Nous sommes le Mar Septembre 17, 2019 01:28


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Lun Mai 17, 2010 23:00 
Hors ligne

Inscription: Dim Mai 16, 2010 17:51
Messages: 44
Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur ce Forum, de même que je suis rentré il y a peu en Europe après de longs séjours (d'étude pour la plupart) à l'étranger.

Je vais lever un problème et tenter de récolter des avis sur un sujet qui, à ma connaissance, n'a été traité qu'une fois sur ces pages, et de manière très superficielle.

Je vais également à l'aide d'exemples concrets essayer de provoquer le débat pour en tirer quelque chose de constructif.

Mon problème est, sans faire de grandes phrases pour préparer le lecteur à ce mot souvent décrié dans notre branche, que je nomme : l'argent.

Je m'explique, et pour se faire, je vais parler de mon cas, puisque je le connais (forcément) très bien.

Je m'intéresse au paranormal et aux phénomènes inexpliqués depuis ma plus tendre enfance. Mon propre père s'y intéressait également et m'a transmit le "virus".

Mon domaine de maîtrise réside plus précisément dans les cas de possession (esprits), de hantise et leur explication.

Ayant eu la chance d'avoir mon BAC à l'âge de 15 ans et demi (j'ai effectué toutes mes études à l'étranger), je suis rentré à l'université juste avant mes 17 ans. J'ai suivi un cursus en Sciences Humaines (sociologie) que j'ai achevé avec distinction; j'ai présenté une Thèse Libre (Master Thesis) au bout de deux années d'étude, et deux autres Thèses (Fin de cycle et complément de jonction suite à 3 années de Psychologie). J'ai participé à de nombreux séminaires, symposium, conventions et me suis forcé à suivre différents cours supplémentaires en tant qu'élève libre. Pour ma dernière Thèse, j'ai voyagé pendant 3 ans (à mes frais) sur 4 continents à la recherche de témoignages de possession et de hantise; j'ai passé des heures et des jours dans des avions, des trains, des bus, des voitures de location, et j'ai rencontré toutes sortes de personnes aux témoignages plus ou moins intéressants.

Bref, je me retrouve à 35 ans à l'aube d'un Doctorat en Sciences Humaines (j'ai opté pour les Sciences du Comportement) et je me rend compte que la totalité de mes économies et une grosse partie d'un héritage sont passés dans mes études; résultat : il va être temps de bosser de manière lucrative afin de continuer à financer mes travaux de recherche, et je me heurte à un soucis de taille : je ne veux pas devenir Profiler ;) et la branche qui m'intéresse n'est régie par aucunes conventions collectives, aucunes commission paritaire, voire dans certains cas aucuns statuts.

Bien entendu, je sais que je vais pouvoir tirer un certain bénéfice en proposant des articles et des cycles de conférences universitaires ou publiques, mais je suis parfois sollicité pour intervenir dans des cas plus "pointus" (possession, hantise, phénomènes inexpliqués...)

Je compte pratiquer un tarif horaire égal à celui qu'une personne ayant près de 9 années effectives d'études et 18 années en tout de recherches et d'activité dans le domaine scientifique, ce qui m'amène à devoir demander entre 20 et 30 euros (au plus bas) de l'heure pour effectuer mon travail en ne pouvant pas promettre de miracles (à l'instar de nombreux Charlatans, Médiums, Voyants, Professeurs en Parasciences - ce mot me fait doucement rigoler - et autres aberrations autorisées par la loi car non régies par des chartes professionnelles).

Mon travail, bien entendu, réside dans le fait d'apporter des réponses concrètes à des éléments jusqu'alors inexpliqués. Malheureusement, et les vrais professionnels le savent : il n'y a pas toujours de résultats, pas toujours de réponses.

De plus, je ne prétends pas régler les problèmes, même si dans certains (rares) cas il est possible d'intervenir. J'ai par contre un rôle de conseil concernant les personnes à contacter après m'avoir consulté, personnes qui seront plus à même de gérer la situation (exorcisme, "nettoyage" de lieux, etc...)

Certains me disent que si je ne solutionne pas le problème, je ne peux pas me faire payer, ce qui me semble illogique (exemple : votre médecin vous diagnostique un problème ORL; il ne peut pas vous soigner mais va vous adresser à un confrère spécialisé. Vous allez payer la consultation, non ?)

Y a-t-il des professionnels évoluant dans ma branche d'activité qui ont une expérience à partager ? Quels sont les avis des non-professionnels qui ont un jour fait appel à quelqu'un pour les aider, ou qui pensent être capable de le faire en cas de réel soucis ?

Plus généralement, quel est l'avis des lecteurs et membres de ce Forum ?

En m'excusant d'avoir été si long, j'espère lire bientôt vos avis/remarque/réactions/conseils afin d'avancer sur le sujet ;)

Je tiens avant de clôturer ce message à préciser que, lorsque je parle précédemment de Charlatans en matière de Médiums, Voyants ou autres, je ne fais bien entendu pas une généralité, mais le constat est là : nos professions et notre secteur sont pervertis par des escrocs de tous acabits (ce qui n'enlève rien au professionnalisme des autres qui se reconnaitront).

Friendly,
Spartano


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 06:29 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14940
Spartano a écrit:
...mais je suis parfois sollicité pour intervenir dans des cas plus "pointus" (possession, hantise, phénomènes inexpliqués...)

...(à l'instar de nombreux Charlatans, Médiums, Voyants, Professeurs en Parasciences - ce mot me fait doucement rigoler - et autres aberrations autorisées par la loi car non régies par des chartes professionnelles).

...J'ai par contre un rôle de conseil concernant les personnes à contacter après m'avoir consulté, personnes qui seront plus à même de gérer la situation (exorcisme, "nettoyage" de lieux, etc...)

Je tiens avant de clôturer ce message à préciser que, lorsque je parle précédemment de Charlatans en matière de Médiums, Voyants ou autres, je ne fais bien entendu pas une généralité, mais le constat est là : nos professions et notre secteur sont pervertis par des escrocs de tous acabits (ce qui n'enlève rien au professionnalisme des autres qui se reconnaitront).

Quelle différence y-a-t-il entre ta démarche et celle des autre charlatans ?
Dans les deux cas, il s'agit d'exploiter la crédulité de pauvres personnes.

Je vais être dur avec toi, Spartano, mais tu comptes faire exactement la même chose, simplement en te glorifiant d'un titre de "spécialiste".

As-tu bien parcouru le forum ? As-tu vu réellement des cas de possession avérés, par exemple ? Tu comptes vraiment envoyer des personne consulter un exorciste pour un simple cas de paralysie du sommeil ?

Désolé, mais ne viens pas chercher ici un feu vert, une légitimité ou je ne sais quoi. Ta démarche te placera d'office dans la catégorie des charlatans !

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 07:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juillet 16, 2008 14:48
Messages: 88
Localisation: Pays mystique des nymphes nues qui batifolent...
Personnellement, plutôt de savoir comment tu vas gagner de l'argent sur le dos de pauvres gens, il m'intéresserait plus de savoir les progrès que t'ont permis de faire tes "recherches" dans l'étude du paranormal.
J'imagine que pendant toutes ces années tu as du identifier des cas intéressants et les étudier jusqu'à arriver à des conclusions solides en faveurs d'explications paranormales, non ?
(sinon j'imagine que tu te serais rendu compte que tu perdais ton temps, et tu serais passé à autre chose)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 08:11 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Octobre 04, 2007 22:09
Messages: 5481
Localisation: Genf
Si je comprend bien, tu as fait de très longues études, tu es fauché et tu cherches une combine pour te faire du fric facilement sur le dos des gens. Spécialiste en hantise, possession et exorcisme, c'est reconnu ça comme diplôme?

Je ne donnerai même pas un centime pour ton "travail". Pour moi ta démarche est exactement la même que ces pseudos-marabouts qui nous mettent leur pubs dans la boites aux lettres, promettant réussite financière, retour de l'être aimé, repousse des cheveux et augmentation de la virilité...

Faire son métier de l'exploitation de la crédulité et de la souffrance des gens pour moi ça porte un nom: parasite.

(Dans tous les cas je te déconseille fortement de proposer tes services au travers de ce forum. Même si d'un coté ton message a déjà des airs de petites annonces...)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 10:13 
Hors ligne

Inscription: Dim Mai 16, 2010 17:51
Messages: 44
Arkayn a écrit:
As-tu bien parcouru le forum ? As-tu vu réellement des cas de possession avérés, par exemple ? Tu comptes vraiment envoyer des personne consulter un exorciste pour un simple cas de paralysie du sommeil ?

Désolé, mais ne viens pas chercher ici un feu vert, une légitimité ou je ne sais quoi. Ta démarche te placera d'office dans la catégorie des charlatans !


Je ne vois pas bien en quoi j'ai l'air de venir chercher une légitimité quelconque en posant une question qui, je le pense, est le centre d'un problème dans un ensemble de professions posant justement question d'un point de vue juridique (je ne suis ni medium, ni marabout, ni exorciste ou quoi que ce soit dans le genre). Je constate par contre que pour toi, quelqu'un qui exercerait dans la branche qui visiblement te passionne (à moins que tes 4000 et quelques messages soient une vue d'esprit) serait systématiquement catégorisé comme Charlatan, et qu'il est de ton avis impossible sur l'ensemble des messages de ce forum (ou d'autres) de trouver un cas réel de possession ou de hantise (mais peut-être ne parlais-tu que de possession, dans ce cas, la raison l'emporte, je n'ai jamais été amené à étudier de cas réel, uniquement des rapports scientifiques tendant à prouver l'existence de ce genre de phénomènes plus que rares, après avoir éliminé toutes les causes cartésiennes).

D'un autre côté, je ne comprends pas bien en quoi s'intéresser à des cas et les relater dans des articles, ouvrages ou autres supports relèverait de l'exploitation de la crédulité des gens !?...

Quand à me glorifier de "spécialiste", ce n'est pas vraiment le cas. Je prépare un doctorat en sciences humaines, ce qui donne simplement un sens à ma vie et à mes études (ainsi qu'à mon travail et à mes recherches et à tout ce que cela m'a couté jusque maintenant).

Arkayn a écrit:
Tu comptes vraiment envoyer des personne consulter un exorciste pour un simple cas de paralysie du sommeil ?


Non, dans ce cas, je leur conseillerais de s'adresser à une unité spécialisée dans les troubles du sommeil, où un médecin leur ferait passer des tests pour établir l'étiologie de leur mal, poser un diagnostic et délivrer un traitement adéquat. Si aucun diagnostic ne pouvait être posé, j'envisagerais une cause psychosomatique et leur conseillerais de consulter un Psychiatre spécialisé en matière de sciences cognitives et comportementales; si toutes ces investigations (et d'autres) ne donnaient rien, je commencerais à m'intéresser à une thèse moins cartésienne et je présenterais un dossier afin d'obtenir un financement pour constituer une équipe de recherche...

exuvie a écrit:
Personnellement, plutôt de savoir comment tu vas gagner de l'argent sur le dos de pauvres gens...


Il serait intéressant de relire mon message, où j'aborde le sujet des honoraires dans le cadre de recherches poussées, qui n'émanent que très rarement de personnes, et encore moins de personnes pauvres (au final, les seuls particuliers pouvant faire appel à ce genre de recherches sont des mécènes universitaires, et ils sont rares en Europe). De plus, je ne prétends pas exercer en dehors de mon domaine de compétence.

exuvie a écrit:
... il m'intéresserait plus de savoir les progrès que t'ont permis de faire tes "recherches" dans l'étude du paranormal.


A la lecture de mes "progrès" (qui dans la branche que j'ai choisie sont très faibles; on avance à tâtons et on ne se risque pas à poser des théories fumantes sur des sujets sensibles), quelle serait ta réaction si j'affirmais croire à l'existence de forces paranormales, avoir étudié peu de cas pouvant être avérés (mais Dieu sait que ces cas m'ont passionné) et ne pas être en mesure d'apporter la moindre preuve actuellement de ce à quoi j'essaie de croire. Serais-tu prêt(e) à lire des articles ayant pour conclusion prudente et pondérée des doutes sur mes propres résultats et sur la possibilité omniprésente d'une explication rationnelle encore inconnue de la science ?

William Lee a écrit:
Si je comprend bien, tu as fait de très longues études, tu es fauché et tu cherches une combine pour te faire du fric facilement sur le dos des gens. Spécialiste en hantise, possession et exorcisme, c'est reconnu ça comme diplôme?


Pareil que précédemment. Il est utile de lire l'ensemble d'un message et d'en tirer les conclusions logiques. Lorsque je dis que j'ai claqué une grosse partie d'un héritage, c'est forcément qu'il en reste une autre partie.

Je trouve assez cavalier d'affirmer que je cherche une "combine" pour me faire de l'argent alors que je pose simplement une question ayant trait à la rémunération dans une branche de recherche (et non, je n'ai pas d'obscur diplôme en Parasciences ou en Hantise ou encore en Possession, je ne suis qu'un universitaire au long cours ayant opté pour les Sciences Humaines - Sociologie, psychologie - dans le but de pouvoir étudier des phénomènes qui me passionnent depuis l'enfance). Mes diplômes sont effectivement reconnus, ce qui ne fait pas de moi un spécialiste du Paranormal.

William Lee a écrit:
Je ne donnerai même pas un centime pour ton "travail". Pour moi ta démarche est exactement la même que ces pseudos-marabouts qui nous mettent leur pubs dans la boites aux lettres, promettant réussite financière, retour de l'être aimé, repousse des cheveux et augmentation de la virilité...


Ai-je demandé ou proposé quoi que ce soit ? A part un avis sur une question que je me posais à la lecture d'un article traitant du sujet (la rémunération des universitaires dans le cadre de recherches ayant trait à des phénomènes non expliqués), je ne vois pas en quoi je peux être assimilé à ces pseudos-marabouts qui nous mettent leur pubs dans la boites aux lettres, promettant réussite financière, retour de l'être aimé, repousse des cheveux et augmentation de la virilité ? Peut-être pourrais-tu argumenter ?

William Lee a écrit:
Faire son métier de l'exploitation de la crédulité et de la souffrance des gens pour moi ça porte un nom: parasite.


Sur ce point là, je suis bien d'accord avec toi, et je pense le sous-entendre dans mon Post... Maintenant, si tu me considères comme un parasite (mais j'ai du mal comprendre), j'aimerais également que tu développes.

William Lee a écrit:
(Dans tous les cas je te déconseille fortement de proposer tes services au travers de ce forum. Même si d'un coté ton message a déjà des airs de petites annonces...)


Je ne vois réellement pas en quoi mon message a des airs de petite annonce. J'aborde un sujet qui me turlupine depuis un bout de temps (en me doutant de la polémique levée); je demande des réactions sur ce même sujet, sans pour autant m'attendre à me faire traiter de parasite ou de charlatan, d'autant plus par quelqu'un sensé modérer les propos des autres.

Toi qui t'intéresse au paranormal, tu devrais savoir que les scientifiques qui évoluent dans ce milieu, depuis la convention de 1986 à San Diego, réclament un statut plus clair d'un point de vue UNIVERSITAIRE, concernant le fruit de leurs RECHERCHES (je parle simplement d'honoraires de recherche, ou plus simplement de traitement salarial); je lève ce problème en me disant que je vais trouver sur un Forum francophone aussi important des gens partageant mes questions, et immédiatement, c'est la levée de boucliers contre l'exploitation du Forum à des fins personnelles... J'avoue que c'est inquiétant de ne pas pouvoir aborder un sujet tel que l'argent (dont on parle tous les jours à la TV ou dans la presse) là où l'on parle de hantise, d'esprits voire de phénomènes plus graves et dangereux.

Bref, je suis fort étonné (mais j'accepte le bât) de recevoir un tel accueil alors même que je ne fais qu'avancer un questionnement en toute franchise, sans masque, et surtout, sans proposer quoi que ce soit comme service en échange de quoi que ce soit comme rémunération.

Ce Forum est l'un des plus importants espaces francophones d'échange en la matière, j'espérais trouver des scientifiques partageant mes interrogations... A la relecture de mon message, je ne trouve pas de sens caché à mes propos.

Pour clarifier ma position : je ne suis habilité à travailler que dans un cadre universitaire ou de recherche, sur base de propositions émanant d'ONG ou de services gouvernementaux. Lorsque je suis amené à m'intéresser à un cas, c'est au travers d'un processus de recherches au sein d'une équipe ou d'un groupe d'investigations scientifiques. Il est arrivé à plusieurs reprises que je sois sollicité par telle ou telle faculté pour intervenir, et que j'ai du mal à établir un barème de paiement (que ce soit pour une étude, un énoncé, une préface, un article ou une conférence); je n'ai fait que solliciter des avis de professionnels afin de connaître leurs propres expériences.

Pour faire encore plus clair : il m'arrive de recevoir des témoignages d'expériences venant de particuliers (le dernier date d'hier); dans ce cas j'écoute et je donne un avis en mettant les réserves nécessaires s'il y a lieu de le faire, mais dans aucun cas je ne me fais rémunérer pour ces avis, mon seul gain étant de pouvoir annexer à mes recherches personnelles des cas supplémentaires (pour peu qu'ils aient un intérêt scientifique) tout en mettant la personne intéressée en garde de toute expérience pouvant la dépasser ou nuire à son intégrité physique ou mentale.

Est-ce que je viole réellement les principes éthiques fixés par les règles déontologiques de la recherche ?

Je savais que dans les universités européennes on se heurtait à la vindicte rectorale lorsque l'on abordait certains sujets, je ne pensais pas que c'était le propre d'un espace de discussion ouvert à ces mêmes sujets.

Que doit-on alors penser de tous ces groupes d'amateurs (Chasseurs de fantômes, etc...) qui parlent de tarification sur leurs sites et interviennent régulièrement sur des espaces similaires ?

En conclusion, mon sujet n'est pas de renvoyer la balle à ceux qui me taxent de parasite ou de charlatan, mais force est de constater que certaines vérités ne sont pas vouées à une discussion objective et constructive.

Friendly,
Spartano


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 10:52 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Octobre 04, 2007 22:09
Messages: 5481
Localisation: Genf
Je pense que tu ne dois pas t'étonner de notre réaction. Le sujet principal de ton post, comme tu l'as souligné, est l'argent.

Ce n'est ni le paranormal, ni le sujet de tes études. Tu nous demandes simplement notre avis sur les tarifs qui peuvent être proposés pour ce genre de services.

Or, tu dois comprendre qu'après des années passées sur ce forum à lire des témoignages sur le sujet, nous avons une certaine expérience de ce que la crédulité ou la souffrance des gens peuvent les rendre vulnérables au charlatanisme et à l'exploitation morale...

Tu t'imagines bien que sur ce genre de forum, nous devons régulièrement faire la chasse à des charlatans et autres pseudos-médiums qui contactent les membres qui leurs semblent le plus vulnérables pour essayer de les manipuler d'une manière ou d'une autre(c'est ce genre de personnes que j'apelle "parasite", ce n'étais pas une attaque personelle...) Tu te doutes bien que nous nous méfions des "professionnels du paranormal"...

Nous considérons le paranormal comme un sujet d'étude et de débat intéressant et sérieux, et pour en débattre, tu es le bienvenu ici. Mais sachant que dans ce domaine, rien n'est sûr et rien n'est prouvé, je ne vois pas quelle légitimité tu aurais à monnayer tes "connaissances", qui dans ce domaine ne peuvent être que des hypothèses" ou des croyances personelles...

Disons que ce forum n'est peut-être pas le bon endroit pour ce genre de démarches. Les discussions ici se font entre amateurs passionnés, et dans ce cadre tes connaissances seront les bienvenues...

(Mais bon, soyons pragmatiques. Pour répondre à ta question initiale sur les tarifs envisageable, je répondrai logiquement: le maximum qu'ils sont prêts à payer pour ça. Et si ce sont de riches mécènes, pas de scrupules, taxe-les au max! :mrgreen: )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 11:25 
Hors ligne

Inscription: Dim Mai 16, 2010 17:51
Messages: 44
Je suis tout à fait d'accord sur ce point, et ton explication est moins tranchée que celles que j'ai pu lire ci-dessus.

Malgré tout, et comme tu le dis toi-même :

Citation:
Nous considérons le paranormal comme un sujet d'étude et de débat intéressant et sérieux, et pour en débattre, tu es le bienvenu ici.


Et je te remercie de ton message de Bienvenue, mais force est de constater que ce sujet d'étude et de débat intéressant et sérieux réclame des subventions qui, à l'heure actuelle, n'ont JAMAIS été octroyées par des universités européennes. Ces subventions, à mon sens, et du point de vue strict de la recherche scientifique, sont un élément moteur des réponses que l'on peut apporter à un public d'amateurs éclairés (qui à mon avis ne demandent pas mieux que d'avoir des réponses concrètes).

Je vais me permettre de citer également Arkayn, qui semble être l'un des piliers fondateurs de ce Forum :

Citation:
Il est parfois impossible de vérifier les faits et évènements sans des moyens techniques et financiers considérables.


C'est encore une fois en ce sens que je lève le débat, et pas du tout dans le but de prendre 100 balles à quelqu'un de crédule pour lui dire que je vais virer un fantôme de sa maison (pour cela, il y a les frères Winchester, non ?)

J'ai peut-être mal choisi l'endroit où poster ce débat (bien que Généralités me semblait approprié), mais le constat est bel et bien là : pour informer de manière scientifique les gens sur les phénomènes paranormaux, il faudrait déjà qu'une reconnaissance soit donnée au nombre croissant d'universitaires qui décident de se consacrer à ce sujet. Lorsque l'on voit des médecins au journal de 20 heures se plaindre de ne pas pouvoir payer leurs éprouvettes et produits de contraste dans le cadre de la recherche médicale, on peut les féliciter d'avoir une tribune publique afin d'exprimer leur mécontentement; de notre côté, en matière de paranormal, nos rares tribunes sont les Forum Internet.

Mon avis est également que les amateurs et autres personnes intéressées par le sujet ont le droit de savoir qu'il n'existe aucuns subsides, aucuns barèmes en la matière, ce qui explique que (très) peu de réponses claires et démontrables soient apportées par ceux ayant fait le choix de cette activité professionnelle (et c'est pourtant notre boulot de donner des réponses).

Bien entendu, je ne m'attends pas à ce que mon avis soit partagé par toute la communauté du paranormal francophone, mais en arriver à se voir taxer de parasite ou de charlatan quand on cherche juste à exprimer le malaise d'un groupe entier de recherche, c'est un peu décevant.

Tu sais aussi bien que moi, à mon avis, que lorsque l'on gère un Forum ayant l'importance de celui-ci, on est amené à répondre à toutes sortes de personnes, de toutes classes et conditions, et qu'un scientifique peut décider de venir ramener sa fraise (ce qui n'en fait pas, loin de là, une personne à part)... Dans ce cas comme dans d'autre, tout n'est qu'une question de dialogue : certains verront un intérêt à débattre du sujet, d'autre non, et c'est là que notre libre arbitre prend toute son essence.

J'avoue avoir été quelque peu vexé par les propos que j'ai lu en réponse à mon message, mais mon objectif n'est pas de m'en plaindre. J'ai appris à accepter la répartie, mais j'aime toujours avoir un développement clair et justifié quand on met en doute mes motivations. Intrinsèquement, il est clair que je refuse d'être taxé de charlatan ou comparé à un pseudo-marabout, sous le simple prétexte que je parle d'argent, là où l'un de mes détracteurs déclare lui même que la recherche demande de gros moyens techniques et financiers.

Je pense avoir été plus que clair dans l'énoncé de mes réelles motivations, advienne que pourra.

Friendly,
Spartano


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 11:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 15, 2009 19:51
Messages: 238
Je dois avouer que c'est une démarche étrange et que je n'ai pas bien cerné d'ailleurs, tu veux de l'argent pour faire de la recherche? Enfin tu peux toujours donner des cours en tant qu'enseingant-chercheur. Je suppose aussi que tu peux ouvrir un cabinet de psy ou autre vu que tu étudies le comportement humain.

Spartano a écrit:
ce sujet d'étude et de débat intéressant et sérieux réclame des subventions
Des subventions pourquoi faire, payer des salaires, acheter du matériel ?
C'est une question sérieuse, à dire vrai je me demande de quoi on peux avoir besoin pour étudier ces "phénomènes".

Enfin désolé, je vais répondre d'une façon plus personnelle en te disant (admettons que tu sois doctorant) d'être plus humble. En France, c'est triste à dire mais nous ne sommes pas tous égaux face aux études supérieurs, il serait plus agréable que tu n'étales pas ta panoplie universitaire par courtoisie envers les gens qui ne vivent pas de leur rente. C'est vraiment triste de devoir choisir son avenir juste parce que la fac est à portée de bus, tu peux me croire, enfin tu pourras toujours me traiter de gamin jaloux, mais ça devait sortir. :mrgreen:

De toute façon payer pour lire des bouquins, j'ai déjà une cotisation à la bibliothèque municipale. :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 12:16 
Hors ligne

Inscription: Dim Mai 16, 2010 17:51
Messages: 44
Iolaus Theban a écrit:
Je dois avouer que c'est une démarche étrange et que je n'ai pas bien cerné d'ailleurs, tu veux de l'argent pour faire de la recherche?


Ce que JE veux importe peu. Ce qui serait juste, c'est que l'on accepte que les para-sciences intéressent un nombre croissant de gens, et qu'AUCUNE subvention ne vient appuyer cet intérêt dans le cadre de recherches structurées.

Que l'on soit sceptique ou pas, force est d'admettre que certains "dossiers" sont dignes d'être creusés afin de faire la lumière sur des vérités (ou des mensonges) afin d'en informer le public.

Iolaus Theban a écrit:
C'est une question sérieuse, à dire vrai je me demande de quoi on peux avoir besoin pour étudier ces "phénomènes".


Et bien l'air de rien, le matériel nécessaire reste considérable, les déplacements fréquents, les recherches et enquêtes nombreuses... Et j'en passe...

Iolaus Theban a écrit:
Enfin désolé, je vais répondre d'une façon plus personnelle en te disant (admettons que tu sois doctorant) d'être plus humble.


Là, je n'ai pas d'argument valable. Je ne vais pas me cacher du fait d'avoir pu faire des études; j'ai des amis, en Europe et ailleurs, qui étudient grâce à des bourses (je pense entre autres à deux amis français qui se sont vu octroyé une bourse de recherche à l'Université de Liège en Belgique). Et je ne vois pas en quoi je manque de courtoisie à qui que ce soit en parlant de ma propre expérience qui m'a sûrement demandé également des sacrifices (je vis en colocation ou sur campus, ma voiture est très vieille et mes voyages d'études me tiennent lieu de vacances). L'argument est un peu léger, non ?

EDIT : Il me semble également que l'époque durant laquelle le savoir était réservé au Clergé ou à la Noblesse est révolue, surtout en France depuis la Révolution... Non, je n'ai définitivement pas honte d'étudier et de me donner les moyens de le faire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 12:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Août 17, 2009 00:19
Messages: 2630
J'ai dû sauter une ligne ou deux.
Je pense que si c'est vraiment l'argent que tu cherches, pourquoi ne pas te tourner, comme tu l'as dis au début, vers des conférences ? Si cela s'écarte un peu de l'intérêt personnel de ta recherche, cela permettra néanmoins de la financer -je suppose-.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 12:45 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Octobre 04, 2007 22:09
Messages: 5481
Localisation: Genf
Je ne connais pas grand-chose à ce monde-là, mais j'ai un peu l'impression que pour la communauté scientifique, étudier le paranormal revient à devoir traiter avec des gens comme Elizabeth Tessier ou le Père Bune...

Est-on vraiment sûr que la communauté des chercheurs est ouverte à ce genre d'études? Y'a-t-il réellement une demande à ce niveau-là? Et les gens qui prétendraient à des aides ou des subsides pour mener ce genre d'études, sont-ils crédibles ou légitimes pour y prétendre?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 12:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 15, 2009 19:51
Messages: 238
J'ai juste trouver une certaine suffisance dans ton premier post qui est maladif du milieu universitaire. Je suis d'accord étudier est surement la meilleure chose qu'un être humain puisse faire. Je n'ai eu que des mauvaises impressions pendant mon passage à l'université avec des profs dédaigneux et des élevés qui ne l'étaient pas moins, juste parce qu'ils étaient plus haut dans le nombre d'années d'étude, désolé j'ai retrouvé cela dans ton post, après c'est peut être une mauvaise interprétation de ma part.

C'était puéril de ma part de parler de l'accessibilité des études, mais je reste convaincu que les études restes le lot d'une certaine élite pour en satisfaire une autre. Mais bon c'est mon côté conspirationniste surement.

Mea culpa, mais j'espère que tu comprends un peu, ce que je viens de dire.

Spartano a écrit:
Ce que JE veux importe peu

Pardon mais tu es le seul ici à avoir étudier dans le but de faire un métier du "paranormal". Donc les financements ils sont plutôt pour ta branche, donc l'argent serait pour toi en fin de compte. Mais bon peut être devrait tu te renseigner sur le département de zététique de Nice pour connaitre son fonctionnement et son financement. Après tout, c'est le même job.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 12:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 28, 2008 14:18
Messages: 8616
Localisation: Essonne
Ou voir au niveau du gouvernement s'ils n'ont pas une "case" de libre avec des subventions comme pour ceux qui s'occupent des mouvements sectaires...

_________________
Il n'y a que deux solutions : Soit j'ai raison, soit vous avez tort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 13:16 
Hors ligne

Inscription: Dim Mai 16, 2010 17:51
Messages: 44
Iolaus Theban a écrit:
Pardon mais tu es le seul ici à avoir étudier dans le but de faire un métier du "paranormal". Donc les financements ils sont plutôt pour ta branche, donc l'argent serait pour toi en fin de compte.


Pas vraiment en fait. Oui, je profiterai de l'attribution de bourses de recherche, et je l'ai déjà fait, mais au final, l'usage qu'on en tire est loin d'être personnel.

Imaginons que je lève un budget pour étudier un cas de hantise, et que j'arrive à démontrer par A + B que ce cas est avéré. Mon rôle n'est pas de le garder au sein d'une petite élite (chose que je rejette également, étant progressiste), mais justement de le diffuser massivement (et pas au travers d'un bouquin à 50 euros) pour faire savoir aux nombreux amateurs du sujet qu'ils ne se trompent dans leurs conviction de l'existence de ce genre de phénomène. Par contre, il est également de mon devoir de faire savoir le contraire si tel est le cas...

Il y a ceux qui gardent le savoir pour eux ou leurs corporations hermétiques (et si tu es partisan de la thèse conspirationniste, tu sauras de quoi je parle), et ceux qui ne veulent qu'une chose : prouver l'existence de tel ou tel phénomène afin d'éclairer le public sur le sujet; je fais partie de la seconde catégorie.

Maintenant, oui, je comprends ton aversion pour cette pseudo-élite intellectuelle qui fréquente le quartier latin en flagornant au nom d'une science qui ne leur appartient pas, mais je ne partage pas du tout cette vision élitiste de la connaissance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 13:21 
Hors ligne

Inscription: Dim Mai 16, 2010 17:51
Messages: 44
Minia a écrit:
Ou voir au niveau du gouvernement s'ils n'ont pas une "case" de libre avec des subventions comme pour ceux qui s'occupent des mouvements sectaires...


Très bonne remarque, et de nombreuses initiatives (enfin, nombreuses... par rapport à une époque où cela aurait été considéré comme proprement hérétique) vont en ce sens au sein de différents groupes inter-gouvernementaux.

La NASA, par exemple, n'a jamais caché le fait de recevoir une partie de ses budgets du gouvernement américain pour tenter d'établir l'existence (ou non) d'une vie extraterrestre.

En France et en Belgique, il existe des rapports officiels au sein des Etats-Majors interalliés afin de tenter d'expliquer des phénomènes dus à des OVNIS (j'ai bien dis OVNIS, pas engins extraterrestres).

Les consciences évoluent, et c'est bien ça le centre du problème que j'expose :

Si l'on veut pouvoir répondre à la demande d'un public sans cesse croissant à des questions relevant du paranormal, la Science se doit d'intervenir, et des fonds doivent être alloués ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 13:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 15, 2009 19:51
Messages: 238
Je suis content de que tu me comprennes un peu, j'ai surement été maladroit dans mon premier post. :wink:
J'avais une grande opinion concernant la fac, les profs, les docteurs... mais c'était avant, enfin bref c'est pas le débat, alors désolé pour tout ça.

Mais je ne sais vraiment pas comment tu pourrais avoir un financement. Tu trouveras peut être une formule magique sur le forum. :mrgreen:
Sinon te renseigner auprès des centres de recherche possédant déjà de tel département.

Citation:
Voici une liste, qui n'est pas exhaustive, des centres de recherche impliqués dans l'étude des phénomènes psi
Liste sur mondenouveau.fr au grand 3. :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 15:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juillet 11, 2009 21:23
Messages: 1337
Sans avoir parcouru le topic en long et en large, je donne simplement mon point de vue sur le sujet après avoir lu le post initial.

Il ne me semble pas malhonnête de chercher à tirer un profit financier de tes connaissances, même si je soutiens plus logiquement des démarches bénévoles et passionnées comme celle entreprise par l'encyclopédie du paranormal créée par Binocle et la clique de PNFR. En revanche, et en acceptant le statut particulier de te sétudes, je crois que tes seules chances de gagner de l'argent sans enfreindre une éthique élémentaire (ne pas tromper les gens en affabulant) consisterait simplement en la publication de tes travaux, de tes enquêtes, au pire à leur exploitation à spectaculaires, en restant le moins prosélyte possible.

Je ne sais pas où commence et où se termine le niveau de charlatanerie chez Jimmy Guieu, Jean-Claude Bourret, Emile Tizané, ou les gens qui font Mystères ou même Dechavanne et Carmouze etc, bref des gens qui gagnent ou bien qui ont gagné leur vie avec le paranormal. Je sais juste que je peux me divertir avec leurs histoires et leurs hypothèses farfelues sans y croire une seconde, et s'il y a des gens que ça fait rêver, tant mieux pour eux.

En revanche, aller faire l'enquêteur paranormal à la sauvette, le marabout exorciste, l'astrologue ou le gourou, ou pire le médium école Kardec, ça relève pour moi de la malhonnêteté. Prétendre que le "paranormal" est une science exacte et prêcher "la vraie foi", c'est moyennement correct voire pas du tout.

Spartano a écrit:
Mon travail, bien entendu, réside dans le fait d'apporter des réponses concrètes à des éléments jusqu'alors inexpliqués. Malheureusement, et les vrais professionnels le savent : il n'y a pas toujours de résultats, pas toujours de réponses.


Là je suis en désaccord. A part révéler des mystifications, tu ne pourras pas apporter de réponses "concrètes" ("il s'agit du fantôme de votre oncle, exorcisez la maison et l'odeur de soufre disparaîtra"). Et ce genre de choses, c'est la gendarmerie qui s'en occupe ici bas, à mon humble avis.

_________________
Don't hate me caus' I'm beautiful.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 17:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 30, 2005 00:32
Messages: 2557
Localisation: Paris
Iolaus Theban a écrit:

Enfin désolé, je vais répondre d'une façon plus personnelle en te disant (admettons que tu sois doctorant) d'être plus humble. En France, c'est triste à dire mais nous ne sommes pas tous égaux face aux études supérieurs, il serait plus agréable que tu n'étales pas ta panoplie universitaire par courtoisie envers les gens qui ne vivent pas de leur rente. C'est vraiment triste de devoir choisir son avenir juste parce que la fac est à portée de bus, tu peux me croire, enfin tu pourras toujours me traiter de gamin jaloux, mais ça devait sortir. :mrgreen:

De toute façon payer pour lire des bouquins, j'ai déjà une cotisation à la bibliothèque municipale. :lol:

Depuis quand c'est honteux de faire des études? :roll: Il faut quand même pas exagérer. Il y a des gens qui en font et d'autres non, je vois pas pourquoi il faudrait bouder les gens qui en font uniquement parce que soi-même on en a pas fait et inversement.

_________________
« Les choses sont ce qu’elles sont et seront ce qu’elles seront. » Jonas Jonasson, Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 17:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 15, 2009 19:51
Messages: 238
soukeena a écrit:
Depuis quand c'est honteux de faire des études?

Je sais pas, j'en ai moi même fait quelques unes. Après j'ai rectifié mon propos, je te laisse lire mes autres messages.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 19:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juillet 16, 2008 14:48
Messages: 88
Localisation: Pays mystique des nymphes nues qui batifolent...
Spartano a écrit:
Il serait intéressant de relire mon message, où j'aborde le sujet des honoraires dans le cadre de recherches poussées, qui n'émanent que très rarement de personnes, et encore moins de personnes pauvres

Il serait bon de relire mon message où je ne parle pas de personnes pauvres, mais de "pauvres gens". Mais cette partie n'est pas très intéressante, je trouve.

Spartano a écrit:
A la lecture de mes "progrès" (qui dans la branche que j'ai choisie sont très faibles; on avance à tâtons et on ne se risque pas à poser des théories fumantes sur des sujets sensibles), quelle serait ta réaction si j'affirmais croire à l'existence de forces paranormales, avoir étudié peu de cas pouvant être avérés (mais Dieu sait que ces cas m'ont passionné) et ne pas être en mesure d'apporter la moindre preuve actuellement de ce à quoi j'essaie de croire.


Ma réaction serait d'abord de te remercier d'avoir répondu clairement à ma question. Puis je noterais que ces "recherches" semblent une perte de temps (je veux dire, sauf peut-être pour la satisfaction personnelle du chercheur). ensuite je me demanderais comment gagner de l'argent éthiquement à partir de quelque chose qui ressemble fort à la quête d'une chimère. Enfin, je conclurais en me disant que pour cela il faut probablement adopter une posture à un niveau méta. Mais là je m'éloigne probablement du sujet...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 19:35 
Hors ligne

Inscription: Jeu Avril 08, 2010 12:54
Messages: 830
Voilà je voudrais juste répondre de mon point de vue à moi, c'est à dire que je ne connais pas tout. Mais il me semble que lorsqu'on fait des recherches et que l'on consulte des personnes pour faire avancer ses recherches cela se fait bénévolement voir même dans certains cas que les scientifiques paient ces gens pour leur témoignage ou leur donne une sorte de rémunération pour le déplacement.

Mais là encore je ne suis pas certaine à 100% donc pour moi si tu veux continuer à faire des recherches va falloir le faire sur tes deniers, parce que c'est sinon c'est se foutre du monde.
Si tu veux être payé, il va falloir que tu ais un réel titre, consultant, docteur en.... enfin un truc qu'on peu déclarer à la sécu et au impôt, ou que tu crée une cellule de recherche et dans ce cas c'est les universités qui paient pas les gens.

Mais je répète je ne connais pas tout et il me semble que ça fonctionne ainsi bien que....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 19:41 
Hors ligne

Inscription: Mar Mai 26, 2009 12:55
Messages: 1408
Bon, je détaillerais pas sur ce topic, mais en admettant que je veuille attirer quelques mp, je m'y prendrais pas mieux que cela...et puisque je suis dans l'hypothèse, si j'avais une fonction d'admin sur ce forum, j'aurais pas diffuser ce message, perso, je t'aurais demandé d'être plus clair sur tes intentions, sans être parano, ne connaissant pas la finalité de ta prospection, je protégerai les gens de passages qui lisent ce forum et même quelques inscrits, d'ailleurs, en toute honnêteté de ta part, as tu reçu des mp? et je demande aussi aux lecteurs, certains ont-ils étaient tentés de contacter ce monsieur ou l'ont-ils déjà fait? simple curiosité :!:

_________________
http://landsdsever.com/5167b


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 19:51 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Octobre 04, 2007 22:09
Messages: 5481
Localisation: Genf
Cela pose un cas de conscience, effectivement... Le topic porte bien son nom.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Mar Mai 18, 2010 19:54 
Hors ligne

Inscription: Mar Mai 26, 2009 12:55
Messages: 1408
William Lee a écrit:
Cela pose un cas de conscience, effectivement... Le topic porte bien son nom.



De toutes façons nous avons à faire à quelqu'un de manifestement intelligent, donc il ne reste plus qu'à savoir si elle est mis à profit dans un bon état d'esprit, ou non...le mieux c'est que l'initiateur réponde lui même, aux interrogations légitimes... :D

_________________
http://landsdsever.com/5167b


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Jeu Mai 20, 2010 12:25 
Hors ligne

Inscription: Dim Mai 16, 2010 17:51
Messages: 44
Salaryman a écrit:
Je ne sais pas où commence et où se termine le niveau de charlatanerie chez Jimmy Guieu, Jean-Claude Bourret, Emile Tizané, ou les gens qui font Mystères ou même Dechavanne et Carmouze etc, bref des gens qui gagnent ou bien qui ont gagné leur vie avec le paranormal. Je sais juste que je peux me divertir avec leurs histoires et leurs hypothèses farfelues sans y croire une seconde, et s'il y a des gens que ça fait rêver, tant mieux pour eux.


Pour tout ce qui est télévisuel, les revenus relèvent plus de la production (c'est à dire totalement inaccessible). Pour le reste, l'édition, même à compte d'auteur, peut engendrer des revenus acceptables pour peu que l'on propose et que l'on traite des sujets sur le fonds, avec un raisonnement sensé, et ce sans essayer de "convaincre", mais plutôt de "démontrer", de compiler et de rapporter tel ou tel phénomène et d'émettre des hypothèses (à l'heure qu'il est, les hypothèses restent la réponse la plus vraisemblable dans le domaine de l'inexpliqué en général). Personnellement, je n'aurai jamais l'audace de baser un ouvrage sur une intime conviction ou sur des croyances qui me sont propres : si j'affirme que la terre tourne sur elle-même, je dois pouvoir le démontrer. Maintenant, si je dois parler de l'existence ou non des esprits, il me faut me baser sur des témoignages, des faits, des expériences et une lourde base documentaire et bibliographique, en éliminer toutes les causes explicables et émettre les hypothèses adéquates; dans ce cas, un ouvrage honnête se terminera presque invariablement par une question posée au lecteur qui se sera fait sa propre idée à la lecture de l'exposé de l'auteur.

Salaryman a écrit:
En revanche, aller faire l'enquêteur paranormal à la sauvette, le marabout exorciste, l'astrologue ou le gourou, ou pire le médium école Kardec, ça relève pour moi de la malhonnêteté. Prétendre que le "paranormal" est une science exacte et prêcher "la vraie foi", c'est moyennement correct voire pas du tout.


J'ai évoqué ce point, et mon avis est très clair sur le sujet. 99,9% d'arnaques, et dans le cas contraire, une intervention nécessitant souvent l'avis de plusieurs intervenants sérieux dans des secteurs différents.

Salaryman a écrit:
Là je suis en désaccord. A part révéler des mystifications, tu ne pourras pas apporter de réponses "concrètes" ("il s'agit du fantôme de votre oncle, exorcisez la maison et l'odeur de soufre disparaîtra"). Et ce genre de choses, c'est la gendarmerie qui s'en occupe ici bas, à mon humble avis.


C'est plus compliqué. Lorsque l'on a un rôle de conseil dans le cadre d'une demande avec évocation de faits paranormaux, il s'agit, dans un premier temps, si cela émane d'un particulier, de travailler bénévolement, et de ne pas tomber non plus dans le très classique : "vous me donnez ce que vous voulez, un cadeau sera le bienvenu" ou autres approches tout à fait caractéristiques des charlatans dont on parle dans le précédent paragraphe.

Ensuite, il convient d'être extrêmement vigilant et de n'émettre que des conseils basés sur des certitudes (exemple d'un cas relaté et vécu par un collaborateur proche : une adolescente dont les parents pensaient qu'elle était possédée subissait en fait des abus répétés dans son entourage familial. La réponse était tout à fait cartésienne - et dégueulasse, excusez l'expression. L'ami dont je parle a immédiatement fait un signalement au Procureur. je considère qu'il a bien fait son travail, et il était de son devoir citoyen de le faire). De toutes les manières, il est préférable de n'apporter des conseils que dans un cadre restreint (entourage, amis, connaissances, famille), et avec toute la prudence requise en matière d'implication.

Exception qui confirme la règle : si l'on me sollicite un jour pour un cas qui semble présenter un intérêt certain pour la recherche, il est clair que je prendrai le temps de m'y intéresser, tout en conservant la plus stricte réserve en matière de causes et de nécessités; si le cas présente un réel caractère paranormal, ce sera alors à moi (ou à une unité de recherche) de financer les investigations adéquates, en accord avec la loi, bien entendu. Il faut également préciser que les gens ne peuvent en aucun cas devenir des sujets expérimentaux; une personne reste une personne.

exuvie a écrit:
Il serait bon de relire mon message où je ne parle pas de personnes pauvres, mais de "pauvres gens". Mais cette partie n'est pas très intéressante, je trouve.


Pourquoi l'évoquer dans ce cas ? Ça ressemble à un argumentaire tronqué pour entrer gratuitement dans un débat sans vraiment savoir ce qu'on va bien pouvoir y apporter, non ?

exuvie a écrit:
Ma réaction serait d'abord de te remercier d'avoir répondu clairement à ma question. Puis je noterais que ces "recherches" semblent une perte de temps (je veux dire, sauf peut-être pour la satisfaction personnelle du chercheur).


Et que dis-tu des millions d'amateurs s'intéressant au paranormal et qui pourraient profiter du résultat de recherches sérieuses, où en tous les cas se faire leur propre opinion au travers d'une synthèse claire et précise sur un cas déterminé, incluant faits, témoignages, chronologie, résultats d'investigations, etc... ? (Cette synthèse étant bien entendu le fruit d'une recherche longue et méticuleuse réclamant du temps ainsi que des moyens techniques et financiers).

exuvie a écrit:
ensuite je me demanderais comment gagner de l'argent éthiquement à partir de quelque chose qui ressemble fort à la quête d'une chimère. Enfin, je conclurais en me disant que pour cela il faut probablement adopter une posture à un niveau méta. Mais là je m'éloigne probablement du sujet...


Dans ce cas, que penser des milliards de dollars dépensés par la NASA et d'autres organismes pour tenter d'établir la possibilité d'une vie extraterrestre ? Que penser des fonds alloués par l'état à de scabreuses recherches sur le mystère de Rennes-le-Château ? Plus loin dans le passé, le voyage vers les Indes de Christophe Colomb vers les Indes était jugé chimérique par certains.

Concernant la métaphysique, si c'est bien de cela que tu veux parler, je te rassure, elle fait partie de la panoplie d'outils à notre disposition au travers de nombreux travaux.

Solitude a écrit:
Voilà je voudrais juste répondre de mon point de vue à moi, c'est à dire que je ne connais pas tout. Mais il me semble que lorsqu'on fait des recherches et que l'on consulte des personnes pour faire avancer ses recherches cela se fait bénévolement voir même dans certains cas que les scientifiques paient ces gens pour leur témoignage ou leur donne une sorte de rémunération pour le déplacement.


Il ne sera jamais proposé aucune rémunération à une personne apportant un témoignage dans le cadre d'une enquête ou d'un travail de recherche.Par contre, si je fais déplacer une personne dans ce cadre, il est normal de la défrayer du point de vue des frais inhérents à ce déplacement (transport, nourriture, logement si nécessaire).

Solitude a écrit:
Mais là encore je ne suis pas certaine à 100% donc pour moi si tu veux continuer à faire des recherches va falloir le faire sur tes deniers, parce que c'est sinon c'est se foutre du monde.


Heu... Là j'avoue vivre un grand moment de Solitude devant mon écran :shock:

Solitude a écrit:
Si tu veux être payé, il va falloir que tu ais un réel titre, consultant, docteur en.... enfin un truc qu'on peu déclarer à la sécu et au impôt, ou que tu crée une cellule de recherche et dans ce cas c'est les universités qui paient pas les gens.


Je ne veux vraiment pas être incisif, c'est loin d'être mon objectif, mais je pense qu'avant de réagir sur un sujet, il est de bon ton de prendre connaissance de l'ensemble des données exposées dans les messages précédents.

Solitude a écrit:
Mais je répète je ne connais pas tout et il me semble que ça fonctionne ainsi bien que....


Cette phrase est tout bonnement spectaculaire. Encore désolé, mais l'ensemble de ton Post me déroute :?

glissendo a écrit:
Bon, je détaillerais pas sur ce topic, mais en admettant que je veuille attirer quelques mp, je m'y prendrais pas mieux que cela...et puisque je suis dans l'hypothèse, si j'avais une fonction d'admin sur ce forum, j'aurais pas diffuser ce message, perso, je t'aurais demandé d'être plus clair sur tes intentions, sans être parano, ne connaissant pas la finalité de ta prospection, je protégerai les gens de passages qui lisent ce forum et même quelques inscrits, d'ailleurs, en toute honnêteté de ta part, as tu reçu des mp? et je demande aussi aux lecteurs, certains ont-ils étaient tentés de contacter ce monsieur ou l'ont-ils déjà fait? simple curiosité :!:


Concernant ce Post (je pense, ou un autre), une personne m'a contacté pour me demander si j'étais intéressé par un témoignage. cette personne m'a fait son témoignage via MSN sur un sujet bien précis, je lui ai donné un avis, nous avons discuté de la pluie et du beau temps, et cela s'est arrêté là.

Une autre personne m'a contacté suite à un autre sujet pour me proposer de recouper des informations et des recherches à propos d'un cas exposé sur ce Forum, cas semblant intéressant tant dans sa teneur que dans l'historicité des faits.

J'attends également un MP (donc un contact) d'un modérateur qui doit me donner une information afin que je lui fasse parvenir une Thèse, mes notes de travail et mes références bibliographiques. J'ai même précisé à cette personne qui m'a proposé de me payer les frais d'envoi que ce n'était pas nécessaire, ayant un budget peu entamé concernant mes frais d'expédition via FedEx...

Pour aborder ton message sous un autre angle, je me demande en écrivant ces lignes pourquoi je rentre dans ce jeu et te dresse une liste des gens m'ayant contacté en privé. Je trouve également ta manière de demander aux gens m'ayant contacté de le faire savoir assez inquisitoriale, sinon culottée...

De plus, si tu avais lu tout mon argumentaire, je pense que tu aurais eu des réponses à tes questions quand à ma motivation à ouvrir un débat sur le sujet. Concernant mes "revendications" monétaires, je pense avoir été clair là-dessus en râlant à propos du manque de subventions et de clarté dans les barèmes de paiement alloués aux scientifiques travaillant en marge des sciences exactes.

glissendo a écrit:
William Lee a écrit:
Cela pose un cas de conscience, effectivement... Le topic porte bien son nom.



De toutes façons nous avons à faire à quelqu'un de manifestement intelligent, donc il ne reste plus qu'à savoir si elle est mis à profit dans un bon état d'esprit, ou non...le mieux c'est que l'initiateur réponde lui même, aux interrogations légitimes... :D


Tu trouves ces interrogations légitimes (alors même que tu les poses quand des réponses ont été apportée en ce sens); moi, je les trouves illégitimes. Comme quoi les avis peuvent diverger d'une personne à l'autre.

Selon ta vision des choses :

1/ Si tu avais été Admin, tu n'aurais pas permit la publication d'un tel message : ce type de comportement est digne de la Stasi ou du régime de Moscou pendant la guerre froide,

2/ Tu me demandes la liste des personnes m'ayant contacté par MP,

3/ Tu demandes aux personnes m'ayant contacté par MP de se faire connaître.

Je te conseil le Marteau des Sorcières, excellent ouvrage pour la préparation d'un procès en hérésie.

Tu parles de protéger les gens de passage qui lisent ce forum, mais que proposes-tu pour me protéger de ton intervention qui pourrait me valoir la potence si nous vivions au temps d'Edward III ?

En conclusion à ce romanesque Post

Nombreux sont les messages qui ont apporté, sinon des réponses, du moins une substance au débat.

J'espère avoir fait le jour sur certaines questions de la manière la plus courtoise possible; j'avoue d'un autre côté avoir été quelque peu froid ou cynique en réponses à d'autres interventions, et j'en suis désolé, mais je pense qu'il y a des limites aux aberrations que l'on peut parfois lire, venant de personnes qui ont visiblement le désir insatiable de prendre part à chaque début de polémique, même lorsque les points ont été mis sur les « i » depuis plusieurs jours.

J'informe également tout lecteur (bien que cela me semble clair dans les réponses que j'ai donné) que je n'interviens pas dans le cadre de requêtes privées ou toute autres demandes d'aide quelle qu'elle soit. Je me cantonne à faire mon boulot dans le cadre d'unités de recherche facultaires et/ou scientifiques et ne suis ni medium, ni exorciste, voyant, chasseur de fantômes, para-psychologue, marabout, maître-vaudou, noueur d'aiguillettes, rebouteux, sorcier ou quoi que ce soit d'autre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Jeu Mai 20, 2010 13:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Novembre 18, 2008 17:53
Messages: 250
C'est dans ces moments de galère et dans ce désert professionnel de post-doctorant que je vous dis juste une chose Spartano :
- Fallait mieux passer par une école de commerce ..reconvertissez-vous, faites une business school et le pognon reviendra !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Jeu Mai 20, 2010 13:55 
Hors ligne

Inscription: Mar Mai 26, 2009 12:55
Messages: 1408
Citation:
J'attends également un MP (donc un contact) d'un modérateur qui doit me donner une information afin que je lui fasse parvenir une Thèse, mes notes de travail et mes références bibliographiques. J'ai même précisé à cette personne qui m'a proposé de me payer les frais d'envoi que ce n'était pas nécessaire, ayant un budget peu entamé concernant mes frais d'expédition via FedEx...


Ce détail, que je ne connaissait pas, me donne une vue favorable et répond presque en substance à mes interrogations, c'est une très bonne chose, surtout pour ceux qui vont avoir la chance de connaitre la teneur de ton travail, qui entre dans le domaine d'interêt des moderateurs, les chanceux.



Citation:
Pour aborder ton message sous un autre angle, je me demande en écrivant ces lignes pourquoi je rentre dans ce jeu et te dresse une liste des gens m'ayant contacté en privé. Je trouve également ta manière de demander aux gens m'ayant contacté de le faire savoir assez inquisitoriale, sinon culottée...


Inquisitoriale, non faut pas exagérer, culottée si tu veux cela ne me gêne pas, étant donnée que je dis ce que je veux, et qu' l'on est pas obligé de répondre à ma curiosité, la curiosité ( c'est le mot que j'ai employé) c'est pas la dictature...



Citation:
1/ Si tu avais été Admin, tu n'aurais pas permit la publication d'un tel message : ce type de comportement est digne de la Stasi ou du régime de Moscou pendant la guerre froide,

2/ Tu me demandes la liste des personnes m'ayant contacté par MP,

3/ Tu demandes aux personnes m'ayant contacté par MP de se faire connaître.

Je te conseil le Marteau des Sorcières, excellent ouvrage pour la préparation d'un procès en hérésie.

Tu parles de protéger les gens de passage qui lisent ce forum, mais que proposes-tu pour me protéger de ton intervention qui pourrait me valoir la potence si nous vivions au temps d'Edward III



1) Relis, si j'avais été admin, j'aurais publié et aussitôt demandé des explications en MP, ce qui a été fait, donc les admin du forum sont de la stasi, il seront heureux de l'apprendre.

2)) je voulais, par curiosité, savoir si l'on t'avait contacté par mp, donc tu pouvait ne pas répondre à ma simple curiosité, il n'était pas question de liste de personne

3) encore par simple curiosité je demandais si certains avaient été tenté de te contacter, ou l'avait fait, même logique que la 2)

ton interprétation romanesque sur la situation dans laquelle par un simple commentaire culotté de ma part tu pourrais avoir a courir le risque du bûcher m'a bien fait marré :D

_________________
http://landsdsever.com/5167b


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Jeu Mai 20, 2010 14:19 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Octobre 04, 2007 22:09
Messages: 5481
Localisation: Genf
glissendo a écrit:

1) Relis, si j'avais été admin, j'aurais publié et aussitôt demandé des explications en MP, ce qui a été fait, donc les admin du forum sont de la stasi, il seront heureux de l'apprendre.


Je préfère que l'on m'appelle "l'oeil de Moscou"... 8)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Jeu Mai 20, 2010 18:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juillet 16, 2008 14:48
Messages: 88
Localisation: Pays mystique des nymphes nues qui batifolent...
Spartano a écrit:
exuvie a écrit:
Il serait bon de relire mon message où je ne parle pas de personnes pauvres, mais de "pauvres gens". Mais cette partie n'est pas très intéressante, je trouve.


Pourquoi l'évoquer dans ce cas ? Ça ressemble à un argumentaire tronqué pour entrer gratuitement dans un débat sans vraiment savoir ce qu'on va bien pouvoir y apporter, non ?


Dès le début, j'explique que ce n'est pas la question du montant de tes revenus qui m'intéresse. Pourtant, comme c'est la base de ton message initial, je suis bien obligé de l'évoquer, mais je tache de ne pas m'étendre sur ce point, car je ne le trouve pas très intéressant.

Spartano a écrit:
Et que dis-tu des millions d'amateurs s'intéressant au paranormal et qui pourraient profiter du résultat de recherches sérieuses[...]


Moi je ne leur dis rien, toi tu leur dis que tu n'es pas "en mesure d'apporter la moindre preuve actuellement de ce à quoi [tu] essaie[s] de croire."

Spartano a écrit:
Concernant la métaphysique, si c'est bien de cela que tu veux parler


Non, je veux parler d'un niveau méta, pas de métaphysique.


Spartano a écrit:
avoir étudié peu de cas pouvant être avérés (mais Dieu sait que ces cas m'ont passionné)


Ce qui m'intéresserait nettement plus maintenant, ce serait que tu entres dans le détail de ces cas, peut-être dans un sujet dédié.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cas d'éthique... et de compétences !
MessagePosté: Jeu Mai 20, 2010 20:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juin 23, 2008 21:26
Messages: 2482
Localisation: Lausanne
Tu es intelligent, ça se voit tout de suite. :wink:

Tu veux gagner ta vie de ton métier ainsi que de ta passion moi je trouve ça finalement assez logique...

De même tu as l'air concret quand tu concèdes que dans un cas douteux (paralysie du sommeil) tu redirigerais volontiers un "patient" vers un spécialiste.

Cependant, aussi diplômé sois-tu, acceptes-tu le fait qu'aucunes thèses de possessions ou autres hantises ne soient accréditées de manières officielles comme de faits scientifiquement prouvés ?

Finalement et un peu comme dans l'homéopathie, tu es partisan du : Tant que ça marche et que ça aide...

Si ton but n'est pas d'entrer dans le charlatanisme, admet quand même que tout ce que tu pourrais réaliser ne relévera en rien d'une démarche scientifique...

T'es un peu le Pasteur qui transmet la bonne parole à ses fidèles ?

On en revient où là ?

Peut-être pas au charlatanisme mais au prosélytisme....

_________________
"Life ? don't talk to me about life..." - Marvin


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO