lucide, je sais que je traînerai des épisodes dépressifs, addictifs, paranos... et bien sûr des paralysies jusqu'à la fin d emes jours, mais c'est bénin par rapport à de sgens qui doivent être internés.
Forcément, si tu as un passif épileptique, c'est peut-être plus ton corps que ton esprit qui explique la chose. Un de mes amis est cheminot et en faisait énormément à cause du surmenage et des horaires décalées lorsqu'il a commencé le métier.
Ce que tu dis sur l'addiction numérique est intéressant: avant je passais systématiquement mon temps sur les réseaux avec des colères, des débats stériles sans fin... Aujourd'hui, je ne les utilise presque plus, juste pour quelques groupes de loisirs sympas ou des assos que j'aime.

Voilà.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Paralysies du sommeil
MessagePosté: Ven Juillet 03, 2020 11:40 
Hors ligne

Inscription: Lun Février 03, 2020 11:45
Messages: 8
Lol je me reconnais beaucoup dans "les débats stériles sur internet" ^^'

Merci pour ton témoignage, j'avoue être un peu indiscret mais c'est tellement plus intéressant de rentrer en profondeur que partager des superficialités.

Finalement on aurait pu gagner énormément de temps si les psychothérapeutes ne faisaient pas de la branlette intellectuelle. Si franchement faut dire les choses, ils ont des protocoles qu'ils suivent scrupuleusement alors même que Freud demandait à ce que ses idées soient dépassées, c'est tellement daté !

Au final, les témoignages comme le tient se multiplient, je le vois avec ma compagne : dès que les gens on l'intelligence de changer de thérapeute pour pourquoi pas voir un autre type de pratique genre l'hypnose ericksonnienne (je recommande pour ma part l'hypnose humaniste), bah les choses bougent !
De toute façon j'ai jamais compris pourquoi la psychanalyse devait durer 20 ans et coûter aussi cher. Alors ok on apprend à se comprendre (merci mais c'est le minimum) sauf que lorsque c'est cher, on attend pas un résultat au bout d'une dizaines d'années, c'est le contraire ! Faire du yoga vinyasa ou de la méditation aurait autant d'effet...

Mais ça ne m'étonne pas, il y a un vrai lobbying de psychanalystes, je me souviens de la façon dont Michel Onfray s'était fait défoncé pour son livre anti Freud, étrange que tous ces praticiens aient d'un coup une tribune dans tous les média mainstream...
https://www.youtube.com/watch?v=J-y5L8tVuSs

Bon je m'énerve un peu mais la dépression est vraiment quelque chose de grave avec laquelle il faut pas tergiverser (on parle à la fin de suicide hein) et encore pire : ne pas en faire une machine fric !

Bonne journée tout de même ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Paralysies du sommeil
MessagePosté: Ven Juillet 03, 2020 19:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 205
Localisation: Ça dépend
Axosse a écrit:
Lol je me reconnais beaucoup dans "les débats stériles sur internet" ^^'


A quoi fais-tu référence en fait ?

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Paralysies du sommeil
MessagePosté: Lun Juillet 06, 2020 09:52 
Hors ligne

Inscription: Lun Février 03, 2020 11:45
Messages: 8
[Citation inutile supprimée par la modération !]

Pendant longtemps je répondais à des commentaires sur Youtube et Twitter, c'était un gouffre énergétique... pourquoi toi aussi ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Paralysies du sommeil
MessagePosté: Mar Juillet 07, 2020 20:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 205
Localisation: Ça dépend
Pour faire simple, c'est quoi la recette de la purée?

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO