Nous sommes le Jeu Avril 26, 2018 03:04


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Extinction de masse au Permien
MessagePosté: Lun Décembre 01, 2003 09:50 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10612
Citation:
Extinction de masse au Permien

Source : S&T Presse, le 01/12/2003 à 07h07

Il y a environ 65 millions d'années, la collision d'une météorite avec la Terre provoqua sans doute le cataclysme qui conduisit à la disparition des dinosaures. Mais certains indices semblent indiquer que ce phénomène ne serait pas un cas isolé.

Asish et ses collègues de l'Université de Rochester (New York) ont ainsi retrouvé dans des échantillons de roches de l'Antarctique datant de la fin du Permien et du début du Triasique une composition chimique révélatrice d'une origine extraterrestre.

Ce serait la trace, pour les chercheurs, d'une météorite qui aurait percuté la Terre il y a environ 251 millions d'années. Si la nature chimique identifiée aujourd'hui est différente de celle de la météorite qui a décimé les dinosaures, cette découverte semble toutefois renforcer l'hypothèse d'une autre extinction de masse antérieure.

Le phénomène pourrait avoir détruit environ 90% de la vie sur notre planète. La violence de l'impact d'une météorite de la taille d'une montagne aurait projeté dans l'atmosphère des milliards de tonnes de poussières, obscurcissant le ciel pour des mois, et entraîné de multiples éruptions volcaniques.

Reste la question de savoir comme la vie animale aurait pu survivre durant tout ce temps dans un tel enfer...

Source : Futura-Sciences



Permien : dernière période du Paléozoïque, après le Carbonifère sur l'échelle des temps géologiques, couvrant la période comprise entre 280 et 250 millions d'années. La période doit son nom à la ville de Perm, dans l'est de la Russie. C'est dans cette région en effet que le géologue britannique Murchison établit, en 1841, grâce à l'étude des fossiles découverts dans certaines couches sédimentaires, des corrélations entre ces terrains et d'autres séries situées plus à l'ouest, en Allemagne. Dans le monde entier, les roches du Permien sont riches en charbon, en pétrole et en gaz.

La dernière partie du Paléozoïque a été une époque de mouvements importants de la croûte terrestre. Selon la théorie de la tectonique des plaques, les continents, jusque-là en partie recouverts par les mers superficielles du Carbonifère précédent, furent soumis à un soulèvement généralisé. Les sédiments accumulés dans les dépressions géosynclinales ont été comprimés et soulevés pour former des chaînes de montagne : les Appalaches en Amérique du Nord et l'Oural en Russie. L'Europe et l'Asie se sont soudées, la Sibérie avec la Russie et la Chine avec la Sibérie, tandis qu'à l'Ouest une collision entre les plaques continentales soudait l'Amérique du Nord au supercontinent ancestral du Gondwana. Ainsi, toutes les masses continentales de la Terre n'en formèrent plus qu'une, nommée Pangée par Alfred Wegener. Les régions du sud de l'Amérique du Sud et de l'Afrique étaient apparemment groupées près du pôle Sud avec l'Antarctique, l'Australie et l'Inde. L'Amérique du Nord et l'ouest de l'Europe, qui chevauchaient l'équateur permien, étaient des régions chaudes, sèches comme l'indiquent les épais dépôts de sel et de gypse, qui se sont accumulés par précipitation dans l'eau des mers fermées.

La vie marine invertébrée du début de cette période était exceptionnellement riche, florissant dans les mers intérieures superficielles chaudes. Vers la fin de cette période, une vague d'extinction massive, la plus importante de toute l'histoire de la Terre, vit la disparition de grands groupes de coraux, de bryozoaires, d'échinodermes et d'autres invertébrés. Sur terre, aux fougères à graines vinrent s'adjoindre les conifères et les ginkgoales. Le nombre des amphibiens diminuait, mais les reptiles, apparus lors de la période précédente, connaissaient un développement spectaculaire et évoluaient vers des formes mammaliennes carnivores et herbivores. Pendant le Permien également, sont apparus les prédécesseurs des dinosaures.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Décembre 01, 2003 11:13 
Hors ligne

Inscription: Jeu Octobre 16, 2003 17:19
Messages: 62
Localisation: Normandaille
Les extinctions de masse telles que celles-ci sont ce qui nous a permis à nous, êtres humains, de connaître la vie aujourd'hui !
En fait, ces chocs démographiques sont un vrai boost pour la vie sur terre, car si elles éliminent 90 % de la vie présente, la sélection naturelle fait que seules les espèces les plus résistantes survivent. Elles ont alors largement la place pour se développer en toute quiétude, jusqu'au prochain cataclysme ! Et ainsi de suite...

ca me rappelle la bio en terminale S tout ca! :P


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Décembre 01, 2003 14:09 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10612
Oui mais, un impact météoritique n'a rien s'une sélection naturelle, c'est un accident cosmique naturel bien évidemment, mais ayant des répercutions plus que néfaste sur la vie terrestre.

News a écrit:
La violence de l'impact d'une météorite de la taille d'une montagne aurait projeté dans l'atmosphère des milliards de tonnes de poussières, obscurcissant le ciel pour des mois


Quel optimisme démesuré, un tel impact capable de détruire 90 % de la vie terrestre est bien évidemment la conséquence d'un gros météore, ce qui veut dire que la dispersion des débris, poussières et fumées dans la haute atmosphère va inévitablement entraîner le phénomène d'obscurcissement que l'on nomme aujourd'hui "hiver nucléaire".

Cela peut durer des nombreuses années, voire des dizaines d'années où la Terre ne bénéficie plus des effets bienfaiteurs du Soleil, résultats un froid d'une moyenne de moins soixante degrés Celsius sur toute la surface de la planète, pas de lumière pas de photosynthèse et les plantes, base alimentaire de nombreux animaux végétariens disparaissent, les prédateurs disparaissent également par manque de proies.

Il est bien prouvé que dans ce cas seul survivent les animaux à sang chaud ayant une taille ne dépassant pas celle d'un chien moyen. Comment les survivants ont-ils fait pour persister ? Mystère, probablement uniquement des carnivores allant jusqu'à se manger entre individus d'une même race.

Enfin, apparemment les chutes de "Terminator" ne semblent pas une exception dans l'histoire de notre planète et indéniablement un tel "accident" a entraîné des bouleversements extraordinaires de la biosphère terrestre.

Alors, on se pose la grande question, l'homme est-il un pur hasard peut-être indirectement issu de tous ces cataclysmes dont le très lointain ancêtre (une petite bestiole quelconque) était le plus intelligent, le plus apte à la survie.

S'il n'y avait pas eu tous ces bouleversements dûs aux chutes des objets célestes, qu'elle serait l'espèce intelligente dominante aujourd'hui, l'homme mammifère tel que nous le connaissons maintenant ou une espèce d'homme "lézard" bipède de niveau égal, sorte de super reptilien évolué ?

Cela aurait bien pu arriver à la course à la vie dominante, il faut bien dire que les reptiles étaient placés en tête gagnant à cent contre un et écrasaient sans vergogne les pauvres minuscules mammifères enfouis dans leurs terriers sous la terre, mais eux étaient homéothermes (sang chaud) donc moins dépendant des conditions climatiques pour maintenir leurs organismes en fonction vitale active. Pas les reptiles qui étaient poïkilothermes (sang à température variable), ce fait a été déterminant à mon avis et cela aurait tendance à prouver que même les grands dinosaures étaient à sang froid bien que leur taille impressionnante devait favoriser la maintenance d'une température plus stable dans leur corps.

Comme quoi, ce n'est pas toujours le plus fort qui gagne, mais le plus intelligent. :)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO